• Hudhayfa ibn Al-Yaman -Qu’ALLAH l’agrée- a dit : « Celui qui ne connaît pas le mal est susceptible d’en être victime : les gens interrogeaient le Prophète concernant le bien. Quant à moi, c’est à propos du mal que je le questionnais, par crainte qu’il ne me gagne. Je disais:

    – Ô Messager d’ALLAH, nous vivons dans le tourment et l’obscurantisme, puis ALLAH nous est venu avec ce bien, mais y aura-t-il après cela un mal?

    – Le Prophète : Oui.

    – Mais y aura-t-il après ce mal un bien? Répliquai-je.

    – Il dit : oui, mais il sera souillé.

    – Je demandai : et à quoi sera due cette souillure?

    – A des gens qui suivent des coutumes (sunna) différentes de la mienne, et appellent à une voie que je n’ai pas enseignée. Tu approuveras certaines choses, et tu en rejetteras d’autres… »

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Qawâ’id Arba' » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Oussoul Sittah' » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Nawâqid el-Islam' » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Tafsir Kalimati at-Tawhid » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Cheikh Sâlih al-Fawzan a dit : « La méthodologie des Salafs, est une méthodologie qui convient parfaitement en tous temps, en tous lieux. Attention à ce que les paroles de ces démoralisateurs ou de ces égareurs, ne te poussent à te montrer négligeant envers cette méthodologie, que cela ne t’en dissuade pas. L’imam Malik -qu’ALLAH lui fasse miséricorde- a dit : « Ne peut rectifier les derniers de cette communauté que ce qui a rectifié ses prédécesseurs », qu’est-ce qui a reformé ses prédécesseurs ? C’est le Livre (Coran), la Sounnah et le suivi du Messager. C’est le fait d’œuvrer en conformité avec le Coran et la Sounnah, qui a réformé la première génération de la communauté (musulmane) et la postérité de cette communauté ne se réformera qu’à la base de ce qui servit de réforme pour ses prédécesseurs. Donc, celui qui désire pour lui le salut, n’a qu’à étudier la doctrine des Salafs, s’y cramponner et appeler à la suivre, car c’est le chemin du salut, c’est l’embarcation de Nouh (Paix et Salut sur Lui), celui qui monte dedans aura le salut et celui qui la rejette est perdu, noyé dans l’égarement.»

  • Voici quelques paroles concises exposant la croyance des Gens de la Sounnah et du Groupe. Leur écriture fut requise par ce que vit la communauté musulmane aujourd’hui comme division et divergence qui sont représentées par les nombreuses factions contemporaines et les différents groupes. Chacun appelle à son idéologie et recommande son groupe. A tel point que le musulman ignorant se retrouve dans la confusion face à cela : qui doit-il suivre ? Qui doit-il prendre pour exemple ?

    Et le mécréant qui souhaite entrer en Islam ne sait pas quel est l’Islam authentique au sujet duquel il a lu et dont il a entendu parler, l’Islam auquel ont guidé le Coran et la Sounnah du Prophète, l’Islam représenté par la vie des nobles compagnons et qu’ont suivi ceux des premières générations privilégiées.

  • Bien que c’est un problème ancien, le voilà qu’il réapparait à nouveau aujourd’hui pour de multiples raisons dont les principales sont : le manque de science et de clairvoyance, mais aussi la passion aveugle portée par beaucoup de gens, car celle-ci est une chose très dangereuse.
    Ce sujet, qui est celui du Takfir, entre extrémisme et laxisme, est un sujet d’une haute importance ; et les savants ont traités ce sujet dans leurs écrits et particulièrement dans les livres de croyance.

    Les ulémas de la Sounnah n’ont cessé d’évoquer ce genre de sujet-là, et ce, à toute époque. Parmi les contemporains, on compte le noble cheikh Salih al-Fawzan -HafizahuLLAH-, qui aborda ce sujet dans une conférence traduite puis mise ici sous forme de livre.

  • Le sujet de cette conférence de Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH-, qui a ensuite été mise en livre, revêt un sujet qui a été traité par les gens de science qui se sont basés sur le Livre d’ALLAH ainsi que sur la Sounnah de Son Messager selon la compréhension des pieux prédécesseurs de cette communauté afin de l’expliquer conformément à ce qu’ALLAH a révélé: Notre devoir vis-à-vis des savants et ceux qui détiennent le pouvoir.

  • Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH- a dit : « Quant à celui qui se prétend être sur la Salafiya alors qu’il ne connait rien de la voie des Salafs (Prédécesseurs) ou qu’il en a connaissance et ne la suit pas mais suit ce sur quoi sont les gens ou ce qui est en accord avec ses passions, celui-là n’est pas un Salafi ! Même s’il se revendique de la Salafiya ; ou alors qu’il ne patiente pas à l’arrivée des fitan, il fait preuve de laisser-aller dans sa religion et adopte un discours fallacieux dans sa religion, celui-là n’est pas sur la voie des Salafs. Ce n’est pas la prétention qui est à prendre en considération, mais la réalité ! Chose qui doit être pour nous, notre première préoccupation, à savoir la connaissance de la voie des Salafs et l’étude de cette la voie dans la croyance, dans l’étique, dans la mise en pratique, dans tous les domaines que compte la voie des Salafs. La voie des Salafs, c’est la voie sur laquelle était le Messager d’ALLAH et sur laquelle étaient ses compagnons parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont pris comme exemple et qui les ont suivis sur le même chemin jusqu’à la dernière heure ».

  • Pour ceux qui viennent de rentrer dans l’Islam, nous leur présentons ce livre, sous le titre de: « Fatwas destinées aux nouveaux musulmans ».

    Il vous aidera à répondre à quelques unes de vos questions pour vos premiers pas…

  • La préoccupation de l’enfant, dès son plus jeune âge, son éducation saine et l’enseignement des règles de sa religion auront sur lui un impact immense tout au long de sa vie.

    Il y a des règles juridiques qu’il nous incombe à tous de connaître et de mettre en pratique et qui sont en relation avec les enfants qui n’ont pas encore atteints l’âge de la puberté, qu’ils soient des filles ou des garçons. Il convient à toute personne, à qui ALLAH donne la tutelle d’un enfant, d’apprendre ces points autant que possible.

    Ainsi, tu trouveras, dans cet ouvrage, des fatwas émises par certains érudits contemporains, sur des sujets qui ont trait à l’enfant, de sa naissance jusqu’à sa puberté.

  •  » Certes, ce Coran guide vers ce qu’il y a de plus droit, et il annonce aux croyants qui font de bonnes oeuvres qu’ils auront une grande récompence, et à ceux qui ne croient pas en l’Au-delà, que Nous leur avons préparé un châtiment douloureux.  » (S:17; V:9-10)

     » Ne méditent-ils donc pas sur le Coran? S’il provenait d’un autre qu’ALLAH, ils y trouveraient certes maintes contradictions!  » (S:4; V:82)

  • L’expression Lâ ilâh illâ ALLAH est extraordinaire. Elle est facile à prononcer, mais elle est immense sur la balance, car elle renferme, en réalité, tout l’Islam. Ce ne sont pas de simples mots qui n’auraient aucun sens ni aucune exigence. En plus d’avoir un sens, elle repose sur des piliers et des conditions qu’il incombe de connaitre. Si ce n’étaient que de simples mots, il suffirait que n’importe qui la prononce pour devenir musulman, quand bien même il ne ferait aucune bonne action. Facile à prononcer, elle est néanmoins une parole extraordinaire ; elle a une signification, des exigences, des piliers, des conditions qu’il faut remplir. Cette expression a plusieurs surnoms, dont : la parole de l’Ikhlâs : la sincérité du culte dans le domaine de l’unicité et de l’adoration. Elle se nomme également la parole de la piété (taqwâ), la parole du Tawhid (monothéisme), l’anse la plus solide, et elle à d’autres appellations qui démontntre son extrême importance, c’est la raison pour laquelle comprendre le réel sens de l’attestation de foi est une chose primordiale et passe avant toute chose.

  • « L’éducation des enfants, à la lumière du Coran et de la Sounnah ». Voici dans ce petit livre les enseignements que l’auteur a rassemblé du Livre d’ALLAH et de la tradition prophétique sur l’éducation des enfants. Puisse-t-il contribuer à orienter les parents dans l’éducation de leurs enfants. (Préface de l’érudit Cheikh Sâlih el-Fawzan)

  • Dans son livre « Les mérites de l’Islam » (Fadl al-Islam), l’imam Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- adopte la méthode des savants du hadith ; pour chaque chapitre, il donne un titre sous lequel il insère plusieurs versets et hadiths. Ces titres introduisent un certain nombre de textes. C’est exactement la méthode qu’utilisent des grands imams comme al-Boukhâri et Mouslim.

