• La biographie d’un grand homme pour cette communauté, l’érudit, le Mouhaddith (savant du Hadith), le grand savant, Cheikh Mohammed Nasir al Albani -Qu’ALLAH l’enveloppe de Sa miséricorde et lui fasse habiter les plus hautes demeures du Paradis, sous lesquelles coulent des ruisseaux-.

  • L’âme de la prière réside dans la concentration, l’humilité et la présence du coeur durant son accomplissement. Dans cet ouvrage, l’Imam Ibn el-Qayyim, surnommé le « médecin des coeurs » nous présente en détail ce que le coeur doit éprouver et comment il doit se comporter lors de l’accomplissement de chacun des gestes constituant la prière. En mettant en pratique ses propos le musulman goûtera alors, par la volonté d’ALLAH, au plaisir de l’adoration et aux douceurs de la prière.

  • ALLAH a créé Adam et Eve, et a donné à chacun d’eux des droits et des devoirs. Mais l’ignorance, l’éloignement des hommes vis-à-vis de la religion d’ALLAH, et l’attachement aveugle aux coutumes ont conduit à négliger, voire à bafouer de nombreux droits qu’ALLAH a accordés aux femmes.
    Cet ouvrage clair et concis se veut donc un rappel, à la lumière du Coran et de la Sounnah, adressé à tous les membres de la communauté afin qu’ils respectent et fassent respecter ces droits.
    Sommaire:

    – Les droits de la fille sur son père
    – Ne pas être mécontent lorsqu’on annonce la naissance d’une fille
    – Enterrer les filles vivantes est un grand péché
    – Le mérite à élever des filles
    – (A la naissance) frotter le palais et donner un nom
    – La recommandation du sacrifice à l’occasion d’une naissance
    – L’obligation de pourvoir aux besoins des filles
    – Le mérite de cette aumône
    – La recommandation d’embrasser et de jouer avec ses filles
    – L’équité entre les enfants
    – Instruire et éduquer la fille
    – Lorsque la fille atteint l’âge du mariage
    – Qui sont les bons prétendants ?
    – Proposer une femme aux gens de bien
    – L’exagération dans la dot
    – Demander l’accord de la femme pour le mariage
    – Nullité du mariage forcé
    – Epouser une orpheline
    – On ne peut marier l’orpheline qu’avec son accord
    – Le père doit conseiller sa fille après le mariage
    – Le père doit rendre visite à sa fille
    – Les droits de l’épouse sur son mari
    – L’obligation de la dot
    – Les conditions du mariage et le mérite de celui qui respecte ces conditions
    – L’obligation de pourvoir aux besoins de l’épouse et de la loger
    – La bonne cohabitation et le bon comportement
    – Le droit au logement et la cohabitation
    – Dévoiler les secrets de l’épouse
    – Les pratiques sexuelles interdites
    – L’interdiction de la sodomie
    – Instruire et éduquer l’épouse
    – Les étapes dans l’éducation
    – Où doit-on s’écarter de son épouse ?
    – L’interdiction absolue de frapper le visage
    – Répondre à leurs interrogations sans les mépriser
    – Etre doux avec son épouse
    – S’embellir pour son épouse
    – Aider son épouse dans les tâches ménagères
    – La jalousie de l’époux pour son épouse
    – Parmi les droits de l’épouse
    – La polygamie
    – Chaque épouse doit disposer d’un lieu privatif
    – Que doit faire l’époux le lendemain de la nuit de noce
    – Combien de temps doit-on rester avec la jeune fille et la femme qui se remarie après les noces
    – L’obligation d’être juste dans le partage entre les épouses
    – Le mari doit donner son jour à l’épouse malade, en état de menstrues ou autre
    – Le mari ne peut quitter de nuit la maison de celle qui chez qui il réside pour une autre de ses épouses, sauf en cas de nécessité
    – A propos de l’équité
    – L’équité dans l’affection et les rapports intimes n’est pas obligatoire
    – L’obligation d’être équitable dans les dépenses
    – L’équité des salafs
    – Tirer au sort pour le voyage
    – Les disputes entre les épouses
    – Prendre à charge et loger la femme divorcée
    – Prendre en charge la femme divorcée enceinte
    – Les biens dont peut jouir la femme divorcée
    – Recommandations du Prophète en faveur des femmes
    – Les droits de la mère sur ses enfants
    – L’obéissance aux parents est prioritaire sur le djihad et l’émigration
    – L’autorisation des parents pour partir rechercher la science
    – Demander l’autorisation des parents pour entrer chez eux
    – Les fruits de l’obéissance
    – La meilleure des obéissances
    – Rompre les liens de parenté fait partie des grands péchés
    – Les droits de la femme sur ses Mahârims
    – Le maintien des liens de parenté
    – L’obéissance due à la tante maternelle
    – Le droit à l’héritage de la femme
    – Les femmes et la science
    – Ce que l’on peut apprendre des femmes
    – Ordonner le bien et interdire le mal
    – Les croyantes et croyants sont alliés les uns des autres, dans les limites de la Législation
    – Le salut des hommes envers les femmes
    – Il n’y a d’obéissance que dans le bien
    – La mixité et ses méfaits
    – La douceur du Prophète avec les femmes

  • Ce livre traite dans un style facile et agréable des biographies des Prophètes et Messagers d’ALLAH, depuis Adam jusqu’à ‘Issâ (Jésus). Cet ouvrage s’est imposé, comme une référence dans les milieux de l’Islam, pour la connaissance de la vie des Messagers d’ALLAH, aussi bien ceux qui sont cités dans le Coran que d’autres.

    Tiré du grand ouvrage de l’imam Ibn Kathir -RahimahuLLAH- « al-Bidâyah wan-Nihâyah ».

    Inédit: Edition avec introduction inédite sur la croyance du musulman concernant les Prophètes.

    Plus: Référencement des hadiths selon les jugements de cheikh Al Albani.

  • Ce livre qui vous est présenté est un ouvrage simplifié d’initiation à la bonne croyance que tout musulman se doit de connaitre.

    Il a été conçu pour en faciliter sa connaissance et son apprentissage sous forme de questions/réponses.

  • « Les plus beaux récits des savants de la Sounnah ». Ce titre peut paraître subjectif et réducteur tant sont nombreux les savants qui ont illuminé l’Histoire du monde musulman et qui ont, à travers leur amour d’ALLAH et de Son Prophète, leurs efforts, leurs ouvrages, leur ascétisme et tant d’autres choses, touché les cœurs et marqué les esprits des croyants et des croyantes. Toutefois, certains récits, de par leur intérêt religieux, leur charge émotionnelle et leur beauté, ce sont imposés à nous comme des évidences.

    Ainsi, il n’était pas concevable pour nous de passer à côté de l’épreuve de l’imam Ahmad Ibn Hanbal, du débat qu’eut Ibn Taymiyah avec les soufis Rifâciyyah ou plus généralement des récits de ces grands ascètes que furent Ibn al-Mubarâk et le calife ‘Umar Ibn ‘Abdel-‘Azîz, ainsi que les autres grands imams. On ne peut ressortir indemne d’une telle lecture tant la science, le renoncement à ce bas-monde et les adorations de ces sommités furent extraordinaires.

    Néanmoins, tant il est vrai que leur générosité, leur patience et leur sagesse paraissent inaccessibles et nous renvoient à nos insuffisances, il est indéniable qu’après le meilleur des hommes (le Prophète) et ses Compagnons, nous devons prendre comme exemple ces savants et méditer sur leurs actes et leurs paroles, afin de devenir meilleur avec l’aide d’ALLAH.

    Ici vous est proposé un ouvrage riche et rigoureux dont la méthodologie est celle des Gens de la Sounnah, c’est-à-dire la vérification et l’apport de sources authentiques. La maison d’édition s’est appuyée sur des auteurs dont la croyance et la crédibilité ne soulèvent aucun doute auprès de nos savants contemporains, tels que l’imam Ibn Kathîr, al-Bazzâr et l’incontournable imam adh-Dahabî dont l’œuvre magistrale : « Siyar Aclâm an-Noubalâ' », a servi de base dans l’écriture de ce formidable livre. Du reste, une bibliographie avec chaque source par histoire est disponible en fin d’ouvrage.

    Nous vous proposons donc des récits biographiques se basant sur des sources authentiques, écrits avec un style agréable et léger adapté au public francophone.

    Les biographies des savants que comporte cet ouvrage:

    Ibn Taymiyyah, al-Bukhârî, L’imam Ahmad, Baqî Ibn Makhlad, L’imam ash-Shâficî, cAbd Allah Ibn al-Mubârak, al-Fudayl Ibn cIyâd, Sufyân ath-Thawrî, L’imam Mâlik, L’imam Abû Hanîfah, al-‘Acmash, cUmar Ibn cAbd al-cAzîz, al-Hasan al-Basrî, Sacîd Ibn al-Musayyib, Uways al-Qaranî, Muhammad Ibn cAbd al-Wahhâb -Qu’ALLAH leur fasse miséricorde-.

  • Le Fiqh Malikite est une des 4 écoles reconnues dans la Jurisprudence Islamique. Chaque école possède ses propres Moutoun de Fiqh afin d’apprendre cette science chose après chose, et en évoluant dans ce domaine petit à petit.

    Nous vous proposons ici un ensemble d’épîtres reconnues du Fiqh Malikite, les Moutoun sont présentés en français et en arabe.

    • Moukhtasar al-Akhdari,
    • Matn al-Ashmawiyyah,
    • Matn Ibn ‘Ashir
    • al-Mouqaddimah al-Izziyyah.
  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Qawâ’id Arba' » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Oussoul Sittah' » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Nawâqid el-Islam' » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Tafsir Kalimati at-Tawhid » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Le jeûne du mois de Ramadan est le quatrième pilier de l’Islam. Nous remarquerons qu’ALLAH a diversifié les différentes adorations. En effet, certaines adorations sont purement corporelles, c’est le cas de la prière, d’autres sont uniquement liées à l’argent, comme la zakat, et d’autres sont à la fois du premier et du second type comme le pèlerinage. Cette diversité est un moyen qu’ALLAH utilise afin d’éprouver Ses serviteurs. L’ensemble des ulémas de l’Islam est unanime sur le caractère obligatoire du jeûne du mois de Ramadan, et qu’il est un des piliers de l’Islam. Cela est même nécessairement connu de la religion, ainsi celui qui le renie est un apostat, et est donc sorti de l’Islam. Il est important de savoir que, contrairement à la prière, celui qui ne jeûne pas, tout en reconnaissant que le jeûne est un pilier de l’Islam et une obligation, ne sort pas de l’Islam, nous dirons plutôt qu’il a commis un très grand pêché et qu’il a mis sa religion en péril.

    Résumé des travaux du Cheikh Mohammed Ibn Sâlih al-‘Otheimin -RahimahuLLAH-.

  • Cheikh Sâlih al-Fawzan a dit : « La méthodologie des Salafs, est une méthodologie qui convient parfaitement en tous temps, en tous lieux. Attention à ce que les paroles de ces démoralisateurs ou de ces égareurs, ne te poussent à te montrer négligeant envers cette méthodologie, que cela ne t’en dissuade pas. L’imam Malik -qu’ALLAH lui fasse miséricorde- a dit : « Ne peut rectifier les derniers de cette communauté que ce qui a rectifié ses prédécesseurs », qu’est-ce qui a reformé ses prédécesseurs ? C’est le Livre (Coran), la Sounnah et le suivi du Messager. C’est le fait d’œuvrer en conformité avec le Coran et la Sounnah, qui a réformé la première génération de la communauté (musulmane) et la postérité de cette communauté ne se réformera qu’à la base de ce qui servit de réforme pour ses prédécesseurs. Donc, celui qui désire pour lui le salut, n’a qu’à étudier la doctrine des Salafs, s’y cramponner et appeler à la suivre, car c’est le chemin du salut, c’est l’embarcation de Nouh (Paix et Salut sur Lui), celui qui monte dedans aura le salut et celui qui la rejette est perdu, noyé dans l’égarement.»

  • Le sujet de cette épître est « la droiture » et c’est un sujet qui a une grande importance et auquel chacun de nous doit prêter attention et donner l’importance et l’attention qu’il mérite. ALLAH dit (traduction du sens de Sa parole): « Ceux qui disent : « Notre Seigneur est ALLAH » et qui ensuite se tiennent sur le droit chemin. Ils ne doivent avoir aucune crainte et ne seront point affligés. Ceux-là sont les gens du Paradis où ils demeureront éternellement, en récompense de ce qu’ils faisaient. » (Sourate Al-Ahqâf v.13 et 14)

    Et ALLAH dit: « Ceux qui disent : « Notre Seigneur est ALLAH », et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux : N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés, mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. Nous sommes vos protecteurs dans la vie présente et dans l’au-delà; et vous y aurez ce que vos âmes désireront et ce que vous réclamerez, un lieu d’accueil de la part d’Un Très Grand Pardonneur, d’Un Très Miséricordieux. » (Sourate Fussilat v.30 à 32)

  • Voici donc un épître contenant un résumé bénéfique concernant la meilleur des paroles, la plus grande, la plus sublime, et la plus bénéfique: la parole de l’unicité : La ilaha illa ALLAH (Nulle divinité digne d’être adorée excepté ALLAH), ses mérites, son sens, ses conditions, et ses annulatifs.

    Cette épître est à la base extraite de l’un des ouvrages de Cheikh ‘Abder-Razzâq al-Badr -HafizahuLLAH-  » Fiqh ad-Dou’â wal-Adhkâr « , car certaines personnes de mérite ont voulu en faire une épître indépendante, en espérant la propagation de son bien, et que d’en tirer profit soit facilité.

  • Voici quelques paroles concises exposant la croyance des Gens de la Sounnah et du Groupe. Leur écriture fut requise par ce que vit la communauté musulmane aujourd’hui comme division et divergence qui sont représentées par les nombreuses factions contemporaines et les différents groupes. Chacun appelle à son idéologie et recommande son groupe. A tel point que le musulman ignorant se retrouve dans la confusion face à cela : qui doit-il suivre ? Qui doit-il prendre pour exemple ?

    Et le mécréant qui souhaite entrer en Islam ne sait pas quel est l’Islam authentique au sujet duquel il a lu et dont il a entendu parler, l’Islam auquel ont guidé le Coran et la Sounnah du Prophète, l’Islam représenté par la vie des nobles compagnons et qu’ont suivi ceux des premières générations privilégiées.

  • Bien que c’est un problème ancien, le voilà qu’il réapparait à nouveau aujourd’hui pour de multiples raisons dont les principales sont : le manque de science et de clairvoyance, mais aussi la passion aveugle portée par beaucoup de gens, car celle-ci est une chose très dangereuse.
    Ce sujet, qui est celui du Takfir, entre extrémisme et laxisme, est un sujet d’une haute importance ; et les savants ont traités ce sujet dans leurs écrits et particulièrement dans les livres de croyance.

    Les ulémas de la Sounnah n’ont cessé d’évoquer ce genre de sujet-là, et ce, à toute époque. Parmi les contemporains, on compte le noble cheikh Salih al-Fawzan -HafizahuLLAH-, qui aborda ce sujet dans une conférence traduite puis mise ici sous forme de livre.

  • Ceci est l’explication par Cheikh ‘Abder-Razzâq al-Badr -HafizahuLLAH- du hadîth d’Oumm Salamah -qu’ALLAH l’agrée- dont le sens est :

    « Ô ALLAH ! Je te demande une science bénéfique, une bonne subsistance et une action acceptée. »

    Si tu médites -cher frère, chère sœur- cette invocation que le Messager d’ALLAH répétait régulièrement, chaque jour après avoir prié la prière du Sobh, tu comprendras que cette invocation est dite à un temps, à un moment qui est adéquat.

    Car as-Sobh (la prière du matin) : c’est les prémices du jour et ce par quoi le jour commence.

    Et comment il est important que le musulman commence sa journée par se tourner vers ALLAH afin qu’Il lui accorde ces trois choses :

    1. La science bénéfique,
    2. La bonne subsistance,
    3. L’action vertueuse ou l’action acceptée.

    Si tu médites cela, si tu réfléchis à ces trois choses tu trouveras que ce sont les buts que se donne le musulman chaque jour ; car les buts quotidiens du musulman sont au nombre de trois:

    1. La science bénéfique,
    2. La bonne subsistance,
    3. L’action vertueuse ou l’action acceptée.
  • Le Cheikh vertueux Abou Fâris ‘Abdel-‘Azîz Mohammed al-Qîrawânî  fut questionné au sujet de gens qui se sont donnés le nom de Fouqârâ et qui se regroupent pour danser et chanter et qui lorsqu’ils ont terminé cela, mangent une nourriture qu’ils ont préparé afin de passer la nuit ; puis ensuite lisent dix (parties) du Coran et disent des invocations puis chantent et dansent et pleurent et prétendent qu’en tout cela ils ne sont que dans le rapprochement (d’ALLAH) et l’obéissance et ils appellent les gens à cela et ils critiquent ceux parmi les gens de science qui n’acceptent pas cela.

    Et (au sujet) de femmes qui suivent leurs traces en cela et font à ce sujet ce qu’ils (les hommes) font, et (au sujet) de gens qui approuvent cela et disent qu’ils ont raison.

    Quel est donc le jugement à leur sujet et au sujet de ceux qui les approuvent ?

    Leur est-il permis d’être des imams et est-ce que leur témoignage est accepté ou pas ? Clarifiez-nous cela ».

  • Si le serviteur médite la Religion dans son entièreté, il verra qu’elle revient dans sa globalité à la patience et au remerciement et cela car la patience est de trois catégories :

    1. La patience sur l’obéissance qu’il pratique : car le serviteur ne met en pratique ce qui lui a été commandé qu’après avoir été patient et endurant, et après avoir combattu son ennemi intérieur et extérieur ; c’est donc proportionnellement à cette patience qu’il s’acquitte des obligations et met en pratique les actes préférables.
    2. Le deuxième genre de patience : la patience quant aux actes interdits afin de ne pas les commettre car l’âme et ses exigences et l’embellissement (des choses) par Satan ainsi que les mauvais compagnons, tous l’incitent au mal et l’y encouragent. Le délaissement des interdits sera proportionnel à la force de la patience. Certains pieux prédécesseurs ont dit : « Les actes d’obéissance sont faits par le pieux et le pervers, tandis que seul le véridique est capable de délaisser les désobéissances. »
    3. Le troisième genre de patience : la patience quant à ce qui le touche comme calamités qui sont en dehors de sa volonté.
  • Les recommandations rapportées dans le récit de Louqmân contiennent certes de grands bénéfices, et des orientations nobles, et des remarques bénies, et une voie juste dans l’appel à ALLAH et dans l’éducation des enfants et dans la formation des générations ; il y aussi dans ces recommandations une mise en évidence des moyens et des styles efficaces dans l’appel à ALLAH Le Très-Haut et dans l’enseignement du bien aux gens. C’est pour cette raison qu’il est impératif que les éducateurs et les parents ainsi que les enseignants prennent en considération ces recommandations et s’y arrêtent maintes et maintes fois afin d’en tirer la méthodologie correcte et  la voie juste dans la prédication et l’enseignement. En plus de ce que contiennent ces recommandations comme styles empreints de sagesse afin de gagner les cœurs et de captiver les esprits ; elles contiennent également l’incitation et l’effrayement et le bon rappel et de montrer le bien aux gens de la bonne manière ainsi que de les appeler à la religion d’ALLAH.

    Comme la prédication est une science à laquelle on appelle et une mise en application à laquelle on appelle, elle requiert une sagesse et des moyens bénéfiques et des styles effectifs afin d’atteindre le cœur des gens.

    ALLAH Le Très-Haut a certes donné la sagesse à Louqmân et l’a placée dans son cœur et a fait de sa parole et de son rappel et de son orientation une sagesse. Tout ce qui a précédé requiert de notre part une bonne méditation et une profonde réflexion et une étude de ces recommandations dont ALLAH a fait l’éloge dans Son Livre, Le Noble Coran.

  • Ce hadîth est le premier hadîth dans le Livre de la Foi dans l’Authentique de Mouslim. Il y a une histoire à propos de la narration de ce hadîth qui a été rapportée: d’après Yahyâ Ibn Ya’mar qui a dit:

    « Le premier qui a parlé sur la prédestination dans la ville de Basorah est Ma’bad al-Jouhanî ; nous partîmes moi et Khâlid Ibn ‘Abder-Rahmân al-Himyarî en pèlerinage ou en ‘omrah.

    On se dit : Si nous rencontrions l’un des Compagnons du Messager d’ALLAH nous pourrions le questionner au sujet de ce que ceux-là disent au sujet de la prédestination. (ALLAH) nous facilita la rencontre de ‘AbdALLAH Ibn ‘Omar Ibn al-Khattâb qui entrait dans la mosquée. Nous nous plaçâmes tous deux, moi et mon compagnon, à ses côtés l’un à sa droite et l’autre à sa gauche et je me doutais que mon ami me laisserait à moi la responsabilité de parler. Je dis alors : ‘’Ô Abou ‘Abder-Rahmân  ! Il y a des gens qui sont apparus chez nous qui lisent le Coran et cherchent la science (et il en cita d’autres parmi leurs caractéristiques) et ils prétendent qu’il n’y a pas de prédestination et qu’ALLAH ne sait les choses qu’après qu’elles arrivent’’. Il répondit (‘AbdALLAH Ibn ‘Omar) : ‘’Si tu les rencontres, fais leur savoir que je suis innocent d’eux et qu’ils sont innocents de moi ! Et par Celui par Lequel ‘AbdALLAH Ibn ‘Omar jure, si l’un d’entre eux venait à donner en aumône l’équivalent de la montagne d’Ouhoud en or, ALLAH n’accepterait pas cela de lui jusqu’à ce qu’il croit en la prédestination !’’…

    Explication de ce grand hadith par le noble savant Cheikh ‘Abdel-Mouhsin el-‘Abbâd -HafizahuLLAH-.

