• Les recommandations rapportées dans le récit de Louqmân contiennent certes de grands bénéfices, et des orientations nobles, et des remarques bénies, et une voie juste dans l’appel à ALLAH et dans l’éducation des enfants et dans la formation des générations ; il y aussi dans ces recommandations une mise en évidence des moyens et des styles efficaces dans l’appel à ALLAH Le Très-Haut et dans l’enseignement du bien aux gens. C’est pour cette raison qu’il est impératif que les éducateurs et les parents ainsi que les enseignants prennent en considération ces recommandations et s’y arrêtent maintes et maintes fois afin d’en tirer la méthodologie correcte et  la voie juste dans la prédication et l’enseignement. En plus de ce que contiennent ces recommandations comme styles empreints de sagesse afin de gagner les cœurs et de captiver les esprits ; elles contiennent également l’incitation et l’effrayement et le bon rappel et de montrer le bien aux gens de la bonne manière ainsi que de les appeler à la religion d’ALLAH.

    Comme la prédication est une science à laquelle on appelle et une mise en application à laquelle on appelle, elle requiert une sagesse et des moyens bénéfiques et des styles effectifs afin d’atteindre le cœur des gens.

    ALLAH Le Très-Haut a certes donné la sagesse à Louqmân et l’a placée dans son cœur et a fait de sa parole et de son rappel et de son orientation une sagesse. Tout ce qui a précédé requiert de notre part une bonne méditation et une profonde réflexion et une étude de ces recommandations dont ALLAH a fait l’éloge dans Son Livre, Le Noble Coran.

  • Cheikh Abder-Razzâq Al-Badr dit : « Connaître ces causes ‑ celles de l’accrois­sement de la foi et de sa diminution – est d’une grande utilité. Cela est extrêmement bénéfique. Il est même indispensable d’en prendre connaissance et soin, que ce soit par le savoir ou la pratique.

    En effet, la foi est ce qui parfait l’homme, c’est le moyen qu’il a de parvenir au bonheur. Grâce à la foi, il s’élève en degrés dans cette vie et dans l’au-delà ; elle est la voie qui mène à tout bienfait présent ou futur. Or, celle-ci ne peut être obtenue, fortifiée et parfaite qu’en en connaissant les voies et les causes. Il appartient donc au musulman soucieux de son âme et de son bonheur de s’efforcer de connaître ces causes, de méditer dessus puis de les mettre en pratique dans sa vie, afin que sa foi grandisse et que sa conviction se renforce. De même, il devra s’éloigner des causes de la diminution de la foi et s’en préserver afin d’échapper à ses conséquences fâcheuses et à sa triste fin. Celui qui parviendra à faire cela aura tout gagné.

    Cet ouvrage est divisé en deux grandes parties :

    • Les causes de l’accroissement de la foi:

    – Acquérir la connaissance bénéfique.

    – Contempler les signes d’ALLAH dans l’univers.

    – S’efforcer d’accomplir de bonnes œuvres pour ALLAH.

    • Les causes de la diminution de la foi:

    – Les causes internes.

    – Les causes externes.

  • La mission du croyant sur cette Terre est d’adorer son Créateur. Cette adoration ne peut se concrétiser que s’il connaît son Seigneur.

    Or, ALLAH se fait connaître à nous par Sa révélation qui nous informe, entre autres, des Noms et des Attributs du Maître de l’Univers.
    Ces Noms divins constituent la voie du cheminement spirituel des musulmans, car Ils permettent de mieux cerner la Transcendance divine et ainsi, de vouer le culte le plus parfait. Comprendre les Noms d’ALLAH, c’est mieux Le connaître et ainsi, mieux L’adorer.

    Cheikh ‘Abder-Razzâq el-Badr -HafizahuLLAH- donne l’explication de plus d’une centaine des Noms divins.