    Il ne rapporte aucune parole de sa propre inspiration ; il ne fait que reprendre les textes du Coran, de la Sounnah, et des Pieux prédécesseurs. Contrairement aux allégations de ses détracteurs, il n’est pas le fondateur d’une nouvelle école (Madhhab Khâmis) ; des détracteurs qui lui accolèrent le nom de wahhabite dans le but de discréditer le message qu’il portait: l’appel des Prophètes et Messagers d’ALLAH: l’appel au Tawhid al-‘Ibâdah (l’Unicité dans l’adoration).

  • L’explication de Oussoul Thalatha (de l’Imam Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h)) par l’imam Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

    Un résumé bénéfique dans le Tawhid que chaque musulman se doit de connaitre, « Les trois fondements » font référence aux trois questions qui nous seront posées dans la tombe: Qui est ton Seigneur? Quelle est ta religion? Qui est ton Prophète?.

    C’est un ouvrage concis, mais complet dans le domaine de l’Unicité de la Seigneurie, de l’Unicité de l’Adoration, l’Alliance et le Désaveu, et d’autres sujets ayant trait à l’Unicité, qui est la plus noble des sciences et la plus élevée en degré.

    Le Cheikh l’a rédigé dans un style simple, accessible à tout lecteur, en appuyant ses dires par des preuves. Il a connu un grand succès auprès des gens qui l’ont mémorisé, étudié et enseigné.

  • Ces leçons du Coran que nous vous présentons abordent diverses questions aussi bien en rapport avec l’aspect doctrinal du Noble Livre qu’avec les actes de dévotion du serviteur d’ ALLAH ou encore les types de relations que le musulman doit entretenir avec autrui. Elles furent originellement données dans l’une des mosquées d’Arabie Saoudite.

  • « La croyance authentique » est une compilation de 8 livres de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h)-RahimahuLLAH-, dont 3 qui contiennent un texte bilingue vocalisé; cette version est pourvue des commentaires de Cheikh Sâlih el-Fawzân -HafizahuLLAH-.

    La table des matières :

    • Les 6 principes fondamentaux (texte original français et arabe vocalisé),
    • Six événements de la vie du Prophète,
    • La parole de l’unicité,
    • La sourate al Fâtiha,
    • Les annulatifs de l’Islam (texte français et arabe vocalisé),
    • Définir l’adoration exclusive d’ALLAH,
    • La définition du Tâghout,
    • Les 4 règles (texte français et arabe vocalisé).
  • 2 volumes de plus de 2500 pages. Réponses des plus grands savants aux problèmes contemporains.

    Cet ouvrage méritoire réunit un ensemble considérable de fatwas utiles pour toute la famille musulmane. Ces fatawas sont données par les grands savants tels que : Cheikh al-Fawzan, Cheikh Al ‘Othaymin, Cheikh Ibn Bâz, Cheikh Ibn Jibrin…

  • Cher frère, chère soeur, vous allez vous marier. Heureux de vous préparer à une nouvelle étape de votre vie. Anxieux au vu des devoirs qui vous attendent. Des interrogations aussi nombreuses que variées se bousculent dans votre esprit. Pour y voir plus clair, voici pour vous, ce livre, où les plus grands savants de l’Islam de notre époque ont répondu aux questions portant sur le mariage et ses règles religieuses. Conçu comme un guide, toutes les connaissances nécessaires au bon déroulement de cet heureux évènement y sont recensées. Tout y est . De la décision même de se marier, jusqu’à la première nuit, mais aussi : comment choisir son conjoint, les relations avant le mariage, le tutorat, la dot, les conditions, la famille, la demande en mariage, le contrat, la fête, etc … Bref, impensable de prendre les décisions les plus importantes de sa vie sans se munir de ce guide qui se révélera vite utile et précieux pour ne pas dire indispensable.

    Le mariage en questions et réponses par les plus grands savants contemporains: Cheikh el-Albani, Cheikh Ibn Bâz, Cheikh el-Fawzan, Cheikh Mouqbil, Cheikh Ibn el-‘Otheimin, Cheikh as-Sa’di, les savants de l’Ifta (en Arabie Saoudite).