  • Le sujet de cette conférence de Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH-, qui a ensuite été mise en livre, revêt un sujet qui a été traité par les gens de science qui se sont basés sur le Livre d’ALLAH ainsi que sur la Sounnah de Son Messager selon la compréhension des pieux prédécesseurs de cette communauté afin de l’expliquer conformément à ce qu’ALLAH a révélé: Notre devoir vis-à-vis des savants et ceux qui détiennent le pouvoir.

  • Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH- a dit : « Quant à celui qui se prétend être sur la Salafiya alors qu’il ne connait rien de la voie des Salafs (Prédécesseurs) ou qu’il en a connaissance et ne la suit pas mais suit ce sur quoi sont les gens ou ce qui est en accord avec ses passions, celui-là n’est pas un Salafi ! Même s’il se revendique de la Salafiya ; ou alors qu’il ne patiente pas à l’arrivée des fitan, il fait preuve de laisser-aller dans sa religion et adopte un discours fallacieux dans sa religion, celui-là n’est pas sur la voie des Salafs. Ce n’est pas la prétention qui est à prendre en considération, mais la réalité ! Chose qui doit être pour nous, notre première préoccupation, à savoir la connaissance de la voie des Salafs et l’étude de cette la voie dans la croyance, dans l’étique, dans la mise en pratique, dans tous les domaines que compte la voie des Salafs. La voie des Salafs, c’est la voie sur laquelle était le Messager d’ALLAH et sur laquelle étaient ses compagnons parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont pris comme exemple et qui les ont suivis sur le même chemin jusqu’à la dernière heure ».

  • Pour ceux qui viennent de rentrer dans l’Islam, nous leur présentons ce livre, sous le titre de: « Fatwas destinées aux nouveaux musulmans ».

    Il vous aidera à répondre à quelques unes de vos questions pour vos premiers pas…

  • Certes ALLAH a honoré la langue arabe en deux choses grandioses : Lorsqu’Il a descendu Son livre (le Coran) en arabe et a choisi Son Prophète d’un peuple parlant l’arabe et par cela Allah a institué la source originelle de l’Islam en arabe : le Coran et la SounnaH. Par la langue arabe, on comprend le Coran, et par elle on connait les règles islamiques, celui qui ignore la langue arabe ignore beaucoup de l’islam.

    Allah dit : « Ce (Coran) ci, c’est le Seigneur de l’univers qui l’a fait descendre – Et l’Esprit fidèle est descendu avec cela – Sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs – En une langue arabe très claire. » [Les poètes, 192 à 195].

    Nous vous encourage à apprendre cette merveilleuse langue qui vous facilitera une compréhension plus précise de l’Islam.

  • Chaque messager disait s’adressant à son peuple : « Adorez ALLAH. Pour vous, il n’y a d’autre divinité que Lui. « Notre noble Prophète est resté à la Mecque treize années à appeler les gens au Monothéisme et à la rectification du dogme. Il s’employa à enraciner dans les cœurs l’Unicité d’ALLAH et à combattre le polythéisme avant de leur ordonner la prière, l’impôt légal, le jeûne, le pèlerinage et autres, et avant de leur interdire l’adultère, l’usure, le vol…

    Ce livre est une exposition simple, claire et quasi-intégrale de cette croyance islamique authentique et de ses chapitres : de la première chose qu’il incombe aux serviteurs (l’adoration) à notre devoir envers la famille et les compagnons de notre Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, en passant par les conditions de l’adoration, l’Islam et ses cinq piliers, la foi et ses six fondements, la bienfaisance, l’incroyance et ses catégories, la sorcellerie et son statut, l’innovation et ses types, et de nombreux autres sujets, le tout sous forme de questions-réponses qui facilitent la lecture et la compréhension.

  • « Ô les croyants ! Craignez ALLAH comme Il doit être craint ! Et ne mourez qu’en plein soumission ! Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d’ALLAH et ne soyez pas divisés ! Et rappelez-vous le bienfait d’ALLAH sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos coeurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés.

    Ainsi ALLAH vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable et interdit le blâmable ! Car ce seront eux qui réussiront. Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment. Au jour ou certains visages s’éclaireront et que d’autres s’assombriront. » [s.3 v.102-106]

    Ibn Abbâs et d’autres ont dit : « Les visages des Gens de la Sounnah et de l’Unicité s’éclaireront, et les visages des partisans de l’innovation et de la désunion s’assombriront. »

    Ce livre est un appel au rassemblement sur la vérité et à cesser la désunion.

  • Se conformer à la tradition prophétique revient à se conformer à ce qu’ALLAH a légiféré, or les deux conditions d’acceptation de quelque adoration sont qu’elle soit à la fois sincèrement vouée à ALLAH et conforme à ce qu’Il a légiféré dans le Coran ou par l’intermédiaire de Son Messager dans sa Sounnah.

    L’obéissance à ALLAH est d’ailleurs souvent liée à l’obéissance à Son Messager. Si la première attestation de foi – nulle divinité si ce n’est ALLAH – implique qu’ALLAH Seul mérite d’être adoré, la seconde – que Mohammed est le Messager d’ALLAH – implique quant à elle que nul être ne mérite d’être obéi et suivi dans l’absolu sauf le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam.

  • J’apprends à prier comme le Prophète (Paix et bénédictions soient sur lui) – Manuel complet, pratique et illustré en couleurs, en français/arabe/phonétique.

    Après l’attestation de foi, la prière est le plus important des piliers de l’Islam. Apprendre à l’accomplir correctement est un devoir. Cependant, il est regrettable de constater que de très nombreux ouvrages, dans ce domaine, contiennent des informations erronées et contraires à la tradition authentique du Prophète (paix et bénédictions soient sur lui).

    Le lecteur pourra utiliser ce manuel sans crainte de commettre des actes innovés dans sa prière.

    Le livre est accompagné d’illustrations pour permettre aux jeunes et aux moins jeunes, filles et garçons, d’y apprendre leur prière.

    Toutes les invocations ont été traduites et transcrites en phonétique pour rendre leur étude accessible à tous.

  • Le but du jeûne n’est pas d’exercer son corps à supporter la soif, la faim et la difficulté, mais plutôt d’entraîner son âme à délaisser ce qu’elle aime pour satisfaire Celui qu’elle aime. Ce qui est aimé et que l’on délaisse est la nourriture, la boisson et les relations sexuelles, tels sont les plaisirs de l’âme. Quand à Celui qui est aimé et dont on désire la Satisfaction, il s’agit d’ALLAH, Le Créateur de l’Univers. Il nous faut donc songer à cette intention, à savoir que nous délaissons ces choses qui rompent le jeûne en vue d’acquérir la Satisfaction d’ALLAH.

     

    Cette épître réunit 48 questions sur le jeûne par le grand savant Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH-.

  • Titre en arabe: القول السديد في بيان التوحيد (al-Qawl as-Sadîd fî Bayan at-Tawhid)

    Le Prophète a été envoyé pour prêcher le Tawhid et la religion de tous les Prophètes.

    Le Tawhîd consiste à vouer sincèrement ses oeuvres à ALLAH, de sorte qu’elles ne soient pas imprégnées d’association, et de s’approcher d’ALLAH par toutes les oeuvres accomplies.

    L’adoration est un droit exclusif d’ALLAH envers ses serviteurs, et c’est pour cela qu’Il a créé les êtres.

    Toutes les actions que la Charia commande et recommande doivent être vouées exclusivement à ALLAH, entre autres, la prière, le jeûne, la zakat, le hadj, la piété filiale, garder les liens de parenté, l’invocation, le voeu, l’imploration d’assistance, la crainte, le sacrifice rituel (l’abattage), l’amour, la peur, l’espoir etc… Toutes doivent être vouées au Créateur. C’est cela le Tawhîd.

    En effet, toute action est vaine, à moins qu’elle ne soit vouée à ALLAH avec pour finalité une récompense de l’au-delà. De plus, elle doit être conforme à la Charia.

    Si la personne manque à ce principe, elle tombera forcément dans le Chirk surtout si ce dernier est liée à une adoration, la rendant ainsi vaine et nulle.

  • La préoccupation de l’enfant, dès son plus jeune âge, son éducation saine et l’enseignement des règles de sa religion auront sur lui un impact immense tout au long de sa vie.

    Il y a des règles juridiques qu’il nous incombe à tous de connaître et de mettre en pratique et qui sont en relation avec les enfants qui n’ont pas encore atteints l’âge de la puberté, qu’ils soient des filles ou des garçons. Il convient à toute personne, à qui ALLAH donne la tutelle d’un enfant, d’apprendre ces points autant que possible.

    Ainsi, tu trouveras, dans cet ouvrage, des fatwas émises par certains érudits contemporains, sur des sujets qui ont trait à l’enfant, de sa naissance jusqu’à sa puberté.

  • Ce livre renferme les notions de la foi qui sont, en effet, les éléments les plus importants de la religion musulmane et les grands fondements de la vérité et de la certitude. Ceux-ci sont puisés du Livre d’ALLAH et de la Sounnah de Son Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    « Tout d’abord, j’ai commencé par définir la foi. En second lieu, j’ai cité ses fondements, ses éléments et ses origines. Et troisièmement, j’ai énuméré ses utilités, ses fruits, et les implications desdits fondements. »

  • De nombreux textes religieux confirment le fait que s’orner d’un noble comportement, d’une moralité exemplaire, des bonnes manières et d’une conduite pieuse est la caractéristique des gens de l’Islam et que seul peut obtenir le savoir – qui est la perle précieuse sur la couronne de notre législation purifiée – celui qui s’orne de ses comportements, et délaisse ce qui les annule.

    Le sujet abordé ici concerne les comportements généraux indispensables à toute personne désireuse de s’orienter vers les études religieuses.

  • On croit souvent que la personnalité du prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- n’est tenue en grande estime que par les musulmans, mais la réalité est différente : de grands intellectuels et penseurs occidentaux et orientaux non-musulmans vouent, eux aussi, une grande admiration pour le Prophète de l’Islam.

    Chers lecteurs, vous serez étonnés de lire de tels propos provenant de gens aussi connus, car ces témoignages ne sont volontairement pas publiés, et cela, afin que la méconnaissance de ce noble Prophète domine continuellement les esprits européens ou autres, et que l’image altérée de l’Islam et de son Prophète demeure dans leurs pensées. Nous nous faisons donc honneur de porter à votre connaissance ces témoignages pour que le monde considère l’image de l’Islam et de son Prophète à leur juste valeur. Ces témoignages ne proviennent pas de penseurs musulmans, car l’imputation d’esprit de parti ou de sectarisme pourrait être évoquée. Dès lors, nous avons délibérément opté pour les témoignages de penseurs occidentaux, étant plus à même de convaincre que si l’on s’était restreint aux témoignages de musulmans.

    L’Encylopedia Britannica le proclame : « l’homme de religion qui a connu le plus de succès sur cette terre. » Georges Bernard Shaw (politique et écrivain anglais du XXe siècle) a déclaré que si Mohammed vivait encore, il réussirait à résoudre tous les problèmes qui menacent notre civilisation, aujourd’hui. Thomas Carlyle, qualifié de « l’une des plus riches carrières d’idées » du XIXe siècle, fut tout étonné qu’un seul homme, d’un seul tour de main, pût souder des tribus ennemies et des bédouins nomades en une nation, la plus puissante et la plus civilisée qui soit, et ce, en moins de vingt ans. Napoléon et Gandhi rêvaient inlassablement d’une société de la même trempe que celle forgée par cet homme en Arabie.

    En effet, nul autre humain n’accomplit autant dans les domaines aussi variés et dans un temps aussi limité que le Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Illettré, il était cependant un enseignant des nations, un réformateur social, un guide moral, un penseur politique, un génie militaire, un maître de l’administration, un ami sincère, un compagnon merveilleux, un époux dévoué et un père affectueux. Aucune personnalité de l’histoire ne put le surpasser ou même l’égaler, dans n’importe quel domaine de la vie. Ce monde a eu son lot de grandes personnalités, mais elles ne furent illustres que dans un ou deux domaines, tels que la pensée religieuse ou la direction des affaires militaires.

  • Découvrez, dans cet ouvrage de 1200 ans, toute l’éloquence de l’imam ac-Châfi’î -RahimahuLLAH-, à travers ces poésies remplies de sagesse : des vers courts et pertinents, embellis par leur auteur qui avait une maîtrise puissante de la langue arabe. Il distilla ces vers tout le long de sa vie mais ce ne fut qu’au moment de sa mort que furent rassemblés l’ensemble de ses poésies.

    De véritables perles méconnues du plus grand nombre, dont le sens est intemporel et dans lesquelles chaque lecteur se reconnaîtra. Ce livre contient 40 poésies de l’illustre imam ac-Châfi’î.

  • Ce livre traite d’un sujet de taille: celui de la femme, de ses vêtements et de ses parures.

    Ce livre apporte des éclaircissements sur les critères imposés par ALLAH concernant la tenue vestimentaire et la parure de la femme musulmane, dans le but d’arriver à une société pure basée sur les vertus et empreinte de chasteté et de pudeur…

    Négliger l’importance de ce sujet est soit dû à l’ignorance, à une absence de clairvoyance et de compréhension, soit c’est une trahison envers la communauté dans ce qu’elle a de plus cher: ses garçons et ses filles.

  • Base de la rectitude de l’individu et de la réforme de sa nation.

  • Conseils au médecin musulman comprenant des normes religieuses à respecter dans son cabinet médical.

  • Ce livre contient une argumentation extrêmement intelligente sur l’aspect parfait de l’Islam.

    En dix points, le Cheikh réussit à démontrer à quiconque que non seulement l’Islam est la religion de vérité, mais aussi qu’elle est parfaitement complète dans tous les domaines.

    Le contenu de ce livre devrait être appris par coeur par l’ensemble des musulmans, cela afin de comprendre le message parfait contenu dans cette religion et de défendre l’Islam contre toutes les attaques.

    En prenant en compte les informations contenues dans cet ouvrage, tout musulman se sentira fier, réconforté et prêt à défendre sa religion.

    Ce livre est également un appel à se réunir autour de l’Islam, unique source parfaite se trouvant sur terre et la seule à même de procurer à l’ensemble des hommes tout bien.

  • Ce livre comporte des conseils paraissant si simples, si évidents, si banals qu’il donne l’impression d’être un ouvrage utile, certes, mais pas d’une si grande importance… Mais contrairement aux apparences, cet ouvrage est un pilier de la spiritualité du musulman.

    En effet, il réunit en lui les méthodes pratiques, très rarement citées par les savants, pour surmonter toutes les épreuves qui nous attendent dans ce monde.
    Alors que le Cheikh ‘Abder-Rahman as-Sa’dî -RahimahuLLAH- tomba malade, il fut transféré à l’hôpital américain du Liban pour y être suivi.
    Son fils lui offrit alors un ouvrage intitulé « How to stop worrying and start living », qui signifie « Stoppe l’anxiété et commence ta vie », écrit par Dale Carnegie.
    Le Cheikh prit énormément de plaisir à lire cet ouvrage. À son retour du Liban, il prit l’initiative d’écrire un ouvrage sur le même sujet, plus court, tirant ses enseignements du Qur’ân.
    Il intitula son livre: « Les moyens utiles pour une vie heureuse », titre que nous avons préféré adapter en le nommant « Mode d’emploi pour être heureux ».

  • Le califat de ‘Uthman Ibn ‘Affan est le troisième volet de la série des califes bien guidés. C’est le troisième calife de l’Islam, de cette époque bénite citée par le Messager d’ALLAH comme étant conforme à la voie prophétique. Retrouvez ici sa vie, ses mérites, son accession au pouvoir et les événements qui se sont déroulés sous son règne, notamment les nombreuses conquêtes et les troubles causés par les premiers Khawârij.

    Cet ouvrage est extrait de l’encyclopédie intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah », de l’imam Ibn Kathîr (774h) -RahimahuLLAH-, qui comme son nom l’indique retrace l’Histoire: de la création de son début à la fin des temps. Ses sources authentiques et sa rigueur scientifique en font un ouvrage de référence à l’unanimité au sein de la communauté musulmane. C’est de cette même encyclopédie que sont extraits « Les histoires des Prophètes » ou « La Sîra du Messager ».

  • Le califat de ‘Ali Ibn Abi Tâlib vient clôturer la série des califes bien guidés. Cette époque bénite évoquée par le Messager d’ALLAH comme étant conforme à la voie prophétique. Retrouvez ici la vie du quatrième calife, ses mérites, son accession au pouvoir et les évènements qui se sont déroulés sous son règne, notamment la fitna: les troubles entre les musulmans lors de batailles de Siffîn et du chameau.

    Ce quatrième volet détaille également le court règne de son fils: al-Hassan Ibn Ali, avant la prise de pouvoir de Mu’awiyya et le début du règne des Omeyyades.

    Cet ouvrage est extrait de l’encyclopédie intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah », de l’imam Ibn Kathîr (774h) -RahimahuLLAH-, qui comme son nom l’indique retrace l’Histoire: de la création de son début à la fin des temps. Ses sources authentiques et sa rigueur scientifique en font un ouvrage de référence à l’unanimité au sein de la communauté musulmane. C’est de cette même encyclopédie que sont extraits « Les histoires des Prophètes » ou « La Sîra du Messager ».

  • Né en l’an 310 de l’Hégire, Ibn Abī Zayd fut le Cheikh des malikites du Maghreb. Son savoir et sa maîtrise des avis juridiques de l’imam Mālik Ibn Anas lui valut d’être surnommé par ses pairs : « Le petit Mālik ». Il composa plusieurs ouvrages dont sa célèbre Risālah – livre référence chez les malikites, encore étudié de nos jours – dans laquelle il résuma le rite malikite après y avoir consacré le tout premier chapitre aux fondements de la foi musulmane.
    Ce chapitre, également connu sous le nom de Mouqaddimatu-r-Risālah, compte parmi les écrits exposant le crédo des illustres imams de la communauté l’ayant précédé ou lui ayant succédé à l’instar des grands savants malikites de l’Andalousie tels qu’Ibn Abī Zamanīn, aṯ-Ṯalamankī ou Ibn ʿAbdi-l-Barr. D’autre part, les défenseurs de la Sounnah n’eurent de cesse, à travers les siècles, d’enseigner les paroles d’Ibn Abī Zayd afin de mettre en avant la saine croyance des Pieux Prédécesseurs.
    C’est donc avec plaisir que nous présentons aux lecteurs francophones la traduction de Mouqaddimatu-r-Risālah commentée par l’éminent savant de Médine, le Cheikh ʿAbdu-l-Mouẖsin al-ʿAbbād -HafizahuLLAH-. Il en résulte un livre qui se distingue par la richesse de ses arguments issus du Coran et de la Sounnah, agrémentés des explications des plus hautes autorités musulmanes (Ibn Abī-l-ʿIzz, Ibn H̱ajar, an-Nawawī, etc.).
    L’imam adh-Dhahabī écrivit au sujet d’Ibn Abī Zayd : « L’imam, l’éminent homme de science, l’exemple à suivre, le jurisconsulte, le savant des habitants du Maghreb. »

  • L’une des quatre principales écoles juridiques du monde musulman d’aujourd’hui est l’école Hanbalite, dont le fondateur est l’imam Ahmad Ibn Hanbal. Ce livre retrace sa vie, présente ses opinions et expose son fiqh.
    Ahmad Ibn Hanbal était à la fois un savant du hadîth et un faqîh. Les sources de son fiqh sont le Coran, la Sounnah, les fatwas des Compagnons et l’analogie. Son ijtihâd est construit sur des bases solides de la Sounnah et des traditions valides-sûres appartenant aux verdicts des Compagnons et des Suivants (Tâbi’ins). Par sa vaste connaissance des traditions des Prédécesseurs et de leurs méthodes déductives, il développa un fiqh proche de ces traditions.
    Cependant, le fiqh d’Ahmad est susceptible d’évoluer, et c’est là toute sa force, car il n’est limité que par les fatwas des Prédécesseurs et leurs verdicts, ainsi que les sens du Coran et de la Sounnah, et ce qu’avaient déduit les Prédécesseurs à la lumière de ces deux sources. Ces fatwas, qu’il avait recueillies et dont il facilita la transmission à ses disciples, permirent de traiter les questions qui se posèrent après lui et de développer sa doctrine. Elle acquit ainsi une souplesse qu’aucune autre doctrine basée sur l’opinion et l’analogie n’avait connue.
    Parmi les adeptes de cette école figurent Ibn Taymiyya et Ibn al-Qayyim qui promurent la science de l’ijtihâd absolu à l’époque de l’imitation absolue, et furent en cela des pionniers. Ils renouvelèrent la charî‘a, en revivifiant les sources à partir des réalités de la vie. Ces faqîhs ont ainsi brisé la sclérose provoquée par des coutumes corrompues sans lien avec la religion.
    La doctrine Hanbalite se répandit au début en Irak et dans certains pays au-delà de l’Euphrate. Elle domina à certains moments à Bagdad. En Egypte, elle y apparut au septième siècle.

    Ahmad Ibn Hanbal, né en 164 H. (780 ap. J.C.) et mort en 241 H. (855 ap. J.C.), réunissait nombre de qualités qui firent de lui une personnalité sans pareille: mémoire puissante, grande intelligence, pensée brillante, patience à toute épreuve, intégrité, sincérité, charisme, modestie.
    Il fit le tour des régions du monde musulman à la recherche des hadîths, insatiable et infatigable. Il poursuivit ses efforts dans la recherche des hadîths et leur transmission, cela même après avoir atteint le rang d’imam. Il rassembla ces hadîths dans son « Mousnad » auquel il travailla toute sa vie, et qui devint une référence après sa mort. Sa vaste connaissance en matière de traditions des Prédécesseurs fut la cause de la fertilité de son fiqh.