  • Le sujet de cette épître est « la droiture » et c’est un sujet qui a une grande importance et auquel chacun de nous doit prêter attention et donner l’importance et l’attention qu’il mérite. ALLAH dit (traduction du sens de Sa parole): « Ceux qui disent : « Notre Seigneur est ALLAH » et qui ensuite se tiennent sur le droit chemin. Ils ne doivent avoir aucune crainte et ne seront point affligés. Ceux-là sont les gens du Paradis où ils demeureront éternellement, en récompense de ce qu’ils faisaient. » (Sourate Al-Ahqâf v.13 et 14)

    Et ALLAH dit: « Ceux qui disent : « Notre Seigneur est ALLAH », et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux : N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés, mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. Nous sommes vos protecteurs dans la vie présente et dans l’au-delà; et vous y aurez ce que vos âmes désireront et ce que vous réclamerez, un lieu d’accueil de la part d’Un Très Grand Pardonneur, d’Un Très Miséricordieux. » (Sourate Fussilat v.30 à 32)

  • Voici donc un épître contenant un résumé bénéfique concernant la meilleur des paroles, la plus grande, la plus sublime, et la plus bénéfique: la parole de l’unicité : La ilaha illa ALLAH (Nulle divinité digne d’être adorée excepté ALLAH), ses mérites, son sens, ses conditions, et ses annulatifs.

    Cette épître est à la base extraite de l’un des ouvrages de Cheikh ‘Abder-Razzâq al-Badr -HafizahuLLAH-  » Fiqh ad-Dou’â wal-Adhkâr « , car certaines personnes de mérite ont voulu en faire une épître indépendante, en espérant la propagation de son bien, et que d’en tirer profit soit facilité.

  • « La juste compréhension de la méthodologie des Pieux Prédécesseurs est un sujet très important. Il incombe donc à chaque musulman désirant le bonheur de son âme, son salut, et sa réussite dans ce bas-monde et dans l’au-delà, de bien comprendre ce sujet en y prêtant toute son attention, car ce qui compte en dehors de se prétendre musulman c’est de mettre en application les principes de l’Islam sans quoi sa prétention n’a aucune valeur.

    Il en est de même pour celui qui prétend suivre la Sounnah sans la pratiquer ; sa prétention n’a aucune valeur car ce qui compte ce sont les réalités et les actes et non les prétentions.

    al-Hasan al-Basrî dit : « La foi, ce n’est ni un souhait, ni une parure mais c’est ce qui est établi dans le cœur et que les actes concrétisent ». »

  •  

     

    ALLAH a juré par plus de dix immenses signes et immenses créatures (dans la sourate le Soleil/ac-Chams) que celui qui purifie son âme a réussi et celui qui la corrompt a perdu.

    Et le sens de دسّاها la corrompt est : qu’il l’avilit, qu’il la plonge et la fait disparaître en la faisant tomber dans les choses basses, ignobles, dans les péchés et les désobéissances.

    La purification de l’âme est donc d’une grande importance et il incombe au musulman de s’en acquitter de manière précise.

    A ce sujet, chers frères, j’indique et ce de manière concise, certains fondements et conditions et règles importantes en ce qui concerne la purification de l’âme.

  • Nous ne l’avons fait descendre sur toi que pour que tu sois heureux, c’est donc le Livre du bonheur ; celui qui fait partie des gens du Coran fait partie des gens du bonheur, et celui qui se détourne du Coran fait partie des gens du malheur.

  • Cheikh ‘Abder-Razzâq el-Badr dit : « Connaître ces causes ‑ celles de l’accrois­sement de la foi et de sa diminution – est d’une grande utilité. Cela est extrêmement bénéfique. Il est même indispensable d’en prendre connaissance et soin, que ce soit par le savoir ou la pratique.