  • Cette épître est consacrée à quelques leçons extraites de la sourate al-Fâtiha. Cette sourate est d’une importance majeure. La preuve, c’est qu’ALLAH a fait de sa récitation, un pilier de la prière qu’il incombe de répéter à chaque raka’a.

    C’est un signe qui révèle son importance. Celle-ci renferme des enseignements illustres, dont notamment les trois formes d’Unicité (Tawhîd).

    Le grand savant Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH- nous éclaircit sur quelques leçons a tiré sur cette fabuleuse sourate.

  • Questions/Réponses sur des sujets liés aux convertis et à ceux qui débutent en Islam par les plus grands savants de notre époque:

    – Les savants du comité permanent de l’IFTA (en Arabie-Saoudite),

    – Cheikh as-Sa’di,

    – Cheikh Mohammed Ibn Ibrahim Ali Cheikh,

    – Ibn Bâz,

    – Cheikh Ibn el-‘Otheimin,

    – Cheikh el-Fawzan.

    Inclus les conseils de Cheikh el-Albani à un converti.

  • Ouvrage de Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH- très utile sur le sujet de la magie et du charlatanisme, les chapitres de ce livre sont:

    – Quelle loi s’applique à la magie et aux magiciens?

    – Les genres de magie:

    1-L’astrologie,

    2-Postillonner sur les fils et faire des noeuds,

    3-La rhétorique,

    4-Les colportages,

    – La peine encourue par le magicien.

    – Questions/réponses sur le sujet.

  • Recueil de fatawas (questions-réponses) sur la Roqiya, le mauvais oeil, les Djinns et la sorcellerie par 4 grands savants de cette communauté: Ibn Bâz, el-Fawzan, el-‘Otheimin et Ibn el-Jibrîn.

  • Traitant le thème important qu’est le Ribâ (l’usure), l’ouvrage que vous tenez entre les mains s’articule donc en cinq parties, comme suit :

    – Une biographie de l’auteur extraite d’une émission radio. Le Cheikh étant l’invité de l’émission, il répond lui-même aux questions qui lui sont posées sur sa vie et son parcours scientifique.

    – Une introduction à la notion de Ribâ (l’usure) et des règles qui s’y rapportent, tirée du chapitre du livre : « al-Moulakkhas al-Fiqhi » de Cheikh el-Fawzan lui-même. Le lecteur appréciera la clarté des explications et pourra saisir pleinement la notion avant d’aborder le coeur de l’ouvrage.

    – L’ouvrage du cheikh Fawzan intitulé : « Le Riba et certaines de ses formes dans l’économie moderne ». Initialement une conférence donnée dans une des mosquées du royaume d’Arabie Saoudite, elle est suivie d’une série de questions-réponses sur ce même thème, comme cela est l’usage.

    – A la suite de la conférence du Cheikh qui se termine donc d’une série de questions-réponses, nous avons ajouté un certain nombre de fatwas éditées par le Mufti d’Arabie Saoudite, le Cheikh Ibn Bâz, ainsi que d’autres émanant du comité des grands savants d’Arabie Saoudite.

    – En conclusion, nous avons ajouté certains hadiths authentiques dissuadant de commettre le péché de Ribâ.

  • Cet ouvrage de petite taille mais d’importance capitale répond à de multiples questions au sujet de l’abattage rituel sur base du Coran et de la Sunnah authentique et en citant les avis des Imams et des juristes musulmans sur ces sujets.

    L’auteur aborde dans cet ouvrage entre autres les règles et conditions de l’égorgement légal, les catégories de viandes et leurs jugements, le statut de ce qui est immolé au nom d’autre qu’ALLAH, ainsi que ce qui est égorgé par les gens du Livre, etc.

  • Le polythéisme majeur (Chirk Akbar) consiste à donner un associé à ALLAH dans l’Adoration, dans Sa Seigneurie ou dans Ses Noms et Attributs.

    L’association se fait le plus souvent dans l’Adoration, et consiste à invoquer un autre avec ALLAH (comme les statues, les tombes ou encore les morts, même s’ils étaient des pieux ou des sages) ou à vouer à autre qu’ALLAH certains actes cultuels tels que les offrandes, les actes objets de vœux, la peur, l’espérance et l’amour.