  • Au cours de son développement intellectuel, le monde musulman sut répondre efficacement aux diverses questions d’ordre social et juridique pour établir sa civilisation sur de saines bases. Différentes écoles naquirent, dont des savants en droit furent à l’origine. Mâlik Ibn Anas fut l’un d’eux, il fut le fondateur de l’école Malikite, l’une des quatre grandes écoles juridiques les plus répandues dans le monde musulman.

    Ce livre retrace tout d’abord sa vie : Les études approfondies qu’il a menées depuis son enfance, ses enseignements en matière de hadîth et de fiqh, ses relations avec les califes en particulier Hâroûn ar-Rachîd qui le consultaient régulièrement. Il présente également ses opinions sur sa conception de la foi et de la religion, et sur des questions politiques. Enfin, il expose de manière détaillée son fiqh, les sources sur lesquelles il s’appuyait. Il montre que Mâlik a basé sa méthode de jurisprudence sur l’ijtihâd (l’effort d’interprétation) pour statuer de toute question qui n’était pas traitée par le Coran, la Sounnah ou les récits traditionnels, tout en prenant en compte l’intérêt général des gens. Il passa alors maître en fiqh d’interprétation. L’intérêt général, que l’on appelle aussi intérêt public, fut chez lui un critère fixe qui dirigea ses avis, à partir du moment où aucun texte religieux ni aucun récit communément accepté ne prévoyaient le cas.

    Par la suite, ses élèves développèrent sa science et répandirent sa doctrine, de son vivant, jusqu’en Egypte et au Maghreb arabe. Aujourd’hui, l’école Malikite est prépondérante en Afrique du Nord, en Afrique de l’Ouest, Egypte, Soudan, et dans la partie Ouest de la péninsule Arabique.

    Mâlik Ibn Anas, né en 93 ap. H (714 ap. JC) et mort en 179 (796), connu sous les noms « l’Imam Mâlik » et « l’Imam de Médine », est l’un des plus grands savants et juristes que le monde musulman ait connu. Il naquit à Médine, y vécut toute sa vie, ce qui influença jusqu’à sa pensée et son fiqh. Il avait une soif immense de savoir et allait s’abreuver auprès de tous les savants de Médine. C’est ainsi qu’il forgea sa personnalité de savant, parfait connaisseur des hadîths et du fiqh d’interprétation, en harmonie avec l’esprit de son temps. « Al-Mouwatta » est l’ouvrage de Mâlik qui reste aujourd’hui le plus connu, et une référence du patrimoine islamique.

  • L’imam Ach-Châfi‘î – Sa vie et son époque – Ses opinions et son Fiqh.

    Ach-Châfi‘î est le fondateur d’une des quatre écoles juridiques les plus renommées du monde musulman, l’école Chafiite.

    Cet ouvrage exhaustif étudie sa jeunesse, sa culture, ses maîtres et ses élèves. Il analyse son siècle et son fiqh, ses livres, comment ils ont été composés et la confiance qu’on peut leur accorder. Sont aussi exposées les sources du raisonnement déductif qu’il a utilisé et la méthodologie mise en place pour élaborer sa doctrine, les fondements de celle-çi ainsi que les facteurs qui ont contribué à sa diffusion et son développement.

    L’auteur montre comment ach-Châfi‘î, en interprétant les sources et les cas subsidiaires de la charî‘a, s’en tient aux faits apparents et généraux, refusant de considérer les conjectures et les intentions, mais analysant des problèmes concrets. Ses voies sont alors le Coran, la Sounnah et l’analogie.

    Le fiqh d’ach-Châfi‘î représente parfaitement le fiqh islamique à l’époque de son épanouissement et de sa maturité. Il combine de façon équilibrée le fiqh des moujtahid et celui des spécialistes du hadîth. Ach-Châfi‘î fut le premier à développer la science des fondements du fiqh : fixant les critères de l’analogie, tentant de définir les règles de la Sounnah et distinguant l’abrogé de l’abrogeant. Il définit les principes fixes concernant le raisonnement déductif et les sources de l’extrapolation.

    L’école Chafiite s’est répandue en Egypte, en Irak, au Khorassan, au Sijistan, dans l’ancienne Syrie, au Yémen et au-delà de l’Euphrate, en Perse, au Hijâz, dans certaines villes d’Inde et en Indonésie.

    Ach-Châfi‘î, né en 150 H. (767 ap. J.C.) et mort en 240 H. (820 ap. J.C.), grandit au moment de l’apparition des deux doctrines hanafite et malikite, et de la classification de leurs sources et de leurs cas subsidiaires. Il eut ainsi à sa disposition une matière jurisprudentielle déjà élaborée et prête à être assimilée. Il l’étudia, l’analysa avec un œil critique, un esprit incisif et indépendant, sans suivre aveuglément les opinions des uns ou des autres et ce, afin d’en tirer des éléments novateurs qui s’accordent avec et sa culture: ce fut sa doctrine. Il consigna les éléments essentiels de la science des fondements du fiqh dans son ouvrage « ar-Risâla ».

    Ach-Châfi‘î n’envisagea de constituer une école de fiqh indépendante qu’à l’issue de son premier voyage à Bagdad en 184. Avant cela, il était considéré comme un disciple de Mâlik et un défenseur de ses idées et de sa jurisprudence, n’hésitant pas pour cela à s’en prendre aux partisans de l’interprétation. C’est pourquoi il fut surnommé « le Défenseur du Hadîth ».

  • L’imam Aboû Hanifa – Sa vie et son époque – Ses opinions et son Fiqh.

    Cet ouvrage, écrit par un contemporain, présente Aboû Hanîfa, le fondateur d’une des quatre grandes écoles juridiques du monde musulman, l’école Hanafite.

    Il détaille sa biographie : sa jeunesse à Koûfa où il était destiné à devenir marchand, plusieurs aspects de sa vie et sa rencontre avec ach-Cha’bî qui l’orienta vers la science religieuse. Ce livre synthétise les opinions d’Aboû Hanîfa sur les grandes questions politiques, théologiques et idéologiques de son temps.

    Il expose également son fiqh et les sources sur lesquelles il se fonde, puis étudie certains cas subsidiaires révélant la pensée de ce savant exceptionnel. L’auteur montre ainsi comment l’étude du fiqh s’est développée, ce qui est essentiel pour toute analyse de l’évolution de la jurisprudence en Islam, et comment Aboû Hanîfa sut l’adapter au monde musulman alors en pleine expansion regroupant sous l’Islam des peuples d’origines les plus diverses.

    Fort de son expérience personnelle, il développa particulièrement le fiqh concernant les transactions et le commerce.

    Aboû Hanîfa marqua son époque par sa forte personnalité, son influence et sa science remarquable. Il fut surnommé «L’essence de la science» par ses contemporains. Il développa l’iftâ comme personne d’autre, et fut connu par l’étendue de sa logique déductive et son extrapolation. Il recourait beaucoup à l’ijtihâd, sut ainsi l’enrichir et non le scléroser, en lui donnant toute sa valeur et sa place en Islam.

    Il apporta alors aux musulmans nombre de résolutions à leurs problèmes et cas particuliers, sans trahir les textes du Coran et de la Sounnah. Il fut de ce fait exposé aux critiques pour son recours intensif à l’interprétation, mais sut toujours les contrecarrer à l’aide d’arguments logiques et implacables.

    Ses disciples ont diffusé sa science et rapidement sa doctrine fit le tour du monde islamique. Elle domina l’Iraq, l’Egypte, la Syrie et étendit son influence en Inde musulmane pour être ensuite adoptée par des musulmans de Chine.

    Aboû Hanîfa est né à Koûfa en 80 H (699 ap. JC) et mort en 150 (767) à Bagdad. Il découvrit très tôt la diversité d’idées foisonnant à Koûfa, ville où se côtoyaient divers groupes de pensée. Il se fit très tôt remarquer par son intelligence et sa compréhension intellectuelle. C’est alors qu’il commença à étudier et se consacra à la fréquentation des savants. Il remplaça son maître Hammâd Ibn Abî Soulaymân à l’âge de quarante ans et devint un grand faqîh. Il connut à la fois la dynastie Omeyyade et la dynastie Abbasside et traversa les troubles de son époque avec magnanimité.

  • Le titre complet de ce livre, petit en taille mais grand en sens, est : « L’unicité, la signification des deux témoignages et le jugement concernant le suivi du Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- »

  • Les Quarante Hadiths on été rassemblés par l’imam an-Nawawî (mort en 676 de l’Hégire) et expliqués par l’imam Ibn Daqîq al-‘Id (mort en 702 de l’Hégire).

  • C’est un livre à classer parmi les collections choisies de notre époque. Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- a réussi à rassembler tous les hadîths relatifs aux péchés, tout en veillant à leur authenticité.

    Le polythéisme (le Chirk), la sorcellerie, l’ostentation, l’alliance aux mécréants, détester les personnes vertueuses, se moquer ou insulter la religion, jurer par autre qu’ALLAH, tuer une âme sans droit, la désobéissance aux parents, la désertion du champs de bataille (pendant le Jihad), l’orgueil, le mensonge (le pire étant le mensonge sur ALLAH et Son Prophète), le serment mensonger, avoir un double visage, accuser les femmes vertueuses de fornication, la fornication, la médisance et le colportage, les pots de vin, la consommation d’alcool, rompre les liens de parenté, l’usure, voler les biens des orphelins, etc.

    Nous demandons à ALLAH Le Très Haut de nous éloigner de ces péchés comme Il a éloigné l’Occident de l’Orient, tout comme nous Lui demandons qu’Il nous guide vers ce qu’Il aime et agrée.

  • Niveau 1 : Manuel d’apprentissage destiné aux élèves des écoles coraniques.

    Manuel (bilingue) vous présentant les règles du tajwid du texte sacré.

  • Ce manuel présente le tajwid selon une approche différente de ce que l’on trouve habituellement tout en étant conforme à l’enseignement du professeur l’érudit Dr Ayman Sweîd.

    Le Coran, notre livre saint par excellence nous est parvenu de deux façons : par voie écrite d’une part et par voie orale d’autre part. Cette dernière qui nous importe, concerne la manière dont le Coran est récité dans ses moindres détails ; en effet les savants ont de tout temps, mis l’accent sur l’importance de la bonne récitation de façon à ce qu’elle soit la plus conforme à celle de notre Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    Pour cela, ils ont mis en place un système de règles des plus précis permettant d’atteindre facilement cet objectif.

    Afin qu’il soit le plus bénéfique possible, et étant le fruit de plusieurs années d’expérience dans l’enseignement du Coran, l’auteur y a ajouté pour la plupart des règles, de nombreux exemples et des remarques quant aux erreurs qui sont souvent commises lors de la lecture ainsi que des exercices d’entraînement dont les corrigés se trouvent à la fin de ce livre…

  • Préfacé par son éminence Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

    « J’ai été offusqué par le mauvais comportement affiché par la majorité de nos contemporains vis-à-vis des savants, tant par leur manque de respect, que par la non considération de leurs dires ou le manque de justice dans les jugements portés sur eux.

    J’ai été marqué par le bon comportement qu’avaient les Pieux Prédécesseurs (Salaf) vis-à-vis des savants, leur grand respect et la justice dans leur rapport avec eux, lorsqu’ils commettaient des erreurs.

    C’est pourquoi j’ai réuni quelques citations ayant trait à la voie empruntée par les anciens, ces élus, afin que celui à qui ALLAH veut du bien puisse en tirer profit.

    Ainsi les savants méritent que l’on ait un bon comportement avec eux et que leurs droits soient considérés, car ils ont dans la religion, une place que peu de personnes possèdent. »

  • « Guide des hommes doués d’intelligence pour connaître le Fiqh par les chemins les plus rapides et les moyens les plus simples. Le présent ouvrage se veut être une orientation claire et facile à lire, destiné à tous ceux qui souhaitent obtenir des réponses aux questions qui reviennent le plus fréquemment en matière de jurisprudence islamique.

    De nombreuses réponses traitent de plusieurs sujets de jurisprudence (Fiqh) à la fois, et détaillent les fondements sur lesquels elles s’appuient afin d’éclairer le lecteur sur les références et les sources mobilisées ainsi que sur les justifications et les règles qui en sont déduites.

    Nous avons généralement retenu l’avis majoritaire chez les savants hanbalites contemporains. Toutefois, quand il existe un autre avis plus proche de la vérité, nous l’avons cité et authentifié, puis nous avons reproduit succinctement les preuves correspondant à chaque avis. »

  • Ce livre fera connaître au lecteur les nobles qualités qui caractérisaient les prophètes et les vertueux, telle que la patience, l’endurance face aux épreuves, le sens du pardon, l’indulgence, la générosité, la bravoure …, et les oeuvres remarquables qu’ils ont accomplies en appelant les gens à embrasser la religion d’ALLAH par la sagesse et la bonne exhortation, en combattant pour Sa cause et en dépensant leur fortune sur Son sentier. Il sera ainsi inviter à suivre leurs exemples, et à être parmi ceux qui auront pris pour exemple le meilleur des Hommes.

    Les thèmes traités dans ce livre :

    – Le mérite de la véritable sincérité,

    – La sincérité et le respect de la Sounnah : deux conditions pour l’acceptation des oeuvres,

    – Les dangers de l’ostentation,

    – La renommée n’est pas l’affaire du musulman,

    – La réprobation de l’hypocrite, etc.

  • L’Islam constitue pour l’humanité la réponse à un besoin fondamental, et même pourrait-on dire aujourd’hui, à une nécessité vitale.

    C’est ainsi qu’est née l’idée du concours « Ceci est l’Islam ». Il a été ouvert à toutes les universités du monde musulman. Et c’est le Docteur Mohammed ibn Ibrâhîm al-Hamad qui a remporté la première place et reçu l’approbation unanime des différents jurys. Son travail s’est distingué par son ampleur et son exhaustivité, par la qualité de sa présentation et de la discussion qui s’en est ensuivi, par sa rigueur scientifique et enfin par le mariage intelligent de la tradition et de la modernité qu’il y propose.

    Le résultat est donc ce beau joyau qui, nous l’espérons, permettra de mieux faire connaître l’Islam et aidera grandement les prédicateurs dans leur tâche.

    Cet exposé a été conçu de sorte à pouvoir être enseigné dans le cours de « Culture Islamique », il pourra ainsi aider les étudiants à combler certaines lacunes dans ce domaine. Il est présenté d’une manière agréable et originale.

    L’auteur s’est appuyé sur les sources originales, qu’elles soient anciennes ou modernes, et il a adopté un style neutre qui tient compte des différences de mentalité entre musulmans et non-musulmans. Il ne vise ni l’auto justification ni la provocation, afin de permettre au lecteur de se faire une idée juste de la réalité de l’Islam.

  • « Parmi les innovations reprouvées, il nous faut citer cette pratique de nos contemporains qui consiste à semer la discorde entre les Gens de la Sounnah en soumettant à un examen telle ou telle personnalité religieuse. Il incombe ceux qui les suivent d’abandonner cette voie néfaste qui divise les Gens de la Sounnah et les amène à se haïr les uns les autres. Pour ce faire, les instigateurs de ces pratiques doivent abandonner ces mises à l’épreuve et se comporter en frères réconciliés qui s’entraident dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété. Il faut que ceux qui sont suivis dans cette voie la désavouent publiquement ainsi que toutes les pratiques qui s’y rattachent. De cette façon, les suiveurs seront préservés de ce malheur et les instigateurs n’auront pas à porter la responsabilité des péchés commis par eux-mêmes et ceux quoi ont imité leur exemple… »

  • « Parmi les choses regrettables qui caractérisent cette époque, l’on peut évoquer l’inimitié et le goût de la dissension qu’on a observés au sein des Gens de la Sounnah, du moins chez certains : ils passent leur temps à se diffamer et à s’éviter mutuellement, sous prétexte de mise en garde contre l’innovation.

    Face à une situation aussi déplorable, j’ai cru de mon devoir d’écrire ces quelques mots en guise de conseil adressé à mes frères, tout en implorant ALLAH de rendre mes paroles utiles et efficaces.

    J’implore ALLAH d’accorder la réussite à tous ainsi que le raffermissement dans la foi, de les réconcilier, d’unir leurs cœurs, de les guider aux chemins du salut. »

  • Un ouvrage clarifiant le statut de la prière de nuit pendant le mois de Ramadan, la façon de l’accomplir, ses mérites, accompagné d’un éclaircissement sur le statut de la retraite spirituelle et ses conditions.

    Un sujet intéressant et profond qui profitera aux personnes désireuses d’accomplir davantage d’œuvres durant ce mois béni.

    Un livre à se procurer avant l’arrivée de Ramadan afin d’en savoir davantage sur le sujet et espérer prier au mieux cette prière, qui, si elle est faite avec foi et espérance pourra nous donner droit à l’expiation de nos pêchés antérieurs, comme nous le rapporte le hadith d’Abou Hourayra.

    La prière de nuit (Qiyâm) pendant le mois du Ramadan :

    Son mérite – Comment l’accomplir,
    La nuit du destin (Laylatu-l-Qadr) et sa date,
    La prière du Witr,
    L’invocation du recueillement (al-Qounût).

    La retraite spirituelle (al-I’tikâf) :

    Sa légitimité dans la Chari’a – Ses conditions,
    Ce qui est autorisé à la personne en retraite,
    Ce qui annule la retraite spirituelle.

  • « ALLAH a fait don au Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- d’une éloquence inégalée, associée à une concision dans les propos des plus judicieuses, lui permettant ainsi d’exprimer de manière très succincte des enseignements profonds, limpides et d’une clarté parfaite. L’auteur a entrepris de mentionner dans cet ouvrage un échantillon représentatif de hadiths du Prophète concis abordant des concepts fondamentaux, embrassant par leur portée différents types et catégories de thèmes ayant trait à la connaissance religieuse. L’auteur s’est donné comme objectif de commenter chacun de ces hadiths de façon à lever le voile sur les sujets et les concepts qu’ils abordent, de manière concise mais suffisante pour permettre au lecteur de s’en faire une idée générale, le but n’étant pas ici d’être exhaustif. »

    L’explication de 99 hadiths concis intitulée à l’origine: « Bahjatu Qouloub al-Abrâr wa Qourratu ‘Ouyoun al-Akhyâr fî Charh Jawâmi’ al-Akhbâr » qui veut dire en français: « La joie des coeurs des bienfaisants et la réjouissance des bienfaiteurs dans l’explication de hadiths concis comportant d’indénombrables leçons. »

  • Idéal pour les enfants afin qu’ils puissent apprendre leur Adhkâr en toute simplicité.

    Illustrés par des dessins sans représentation des visages conformément à la Sounnah du Messager d’ALLAH-salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    Les invocations sont écrites en arabe (voyellisé), en français et en phonétique afin de simplifier les non arabophones.

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est la collection complète de cette série (5 tomes), ainsi l’enfant pourra comprendre le Tafsir de tout le Juz ‘Amma.

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est le tome 5 qui va de: la sourate « At-Takwâr » jusqu’à la sourate « An-Nabâ ».

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est le tome 4 qui va de: la sourate « At-Târiq » jusqu’à la sourate « Al-Infitâr ».

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est le tome 3 qui va de: la sourate « At-Tîn » jusqu’à la sourate « Al-A’lâ ».

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est le tome 2 qui va de: la sourate « Al-Fîl » jusqu’à la sourate « Al-‘Alaq ».

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est le tome 1 qui comporte: la sourate « Al-Fâtiha » et les neuf dernières sourates du Coran.

  • Ce qui distingue les musulmans des autres, c’est qu’ils croient en tous les Prophètes et les Messagers qu’ALLAH a envoyé : Le premier fut Adam et le dernier fut Mohammed et entre eux, on peut citer à titre d’exemple: Noé, Abraham, Moîse et Jésus (que la paix soit sur eux).

    L’Islam prescrit de croire en tous ces Messagers, mais aussi d’authentifier leur message, de les aimer et de croire fermement que leur mérite est supérieur à toute autre créature.

    Le seau des Envoyés et l’imam des Messagers est le Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, avant la révélation qui lui fut faite, il fut attendu par les gens du Livre car il était mentionné dans leurs écrits: la Thora et l’Evangile.

    Certains d’entre eux crurent en son message et d’autres mécrurent, un groupe au Paradis et un groupe en Enfer.

  • 99 Hadiths du Prophète Muhammad -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam.

  • Guidée du Prophète Mohamed dans son Culte, ses Transactions et sa Morale, 30 exemples du bon exemple tirés de sa biographie. Sélections faites de l’ouvrage « Zâd al-Ma’âd » (Provisions pour l’au-delà) de l’illustre imam Ibn el-Qayyim.

    L’auteur est professeur des études islamiques à l’université du roi Saoud (à Riyad -Arabie Saoudite).

  • « Le rapprochement des âmes dans le monde des merveilles » (Hâdî al-’Arwâh ’ilâ Bilâd al-Afrâh), ouvrage de l’imam Ibn el-Qayyim (751h) -RahimahuLLAH- est le livre le plus remarquable à nos jours écrit pour faire connaitre le Paradis se basant sur les paroles divines du Coran et les propos prophétiques de la Sounnah du Messager d’ALLAH.

  • Un livre du Docteur Mohammed ‘Ali Ferkous, professeur à la faculté des sciences islamique de l’université d’Alger (Algérie).

    La nation musulmane connaît aujourd’hui une véritable domination de la part des différentes autres nations qui l’assaillent avec leurs religions, cultures, langues, comportements et mœurs. Ce danger pesant sur notre nation trouve sa cause directe dans l’éloignement de cette dernière de l’Islam, de ses lignes et principes ainsi que dans l’abandon des valeurs traditionnelles religieuses.

    Pour que réussisse la réforme de la nation, il est impératif que ses membres retournent à l’adoption de la religion et s’y conforment exactement comme les Salafs (Pieux Prédécesseurs) s’y sont conformés, car :  » Les dernières générations de cette nation ne connaîtront de réforme qu’en suivant les traces des premières ».

    On ne peut donc appeler les gens à la droiture et au bien réellement qu’en empruntant la voie salafiste.

