• Cet ouvrage est l’explication de la célèbre épître « Kachf ac-Choubouhât » (le dévoilement des ambiguïtés) de Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-.

    Le pourquoi de la réalisation de ce livre ainsi que le thème abordé trouve toute sa raison pour réfuter les ambiguïtés par lesquelles certains polythéistes jetèrent la confusion sur le monothéisme dans l’Adoration.

    En effet, lorsque le Cheikh entreprit d’appeler à ALLAH et démontra que de nombreuses personnes pratiquaient le polythéisme majeur, certains ignorants se mirent en tête de semer le doute et la confusion dans les esprits. Ils prétendirent alors que l’auteur excommuniait les musulmans, loin de lui cette pensée; au contraire il n’excommuniait que celui qui réalisait un acte rendant mécréant, après que la preuve lui fut établie, ce n’est qu’alors qu’il l’excommuniait. Il voulut à travers ce livre dissiper ces ambiguïtés qui sèment le trouble et ainsi les réfuter -bien qu’elles soient dans leur arguties plus fragiles que le fil de l’araignée- et qui, malgré tout, les embrouillaient.

    L’auteur rédigea une introduction bénéfique qui montre la réalité de la religion des Messagers et ce à quoi ils appelèrent, ainsi que la véritable religion des polythéistes et leur positionnement; et ce, afin que la personne connaisse la réalité de leur religion lorsque des ambiguïtés apparaissent. Mais aussi, dans le but qu’elle sache qui est le plus en droit de se revendiquer de la religion des Messagers ou de celle des polythéistes. Il démontra enfin que les polythéistes de son époque n’étaient en fait que les partisans de la religion du polythéisme.

    Cheikh Mohammed Ibn Ibrahim Ali Cheikh -RahimahuLLAH- expliqua ce livre et répondit aux différents arguments des polythéistes et de leurs pratiques.

  • Cet ouvrage est l’explication de « Âdâb al-Mashyi ilâ as-Salât » écrit par Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-, ce livre contient:

    -le livre de la zakat, il comprend: (la zakat du bétail, des produits de la terre, de l’or et de l’argent, des marchandises, de la rupture du jeûne, l’acquittement de la zakat, les ayants droits, les aumônes surérogatoires),

    -le livre du jeûne, il comprend: (ce qui annule le jeûne et le jeûne surérogatoire),

    -le livre de la prière, il comprend: (la description de la prière, le rappel après la prière, ce qui est détestable au cours de la prière, les piliers, les obligations, les sunans, les prosternations de la distraction, etc.).

    Commenté par Cheikh Mohammed Ibn Ibrâhîm Ali Cheikh -RahimahuLLAH-.

  • « Tahkîm al-Qawânîn » est la Fatwa n°4065 de la compilation des lettres et fatâwâs de Mohammed Ibn Ibrahim Ali Cheikh -RahimahuLLAH- (t.12 p.284).

    Cette Fatwa montre que fait vraiment partie de la mécréance majeure et claire de donner aux maudites lois forgées la place que devrait avoir ce qu’a transmis l’Esprit fidèle sur le coeur de Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- pour qu’il soit entre tous un avertisseur en langue arabe claire, et ceci en jugeant par elles (les lois forgées) et en s’en remettant à elles en cas d’un quelconque conflit, contredisant et refusant ainsi la parole d’ALLAH, Le Très-Haut : « Si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyer-la à ALLAH et au Messager, si vous croyez en ALLAH et Jour Dernier. Cela sera meilleur pour vous et de plus belle interprétation » (Sourate:4, verset:59).

    Cet ouvrage comprend aussi une épître sur le même sujet de Cheikh ar-Rajihi -HafizahuLLAH- intitulée en arabe: « al-Haqq al-Qadih al-Moubîn fî Woujoub Tahkîm Char’ Rabbil-‘Alamîn ».