    ALLAH a affirmé qu’Il ne le pardonnera pas à celui qui ne s’en serait repenti, à ce propos le Très-Haut dit : « Certes, ALLAH ne pardonne pas qu’on Lui donne quelque associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. » (S : 4, V : 48)

    Tout comme ALLAH a affirmé qu’Il interdira le Paradis a quiconque Lui donne un associé et que sa demeure éternelle sera le Feu à tout jamais, comme Il a dit : « Quiconque associe à ALLAH (d’autres divinités) ALLAH lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. » (S : 5, V : 72)

  • Le polythéisme mineur (Chirk Ashgar) dont la nomination « polythéisme » est confirmée par les textes religieux, mais qui n’a pas atteint le degré du polythéisme majeur. C’est pourquoi il est appelé mineur.

    Par exemple : l’ostentation et la renommée, tel le cas de celui qui lit le Coran par ostentation, ou qui prie par ostentation, ou qui prêche à ALLAH par ostentation, et ainsi de suite. Il a été confirmé dans un hadith que le Prophète a dit : « Ce que je crains le plus pour vous c’est le polythéisme mineur». Alors, interrogé à son sujet, il répondit: « L’ostentation. » ALLAH dira le Jour de la Résurrection aux hypocrites : » Allez à ceux pour qui vous embellissiez vos actions dans ce bas monde et voyez si vous trouvez une récompense chez eux ? »

    Le polythéisme mineur comporte pleins d’autres sortes que l’ostentation, Cheikh el-Fawzan -HafizauLLAH- les mentionne dans ce petit livre et les explique afin d’en prendre garde et de s’en éloigner comme on s’éloignerai de la peste.

  • L’association dans l’obéissance est l’une des formes du polythéisme majeur.

    ALLAH dit : « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’ALLAH, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. »(Coran 9.31)

    Dans un hadith hasan [bon] rapporté par Ahmad et Tirmidhi, le Prophète avait récité ce verset devant ‘Adiyy Ibn Hâtim qui lui dit:  » O Messager d’ALLAH! Nous ne les adorons pas! Et le Prophète de lui répondre: « Ne rendent-ils pas licite ce qu’ALLAH a interdit et vous vous le permettez, et ne rendent-ils pas illicite ce qu’ALLAH a permis et vous vous l’interdisez? » Si, répondit ‘Adiyy. « C’est cela leur adoration. » Ajouta le Prophète. (Authentifié par le Cheikh al-Albani)

    Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH- explique ce point important du polythéisme, qui est le contraire du monothéisme, dans lequel certaines personnes tombent sans s’en rendre compte.

  • Comme le Jour Dernier est précédé par des signes annonçant l’approche de sa venue, nommés « signes de l’Heure », il convient d’en mentionner les plus importants, puisque la croyance aux signes de l’Heure est obligatoire et fait partie du coeur de la croyance.

    L’affaire de l’Heure est très importante, c’est pour cela que l’attention qui lui a été accordée est plus importante que celle qui fut accordée à d’autres sujets. Ainsi le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- a abondamment décrit ses signes et annoncé les troubles qui la précéderont. Il avertit sa communauté, afin qu’elle prenne garde à cela.

    Quant à savoir le moment de son arrivée, cela fait partie de ce qui est propre à ALLAH, Seul Lui en a la connaissance. Il l’a dissimulé aux serviteurs pour leur bien, afin qu’ils soient toujours prêts, tout comme Il dissimule le moment de la mort aux gens, afin qu’ils soient toujours prêts et l’attendent, pour ne pas délaisser les actes.

    Ouvrage tiré du livre « al-Irchâd » de Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Parmi les prémisses du Jour Dernier il y a la mort, qui est la petite station debout, lorsque le terme de chacun arrivera, qui nous fera passer d’ici-bas à l’au delà.

    ALLAH rappelle la mort aux serviteurs, car, lorsqu’arrive la mort, les actes de l’homme sont finis et elle ne peut être repoussée.

    Cet ouvrage est tiré du livre « al-Irchâd » de Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • « Lâ Ilâha Ilâ Allah »: La première partie de l’attestation de foi, cette parole qui est énorme, équivaut le poids des cieux et de la terre et de ce qu’ils contiennent en dehors d’ALLAH. Cette parole est le fondement de la religion.

    ALLAH l’a nommée la parole de piété, l’anse la plus solide, la parole de la pureté, la parole du monothéisme. Voila les différents noms de cette parole qui sera traitée dans ce livre.

    Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH- nous explique la réelle signification de cette parole, car de nos jours beaucoup de musulmans ne la comprennent pas comme les Envoyés et Prophètes l’ont enseignés à leur peuple.

  • Ce livre « al-Irchâd ilâ Sahîh al-I’tiqâd» (le guide de la croyance authentique) est un ouvrage au sujet de la croyance authentique d’Ahl as-Sounnah wel-Jamâ’ah. Son auteur Cheikh Sâlih al-Fawzan -HafizahuLLAH- traita à travers celui-ci les fondamentaux de la croyance authentique. Il développa plusieurs thèmes du dogme, comme le Tawhid et le Chirk, les piliers de la foi et ce qu’ils impliquent, l’alliance et le désaveu, aussi ce qui concerne l’innovation, sa définition, ses catégories et la mise en garde contre celle-ci. Cet ouvrage est un livre complet exposant la croyance du musulman, tout cela accompagné de preuves du Saint Coran, de la Sounnah authentique et du consensus (al-Ijmâ’).

  • Le commentaire du « Livre du Monothéisme » (Charh Kitab at-Tawhid) expliqué par le Cheikh, l’érudit Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-. Ce livre est à l’origine l’un des ouvrages les plus célèbre de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-. Dans le domaine de l’Unicité d’ALLAH, les savants ont unanimement reconnu qu’aucun livre équivalent à Kitab at-Tawhid n’a jamais été écrit en Islam. Cette oeuvre est un livre de prédication, et représente donc l’appel vers le Tawhîd, car l’auteur y a clarifié les différentes catégories du Tawhîd d’Adoration et celle du Tawhîd des Noms et Attributs divins de manière générale. Il a aussi expliqué le polythéisme majeur et certaines de ses manifestations, de même qu’il a clarifié les voies y menant.

    Comprendre ce livre et le mettre en application est donc indispensable pour tout musulman et toute musulmane afin de faire partie des serviteurs d’ALLAH monothéistes, et de ne pas tomber dans quelconque sorte de polythéisme car ALLAH ne pardonne pas qu’on Lui associe quelqu’un ou quelque chose.

  • « Médite -qu’ALLAH te fasse miséricorde- sur six points de la biographie prophétique et comprends les d’une bonne compréhension afin qu’ALLAH te fasse comprendre la religion des Prophètes pour que tu la suives, et te fasse comprendre la religion des polythéistes afin que tu t’en écartes, car beaucoup de gens considérés comme des monothéistes prétendent la religion, mais ne comprennent pas ces six points comme il faut. »

    Epître de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- avec l’explication du grand savant Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Cet ouvrage d’une grande importance de l’imam al-Barbahâri (329h) -RahimahuLLAH- établit la compréhension de la croyance des Pieux Prédécesseurs de manière détaillée tout en étant simplifiée.

    Il expose également le soutien de la Sounnah et le combat de l’innovation, et réfute les partisans égarés des passions futiles.

    Dans cette édition, on retrouve l’explication et les commentaires de l’éminent savant Cheikh Salih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • L’ouvrage islamique « Les six principes fondamentaux » appartient à la série de livres rédigés par le Cheikh Mohammed Ibn ’Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-.

    Ces six principes sont en résumé :

    -l’appel au Tawhid et l’interdiction du Chirk,

    -l’appel à l’union des musulmans et l’interdiction de la désunion,

    -l’obéissance aux gouverneurs musulmans,

    -la science et les savants, la différence entre les vrais et faux savants,

    – la différence entre les alliés d’ALLAH et les charlatans alliés de Satan,

    -la réfutation à l’ambiguïté de Chaytan qui appelle à délaisser le Coran et la Sounnah.

    Ici l’explication du noble et grand savant Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Est-il permis au musulman d’acquérir la nationalité française? Peut-il se marier avec une chrétienne? A-t-il le droit de fêter Noël? Comment les musulmans d’Occident doivent-ils fixer le début et la fin du mois de Ramadan ? La circoncision est-elle obligatoire pour les nouveaux convertis? Autant de questions que chaque musulman d’Occident est amené à se poser et auxquelles répondent les plus grands savants contemporains (Cheikh Ibn Bâz, Cheikh el-‘Otheimin, Cheikh el-Fawzan, etc.)

    Cet ouvrage est d’autant plus important que les musulmans francophones vivent le plus souvent dans des sociétés dépourvues de muftis -dignes de ce nom- qui puissent les orienter par leurs fatwas.