  •  » Certes, ce Coran guide vers ce qu’il y a de plus droit, et il annonce aux croyants qui font de bonnes oeuvres qu’ils auront une grande récompence, et à ceux qui ne croient pas en l’Au-delà, que Nous leur avons préparé un châtiment douloureux.  » (S:17; V:9-10)

     » Ne méditent-ils donc pas sur le Coran? S’il provenait d’un autre qu’ALLAH, ils y trouveraient certes maintes contradictions!  » (S:4; V:82)

  • Le Nectar Cacheté (ar-Raheeq al-Makhtoum), est un ouvrage de référence sur la biographie du Prophète, écrit par le Cheikh Safiy ar-Rahmân al-Moubârakfourî -RahimahuLLAH- de l’Université Salafiste d’Inde. Il reçut le premier prix au concours de Sîrah organisé par la Ligue Mondiale Islamique, à la Mecque.

    Ce livre relate de façon détaillée la vie du dernier Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, celui qui a été envoyé comme modèle et miséricorde pour toute l’humanité. ALLAH dit dans le Coran : [En effet, vous avez dans le Messager d’ALLAH un excellent modèle (à suivre), pour quiconque espère en ALLAH et au Jour Dernier et invoque ALLAH fréquemment.] (S:33 Al-Ahzâb, V:21).

    Il est important pour tout musulman de connaître son Créateur et la Sounnah de Son Messager. L’étude de la vie du Prophète (as-Sîrah) permet de tirer des enseignements fondamentaux pour mieux comprendre la religion musulmane et son histoire.

    Cet ouvrage qui se distingue par la clarté de son approche, permet au croyant de suivre les traces du Prophète, de raffermir sa foi, de se préserver de l’égarement et d’espérer le Pardon, par l’intercession du sceau des prophètes.

  • Le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- occupe une place unique dans la conscience et la vie des musulmans. Il est l’Envoyé d’ALLAH, celui qui a reçu et transmis le Coran. Il n’est pourtant pas un médiateur : Mohammed ne fut qu’un homme, qui a transformé le monde à la lumière des révélations et des inspirations qui lui sont parvenues de l’Unique, le Seul.

    Cette humanité assumée, élue et inspirée fait de lui un modèle pour les fidèles d’aujourd’hui. Son parcours renvoie aux questions premières et éternelles : sa vie est une invite à l’humilité, à la fraternité, au respect, à la justice et à la paix. Mais aussi, et surtout, à l’amour d’ALLAH et à Son adoration. C’est pourquoi le souffle de la Révélation porte un enseignement utile à tous les hommes, qu’ils soient ou non musulmans.

  • « La juste compréhension de la méthodologie des Pieux Prédécesseurs est un sujet très important. Il incombe donc à chaque musulman désirant le bonheur de son âme, son salut, et sa réussite dans ce bas-monde et dans l’au-delà, de bien comprendre ce sujet en y prêtant toute son attention, car ce qui compte en dehors de se prétendre musulman c’est de mettre en application les principes de l’Islam sans quoi sa prétention n’a aucune valeur.

    Il en est de même pour celui qui prétend suivre la Sounnah sans la pratiquer ; sa prétention n’a aucune valeur car ce qui compte ce sont les réalités et les actes et non les prétentions.

    al-Hasan al-Basrî dit : « La foi, ce n’est ni un souhait, ni une parure mais c’est ce qui est établi dans le cœur et que les actes concrétisent ». »

  • Tout au long du présent ouvrage, l’érudit Ibn Rajab (795h) -RahimahuLLAH- explique le hadith d’après Ibn ‘Abbâs dans lequel le Prophète lui a dit :

    « Ô jeune homme! Je vais t’enseigner quelques paroles, respecte les prescriptions d’ALLAH et Il te protègera » en le présentant sous sa meilleure apparence et sous sa plus belle parure.

  • Cette exégèse (Tafsîr) est l’explication détaillée de l’avant dernière partie du Coran, le Juz ‘Amma. Elle est tirée du Tafsir de Cheikh ‘Abder-Rahman as-Sa’di -RahimahuLLAH- qui est l’un des tafsir les plus utiles de nos jours, exposant les versets d’une manière simple et sans divergences, bâtissant ainsi les connaissances du lecteur sur des données unanimement reconnues chez chaque musulman.

  • Cette exégèse (Tafsîr) est l’explication détaillée de l’avant dernière partie du Coran, le Juz Tabârak. Elle est tirée du Tafsir de Cheikh ‘Abder-Rahman as-Sa’di -RahimahuLLAH- qui est l’un des tafsir les plus utiles de nos jours, exposant les versets d’une manière simple et sans divergences, bâtissant ainsi les connaissances du lecteur sur des données unanimement reconnues chez chaque musulman.

  • La biographie d’un grand homme pour cette communauté, l’érudit, le Faqih (jurisconsulte), le grand savant, l’ancien Moufti d’Arabie Saoudite, Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz -Qu’ALLAH l’enveloppe de Sa miséricorde et lui fasse habiter les plus hautes demeures du Paradis, sous lesquelles coulent des ruisseaux-.

  • La biographie d’un grand homme pour cette communauté, l’érudit, le Faqih (jurisconsulte), le grand savant, Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el-‘Otheimin -Qu’ALLAH l’enveloppe de Sa miséricorde et lui fasse habiter les plus hautes demeures du Paradis, sous lesquelles coulent des ruisseaux-.

  • De nos jours, les jeux de cartes, de hasard et autres se sont grandement répandus au point de pénétrer dans de nombreuses chaumières. On les trouve surtout dans les cafés, (les tabacs), les lieux de divertissements et les établissements publics. Quel est le statut juridique en Islam de ces jeux ? Sont-ils licites ou illicites ?

    C’est à toutes ces questions que va répondre l’auteur dans ce livre.

  • Les règles de bienséance religieuse relatives au téléphone sont tirées de la jurisprudence des convenances de la visite, de la demande de permission, de la prise de parole, de la conversation avec les autres, eu égard au temps, au lieu, à leur proportion ou au genre d’échange.

    Tout ceci est bien connu ou a ce statut dans les textes de la Loi pure (Charia). Toutes également s’inscrivent dans le registre des mérites et des bienfaits auxquels l’Islam appelle afin de bâtir la vie du musulman sur le mérite et l’honneur, ainsi que sur les nobles bienséances se basent sur l’amabilité, la douceur et le fait de prendre en exemple le Prophète de cette Charia bénie et majestueuse.

    Le Prophète a dit:  » Certes, l’amabilité ne se trouve pas dans une chose sans qu’elle l’embellisse et n’est pas ôtée d’une chose sans qu’elle l’enlaidisse « . Il a dit également:  » Celui qui est privé de l’amabilité est privé du bien tout entier « .

  • Cet ouvrage qui a pour titre « le Tawhîd bénéfique à l’état pur » a été écrit par l’imam al-Maqrîzî (845h) -RahimahuLLAH-. Ibn Hajar al-`Asqâlânî a noté, entre-autre, dans « Inbâ al-Ghoumr » qu’il était un imam expérimenté, compétent, que sa compagnie fut agréable et que son discours était mielleux.

    Ce livre est une perle rare. Il est impossible d’en trouver un autre du même genre, et dans un style aussi raffiné comme nous l’indique Cheikh Siddîq Hassan Khân dans « Dîn el-Khâlis ». La raison en est qu’il s’est beaucoup inspiré de l’imam Ibn el-Qayyim. Il a d’ailleurs été écrit bien avant le fameux « Kitâb Tawhîd » de Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (mort en 1206 H).

    Il est le premier ouvrage consacré exclusivement à l’Unicité (Tawhîd) dans l’adoration. Il est unique en son genre comme le témoigne l’érudit `Abd-Tawwâb el-Moultânî. Il contient des leçons illustres que peu de livres sont capables d’offrir comme l’atteste Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Râjihî.

    Cet ouvrage que nous vous présentons expose des repères essentiels pour comprendre la place centrale qu’occupe cet Unicité (dans l’adoration) dans la vie du musulman. Il est une synthèse tant au niveau de la théorie que de la pratique. Il fut écrit pour épurer l’Unicité des spéculations des innovateurs.

     

  • Ce hadith est extraordinaire, il comprend l’explication de la religion entière…. Introduction du livre (du Cheikh) :
    Certains savants ont mis l’accent sur l’importance de ce Hadith. Qâdî `Iyâd a souligné dans l’explication de Nawawî de Sahîh Mouslim (158/1) : « Ce hadîth renferme l’explication de toutes les fonctions de l’adoration intérieure et extérieure, concernant les engagements de la foi, des actes, de la sincérité (exclusive) du cœur, en s’épargnant en parallèle de faire des erreurs. Toutes les sciences de la religion reviennent en fait à ce hadîth et proviennent de lui. Nous avons composé un ouvrage, poursuit-il, fondé sur ces trois thèmes, qui s’intitule « al-Maqâssid al-Hissân fîmâ Youlzim al-Insân ». Rien n’échappe à leur contenu parmi les obligations, les recommandations, les exhortations, les interdictions, et les actes déconseillés. »
    Nawawî a dit quant à lui (160/1) : « Sache que ce hadîth englobe plusieurs domaines du savoir, des mœurs, et de subtiles leçons. Il correspond même au fondement de l’Islam comme nous l’avons relaté à travers les propos de Qâdî `Iyâd. »
    Pour sa part, el-Qourtoubî nous apprend, comme il est formulé dans el-Fath (125/1) : « Il est possible de désigner ce hadîth comme la mère de la Tradition compte tenu de l’éventail de science de la Sounnah qu’il englobe. »
    Ibn Daqîq el-`Id a fait remarquer dans son Charh el-Arba`în : « Il est comme l’élément mère pour la Tradition de la même façon que la Fâtiha est la mère du Coran compte tenu qu’elle englobe tous les sens du Livre d’ALLAH. »
    Ibn Rajab a affirmé dans « Jâmi` el-`Ouloûm wael-Hikam » (1/97) : « Ce hadîth est extraordinaire, il comprend l’explication de la religion entière. C’est pourquoi, le Prophète a conclu ainsi : « c’est Djibrîl ! Il est venu pour vous apprendre votre religion ». Il a fait cette remarque après avoir expliqué les différents degrés de l’Islam, de la Foi, et de l’Excellence. Il a donc considéré tous ces éléments, faisant partie intégrante de la religion. »

  • Le présent livre, « les délices du Paradis », que l’on doit à l’érudit Ibn Kathir (774h) -RahimahuLLAH-, est un florilège de versets et de Hadiths qui dépeignent un tableau fantastique, mais réel du Paradis, vivifiant ainsi en nous l’envie d’y résider.

    Cette description nous encourage à persévérer sur la voie du Paradis par les oeuvres pieuses, et nous incite à éviter les chemins de travers qui nous éloigneraient de cette demeure en nous dirigeant tout droit au Feu.

  • Ce livre mentionne différents points du dogme qu’il incombe au musulman de connaitre: comme les conditions de l’attestation de foi, les annulatifs de l’Islam, les trois questions qui seront posées dans la tombe, les différentes sortes de Tawhid, les différentes sortes de Chirk, les différentes sortes de Koufr, les différentes sortes d’hypocrisie et les différents Tâghout.

  • Regroupés par l’imam an-Nawawi (676h) -RahimahuLLAH-, ces hadiths présentent certains des enseignements de base de l’Islam dictés par le Prophète à ses compagnons, et par là même, à l’ensemble de sa nation.

    Cette oeuvre est devenue un pilier de la littérature islamique, de par son importance due aux Hadiths choisis, il a souvent été commenté et expliqué au fil du temps par les grands savants de l’Islam.

    Les oulémas conseillent de lui accorder un grand intérêt, en le mémorisant, en l’étudiant et en méditant dessus afin de comprendre et d’appliquer ces préceptes prophétiques dictés par l’imam des Prophètes et Envoyés, Mohammed la meilleure des créatures -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    Texte bilingue français/arabe voyellisé.

  • -« Les 4 règles » = « Qawâ’id Arba' »: est un résumé bénéfique dans le Tawhid que chaque musulman se doit de connaitre, quatre règles importantes pour comprendre le vrai Tawhid avec lequel les Messagers et les Envoyés ont été envoyés.

    -« Les 6 principes fondamentaux » sont en résumé :

    -l’appel au Tawhid et l’interdiction du Chirk,

    -l’appel à l’union des musulmans et l’interdiction de la désunion,

    -l’obéissance aux gouverneurs musulmans,

    -la science et les savants, la différence entre les vrais et faux savants,

    – la différence entre les alliés d’ALLAH et les charlatans alliés de Satan,

    -la réfutation à l’ambiguïté de Chaytan qui appelle à délaisser le Coran et la Sounnah.

    Texte bilingue français/arabe voyellisé.

  • « Les 3 principes fondamentaux » = « Oussoul Thalatha »: est un résumé bénéfique dans le Tawhid que chaque musulman se doit de connaitre, « Les 3 principes fondamentaux » font référence aux trois questions qui nous seront posées dans la tombe: Qui est ton Seigneur? Quelle est ta religion? Qui est ton Prophète?.

    Texte bilingue français/arabe voyellisé.

  • Le Prophète a dit : « Le premier devoir dont l’homme est appelé à rendre compte le jour de la Résurrection est la prière. Notre Seigneur auquel rien n’échappe, s’adressant aux anges leur dira : « Voyez si la prière de mon serviteur est parfaite. Si elle l’est, inscrivez-la lui parfaite. Si mon serviteur a des prières surérogatoires, comblez avec les imperfections. Ainsi, il en sera pour tous ses actes. »

    Que présenteront ceux qui n’ont ni prières obligatoires à leur actif et a fortiori ni prières surérogatoires !!! Réfléchissez, mes chers frères et sœurs, et commencez à faire la prière !

    Voici quelques arguments qui sauront inchâALLAH te convaincre: (Lire le livre)

  • Mon frère, ô toi qui te plains, rappelle-toi avant toute chose que tu es un serviteur d’ALLAH et nulle autre. Ton adoration d’ALLAH te libère de toute autre adoration.

    La cigarette est une turpitude et ton Seigneur dit dans la lègislation qu’Il a révélée : « Il leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises » (Al A’arâf : 157)

  • Sommaire :

    • Que veut dire le mauvais oeil ?
    • La réalité du mauvais oeil,
    • Traitement du mauvais oeil,
    • Les invocations contre le mauvais oeil .
  • Par la soeur Souad Bint Mohammed Faraj avec la préface du docteur Cheikh Sâlih Ibn Ghânim as-Sadlan.

    Chère soeur et chère lectrice, toi qui tiens ce livret entre tes mains, saches que ce qu’il décrit est la stricte réalité que certaines jeunes filles en sont arrivées jusque-là. Si, toi, tu n’as pas eu ces revers remercie ALLAH et lis ce livre, comprends-le et diffuse le parmi celles que tu aimes et pour qui tu veux le bien. Si, par contre, tu t’es retrouvée dans des difficultés, alors voici pour toi des conseils qui t’ont été donnés sans contrepartie et qui te sont parvenus sans que que tu ne te fatigues. Empresse-toi donc de te repentir et suis ces précieux conseils et ces directives pleines de bon sens.

  • Les mariés qu’ils soient jeunes ou âgés recherchent le bonheur, souhaitent la tranquillité et aspirent à la stabilité, au repos de l’âme et de l’esprit. De la même manière, ils s’efforcent de s’éloigner le plus possible des causes du malheur, du désordre, des troubles, et de leurs conséquences, surtout au sein de la cellule familiale.

    Une famille équilibrée est un bienfait pour la communauté et par elle la société peut prétendre vivement à la plénitude et au-bien être. Ce livre est garni de conseils pour les époux musulmans; nous vous invitons donc à le lire et à le méditer en famille pour ensuite l’appliquer, notamment dans les moments difficiles, pour ressentir le bienfait et la douceur de l’Islam, du mariage et d’un foyer bienheureux.

    Par Cheikh Sâlih Ibn Houmaid, imam de la mosquée sacrée de la Mecque.

  • Certes, ALLAH nous a affranchis de la gêne et de la difficulté dans notre religion, ainsi par la grâce d’ALLAH, notre religion est une religion de facilité et d’aisance. « ALLAH veut pour vous la facilité, Il ne veut pas pour vous la difficulté » (s.2, v.185) Il dit aussi : « et Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion » (s.22, v.78)

    Ces textes ont établis une règle (ou un principe) fondamentale de la religion qui est : la difficulté amène la facilité. Notre Prophète a dit : « J’ai été envoyé avec une religion de pur monothéisme (vouer le culte à ALLAH et s’écarter de toutes sortes de polythéisme) et facile (dans sa pratique). »

    Quant à l’hiver et les périodes de grand froid, ils leurs sont appliquées des règles spécifiques à travers lesquelles apparaissent la facilité et la souplesse de cette législation qui tient compte des intérêts religieux et mondains.

  • Le sujet qui est traité dans ce livret est une habitude détestable, un acte honteux, qui malheureusement, se répand chez les gens et se propage dans beaucoup de leurs discussions et de leurs rencontres.

    Il est largement présent dans les différents rapports et relations qui les lient et peu de personnes en sont préservées, qu’ils soient petits ou grands.

    Entre ceux qui n’en usent que rarement, ceux qui y recourent abondamment et ceux qui l’utilisent pour plaisanter, hormis ceux à qui ALLAH a fait miséricorde, et ceux-ci sont rares.

    Ce trait de caractère dont nous allons parler, est le mensonge.

  • Il existe une personne qui ne cesse de se dévouer et de se sacrifier pour toi. Comment s’est-elle affligée pour que tu sois heureux! Combien s’est-elle affamée pour que tu sois rassasié!

    Combien a-t-elle pleuré pour que tu sois heureux! As-tu entendu parlé d’une personne qui t’aime plus que ses biens ? Plutôt qui t’aime plus que sa vie ? Mais non ! Plutôt plus que sa propre personne; cette personne n’est autre que ta noble mère.

    Cette mère, ô toi qui souhaite la réussite, agrippe-toi donc à ses pieds, c’est là que se trouve le Paradis.

    En effet, Ibn ‘Omar -Qu’ALLAH l’agrée- dit à une personne : As-tu peur de pénétrer en Enfer et aimerais-tu entrer au Paradis ? Oui, répondit-il. Il lui dit : Sois bon envers ta mère. Je jure par ALLAH que si tu lui adresses des paroles douces et tu la pourvois en nourriture, alors tu entreras certainement au Paradis.

    Cette épître a été prononcée par Cheikh ‘Abdel-Moun’im élève de Cheikh el-Fawzan comme sermon du vendredi.

  • Le divorce fait partie des sujets importants et sensibles aux yeux de chaque couple et de leur famille.

    C’est une question importante que chaque époux et épouse se doivent de comprendre afin d’éviter les erreurs dans ce domaine.

    Ils doivent également savoir que recourir au divorce sans nécessité avérée engendre beaucoup de malheurs pour les deux époux et leurs enfants.

  • Ceci est la traduction de chapitre d’un livre de référence « Kitab al-Jâmi' » de l’imam Ibn ‘Abdel-Barr (463h) -RahimahuLLAH-. Un ouvrage dans lequel sont énumérés, avec un style simple et concis, un ensemble de bonnes manières.

  • ALLAH dit (s’adressant aux croyants): « Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées. (S. al-Baqarah, V.172) ». Ensuite, il donna exemple le cas d’un homme qui a longtemps voyagé, les cheveux ébouriffés, recouvert de poussière et qui lève les mains vers le Ciel en disant: « Ô Seigneur! Ô Seigneur! » Alors que sa nourriture, sa boisson, ses vêtements sont de sources illicites et qu’il s’est nourri d’illicite. Comment espère-t-il être exaucé ? »

    En partant du constat que la nourriture licite a des répercussions considérables sur l’être humain dans son comportement, sa vie spirituelle, son degré de perspicacité et l’exaucement de ses invocations contrairement à la nourriture malsaine.

    Cette épître concerne donc le statut islamique de la consommation de diverses espèces animales, qu’elles soient licites ou non. Cette étude est bien sûr restreinte aux animaux les plus connus. Ceci, afin que le musulman soit éclairé sur ce qu’il peut ou ne peut pas consommer que ce soit en Terre d’Islam ou ailleurs.

  • L’expression Lâ ilâh illâ ALLAH est extraordinaire. Elle est facile à prononcer, mais elle est immense sur la balance, car elle renferme, en réalité, tout l’Islam. Ce ne sont pas de simples mots qui n’auraient aucun sens ni aucune exigence. En plus d’avoir un sens, elle repose sur des piliers et des conditions qu’il incombe de connaitre. Si ce n’étaient que de simples mots, il suffirait que n’importe qui la prononce pour devenir musulman, quand bien même il ne ferait aucune bonne action. Facile à prononcer, elle est néanmoins une parole extraordinaire ; elle a une signification, des exigences, des piliers, des conditions qu’il faut remplir. Cette expression a plusieurs surnoms, dont : la parole de l’Ikhlâs : la sincérité du culte dans le domaine de l’unicité et de l’adoration. Elle se nomme également la parole de la piété (taqwâ), la parole du Tawhid (monothéisme), l’anse la plus solide, et elle à d’autres appellations qui démontntre son extrême importance, c’est la raison pour laquelle comprendre le réel sens de l’attestation de foi est une chose primordiale et passe avant toute chose.

  • Malgré sa petite taille, le livre que vous tenez entre les mains est d’une grande valeur. Il est l’expression d’une lettre envoyée par le grand savant Ibn el-Qayyim (751h) -RahimahuLLAH-à un de ses frères en religion. Soucieux d’être utile à ses frères, aimant pour eux ce qu’il aime pour lui même, il donne des conseils sincères et de sages recommandations à qui souhaiterait goûter au bonheur dans ce bas monde et dans l’autre. Et vu la portée universelle de ses enseignements, il reste d’actualité après plus de 500 ans.