    En effet, la foi est ce qui parfait l’homme, c’est le moyen qu’il a de parvenir au bonheur. Grâce à la foi, il s’élève en degrés dans cette vie et dans l’au-delà ; elle est la voie qui mène à tout bienfait présent ou futur. Or, celle-ci ne peut être obtenue, fortifiée et parfaite qu’en en connaissant les voies et les causes. Il appartient donc au musulman soucieux de son âme et de son bonheur de s’efforcer de connaître ces causes, de méditer dessus puis de les mettre en pratique dans sa vie, afin que sa foi grandisse et que sa conviction se renforce. De même, il devra s’éloigner des causes de la diminution de la foi et s’en préserver afin d’échapper à ses conséquences fâcheuses et à sa triste fin. Celui qui parviendra à faire cela aura tout gagné.

    Ainsi, l’exposé que tu as sous les yeux, cher frère, explique et montre quelles sont les plus importantes causes de l’accroissement de la foi et de sa diminution. C’est, à l’origine, un chapitre de mon livre « De l’accroissement de la foi et de sa diminution et du statut légal de l’Istithnâ’ à son sujet. »

  • Tirés des prêches de Cheikh ‘Abder-Razzâq el-Badr -HafizahuLLAH-.

    Sachez -qu’ALLAH vous fasse miséricorde- que la meilleure des paroles et la plus sublime dans l’absolu est la parole : « il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, en dehors d’ALLAH ». Les cieux et la terre ont été établis à cause de cette parole, ainsi que l’ensemble de la création. Les Messagers ont été envoyés pour cette parole, les livres ont été révélés et les lois divines légiférées pour celle-ci. Du fait de cette parole, les balances ont été établies, les registres ont été consignés et les marchés du Paradis et de l’Enfer ont été dressés.

    C’est pour tout cela qu’il incombe au musulman de passer du temps à étudier la parole du Tawhid, à la méditer et à la mettre en pratique.

  • Ceci est l’explication par Cheikh ‘Abder-Razzâq al-Badr -HafizahuLLAH- du hadîth d’Oumm Salamah -qu’ALLAH l’agrée- dont le sens est :

    « Ô ALLAH ! Je te demande une science bénéfique, une bonne subsistance et une action acceptée. »

    Si tu médites -cher frère, chère sœur- cette invocation que le Messager d’ALLAH répétait régulièrement, chaque jour après avoir prié la prière du Sobh, tu comprendras que cette invocation est dite à un temps, à un moment qui est adéquat.

    Car as-Sobh (la prière du matin) : c’est les prémices du jour et ce par quoi le jour commence.

    Et comment il est important que le musulman commence sa journée par se tourner vers ALLAH afin qu’Il lui accorde ces trois choses :

    1. La science bénéfique,
    2. La bonne subsistance,
    3. L’action vertueuse ou l’action acceptée.

    Si tu médites cela, si tu réfléchis à ces trois choses tu trouveras que ce sont les buts que se donne le musulman chaque jour ; car les buts quotidiens du musulman sont au nombre de trois:

    1. La science bénéfique,
    2. La bonne subsistance,
    3. L’action vertueuse ou l’action acceptée.
  • Voici un recueil de conseils et de directives pour la femme musulmane provenant de sermons prononcés à différents moments que des personnes honorables m’ont donné l’idée de compiler et d’éditer dans l’espoir qu’Allah en fasse profiter au plus grand nombre.

    « En effet, la ligne de conduite de notre noble Prophète était de réserver des moments pour exhorter les femmes. Il est recommandé d’exhorter les femmes, de leur enseigner les dispositions de l’Islam et de les rappeler à leurs obligations religieuses a fait remarquer al-Hâfiz Ibn Hajar. J’ai nommé ce recueil de recommandations et de conseils:  » Exhortation aux femmes  » et j’implore ALLAH et Lui Seul de rendre les femmes et les filles musulmanes vertueuses, fières, méritantes et de les écarter des épreuves apparentes et cachées, Il entend toute chose et exauce les prières. » (Cheikh ‘Abder-Razzâq el-Badr)