    Les fatwas sélectionnées concernent les problèmes rencontrés par les musulmans dans la manière de vivre leur islam en Occident, et dans leurs relations avec les non musulmans.

    Nous espérons donc que ce modeste ouvrage aidera les musulmans résidant en dehors de leurs terres à pratiquer leur religion de la manière la plus conforme aux prescriptions islamiques, et qu’il permettra à chacun de comprendre les enjeux et risques pour leur pratique, que représentent leur présence dans ces pays, pour eux et, plus encore, pour leurs descendants.

  • La croyance aux anges constitue un des fondements de la foi. Le Très-Haut a dit : « Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants : tous ont cru en ALLAH, en Ses Anges, a Ses Livres et en Ses Messagers . » ( S:2, V:285)

    Leur qualité fondamentale est l’obéissance à ALLAH; ils n’agissent que sur Son Ordre. Tous célèbrent Ses louanges et Sa gloire en permanence, sans se lasser. Nous citerons quelques versets parmi tant d’autres qui se réfèrent à la perfection des anges : « Ceux qui sont dans les cieux et sur terre Lui appartiennent. Ceux qui sont proches de Lui ne se considèrent pas trop grands, pour L’adorer et ils ne s’en lassent pas », « Ils célèbrent Ses louanges nuit et jour sans jamais s’interrompre. », « Ils ne devancent pas la Parole et ils agissent sur Son Ordre. » ( S:21, V:19,20,27)

  • Au sommaire de ce livre de Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-:

    • Si la vente et l’achat empiètent sur l’adoration,
    • Vendre des produits illicites,
    • Vendre des instruments de musique de toutes sortes,
    • Vendre des images est interdit,
    • Vendre des cassettes de chansons de débauche,
    • Vendre ce que l’acheteur va utiliser d’une manière illicite,
    • Vendre ce que l’on ne possède pas,
    • La vente Al-‘Înah,
    • La vente en s’aidant d’un complice (an-Najach),
    • Faire une contre-offre sur l’offre de son frère,
    • La vente comportant une tromperie.
  • Cet ouvrage de Cheikh Sâlih el Fawzan -HafizahuLLAH- est consacré au sujet de l’innovation religieuse et à son statut dans l’Islam.

    Il expose les différentes sortes d’innovations, leur statut et les arguments soutenant l’interdiction de leur pratique.

    « Toute innovation religieuse est égarement, et tout égarement est au Feu. » comme l’a dit notre Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

  • Le mariage est une tradition prophétique importante qui aide à préserver la dignité et à s’abstenir des regards illicites. Grâce à lui, les efforts sont orientés vers la construction, la multiplication de la descendance et des bienfaits. Les désirs sont guidés vers le licite.

    Cet agréable livre est une « lettre aux mariés. » L’auteur y a rassemblé l’essentiel de ce dont ils auront besoin, depuis la prise de décision de se marier jusqu’à la nuit de noces. Outre tout ce qui se rapporte au mariage, à savoir, la connaissance des droits des époux, les moyens de cohabiter dignement, les bienséances des relations intimes, et tout ce qui contribue à la stabilité du foyer conjugal dans un style simplifié et en des termes accessibles.

    Cet ouvrage aborde les thèmes suivants :

    – Le choix du conjoint

    – Les qualités de l’époux

    – Les qualités de l’épouse

    – La demande en mariage

    – La prière de consultation

    – Les conditions de mariage

    – La dot

    – Le repas de noces

    – Les chants

    – La parure licite

    – La nuit de noces

    – Les relations intimes

    – Les droits de l’époux

    – Les droits de l’épouse

    Avec des Fatawas sur le mariage des savants suivants:

      • Al-Albani
      • Ibn el-‘Otheymin
      • Mohammed Ibn Ibrahim
      • Muqbil al-Wâdi’i
      • Ibn Bâz
      • Al-Fawzan
      • Ibn el-Jibrin
      • Comité des fatawas
  • Exposé général et détaillé du monothéisme (Tawhid) et ses catégories ainsi que de ce qui s’y oppose en terme de chirk majeur, mineur et d’innovation religieuse.

    Ce livre écrit par le grand savant Cheikh Salih el-Fawzan -HafizahuLLAH- est idéal pour tout musulman voulant connaitre et appliquer le droit d’ALLAH sur Ses serviteurs, afin d’échapper aux flammes de l’Enfer.