  • Un livre qui montre du doigt les fautes de comportement de nos frères et soeurs oubliant les principes de fraternité et négligeant les actes pieux de la première heure.

    Des paroles pleines de sagesse qui nous rappelle … au droit chemin.

    Livre préfacé par Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH-.

  • La bonté envers les parents fait partie des choses admises par les personnes de nature saine. Elle est promue par toutes les religions célestes. Elle est un trait de caractère des prophètes et une habitude des vertueux. En outre, elle est un indice d’une foi sincère, d’un esprit noble et d’une bonne loyauté. Elle est l’une des nobles composantes de la législation islamique puisqu’elle consiste à manifester de la gratitude envers le bien que l’on a reçu et à accorder aux bienfaisants la valeur qu’ils méritent. Elle démontre que celle-ci considère et prend en charge les droits de tous.

  • « L’éducation des enfants, à la lumière du Coran et de la Sounnah ». Voici dans ce petit livre les enseignements que l’auteur a rassemblé du Livre d’ALLAH et de la tradition prophétique sur l’éducation des enfants. Puisse-t-il contribuer à orienter les parents dans l’éducation de leurs enfants. (Préface de l’érudit Cheikh Sâlih el-Fawzan)

  • Dans son livre « Les mérites de l’Islam » (Fadl al-Islam), l’imam Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- adopte la méthode des savants du hadith ; pour chaque chapitre, il donne un titre sous lequel il insère plusieurs versets et hadiths. Ces titres introduisent un certain nombre de textes. C’est exactement la méthode qu’utilisent des grands imams comme al-Boukhâri et Mouslim.

    Il ne rapporte aucune parole de sa propre inspiration ; il ne fait que reprendre les textes du Coran, de la Sounnah, et des Pieux prédécesseurs. Contrairement aux allégations de ses détracteurs, il n’est pas le fondateur d’une nouvelle école (Madhhab Khâmis) ; des détracteurs qui lui accolèrent le nom de wahhabite dans le but de discréditer le message qu’il portait: l’appel des Prophètes et Messagers d’ALLAH: l’appel au Tawhid al-‘Ibâdah (l’Unicité dans l’adoration).

  • Le voyage nocturne et l’ascension dit en arabe « al’Isrâ wa-l-Mi’râj » est un événement miraculeux de la vie du Prophète.

    Et quel miracle ! puisque le Prophète fut emmené corps et âme, éveillé de la mosquée sacrée de la Mecque à la mosquée d’al-Qods (Jésuralem), puis emmené à travers les cieux où, notamment, il rencontra différents prophètes jusqu’à atteindre le septième ciel où lui fut prescrite la prière.

    Cet événement a donné lieu à de nombreuses interprétations et autres controverses auxquelles l’auteur se propose d’éclaircir les tenant et les aboutissant avec une rigueur scientifique remarquable que tout lecteur appréciera.

    Ahmad Châkir -RahimahuLLAH- est un Mouhaddith et un savant égyptien connu et reconnu de tous.

  • Ibn Qayyim al-Jawziyya (751h) -RahimahuLLAH-, grand savant du 14ème siècle, fût surnommé « Tâbib al-Qouloub » (le médecin des coeurs). Et pour cause, bon nombre de ses ouvrages mettent l’accent sur le rôle du coeur et son influence sur la relation liant l’individu à son Seigneur. La particularité de son style réside notamment dans une approche imagée qui met en évidence l’état de l’âme. La profondeur de perception de l’auteur sur les différentes situations de l’âme implique des paroles lourdes de sens. Ce qui suscite inévitablement chez le lecteur un nécessaire examen de conscience. Cette étude détaillée lui permet d’avoir une plus juste connaissance de son état spirituel et d’accomplir un meilleur contrôle de soi (mourâqabat an-nafs).

    Ibn al-Qayyim est un auteur dont les ouvrages sont incontournables pour quiconque souhaite cheminer vers une éducation spirituelle digne de ce nom. Aussi, l’ouvrage que nous vous présentons est une compilation des paroles de l’imam et s’inscrit tout à fait dans ce cadre, le thème: les péchés.

  • Voici un recueil de conseils et de directives pour la femme musulmane provenant de sermons prononcés à différents moments que des personnes honorables m’ont donné l’idée de compiler et d’éditer dans l’espoir qu’Allah en fasse profiter au plus grand nombre.

    « En effet, la ligne de conduite de notre noble Prophète était de réserver des moments pour exhorter les femmes. Il est recommandé d’exhorter les femmes, de leur enseigner les dispositions de l’Islam et de les rappeler à leurs obligations religieuses a fait remarquer al-Hâfiz Ibn Hajar. J’ai nommé ce recueil de recommandations et de conseils:  » Exhortation aux femmes  » et j’implore ALLAH et Lui Seul de rendre les femmes et les filles musulmanes vertueuses, fières, méritantes et de les écarter des épreuves apparentes et cachées, Il entend toute chose et exauce les prières. » (Cheikh ‘Abder-Razzâq el-Badr)

  • Parmi les évènements futurs qui se dérouleront vers la fin des temps, lorsque ‘Îssâ Ibn Maryam descendra du ciel, on compte l’arrivée d’un homme descendant de la famille du Prophète, dont le nom est le même que celui du Prophète et dont le père a le même nom que le père du Prophète et qu’on appelle « le bien guidé » (« al-Mahdi »). Il dirigera les musulmans et ‘Îssâ ibn Maryam priera derrière lui.

  • En écrivant ce livre, l’auteur qui a étudié avec son mari auprès de Cheikh al-‘Othaymin a fourni un effort louable et méritoire.

    « Les responsabilités des éducateurs sont nombreuses pour ce qui est de l’éducation des enfants, qu’il s’agisse de leur éducation spirituelle, éthique, intellectuelle, physique, psychologique ou sociale. Il n’en fait pas l’ombre d’un doute que ces responsabilités sont des plus importantes du point de vue de l’éducation de l’enfant et de sa formation. Et il est inutile de décrire la joie des parents lorsqu’ils récolteront le fruit de la bonne éducation qu’ils ont prodiguée à leurs enfants. Cependant comment inculquer à nos enfants cette éducation selon ses différents aspects? Et quels sont les moyens qui nous aideront à l’enraciner en eux? C’est pour répondre à ces questions que j’ai écrit ce modeste ouvrage traitant des moyens à mettre en oeuvre pour une éducation influente et efficace des enfants en particulier, et d’autres individus en général, par la volonté d’ALLAH, afin que les éducateurs puissent suivre cette méthode et la mettre en pratique. Et je suis d’avis que l’on peut classer ces moyens en huit catégories différentes que j’ai déduites des ouvrages traitant de l’éducation islamique:

    1) J’éduque mon enfant en étant pour lui un modèle,

    2) J’éduque mon enfant en l’exhortant,

    3) J’éduque mon enfant en l’habituant aux principes religieux,

    4) J’éduque mon enfant en étant attentif à son évolution,

    5) J’éduque mon enfant par la récompense et la punition,

    6) J’éduque mon enfant en lui permettant de dépenser son énergie,

    7) J’éduque mon enfant en occupant son temps libre,

    8) J’éduque mon enfant à travers les événements du quotidien. »

  • Le Prophète avait incontestablement le meilleur comportement parmi les hommes. Il réunissait en lui autant de qualités louables et méritoires que celles réparties chez tous les autres.

    Le Prophète est un exemple pour sa loyauté, sa sincérité et sa chasteté. Parmi les hommes, il est celui qui jouissait de la raison la plus saine et du meilleur comportement.

    « En effet, vous avez dans le Messager d’ALLAH, un excellent modèle à suivre… » S.33 V.21

  • Sache, qu’ALLAH te fasse miséricorde, que cette vie est un champ de labour pour l’au-delà. Ce bas-monde n’est qu’un lieu de négoce où se trouve toutes sortes de marchandises que nous sommes sensés acquérir en guise de provisions (qui seront notre bénéfice dans l’au-delà).

    C’est par l’acquisition de ces provisions que les premiers musulmans se sont distingués, que les pieux ont connus le succès, que les véridiques ont réussi. Ceux qui ont oeuvré ont récolté les fruits de leurs efforts, alors que ceux qui ont proféré des mensonges se trouvent perdants.

  • Le grand savant du huitième siècle al-Buqâ’î -RahimahuLLAH- a dit en parlant de cette ouvrage d’Ibn el-QAyyim (751h) -RahimahuLLAH-:  » C’est un livre très utile, d’une grande valeur, recelant de nombreux enseignements. Rien qui ne lui soit équivalent n’a été composé. Et il est si riche qu’il est bien improbable que tu trouves ce qu’il contient dans un autre livre « . Effectivement, les sujets abordés sont d’un intérêt qui n’est pas des moindres. L’âme est un sujet qui a toujours passionné tous ceux qui s’interrogent sur l’au-delà. Or, étant donné que cela relève de l’invisible, et par conséquent, du domaine de la croyance, tout ce que le musulman doit croire à ce sujet ne peut (et ne doit) trouver sa source uniquement dans les textes du Coran et de la Sounnah authentique.

  • Un ouvrage du grand savant Ibn al-Jawzi (597h) -RahimahuLLAH-, dans lequel, l’auteur nous incite à observer constance et résignation face à la mort.

    Il y montre les causes de ces épreuves, prescrit des remèdes, donne des exemples et les illustre en y présentant l’attitude des meilleurs hommes, c’est à dire les Salafs, ce qui en fait un livre d’une grande valeur.

    C’est une oeuvre sans précédent, aux nobles objectifs, au thème particulier, ayant un impact certain sur ses lecteurs.

  • Ce livre est bien connu. Il traite de règles religieuses relatives aux Djinns, relate leurs états et leurs comportements et en donne une large vision. Il est d’un grand intérêt pour le lecteur. (Parole de Cheikh el-Fawzan sur ce livre de l’imam )

  • A toutes celles qui sont satisfaites d’ALLAH comme Seigneur, de l’Islam comme religion et de Mohammed comme Prophète et Messager.

    … Celles qui, grâce à l’Islam, se sont élevées au dessus de leurs penchants.

    … Aux filles de Khadîja, Asmâ et Soumayya.

    … A toutes les filles qui s’attachent au livre d’ALLAH en le lisant et le mettant en pratique.

    … Les jeunes filles qui piètinent les slogans trompeurs que répètent les chantres de la dissolution et de la débauche.

    … Les jeunes filles qui désirent le bonheur dans cette vie et dans l’au-delà.

    Un ouvrage important de Cheikh el-Albani -RahimahuLLAH- traitant du jilbab de la femme musulmane.

  • Ce livre est une compilation des récits prophétiques et des paroles des savants de l’Islam concernant le faux messie (le Dajjâl).

    Le Prophète a dit :

    – » Le Dajjâl ne sortira pas avant que les gens ne l’aient oublié dans leurs conversations et que les imams n’en fassent plus mention sur leurs chaires ».

    -« Il n’y a pas depuis la création d’Adam jusqu’à la venue de l’Heure, de créature plus grande que le Dajjâl ».

    -« Je ne crains pas plus les tentations (troubles) entre vous que la tentation du Dajjâl. Aucune épreuve, grande ou petite, n’est comparable à la sienne ».

    Ce livre aborde également un certain nombre de prophéties précédant l’avènement de l’Heure. Il décrit l’époque, les lieux où se déroulent ces évènements et surtout, de quelle façon le croyant pourra s’en prémunir.

  • Étant donné que les rêves et les songes sont des sujets de conversation récurrents et laissent beaucoup de gens perplexes face à ce qu’ils ont pu y voir, et comme beaucoup ignorent l’attitude adéquate à adopter vis-à-vis de ces rêves, l’auteur a décidé de consacrer ces quelques pages à l’explication de comportements qui leur sont bienséants et aux règles religieuses qui s’y rapportent. Il est à noter que le texte se présente sous la forme de paragraphes successifs à travers lesquels le lecteur passera d’un verset à un hadith puis à une anecdote ensuite à un conseil puis à une sagesse afin que la lecture soit attrayante et le motive à la poursuivre jusqu’au bout.

  • Les 4 règles et les 6 principes fondamentaux, comme les 3 fondements, de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- font partie des principaux ouvrages avec lesquels le Cheikh a réfuté les croyances de ceux qui ont dévié du Tawhid (monothéisme). Ici le commentaire de Cheikh Najmi -RahimahuLLAH-.

    Texte bilingue français/arabe vocalisé.

  • Tout comme Il a fait de l’Islam le plus parfait des messages, ALLAH a fait de Mohammed le plus parfait des hommes, une lumière destinée à influencer des générations de musulmans à travers les âges. Son exemple est tel qu’il couvre tous les aspects de la vie d’un homme. Sa vie personnelle, familiale, politique et sociale a été minutieusement décrite par ses Compagnons. Ainsi, jamais la vie d’un homme n’a été aussi connue et étudiée.

    Cet ouvrage vient enrichir la bibliographie relative au Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Il décrit et analyse les différentes périodes de sa vie, de sa naissance à ses derniers instants, en s’appuyant sur des récits authentiques.

    Ce livre cherche à créer un lien, une intimité entre le croyant et l’homme qu’était le Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Il vise à faire connaître, autant que faire se peut, tous les aspects de sa vie, ses joies et ses peines, ses espoirs et toujours son indéfectible espérance et confiance en ALLAH.

    Le lecteur pourra ainsi, au fil de ces pages, faire un voyage avec le plus noble des hommes ; il pourra apprendre à connaître et à aimer celui qui a vécu pour que l’Islam soit transmis, jusqu’aux générations les plus récentes.

  • « N’ayant jamais eu écho de l’existence d’un écrit traitant exclusivement des mérites des épouses du Prophète, j’ai voulu qu’il y ait un ouvrage faisant l’éloge des Mères des croyants, afin de compenser les injures qui furent proférées à leur encontre (par les Chiites Rafidites).

    Bien que l’ouvrage ici présent soit précis, les mérites de celles qui en sont l’objet sont sans conteste incommensurables. »

    « Les épouses du Prophète », livre du Cheikh Ibn ‘Asâkir. Page de gauche en arabe et page de droite en français.

  • Voici un livre qui regorge d’enseignements traitant le thème qu’il aborde dans un style qui en fait un ouvrage venant enrichir le patrimoine littéraire islamique. Son auteur, Abou ‘AbdiLLAH Mohammed Ibn Ahmad Ibn ‘Abdel-Hâdî al-Maqdisî le hanbalite -RahimahuLLAH- y a rassemblé un assortiment des biographies des quatre Imams – les imams de l’Islam et savants de la Oumma – Abou Hanîfa, Mâlik, ach-Châfihî et Ahmad – dont ALLAH a élevé le rang et honoré la dignité.

    Par leur loyauté, leur intégrité, ils furent les héritiers du Prophète d’ALLAH, les porteurs de la science. Ils invitèrent à sa Charia, reniant les altérations des fanatiques, les impostures de ses ennemis, les interprétations des ignorants, protégeant la Charia contre toute innovation.

  • L’explication de Oussoul Thalatha (de l’Imam Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h)) par l’imam Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

    Un résumé bénéfique dans le Tawhid que chaque musulman se doit de connaitre, « Les trois fondements » font référence aux trois questions qui nous seront posées dans la tombe: Qui est ton Seigneur? Quelle est ta religion? Qui est ton Prophète?.

    C’est un ouvrage concis, mais complet dans le domaine de l’Unicité de la Seigneurie, de l’Unicité de l’Adoration, l’Alliance et le Désaveu, et d’autres sujets ayant trait à l’Unicité, qui est la plus noble des sciences et la plus élevée en degré.

    Le Cheikh l’a rédigé dans un style simple, accessible à tout lecteur, en appuyant ses dires par des preuves. Il a connu un grand succès auprès des gens qui l’ont mémorisé, étudié et enseigné.

  • Le livre « Les repentis » de l’imam Ibn Qoudâma al-Maqdisi (620h) -RahimahuLLAH- est un ouvrage exceptionnel, nous racontant près de 100 histoires au sujet du repentir de nombreux personnages tels que les anges, les prophètes, les compagnons, les salafs, les rois, les peuples…

    Il livre nous remettant en question sur notre propre repentir et nos actions, méritant ainsi sa lecture avec grande réflexion.

  • Résumé du célèbre livre Zâd al-Ma’âd de l’imam Ibn al-Qayyim (751h)-RahimahuLLAH-.

    Se préparer pour l’Au-Delà en adoptant la conduite du Prophète, c’est le titre original de cette véritable encyclopédie qu’est ce grand ouvrage de référence plus connu sous le nom de Zâd al-Ma’âd. L’auteur y a recensé toutes les adorations, les relations sociales et les habitudes du Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Connaissances indispensables pour quiconque souhaitant emprunter le chemin menant au Paradis. C’est un livre unique en son genre pour ceux qui veulent s’enquérir de la biographie du Prophète et de sa Sounnah, vu qu’il explique la Sounnah à travers sa vie et sa vie à travers la Sounnah, et ce en faisant état de leçons qu’il déduit des étapes successives de la vie du dernier des Prophète: Mohammed Ibn ‘AbdiLLAH Ibn ‘Abdel-Mouttalib -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

  • Ces leçons du Coran que nous vous présentons abordent diverses questions aussi bien en rapport avec l’aspect doctrinal du Noble Livre qu’avec les actes de dévotion du serviteur d’ ALLAH ou encore les types de relations que le musulman doit entretenir avec autrui. Elles furent originellement données dans l’une des mosquées d’Arabie Saoudite.

  • Préface de Cheikh Mouqbil -RahimahuLLAH- (Grand savant du Yémen).

    Livre incontournable pour chaque soeur, qu’elle soit débutante ou confirmée, jeune fille ou mère de famille.

     » … voici donc un conseil adressé aux femmes suivi de questions-réponses : Assurément, le devoir de conseil et d’invitation à la religion d’ALLAH qu’il incombe à la femme envers ses soeurs est important. Et j’espère que ce livre, particulièrement adapté, comblera le manque dans ce domaine. Concernant l’auteur du livre, il s’agit d’Oumm ‘AbdiLLAH al-Wâdi’iyya qui est versée dans beaucoup de sciences et se conforme au comportement du Prophète. C’est une femme méritante, particulièrement soucieuse d’occuper son temps de manière utile, et de faire profiter ses soeurs de sa science. Et c’est la raison pour laquelle ALLAH a béni la science qu’elle détient. » Cheikh Mouqbil.

  • L’auteur: « Craignant que les croyants et les croyantes, et moi-même, ne soyons trompés par les manoeuvres de cet ennemi juré de l’humanité (Satan), je me suis attachée à rassembler certaines de ses ruses afin que les musulmans soient sur leurs gardes et s’en préserve. »

  • « La croyance authentique » est une compilation de 8 livres de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h)-RahimahuLLAH-, dont 3 qui contiennent un texte bilingue vocalisé; cette version est pourvue des commentaires de Cheikh Sâlih el-Fawzân -HafizahuLLAH-.

    La table des matières :

    • Les 6 principes fondamentaux (texte original français et arabe vocalisé),
    • Six événements de la vie du Prophète,
    • La parole de l’unicité,
    • La sourate al Fâtiha,
    • Les annulatifs de l’Islam (texte français et arabe vocalisé),
    • Définir l’adoration exclusive d’ALLAH,
    • La définition du Tâghout,
    • Les 4 règles (texte français et arabe vocalisé).
  • Parmi les ouvrages de l’imam An-Nawâwi, le fameux  » Riyâd as-Sâlihin  » occupe une place de choix. Il faut dire que dès sa publication, celui-ci a été couronné par l’ensemble des ulémas, et qu’il reçoit, jusqu’à aujourd’hui, la satisfaction du commun des musulmans. Le  » Riyâd qs-Sâlihin « , comme l’indique son intitulé, s’articule autour d’une matière unique, qui est au centre d’un plan général, et qui peut se résumer dans l’idée de la vertu.
     » Que doit-on faire pour être vertueux ?  » Voici la question la plus urgente que doit se poser tout fidèle sincère. Aussi notre foi serait-elle manifestement incomplète si, après avoir découvert dans le Coran et la Sounnah la base théorique et les principes généraux de la vertu, nous ne la mettions pas en application. Telle est précisément la trame générale de ce livre, qui, pour cette raison, est un véritable manuel de morale pratique.
    Nous y verrons comment, dans tous les domaines de la vie, aussi bien dans notre comportement personnel que dans nos rapports avec les autres ou avec ALLAH, notre activité y trouve son chemin tracé.

    (Authentification des Hadiths par Cheikh al-Albani)

  • « ‘Umdat al-Ahkâm » est un recueil des principaux hadiths de la jurisprudence islamique. Les hadiths sont unanimement reconnus authentique par Boukhâri et Mouslim. Etant donné leur importance, tous les étudiants débutent par les mémoriser et de nombreux savants les ont expliqués. Ici, le commentaire d’un contemporain, Cheikh ‘AbdALLAH al-Bassâm -RahimahuLLAH-, qui était membre du comité des grands savants et enseignant à la mosquée sacrée de la Mecque. Célèbre pour sa simplicité et sa clarté, l’auteur l’a résumé en proposant aux lecteurs l’essentiel des enseignements à retenir. Chacun appréciera le texte bilingue, Français-Arabe  entièrement voyellisé en vis a vis, facilitant notamment l’apprentissage des hadiths, de leurs sens, et de parfaire ses connaissances de la langue arabe.

  • 2 volumes de plus de 2500 pages. Réponses des plus grands savants aux problèmes contemporains.

    Cet ouvrage méritoire réunit un ensemble considérable de fatwas utiles pour toute la famille musulmane. Ces fatawas sont données par les grands savants tels que : Cheikh al-Fawzan, Cheikh Al ‘Othaymin, Cheikh Ibn Bâz, Cheikh Ibn Jibrin…

  • « Les plus beaux récits des savants de la Sounnah ». Ce titre peut paraître subjectif et réducteur tant sont nombreux les savants qui ont illuminé l’Histoire du monde musulman et qui ont, à travers leur amour d’ALLAH et de Son Prophète, leurs efforts, leurs ouvrages, leur ascétisme et tant d’autres choses, touché les cœurs et marqué les esprits des croyants et des croyantes. Toutefois, certains récits, de par leur intérêt religieux, leur charge émotionnelle et leur beauté, ce sont imposés à nous comme des évidences.

    Ainsi, il n’était pas concevable pour nous de passer à côté de l’épreuve de l’imam Ahmad Ibn Hanbal, du débat qu’eut Ibn Taymiyah avec les soufis Rifâciyyah ou plus généralement des récits de ces grands ascètes que furent Ibn al-Mubarâk et le calife ‘Umar Ibn ‘Abdel-‘Azîz, ainsi que les autres grands imams. On ne peut ressortir indemne d’une telle lecture tant la science, le renoncement à ce bas-monde et les adorations de ces sommités furent extraordinaires. Retrouvez dans cette adaptation audio 13 récits, comme celui de Sufyân ath-Thawrî, al-Hasan al-Basrî et bien d’autres comme l’histoire de Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb, -Qu’ALLAH leur fasse miséricorde à tous-.

  • Les précieux conseils de l’érudit, grand savant Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz -RahimahuLLAH- aux jeunes de la communautés musulmanes. Ces conseils concernent les obligations qui leur incombent de connaitre et d’appliquer.

  • Certes, ALLAH a établi les devoirs que chacun des époux doit observer envers l’autre. Le droit de l’un est le devoir de l’autre. Le Messager -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- dit : « Certes, vous avez des droits envers vos épouses, et vos épouses ont des droits envers vous. »
    Cependant, l’homme -pour des considérations particulières- a une préséance qu’ALLAH lui a accordée conformément au verset suivant :
    « Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles. » [Al-Baqara (La Vache) : 228].
    En effet, les devoirs conjugaux sont au nombre de trois : des droits communs et des droits propres à chacun, c’est-à-dire les droits de la femme envers son époux et les droits de l’époux envers sa femme.
    Dans ce contexte, l’auteur se limite à mentionner les obligations et les bonnes moralités qu’ALLAH enjoint à la femme d’observer envers son époux. Elle est responsable devant ALLAH quant au manquement et à la négligence de ses droits ayant trait à elle.

  • « Parmi ce qui renforce les rapports familiaux et assure leur conservation et leur maintien est l’engagement que les hommes ont pris envers leur Seigneur, à savoir, de garder leurs épouses en étant bienfaisants envers elles, ou bien de garder avec gentillesse. Cet engagement si ferme et si solide, fondé sur l’amour et la compassion, est attaché aux jugements de notre religion et de son inébranlable Charia… »

    Recueils de fatwas autour du mariage, entre coutumes et jugements islamiques, d’après Cheikh Ali Ferkous -HafizahuLLAH-.

  • Épître morale ou l’épitre sur la thérapie des âmes, la purification des mœurs et le renoncement aux vilénies de l’imam Ibn Hazm al-Andalousi (456h) -RahimahuLLAH-.

  • التجويد المصور – الدكتور أيمن سويد

    « at-Tajwid al-Mousawwar » en 2 volumes avec une application sur CD-ROM interactive pour l’apprentissage seul ou en groupe des principes de base des règles de lecture du Saint Coran par le Dr Ayman Souwayd.

    Nous avons le plaisir de vous proposer ce magnifique livre sur la science du Tajwîd, son auteur (Dr Ayman Souwayd) est un grand savant syrien dans la science du Tajwid, il a bien évidemment appris et mémorisé le Coran et ses 10 lectures et il a une chaîne de transmission de 28 personnes entre lui et le Prophète. C’est à dire que ces 28 personnes se sont transmises la récitation du Coran du Prophète jusqu’à atteindre l’auteur.

    « at-Tajwid al-Mousawwar » est très coloré et de nombreux dessins illustrent les explications de l’auteur, notamment pour les Makhârij al-Hourouf (la prononciation correcte des lettres arabes). Chaque règle de Tajwid est expliquée et illustrée d’exemples tirés du Saint Coran.

    Très beau livre, nous le recommandons aux enseignants qui enseignent la science du Tajwid ainsi qu’aux personnes qui les apprennent car il est très bien expliqué et rempli d’exemples et d’images explicatives. Il contient aussi un CD où sont expliquées les règles et où sont récités les versets servant d’exemples.

  • Sortie de la nuit des temps et après avoir traversé les âges sans connaître de langue dans son passé sémitique, sans subir de changement au niveau de son plan général, la langue arabe a d’abord été, et ce durant des millénaires une langue de bédouins, avant de sortir de l’ombre et du désert pour accéder au rang de langue de civilisation, supplantant bon nombre de langues.
    De tout temps, elle a connu l’estime des ses locuteurs dont certains lui ont accordé une place privilégiée dans leur société tribale et d’autres dans leur communauté religieuse et civilisée. Elle a fait la fierté de certains et la gloire d’autres.
    Son cas exceptionnel ne cesse de passionner les esprits en étant toujours placé au centre des études, des polémiques et de l’enseignement. D’où vient elle, quelle est sa nature et son origine, quel est son parcours historique, a-t-elle enregistré des variations de nos jours ? Ce sont autant de questions auxquelles nous avons essayé d’apporter des réponses à la lumière de la tradition arabo-musulmane et de la linguistique moderne.

    Thèmes traités :

    • Origine de la langue arabe,
    • L’arabe, entre institution divine et convention des hommes,
    • Les rationalistes partisans d’une convention humaine arrêtée par Dieu,
    • Explication de l’origine divine,
    • Différence concernant le mode de révélation de la langue,
    • Divergence concernant le statut de première langue,
    • Réfutation de propos concernant la nature et le statut de la langue arabe,
    • Histoire préislamique d’après la linguistique moderne,
    • La langue arabe et la famille chamito-sémitique,
    • La langue arabe et le groupe sémitiques,
    • Le berceau des langues sémitiques,
    • Séparation et émigration des Sémites vers le Nord,
    • Preuve anthropologique,
    • Preuve géographique,
    • Situation géographique des langues sémitiques,
    • Les langues de l’Est,
    • Les langues de l’Ouest,
    • Les langues du sud Ouest,
    • La branche arabe,
    • Origine des Arabes,
    • Archaïsme, vétusté et ancienneté de la langue arabe.
  • La présente épître traite du bon comportement, ô combien important pour nombre d’entre nous. Elle concerne également la relation entre le savant et l’étudiant et l’éthique mutuelle que chacun d’entre eux doit avoir vis-à-vis de l’autre. Epitre du grand savant Cheikh ‘Abder-Rahman as-Sa’di -RahimahuLLAH-.

  • La biographie des savants musulmans a son importance. En effet, en plus du côté historique, il y a dans la vie des savants un exemple de foi, de piété, de comportements et de conduite qui ne peuvent qu’être utiles et bénéfiques pour le commun des croyants. Autrement dit, il y a dans la vie des savants des leçons à tirer. Cette biographie est celle du célèbre théologien traditionaliste Taqi ad-Dîn Ahmad Ibn Taymiya (758h) -RahimahuLLAH-. Sa personnalité, son savoir, sa vie remplie d’évènements et d’épreuves, et son œuvre font de lui un être hors du commun.

    Aimé par certains, détesté par d’autres, une chose est sure : Ibn Taymiya a marqué son époque et les époques postérieures. Il reste pour beaucoup une référence religieuse incontournable. Son nom est inscrit, non seulement  dans l’histoire de la communauté islamique, mais aussi dans l’histoire de l’humanité toute entière.

  • Cette épître rassemble deux sujets fondamentaux:

    • L’avant partie d’un livre de Cheikh Sa’dî -RahimahuLLAH- intitulé:« al-Qawl as-Sadîd fî Maqâsid at-Tawhîd » qui est l’explication du célèbre « Kitâb at-Tawhîd » de Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-.
    • L’explication des plus beaux Noms d’ALLAH.
  • Joyau de l’Islam « al-Adab al-Moufrad »de L’imam al-Boukhârî (256h) -RahimahuLLAH- est un ouvrage exceptionnel, il est, par son contenu, l’un des joyaux du trésor de l’Islam. En effet, il s’agit de l’éducation enseignée par le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, une éducation fondée sur les valeurs de justice et de respect. Le Prophète enseigne les principes moraux en insistant fortement sur les règles de conduite à tenir dans la société, que ce soit avec les proches et les moins proches, les jeunes et les vieux, les croyants et les non croyants.

    C’est sur cet enseignement qu’ont été éduqués les Compagnons du Prophète, une éducation unique qui a fait d’eux des êtres exemplaires à la conduite irréprochable, faisant honneur à l’Islam. C’est à un tel comportement que doit aspirer tout musulman, cependant on ne peut y parvenir que par l’étude des enseignements du Prophète et par l’effort et le travail sur soi.

    Le Prophète a dit : « Le croyant le plus complet dans la foi est celui qui possède le meilleur comportement. » (Rapporté par al-Boukhâri).

  • Recueil des fatwas diverses concernant : le savoir utile, les œuvres pieuses, les caractères émérites, etc. de Cheikh ‘Abder-Rahmân Ibn Nâsir as-Sa’dî -RahimahuLLAH-, tirées du livre : al-Fatâwâs as-Sa’diya.

    « Ce recueil est une modeste compilation de quelques paroles tirées ici et là de certains verdicts (fatâwas) de Cheikh Sa’dî sur des sujets divers ayant trait aussi bien à la croyance qu’à l’éthique ou même la jurisprudence. »

  • Le sujet de l’épître que voici est une réponse, sous forme de recommandation, à une question posée à Cheikh el-Islam Ibn Taymiya (728h) -RahimahuLLAH-. En effet, un certain Abou al-Qâsim as-Sabtî a demandé à Ibn Taymiya de lui indiquer la manière de réformer l’individu tant sur le plan spirituel que temporel, de l’orienter vers un livre qui parle des œuvres pieuses à accomplir après s’être acquitté des obligations religieuses et des bonnes choses à acquérir, etc.

    Faisant son devoir de savant, Ibn Taymiya répond favorablement en recommandant, avant toute chose, la crainte d’ALLAH, un sujet sur lequel il s’étend assez longuement. Puis il passe à d’autres sujets comme l’invocation, la morale et les pieuses acquisitions. Traditionaliste convaincu, Ibn Taymiya fait sans cesse référence, dans son discours, aux deux textes fondateurs de la tradition musulmane que sont le Coran et la Sounnah.

    Il apparaît, à la fin de l’épître, que le docte de l’Islam Ibn Taymiya a apporté une réponse claire, concise et satisfaisante à la question posée par as-Sabtî. Une réponse profitable à l’ensemble de la communauté musulmane.

  • Les Noms et Attributs divins constituent un savoir religieux de la plus grande importance. Un savoir qui permet de connaitre Celui qui est à l’origine de toutes choses, c’est à dire ALLAH Le Très-Haut. En effet, plus on le connaît et plus on se rapproche de Lui, de même que mieux Le connaître, c’est mieux Le servir.

    Cet ouvrage réalisé par Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- est un magnifique ouvrage réunissant toute une série de règles relatives aux Noms Magnifiques d’ALLAH ainsi que Ses Attributs Parfaits afin de bien comprendre ce chapitre, de mieux connaitre son Seigneur et d’avoir une croyance authentique à ce sujet: la croyance des Pieux Prédécesseurs.

  • Epître concernant le traitement des âmes, l’éducation des caractères et l’abandon des bassesses.

  • Du livre sur l’histoire des Califes (de l’Islam) écrit par l’imam as-Suyûti (911h), des points notables, liés à des thèmes différents, que l’on rencontre ça et là dans une somme considérable, méritent d’être relevés et mis en évidence pour le lecteur désirant parfaire sa connaissance.

    Le travail de classification des différents thèmes a été réalisé par ‘Ammar Ibn Yassîr al-‘Adani. Parmi les thèmes évoqués, il y a les évènements historiques, les faits divers, les enseignements précieux, les faits étranges, la langue arabe, etc.

  • Dans la tradition musulmane, Satan (ou Iblis), aveuglé par son orgueil, convaincu de sa supériorité sur l’homme, refusa d’obéir à l’ordre de son Seigneur:  » Prosterne-toi devant celui que j’ai créé de terre « .

    Sa désobéissance et son orgueil lui coûtèrent la damnation. Pour Iblîs, l’unique cause de sa déchéance, c’est l’homme, cet être de poussière que le Créateur a choisi de placer au-dessus de toutes les créatures.

    A son tour, Iblîs Le djinn déchu, tenta de pousser Adam à la désobéissance en lui conseillant de manger du fruit de l’arbre défendu et ce afin d’être, à son tour, disgracié.

    Désormais, ennemis par leur Seigneur, Iblîs et Adam vont se retrouver sur un même lieu d’exil, le monde d’ici-bas. Iblîs n’accordera aucun répit à Adam et sa progéniture. C’est sans relâche qu’il tentera de détourner l’humanité du droit chemin pour la mener à sa perte. Le rusé va, par une effet d’illusion, montrer le faux sous la forme du vrai (talbis). Il réussi à faire remplacer les vrais croyances et les véritables cultes par des faussetés, éloignant les hommes de la vérité et de la réalité.

    Le résultat de son action sur l’homme est évident et cela est démontré par l’imminent savant Abou al-Faraj Ibn al-Jawzî (597h) -RahimahuLLAH- dans son livre  » Talbis Iblîs « , à travers son œuvre, l’auteur rappelle aux croyants les moyens dont ils disposent pour faire face aux ruses de leur ennemi: il leur faut, sans cesse reste sur leur garde, fuir toutes croyances et cultes non institués par le Seigneur et de chercher refuge et protection auprès du Très Haut.

  • Les rites relatifs aux funérailles tels que laver le mort musulman, l’envelopper dans un linceul, prier sur lui et l’enterrer sont des pratiques auxquelles chacun de nous peut être confronté. D’où la nécessité de les apprendre, conformément aux enseignements prophétiques.
    Dans le présent livre, on a d’abord décrit les différentes étapes des funérailles, depuis le lavage du mort jusqu’à son enterrement. Enfin, l’ouvrage se termine par les 241 innovations énumérées par le Cheikh al-Albanî -RahimahuLLAH-.

  • Aucune biographie d’être humain, depuis notre père Adam n’a fait l’objet de plus d’attention et de recherches que la biographie du Messager d’ALLAH, Mohammed Ibn ‘AbdALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Cela n’est pas étonnant, car il est le Maître des êtres humains et la meilleure des créatures.

    Génération après génération, les savants musulmans ont gardé cette attention pour la vie du Messager d’ALLAH et sa biographie, la présentant d’une manière limpide à la Communauté.

    Ainsi, cher frère (chère sœur), tu tiens entre tes mains un chef d’œuvre, écrit d’une excellente manière par l’imam Yahyâ Ibn Charaf an-Nawawî (676h) -RahimahuLLAH-. L’excellence de cet ouvrage tient au fait qu’il a écrit cette biographie du Messager d’ALLAH d’une manière concise contenant à la fois sa description (ses habitudes) et son histoire. Il en a dévoilé ce qui constitue une excellente introduction à l’étude de la vie prophétique, de façon à ce que l’étudiant en sciences religieuses dispose constamment d’une base scientifique qui parcourt l’ensemble de la vie du Prophète.

  • Le prédicateur sage est celui qui étudie l’état de la société, la situation des gens, leurs croyances, et accorde à chacun le rang qui est le sien. Il s’adresse à eux en fonction de leurs raisonnements, leur compréhension, leurs dispositions naturelles, leur comportement, leur niveau intellectuel et social, et des moyens qui permettent de parvenir à eux.

    Le prédicateur ne réussira dans son prêche, sa transmission du message ne sera couronnée de succès, et ses paroles et actes ne seront pertinents que lorsqu’il connaîtra ceux à qui il s’adresse : est-ce une société de musulmans pécheurs, ou des musulmans parmi lesquels se sont répandues des innovations? Est-ce une société judéo-chrétienne? Si tel est le cas, sont-ils juifs ou chrétiens? Est-ce une société athée, naturaliste, matérialiste? Est-ce une société idolâtre et polythéiste?

    Le prédicateur sage est semblable au médecin sage qui identifie clairement la maladie, la connaît et la cerne, puis donne le remède adéquat. Il en est de même pour le prédicateur sage qui connaît les maladies de la société, cerne le mal, connaît le remède, constate qu’elles sont les ambiguïtés et les obstacles et les lève. Puis, il présente la matière adéquate en commençant par la croyance islamique authentique, en donnant envie à celui à qui il s’adresse d’accepter cette croyance et de répondre à son appel.

  • La préservation de la santé est une obligation morale mais aussi religieuse, en effet, le Prophète a dit : « Serviteurs d’ALLAH, soignez-vous, mais ne vous soignez pas avec l’illicite. » Il incombe ainsi à tout musulman et musulmane de recourir à tous les moyens licites permettant de préserver sa bonne santé.

    Cet ouvrage se veut une présentation détaillée d’une alternative thérapeutique exemplaire, rapportée d’une part dans la tradition prophétique, et corroborée, d’autre part, par la science expérimentale antique et moderne : La Hijama ou la saignée. La Hijama a été décrite dans de nombreux ouvrages, à la fois religieux et scientifiques, mais au fil du temps, un certain nombre d’informations ont été attribuées à tort à la Hijama. Le but de cet ouvrage est donc de proposer une approche plus rigoureuse, sur le plan religieux et scientifique, et plus méthodique.

  • L’Authentique des récits des Prophètes de l’imam Ibn Kathir (774h) -RahimahuLLAH- est présenté ici sous son oeuvre intégrale en 2 volumes et authentifié par Cheikh al-Albani et Cheikh ‘Abdel-Qâdir al-Arnâout.

    Dans ce livre, les histoires des Prophètes ont été compilées de l’oeuvre intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah » (Le début et la fin), une grande oeuvre du célèbre exégète et historien musulman Ibn Kathir qui a occupé un statut proéminent dans la littérature Islamique.

    Les histoires des Prophètes et tous les événements dans leurs vies ont été supportés par les versets Coraniques et les Hadiths du Prophète.

  • Ibn Rajab al-Hanbalî a dit : « Le terme Sounnah désigne la voie empruntée et il comprend l’attachement à tout ce sur quoi était le Prophète et ses Califes bien guidés comme croyances, œuvres et paroles. C’est cela la Sounnah complète, et c’est pourquoi les Pieux Prédécesseurs n’utilisaient le terme Sounnah que pour désigner ce qui englobait tout cela. »

    C’est la voie qu’a empruntée l’imam al-Barbahâri (329h) -RahimahuLLAH-, et bien que son ouvrage soit court, il traite de l’essentiel de la croyance et de la voie d’Ahl as-Sounnah wel-Jamâ’ah.

    La célébrité de l’auteur et de son épître a traversé les siècles, si bien qu’il est devenu un emblème de la Sounnah. C’est pourquoi Abou ‘AbdALLAH al-Faqîh a dit : « Si tu vois un habitant de Bagdad aimer Abou Mohammed al-Barbahârî, sache que c’est un adepte de la Sounnah. »

    Ici le commentaire de Cheikh Najmi -RahimahuLLAH-.

  • En Islam, la santé du corps est une nécessité fondamentale dans la vie des gens, c’est pourquoi le musulman est appelé à accorder de l’importance à sa propre santé mais aussi à la santé de la société toute entière afin que la société musulmane reste forte. Cela ne peut se réaliser qu’à travers les enseignements du Messager d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    La médecine du Prophète n’est pas semblable à celle des médecins ordinaires car sa médecine est certaine, formelle et divine. Elle émane de la Révélation, de la Prophétie et de la perfection de la raison.

    Ouvrage de l’imam Ibn el-Qayyim (751h) -RahimahuLLAH- faisant référence à toute la médecine prophétique rapportée dans beaucoup de hadiths éparpillés dans plusieurs recueils. Authentification basée sur les ouvrages de Cheikh al-Albani.

  • Livre extrêmement utile et bénéfique de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb al-Wassâbi -RahimahuLLAH- dans le domaine du Tawhid.

    Ce savant du Yémen de l’école du grand savant Cheikh Mouqbil al-Wâdi’i a excellé dans la manière d’exposer son livre, il passe par tous les chapitres du Tawhid, ainsi que tous les chapitres du Chirk. Chaque chapitre est appuyé par un nombre considérable de preuves authentiques tirées du Coran et de la Sounnah du Prophète.

    Cheikh Mouqbil a dit au sujet de ce livre: « Ce livre est digne d’être enseigné aux étudiants dans les écoles en raison du grand bien qu’il contient. De taille modeste, il recèle cependant des enseignements grandement bénéfiques. » « Il est rare de trouver un sunnite qui ne possède pas cet ouvrage chez lui. »

  • Tout homme a besoin de modèles et d’exemples pour cheminer, et même si l’avant-garde de la caravane peut sembler loin à l’horizon, il ne faut jamais la perdre de vue et s’écarter des traces qu’elle a laissées, car à trop porter son regard sur la médiocrité ambiante, on a tôt fait d’être trompé sur soi et les autres. Ainsi, Abou Qilâbah a dit : « Les savants sont comparables aux étoiles par lesquelles on se guide, et les flambeaux que l’on suit. S’ils disparaissent, les gens sont hésitants, et s’ils les délaissent, ils s’égarent. »

    Ceci est la deuxième mouture d' »Ainsi étaient nos pieux prédécesseurs ». Celle-ci s’imposait tant la première nous a laissé à regrets. En effet, ces récits des Pieux Prédécesseurs sont des sources de vie auprès desquelles on ne se laisse pas de venir s’abreuver, et ce qui en jaillit est si suave que la soif n’est jamais étanchée. Nous avons donc regretté d’avoir écarté tant de joyaux dans notre première sélection, et il nous fallait réparer cette erreur et accorder à cette catégorie d’ouvrage une dimension plus en adéquation avec la valeur qui est la sienne.

  • Ce livre est important du point de vue des arguments avancés. Il est étonnant du point de vue des thèmes abordés, et exceptionnel du point de vue de sa compilation et des enseignements bénéfiques que l’on peut en tirer. L’auteur (751h) -RahimahuLLAH- ne l’a pas organisé selon un plan bien défini, ou une classification préalable. On a plutôt l’impression qu’il a fait de ce livre l’entrepôt des différents enseignements scientifiques qui lui ont traversés l’esprit et qu’on ne trouve pas dans les chapitres d’autres livres.

    Ces Fawâ’id sont donc des informations éparpillées et des déductions multiples. Partant de cela, il convient de savoir que le terme Fawâ’id dans le jargon des auteurs désigne un ouvrage qui regroupe beaucoup de pensées et de réflexions qui traversent l’esprit d’un savant, qu’il déduit des textes religieux, de la réalité de la vie, ou des deux à la fois. Ces réflexions sont aussi le fruit d’une longue expérience et d’efforts soutenus au contact permanent de la science, des savants, des livres et des débats scientifiques.

  • Un classique magnifique de l’imam Ibn Qayyim el-Jawziyya (751h) -RahimahuLLAH- (Ce livre est parfois appelé el-Jawab el-Kâfi)

    Cet ouvrage compte parmi les meilleurs ouvrages traitant de l’éducation de l’âme, des dangers mortels que font encourir les péchés et des conséquences désastreuses qu’ils engendrent, de la nécessité absolue pour l’homme de s’en protéger et de s’en défaire, et de procéder à un examen de conscience et un repentir sincère.

    Son auteur compte parmi les plus grands spécialistes des maux du cœur, qu’il traite par des remèdes tirés des plus éminentes des sources que sont le Livre d’ALLAH et la Sounnah du Messager d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

  • Ibn al-Jawzi (597h) -RahimahuLLAH- dit : « Comme les pensées passent sur des choses qui leur apparaissent puis disparaissent, il est indispensable de les retenir afin de ne pas les oublier, et le Prophète a dit : « Consignez la science par écrit ». Que de pensées me sont venues, que je n’ai pas pu fixer, et qui ont fui en me laissant dans le regret ! J’ai remarqué qu’à chaque fois que j’ouvre l’oeil de la réflexion, lui apparaissent des merveilles inespérées de l’invisible. S’amoncellent ensuite devant lui des dunes de compréhension qu’il n’est pas permis de négliger. Ainsi j’ai fait de ce livre un filet destiné à la chasse aux pensées furtives (Sayd al-Khâtir). »

    Ibn Kathir nous montre à quel voyage merveilleux, dans les profondeurs de la pensée et de la sagesse, nous convie Ibn al-Jawzi, lorsqu’il dit : « Il était unique dans l’exhortation, sans précédent ni égal, dans son style, son éloquence, la suavité des ses propos, l’élégance de leur enchâssement, l’efficacité de son exhortation, son immersion dans les sens profonds, et son exposé clair des choses étranges en des termes concis, facilement compréhensibles, car il réunissait des sens nombreux en peu de mots. Il déclamait spontanément prose et poésie, et en un mot il était un enseignant unique dans l’art de l’exhortation et bien d’autres. »

    Un livre unique, d’une sagesse et éloquence rares, dont la renommée n’est pas usurpée, et qui, sans nul doute, bouleversera celui qui s’y plonge.

  • L’étude des sciences religieuses est un devoir pour le croyant. Celui-ci se doit de connaitre au minimum les bases élémentaires qui lui permettront de parfaire sa pratique religieuse. Cela dit, le croyant qui désire approfondir sa connaissance, en poursuivant  ses études, doit se conformer et obéir à certaines règles de conduites dictées par le Coran et la Sounnah. Ces règles, l’imam ad-Dhahabi -RahimahuLLAH- les a mentionnées, de manière éparse, dans son ouvrage biographique intitulé : « Siyar A’lâm an-Noubalâ », Les voici réunies dans le présent livre.

    L’imam ad-Dhahabi a détaillé 18 conseils dans cet ouvrage, en voici quelques uns :

    -La sincérité dans la recherche de la science,

    -L’obtention de l’intention dans la recherche de la science,

    -Le mérite de l’enseignement du Coran,

    -Conseils aux jeunes étudiants,

    -Le rire de l’étudiant,

    -L’inertie dans la science….

  • La prière est le pilier de l’Islam le plus important après l’attestation de foi. Force est de constater, hélas, que beaucoup de musulmans la négligent en se trouvant diverses excuses que cet ouvrage, nous l’espérions, tentera de dissiper. Ce livre se veut un rappel qui, par la volonté d’ALLAH, sera très bénéfique non seulement pour ceux qui ne prient pas, mais aussi pour ceux qui sont fidèles à la prière mais désireraient en comprendre le sens profond.

    Livre préfacé par Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

  • ALLAH a établi un ensemble de règles qui régissent l’existence de l’homme depuis sa venue sur terre jusqu’au jour où il gagnera sa demeure éternelle dans l’au-delà.

    Même avant cela, quand il se trouvait dans les trois ténèbres (le ventre, la matrice et le placenta) l’homme était déjà soumis sans restriction aux lois naturelles d’ALLAH.

    Les ordres divins s’appliquent à la naissance de l’enfant, et ce à travers ses parents interposés ou ceux qui l’ont sous leur tutelle. ALLAH a en effet prescrit des injonctions qui doivent s’appliquer à l’enfant mineur par le biais de son tuteur.

    Cet ouvrage connu de l’imam Ibn el-Qayyim (751h) -RahimahuLLAH- explique tous les préceptes islamiques relatifs au nouveau-né.

  • Cet ouvrage comporte la description de la prière du Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, rédigé par le grand savant Cheikh Ibn Bâz- RahimahuLLAH-. Suivi des Fatawas importantes concernant la prière et les ablutions.

  • Ce commentaire de Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- extrait de « Zâd al-Moustaqna' », traite des règles relatives à l’imamah, la prière en groupe, de l’importance de la mosquée dans la vie des musulmans, du déroulement du culte. Des questions relatives à la salat en jamâ’a (groupe) y sont également présentes.

  • Voici les points abordés dans le livre :

    • ALLAH,
    • Le Messager d’ALLAH,
    • L’Islam,
    • L’adoration,
    • Les Anges,
    • Le Saint Coran,
    • Les Messagers et les Prophètes,
    • Le Jour Dernier,
    • Le Paradis,
    • L’Enfer,
    • Les ablutions,
    • La prière,
    • Le savoir,
    • Le jeûne de Ramadan,
    • L’impôt légal (Zakat),
    • Le pèlerinage,
    • La bonté filiale,
    • Les compagnons,
    • L’éthique,
    • La mosquée,
    • L’invocation,
    • L’habillement,
    • La mort.
  • Ce recueil rassemble 3 metn sur la ‘Aqida écrits par l’imam Mohammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- :

    1. Les trois principes fondamentaux (al-Ousoul at-Thalâtha)
    2. Les quatre règles (al-Qawâ’id al-Arba’)
    3. Élucidation des équivoques (Kachf ac-Choubouhât)
  • L’intérêt de ce livre réside dans sa concision. L’auteur s’est contenté de citer les points prépondérants en s’efforçant à fournir les preuves authentiques. Il n’a pas oublié de préciser ce qui incombe au fidèle, qu’il soit imam ou suiveur.

    Il montre donc comment, ou et quand accomplr ces prières. Il indique s’il y a lieu de faire ou non un sermon, ainsi que les actes recommandés.

    L’auteur n’a pas omis d’évoquer des remarques qui s’y réfèrent ainsi que des hadiths faibles les concernant. Ce genre de livre est utile pour le commun des musulmans, car ces prières (de consultation, de l’éclipse et de la pluie) sont méconnues de beaucoup de gens.

    Livre préfacé par Machour Ibn Hasan Al Salman.

  • La divergence entre les savants musulmans est un phénomène souvent mal compris par les croyants. Ainsi, pour certains toute divergence est acceptable et n’est en rien blâmable. D’autres adoptent une attitude opposée et rejettent toutes les formes de divergence, qu’elle soit doctrinale, jurisprudentielle ou autre.

    Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- nous fait comprendre pourquoi les savants ont divergé et pourquoi ils ont abouti à des conclusions différentes à propos d’un même sujet. Il expose les raisons méthodologiques et contextuelles qui ont amené les gens de science à avoir des désaccords.

    Cette épître permet de comprendre de façon plus approfondie les raisons et les origines des divergences. On saisit que les savants sont avant tout des êtres humains et qu’il est normal qu’ils divergent. Notre respect envers eux augmente, car comprendre leurs divergences c’est aussi prendre conscience des efforts qu’ils ont fournis dans leur quête de la vérité.

  • Le dogme de la « Tahâwiyya » est un ouvrage de référence rédigé par l’imam Abou Ja’far at-Tahâwi (321h) -RahimahuLLAH- dans le dogme sunnite. Il aborde les principaux éléments de la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus. Ce livre a souvent été commenté et expliqué au fil du temps.

  • Dans ce petit livre « La forteresse du musulman (Hisn al-Mouslim) » vous trouverez les invocations tirées du Coran et de la Sounnah, ce livre n’est plus a présenté.

    Certes, l’invocation représente la dévotion comme l’a rappelé le Prophète. Elle est la citadelle du croyant, un refuge contre Satan, l’arme pour repousser les nuisances et dissiper les calamités. Bienheureux est celui qui compte ALLAH à ses cotés et qui vit sous Sa protection, Son amour, Son assistance et Son secours. Bienheureux aussi ceux qu’ALLAH a permis de L’évoquer souvent, en prenant exemple sur le Prophète qui avait l’habitude d’évoquer ALLAH dans toutes les circonstances de sa vie.

  • Dans ce petit livre « La forteresse du musulman (Hisn al-Mouslim) » vous trouverez les invocations tirées du Coran et de la Sounnah, ce livre n’est plus a présenté.

    Certes, l’invocation représente la dévotion comme l’a rappelé le Prophète. Elle est la citadelle du croyant, un refuge contre Satan, l’arme pour repousser les nuisances et dissiper les calamités. Bienheureux est celui qui compte ALLAH à ses cotés et qui vit sous Sa protection, Son amour, Son assistance et Son secours. Bienheureux aussi ceux qu’ALLAH a permis de L’évoquer souvent, en prenant exemple sur le Prophète qui avait l’habitude d’évoquer ALLAH dans toutes les circonstances de sa vie.

  • « Le coeur vivant et illuminé entend, voit et raisonne, grâce à la lumière qu’il contient, alors que le coeur mort n’entend rien et ne voit rien. »

    « Le coeur a besoin d’être éduqué afin de se développer et grandir, jusqu’à atteindre sa maturité et se rectifier, de la même manière que le corps a besoin d’aliments qui vont lui être profitables. Il faut, en plus de cela lui interdire tout ce qui peut lui nuire, à l’exemple du corps et des plantes qui ne se développent que si on leur donne ce dont ils ont besoin et qu’on leur interdit ce qui leur est néfaste. »

    Cheikh el-Islam Ibn Taymiya (728h) -RahimahuLLAH- nous donne ici à voir toute l’étendue de sa connaissance humaine. La profondeur de son style, l’analyse qu’il fait des maladies du cœur et les remèdes qu’il prescrit ne laisseront pas insensible le lecteur attentif. A lire et à méditer…

  • Les hadiths authentiques établis par le grand Mouhaddith l’imam al-Boukhari (256h) -RahimahuLLAH- en version complète en arabe/français.

    Il a été consenti à l’unanimité que l’œuvre de l’Imam al-Boukhari est la plus authentique de toutes les autres œuvres dans le domaine de la science du Hadîth. La totalité des savants musulmans ont été unanimes à affirmer que l’ouvrage le plus authentique après le Livre d’ALLAH (le Coran) est Sahîh al-Boukhari.

    Les récits sur la persévérance de l’Imam al-Boukharî -RahimahuLLAH- à rassembler les Hadîths sont nombreux. Il ne cessa de voyager vers l’un ou l’autre des territoires islamiques pour rassembler les précieux propos du noble Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. On dit que l’Imam al-Boukharî avait rassemblé plus de 300 000 Hadîths mémorisant 200 000 dont quelques-uns étaient peu fiables. Son étude rigoureuse est d’autant plus précieuse qu’il naquit à une époque où de vils courtisans et hommes de religion corrompus n’hésitaient pas à falsifier le Hadîth pour faire plaisir aux souverains et aux rois ou pour corrompre la religion de l’Islam.

  • Cette épître a pour but de conseiller les employés et les travailleurs quant à l’accomplissement des tâches qui leur ont été confiées. Cheikh ‘Abdel-Mouhsin el-‘Abbâd l’a écrite en espérant qu’elle soit profitable aux employés et aux ouvriers et qu’elle les aide à être sincères et sérieux dans leur travail et dans le respect de leurs obligations.

  • « Les jardins des vertueux » ou le légendaire « Riyâd as-Sâlihîn » dont la renommée est incontestable, se passe de toute présentation. L’imam an-Nawawî (676h) -RahimahuLLAH- y a compilé des hadiths majoritairement authentiques portant sur différents thèmes et axant plus particulièrement sur les valeurs morales afin d’atteindre la vertu.

    « Riyâd as-Sâlihîn » est l’une des références en matière de hadith, il est l’un des ouvrages les plus répandus et les plus lus par les musulmans après le Saint Coran.

  • Dans ce petit livre vous trouverez les invocations authentiques tirées des livres de Cheikh el-Albâni -RahimahuLLAH-.

    Certes, l’invocation représente la dévotion comme l’a rappelé le Prophète. Elle est la citadelle du croyant, un refuge contre Satan, l’arme pour repousser les nuisances et dissiper les calamités. Bienheureux est celui qui compte ALLAH à ses cotés et qui vit sous Sa protection, Son amour, Son assistance et Son secours. Bienheureux aussi ceux qu’ALLAH a permis de L’évoquer souvent, en prenant exemple sur le Prophète qui avait l’habitude d’évoquer ALLAH dans toutes les circonstances de sa vie.

  • Regroupés par l’imam an-Nawawi (676h) -RahimahuLLAH-, ces hadiths présentent certains des enseignements de base de l’Islam dictés par le Prophète à ses compagnons, et par là même, à l’ensemble de sa nation.

    Cette oeuvre est devenue un pilier de la littérature islamique, de par son importance due aux Hadiths choisis, il a souvent été commenté et expliqué au fil du temps par les grands savants de l’Islam.

    Les oulémas conseillent de lui accorder un grand intérêt, en le mémorisant, en l’étudiant et en méditant dessus afin de comprendre et d’appliquer ces préceptes prophétiques dictés par l’imam des Prophètes et Envoyés, Mohammed la meilleure des créatures -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

  • Nous présentons ici une collection de Hadiths Koudsi attribués à ALLAH à travers le Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- concernant les aspects importants de la vie quotidienne afin que les lecteurs puissent en bénéficier pour le succès dans cette vie aussi bien que dans l’au-delà.

    Le texte original des Hadiths en langue arabe est présenté avec la traduction française parce que les traductions ne transportent pas les significations complètes de la langue originale.

  • Ce très beau livre, rapporte dans un style littéraire, mais simple et concis, quelques dizaines de récits du Coran.

    Y sont évoqués les récits des Prophètes Adam, Nouh, Houd, Louth, Abraham, Ismaël et d’autres.

    Dans ce livre se trouvent plusieurs récits de gens vertueux comme : les gens de la cité, les gens du fossé, les gens de la grotte et ceux de l’éléphant.

    L’auteur ‘Abdel-Moun’im al-Hâchimi est originaire d’Algérie.

    Il a fait ses études secondaires à l’institut des sciences islamiques de Blida, il faisait partie des étudiants les plus assidus et les plus aimés de ses professeurs. Après sa sortie de l’institut, il a intégré l’université islamique de Médine et a obtenu son diplôme de Licence, il a fait ensuite l’université de la Mecque et a décroché le Master et le Doctorat avec une mention excellente en 1978.

    Il est revenu à son pays d’origine, l’Algérie pour enseigner à l’institut islamique à l’Université d’Alger, il y est resté deux ans avant de repartir pour l’Arabie Saoudite et de décrocher un poste d’assistant à l’université du Roi Sa’oud à Riyad.

    Il est mort avec sa famille d’un accident de la route, sur le chemin de la Mecque lors du mois sacré de Ramadan en 1994.

  • ALLAH a doté Son Messager -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- des meilleures qualités caractérielles, tant sur le plan physique que sur le plan moral, dans son comportement religieux et celui du quotidien avec les autres.

    Le Prophète avait incontestablement le meilleur comportement parmi les hommes. Il réunissait en lui autant de qualités louables et méritoires que celles réparties chez les autres.

    Le Prophète est un exemple pour sa loyauté, sa sincérité et sa chasteté. Parmi les hommes, Il est celui qui jouissait de de la raison la plus saine et du meilleur comportement.

    « En effet, vous avez dans le messager d’ALLAH, un excellent modèle à suivre… » S.33 V.21

    Dans ce livre, l’auteur (279h) -RahimahuLLAH- a regroupé plus de 400 hadîths portant sur ce sujet d’énorme importance, afin de mieux connaitre notre Prophète et de l’aimer encore plus.

  • Ce livre nous montre que les meilleures vertus sont édictées dans la Charî’a.

    Les sujets suivants seront abordés: Les vertus morales sont-elles innées ou s’acquièrent-elles? Quels sont les domaines où elles s’exercent? Quelques comportements vertueux recommandés par ALLAH et Son Messager y sont exposés.

    Quelques traits du caractère du Prophète sont décrits dans cet ouvrage de Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH-.

  • La prière et le salut sur le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- est l’une des plus importantes invocations et donc l’une des adorations les plus méritoires. Le musulman la formule après l’appel à la prière, durant ses prières obligatoires et surérogatoires, lorsque le Messager d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- est cité, ainsi qu’à d’autres occasions. Mais peu d’entre nous connaissent le sens de cette invocation et ont conscience de ses nombreux mérites.

    Cette épître bénéfique expose la signification de la prière et du salut sur le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, son importance, ses mérites et les différentes manières de la formuler. Pour se rendre compte que la valeur et le mérite de cette invocation correspondent à l’honorable statut du Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-… pour plus de sincérité dans cette prière et pour qu’elle nous soit profitable le Jour où ni bien ni progéniture ne seront d’aucune utilité…

  • Les femmes qui sont à prendre pour modèles sont sans aucun doute les mères des croyants, c’est-à-dire les épouses du Prophète. Elles sont nommées ainsi « Oummahatoul Mou-minine » (les mères des croyants) d’après la parole d’ALLAH -Le Très Haut- :  » Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes, et ses épouses (au prophète) sont leurs mères (aux croyants) «  S.33 V.6

    Et aussi ALLAH -Le Très Haut- a dit :  » Ô femmes du Prophète ! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme » S.33 V.32

    L’auteur ‘Abdel-Moun’im al-Hâchimi est originaire d’Algérie.

    Il a fait ses études secondaires à l’institut des sciences islamiques de Blida, il faisait partie des étudiants les plus assidus et les plus aimés de ses professeurs. Après sa sortie de l’institut, il a intégré l’université islamique de Médine et a obtenu son diplôme de Licence, il a fait ensuite l’université de la Mecque et a décroché le Master et le Doctorat avec une mention excellente en 1978.

    Il est revenu à son pays d’origine, l’Algérie pour enseigner à l’institut islamique à l’Université d’Alger, il y est resté deux ans avant de repartir pour l’Arabie Saoudite et de décrocher un poste d’assistant à l’université du Roi Sa’oud à Riyad.

    Il est mort avec sa famille d’un accident de la route, sur le chemin de la Mecque lors du mois sacré de Ramadan en 1994.

  • Ce livre aborde les histoires des femmes dans le Coran, à savoir : Marie (Maryam), Sarah, Assiya, Aïcha, Balqis, les versets sur la maison du Prophète, les croyantes immigrantes, etc.

    L’auteur ‘Abdel-Moun’im al-Hâchimi est originaire d’Algérie.

    Il a fait ses études secondaires à l’institut des sciences islamiques de Blida, il faisait partie des étudiants les plus assidus et les plus aimés de ses professeurs. Après sa sortie de l’institut, il a intégré l’université islamique de Médine et a obtenu son diplôme de Licence, il a fait ensuite l’université de la Mecque et a décroché le Master et le Doctorat avec une mention excellente en 1978.

    Il est revenu à son pays d’origine, l’Algérie pour enseigner à l’institut islamique à l’Université d’Alger, il y est resté deux ans avant de repartir pour l’Arabie Saoudite et de décrocher un poste d’assistant à l’université du Roi Sa’oud à Riyad.

    Il est mort avec sa famille d’un accident de la route, sur le chemin de la Mecque lors du mois sacré de Ramadan en 1994.

  • C’est un livre où sont exposées les biographies des quatre premiers califes du Prophète:

    Abou Bakr As-Siddîq, ‘Umar Ibn al-Khattâb, ‘Othman Ibn ‘Affân et ‘Ali Ibn Abi Tâlib -Qu’ALLAH les agrée tous-.

    L’auteur ‘Abdel-Moun’im al-Hâchimi est originaire d’Algérie.

    Il a fait ses études secondaires à l’institut des sciences islamiques de Blida, il faisait partie des étudiants les plus assidus et les plus aimés de ses professeurs. Après sa sortie de l’institut, il a intégré l’université islamique de Médine et a obtenu son diplôme de Licence, il a fait ensuite l’université de la Mecque et a décroché le Master et le Doctorat avec une mention excellente en 1978.

    Il est revenu à son pays d’origine, l’Algérie pour enseigner à l’institut islamique à l’Université d’Alger, il y est resté deux ans avant de repartir pour l’Arabie Saoudite et de décrocher un poste d’assistant à l’université du Roi Sa’oud à Riyad.

    Il est mort avec sa famille d’un accident de la route, sur le chemin de la Mecque lors du mois sacré de Ramadan en 1994.

  • Ecrit par le grand savant l’imam al-Qourtoubi d’Andalousie (671h) -RahimahuLLAH- qui a écrit la fameuse exégèse coranique « al-Jâmi’ li Ahkâm al-Qur’ân ».

    L’auteur de ce livre « at-Tazkirah » a réuni un nombre important de sources authentiques sur le devenir des Hommes, de leur mort jusqu’à leur résurrection, leur vie au Paradis ou en Enfer et sur les signes de la fin du Monde.

  • Cet ouvrage de Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH- retient les chapitres suivants:

    • Chapitre sur les invocations légitimes au terme des cinq prières,
    • Chapitre sur les invocations du matin et du soir,
    • Chapitre sur les invocations recommandées en accédant à la maison,
    • Chapitre sur les invocations recommandées en entrant et en sortant de la mosquée,
    • Chapitre sur les invocations recommandées avant de dormir et en se réveillant,
    • Chapitre sur les invocations recommandées après avoir mangé et bu,
    • Chapitre sur les invocations recommandées en arrivant du voyage ou en partant en voyage
    • Chapitre sur les invocations recommandées lors et après l’appel à la prière,
    • Chapitre sur la légitimité du salut et l’obligation d’y répondre, de dire « YarhamukALLAH » à Celui qui éternue et loue ALLAH, et de rendre visite au malade,
    • Chapitre sur les bons conseils.
  • Cet ouvrage comporte la description des ablutions et de la prière du Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, rédigé par le grand savant Cheikh Ibn Bâz- RahimahuLLAH-.

  • « Boulough el-Marâm » est un livre béni et extrêmement bénéfique, livre de Hadiths que le Hâfiz Ibn Hajar al-‘Asqalâni (852h) -RahimahuLLAH- a organisé par ordre des différents chapitres de jurisprudence islamique.

    Les Hadiths de cet ouvrage sont extraits de différents recueils de référence, dont les plus connus sont : el-Mousnad de l’imam Ahmad, les deux recueils authentiques Boukhari et Mouslim, et les quatre recueils de Sunan (Abou Dawoud, Tirmidhi, Nassâi et Ibn Mâjah).

    Le lecteur trouvera près de 1600 hadiths traitant des deux grandes parties du Fiqh : le rituel (la prière, le jeûne, le pèlerinage, etc.) et les relations (le commerce, le mariage, les crimes et délits, etc.) Sans oublier quelques sujets divers (la piété filiale, les invocations, etc.)

    En somme, Boulough el-Marâm compte parmi les meilleurs livres dans l’exposé des règles religieuses, et il convient aux étudiants en sciences religieuses de le mémoriser, le comprendre, et d’y prêter une grande attention.

  • Un livre traitant de la beauté et du mérite de l’islam du grand savant Cheikh Abder-Rahman as-Sa’di -RahimahuLLAH-.

  • Ouvrage de Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH- très utile sur le sujet de la sorcellerie et de la divination.

  • Nous vous présentons cet ouvrage recensant les 99 Noms d’ALLAH, dont 81 sont issus du Coran et 18 de la Sounnah authentique, cette liste a été établie par le Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- dans son livre « al-Qawâ’id al-Mouthlâ ».

    ALLAH dit dans le Son Noble Livre : « Invoquez-Moi, alors Je répondrai à vos invocations »

    Il a dit aussi: « A ALLAH appartiennent les plus Beaux Noms; invoquez-Le donc par ces Noms! »

    Le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- a déclaré : « ALLAH possède quatre-vingt dix-neuf Noms, cent moins un, et quiconque comprend leur sens, croit en tous et agit en conséquence, entrera au Paradis; ALLAH est Impair (Un, Unique) et aime ce qui est impair ».

  • Ce livre est une étude du sujet le plus important de la religion et du plus grand fondement de la vérité et de la certitude : une étude sur la foi. Elle s’appuie sur le Noble Livre d’ALLAH et la Sounnah du Prophète.

    Cette étude se divise en trois parties :

    – La définition de la foi,

    – Ses notions essentiels et les causes d’augmentation de la foi, ainsi que les éléments qui la font croître,

    – Les mérites et les fruits de la foi, et de tout ce qui découle de ces fondements.

    ALLAH a comparé la parole de foi qui est la meilleure des paroles au meilleur des arbres. Cet arbre est différent dans le coeur de chaque croyant. C’est pourquoi le serviteur doit s’empresser d’en connaître les noms, les caractéristiques, les causes, les racines, et les branches. Il doit s’efforcer de les mettre en pratique car le succès et la réussite qu’il obtiendra en ce monde et dans l’au delà sera en fonction de ce qu’il obtiendra de cet arbre.

  • L’imam Ibn Kathir (774h) -RahimahuLLAH- nous décrit ici l’Enfer et ses supplices, à lire et à méditer…

    Cet ouvrage est extrait de l’encyclopédie intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah »,de l’imam Ibn Kathîr, qui comme son nom l’indique retrace l’Histoire: de la création de son début à la fin des temps. Ses sources authentiques et sa rigueur scientifique en font un ouvrage de référence à l’unanimité au sein de la communauté musulmane. C’est de cette même encyclopédie que sont extraits « Les histoires des Prophètes » ou « La Sîra du Messager ».

  • L’adoration est un terme qui englobe tout ce qu’ALLAH aime comme paroles et actes extérieurs et intérieurs et Le satisfait. Ceci est la meilleure définition de l’adoration. L’adoration est éminemment importante.

    En effet, ALLAH créa les créatures, envoya les Prophètes et révéla les Livres pour que soit ordonnée son adoration et pour que soit interdite toute adoration vouée à autre que Lui.
    En effet, ALLAH dit : « Je n’ai crée les djinns et les hommes que pour qu’ils ne M’adorent. »(Ad-Dhâriyât, v.5)

    Ce livre explique quelles sont les répercussions des adorations dans la vie d’un musulman et notamment celles des cinq piliers de l’Islam…

  • « Al- ‘Aqida al-Wâsitiya » est un livre de Cheikh el-Islam Ibn Taymiya (728h) -RahimahuLLAH- résumant la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus, notamment sur les Noms et les Attributs d’ALLAH, la foi en Lui et au Jour Dernier, et autres points du dogme correct.

    Peu de temps avant la venue des Mongols à Damas, Ibn Taymiya reçut la visite d’un juge originaire de la ville de Wâsit en Iraq. Ce dernier se plaignit de la disparition de la doctrine orthodoxe sunnite dans sa région. Il lui expliqua le besoin criant de rédiger pour les habitants de Wâsit une profession de foi qui servirait de référence et pourrait être enseignée.

    Ibn Taymiya fut réticent dans un premier temps car, justifia-t-il, les grands imams du passé avaient déjà rédigé des écrits à ce sujet. Cependant, face à l’insistance du juge, il s’assit après la prière du ‘Asr puis mit par écrit la profession de foi que vous avez entre les mains. Avant la prière du Maghrib, elle était achevée et devint, par la suite, une des principales références du dogme sunnite authentique.

    Ici le commentaire de Cheikh as-Sa’di -RahimahuLLAH- avec les annotations de Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

    Texte bilingue français/arabe vocalisé.

  • Deux anciens amis se retrouvent après plusieurs années et l’un d’eux se rend compte que son ami a complètement délaissé sa religion et s’est convaincu que la vérité est ailleurs. S’engage alors un dialogue où notre homme va devoir recourir à des arguments rationnels pour ramener celui qui était son ami sur le chemin de la vérité.

  • Ce livre de Cheikh Mouqbil Ibn Hâdi al-Wâdi’i -RahimahuLLAH- renferme tout un ensemble de hadiths authentiques relatifs aux circonstances de la révélation divine: Le Coran. Pour qui tel verset est descendu? Pour quelle raison est-il descendu? Où est-il descendu? Tant de questions dont il est important d’avoir les réponses pour bien comprendre le Noble Coran.

    Un certain nombre de hadiths relatifs aux circonstances de la révélation du Coran sont rapportés avec des chaines de transmission faibles ou d’une forte faiblesse et sont présentes dans pas mal de livres. L’avantage de cet ouvrage est que l’auteur s’est intéressé à ne réunir que ceux dont les chaines de transmission sont authentiques.

  • Cher frère, chère soeur, vous allez vous marier. Heureux de vous préparer à une nouvelle étape de votre vie. Anxieux au vu des devoirs qui vous attendent. Des interrogations aussi nombreuses que variées se bousculent dans votre esprit. Pour y voir plus clair, voici pour vous, ce livre, où les plus grands savants de l’Islam de notre époque ont répondu aux questions portant sur le mariage et ses règles religieuses. Conçu comme un guide, toutes les connaissances nécessaires au bon déroulement de cet heureux évènement y sont recensées. Tout y est . De la décision même de se marier, jusqu’à la première nuit, mais aussi : comment choisir son conjoint, les relations avant le mariage, le tutorat, la dot, les conditions, la famille, la demande en mariage, le contrat, la fête, etc … Bref, impensable de prendre les décisions les plus importantes de sa vie sans se munir de ce guide qui se révélera vite utile et précieux pour ne pas dire indispensable.

    Le mariage en questions et réponses par les plus grands savants contemporains: Cheikh el-Albani, Cheikh Ibn Bâz, Cheikh el-Fawzan, Cheikh Mouqbil, Cheikh Ibn el-‘Otheimin, Cheikh as-Sa’di, les savants de l’Ifta (en Arabie Saoudite).

  • Cette épître est consacrée à quelques leçons extraites de la sourate al-Fâtiha. Cette sourate est d’une importance majeure. La preuve, c’est qu’ALLAH a fait de sa récitation, un pilier de la prière qu’il incombe de répéter à chaque raka’a.

    C’est un signe qui révèle son importance. Celle-ci renferme des enseignements illustres, dont notamment les trois formes d’Unicité (Tawhîd).

    Le grand savant Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH- nous éclaircit sur quelques leçons a tiré sur cette fabuleuse sourate.

  • Qui n’a pas entendu parler d’Alexandre le grand, de Loqman le sage ou de la reine de Saba. Ces récits nous sont contés ici et là, dans le Coran, les hadiths. A la croisée de l’Histoire, des religions et des cultures, ils restent méconnus du grand public.

    C’est dire l’intérêt d’avoir sélectionné ces histoires, partie intégrante du patrimoine de l’islam. Cet ouvrage se pose en tant que référence, comme un grand classique de la bibliothèque musulmane.

    Ibn Kathîr (774h) -RahimahuLLAH-, éminent savant et historien de l’Islam, est l’auteur de « al-Bidâyah wan-Nihâyah ». Une véritable encyclopédie ou les faits historiques sont mentionnés chronologiquement. L’auteur n’a rien négligé, cette encyclopédie recense de merveilleux récits, ces récits choisis en font partie.

  • Lorsque nous observons l’état actuel des musulmans, nous pouvons constater qu’ils ont été envahis par toutes sortes d’idéologies empoisonnées.

    Dans ce livre, le Cheikh Mohammed Amân al-Jâmi -RahimahuLLAH-, ancien doyen de l’université islamique de Médine, s’est efforcé de clarifier la vérité. Il y explique l’importance de la croyance d’Ahl as-Sounnah et met au grand jour la division de la communauté en différentes sectes.

    Leurs origines, leur fondateur, le contexte historique et politique de leur émergence. Il explique aussi comment sont apparus des hommes sincères, des savants véridiques qui ont fait jaillir la vérité.

    Des pages de notre histoire contées dans un style entraînant.

  • Le bon comportement est le fait d’être généreux, de dompter sa méchanceté et de supporter le tort commis par autrui. Cela consiste également à délaisser les vices et d’adopter les bonnes valeurs.

    En substance, le bon comportement consiste à renouer les liens avec ceux qui les ont rompus, de donner à ceux qui t’ont privé et d’absoudre ceux qui t’ont traité injustement. Le bon comportement génère divers bienfaits, en effet, c’est une obéissance à l’ordre d’ALLAH et de Son Messager et par lui, on s’élève en degrés, les choses de la vie sont facilitées, les défauts sont cachés et les cœurs des gens sont acquis. Par son biais, la personne échappe aux malveillances des gens et s’acquitte des droits de chacun qu’ils soient obligatoires ou recommandés.

  • Récit de la vie du seau des Envoyés, celui auquel fut révélé le Coran comme un guide et une miséricorde pour les croyants. La vie du Prophète de l’Islam: Mohammed Ibn ‘AbdiLLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- résumée en quelques lignes.

  • Questions/Réponses sur des sujets liés aux convertis et à ceux qui débutent en Islam par les plus grands savants de notre époque:

    – Les savants du comité permanent de l’IFTA (en Arabie-Saoudite),

    – Cheikh as-Sa’di,

    – Cheikh Mohammed Ibn Ibrahim Ali Cheikh,

    – Ibn Bâz,

    – Cheikh Ibn el-‘Otheimin,

    – Cheikh el-Fawzan.

    Inclus les conseils de Cheikh el-Albani à un converti.

  • La meilleure chose à laquelle on peut se consacrer et dépenser son temps, c’est apprendre et enseigner le livre d’ALLAH et la Sounnah de son Messager. Ceci, accompagné des bonnes œuvres, permet de gagner le succès dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà. Aussi, tous les versets, hadiths et paroles de savants qui parlent de la valeur du savoir et font l’éloge des savants concernent la connaissance du Coran, de la Sounnah et de ce qui est rapporté des compagnons et ceux qui les suivent.

    Ouvrage de Cheikh ‘Abdel-Mouhsin el-‘Abbâd -HafizahuLLAH- sur le sujet de la science et des savants, les mérites et l’importance de la science, le rang élevé des savants et la conduite que les étudiants doivent adopter envers la science et les savants.

  • Les preuves tirées du Coran et de la Sounnah authentique que les paroles du Prophète relatives à la médecine sont bien une révélation et non la simple parole d’un homme.

  • Étant donné la multitude d’avis divergents autour de la question du voyage, une connaissance approximative de ses règles amène nombre de croyants à commettre de nombreuses erreurs ou encore à se priver de facilités octroyées par le Législateur. Il convient donc au commun des musulmans de se référer à l’avis d’un savant reconnu pour son intégrité. Et l’auteur ne s’y est pas trompé en présentant cette épître exposant la jurisprudence du voyage en disant : J’ai beaucoup profité, pour ce travail, des appréciations et corrections de notre Cheikh, l’Imam Ibn Bâz.

    En annexe, une série de questions – réponses avec le Cheikh Ibn el-‘Otheimîn -RahimahuLLAH- met en évidence nombre de situations concrètes.

    Un ouvrage pratique indispensable en voyage.

  • Ceci est une épître concise qui traite de «la prière du vendredi» dans laquelle sont exposés les points suivants :

    • Sa signification.
    • Son caractère obligatoire et son statut: à qui elle incombe et qui en est dispensé.
    • Son caractère obligatoire concerne toute personne réunissant huit conditions.
    • La punition de celui qui délaisse la prière du vendredi.
    • Les mérites du jour du vendredi.
    • Les mérites de la prière du vendredi.
    • Les bienséances, obligatoires et recommandées, à adopter le jour du vendredi.
    • + Fatawas des grands savants de l’Ifta (en Arabie Saoudite), Cheikh Ibn el-‘Otheimin et Cheikh Ibn Bâz.
  • Ouvrage concis traitant de la prière de nuit, dans lequel l’auteur a expliqué ses mérites, les bienséances qui s’y rapportent et les moyens qui contribuent à sa pratique.

    Le Messager d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- a dit: «Faites la prière bénévole pendant la nuit, c’était l’habitude des vertueux avant vous, elle vous rapproche de votre Seigneur, expie les fautes, vous interdit de commettre le péché et empêche les maladies d’attaquer le corps.»

     

  • Dévastateurs, les troubles et les grands tourments n’épargnent rien ni personne. Ils détruisent tout sur leur passage : le corps, l’esprit, la religion et toute bonne chose. Ils ne peuvent être que néfastes et ne procurent aucun bien.

    En effet, les troubles n’épargnent personne. Nous avons donc le devoir imminent de nous prémunir et de sérieusement nous en éloigner. De même qu’il faut prendre distance avec tout ce qui nous en approche. Et cela, d’autant plus que la prolifération des troubles sera l’un des signes précurseurs de la fin des temps.

    Cheikh Sâlih Ali Cheikh -HafizahuLLAH- nous explique quelle est la position que doit adopter le musulman face aux troubles qui touchent la communauté.

  • Le sujet fondamental de cet ouvrage n’est autre que la langue du Noble Coran. Il incite à apprendre l’arabe et démontre qu’il est indispensable à la compréhension de la religion.

    Ces lignes ont été cueillies dans les livres de langue, du fin fond des ouvrages que les grands maîtres, dignes de confiance, ont compilés. Ces chefs d’œuvre brodés par les artistes de l’éloquence, ces fins gourmets du juste mot, alliant avec le plus grand raffinement ces termes exquis.

    Tout en sachant trouver la juste mesure entre prolixité et concision. Bien entendu, les idéologies incongrues sont bannies de leur répertoire…

    A lire afin de comprendre l’importance de cette langue magnifique, cette lecture vous donnera l’envie d’enfin apprendre la langue du Coran, du Prophète et de ses Compagnons, car elle est la clé de la bonne compréhension de l’Islam.

  • ALLAH nous informe que Son serviteur ‘Issâ (Jésus) -Paix sur lui- qui a été créé sans père ne mérite cependant pas d’être considéré comme fils d’ALLAH ou d’être associé à Sa Seigneurie; auquel cas Adam -Paix sur lui- en aurait été plus en droit puisqu’il a été créé sans père ni mère.

    Ensuite ALLAH Le Très Haut dément ceux qui en font un associé d’ALLAH et nous informe que ce récit est la vérité et que tout autre récit est faux et au sujet de Jésus fils de Marie et de sa mère -Que le Salut soit sur eux- alors écoutez le Livre d’ALLAH et la Sounnah du dernier Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    Le Messie Jésus (‘Issâ), fils de Marie est un Messager d’ALLAH, Son serviteur, Sa parole qu’il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui.

  • Cet ouvrage est un résumé du livre « La parole claire quant aux erreurs de ceux qui accomplissent la prière » résumé par l’auteur lui-même.

    Nombreuses sont les erreurs que les gens commettent dans leurs prières, se livre sera une grande aide afin de corriger les fautes les plus répandues lors de l’accomplissement de la prière.

    Ce livre se compose de plusieurs parties traitant en détail les erreurs se rapportant:

    -aux vêtements lors de la prière,

    -aux lieux et à la façon de prier,

    -les erreurs dans la moquée et lors de la prière en groupe,

    -les erreurs ayant lieu après la prière,

    -les erreurs qui concernent la prière du vendredi,

    -les erreurs qui concernent les autres prières spécifiques.

  • Le présent ouvrage est la traduction du résumé d’un des sublimes chefs d’oeuvres de l’illustre savant Ibn al-Jawzi (597h), intitulé « Sifatu Safwa » (Les qualités des élites). Il fait partie des plus célèbres ouvrages rédigés dans le domaine des biographies des dévots et des ascètes de cette communauté dans lequel l’auteur s’est efforcé de mettre au grand jour, certaines de leurs vertus, de leurs propos, et la sagesse de ces élites ainsi que certains aspects fabuleux de leur adoration. La richesse du livre en nombre d’homme et de femmes exemplaires, produit sur l’âme du lecteur, un effet grandiose qui le stimule à vouloir les prendre comme modèles pour sa vie religieuse, ou du moins, à essayer de les imiter.

    Tout au long de sa lecture, en parcourant les récits de la vie des Prédécesseurs, le lecteur réalisera à quel point ces derniers avaient fait leurs adieux à la vie terrestre et tout ce qu’elle comporte et à quel point ils consacrèrent chaque instant de leur vie, pour fortifier leurs demeures de l’au-delà et à propager la religion de l’Islam.

    Résumé par ‘Abdel-Wahhâb ac-Chahrani.

  • « La croyance des Gens de la Sounnah – L’obligation d’y adhérer à la lumière du Coran et de la Sounnah » aborde les six fondements de la croyance d’Ahl as-Sounnah wal-Jamâ’ah.

    Ouvrage préfacé par Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

  • Ouvrage de Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH- très utile sur le sujet de la magie et du charlatanisme, les chapitres de ce livre sont:

    – Quelle loi s’applique à la magie et aux magiciens?

    – Les genres de magie:

    1-L’astrologie,

    2-Postillonner sur les fils et faire des noeuds,

    3-La rhétorique,

    4-Les colportages,

    – La peine encourue par le magicien.

    – Questions/réponses sur le sujet.

  • Recueil de fatawas (questions-réponses) sur la Roqiya, le mauvais oeil, les Djinns et la sorcellerie par 4 grands savants de cette communauté: Ibn Bâz, el-Fawzan, el-‘Otheimin et Ibn el-Jibrîn.

  • Puisque le Coran nous invite à réfléchir, et que méditer une heure est meilleur qu’une nuit d’adoration, l’auteur partage ici les fruits de ses pensées. Il passe en revue le corps humain, le ciel et la mer, le jour et la nuit, les étoiles et les arbres, les mondes végétal et animal et plus encore. Sa spiritualité et la profondeur de ses pensées rendent ce qui est commun extraordinaire et met en exergue la perfection et la sagesse de la création.

    Réflexions sur la création de l’imam Ibn el-Qayyim (751h) -RahimahuLLAH- est extrait du livre fleuve intitulé « La clé du Paradis ». C’est la première fois qu’il est traduit en français.

  • Traitant le thème important qu’est le Ribâ (l’usure), l’ouvrage que vous tenez entre les mains s’articule donc en cinq parties, comme suit :

    – Une biographie de l’auteur extraite d’une émission radio. Le Cheikh étant l’invité de l’émission, il répond lui-même aux questions qui lui sont posées sur sa vie et son parcours scientifique.

    – Une introduction à la notion de Ribâ (l’usure) et des règles qui s’y rapportent, tirée du chapitre du livre : « al-Moulakkhas al-Fiqhi » de Cheikh el-Fawzan lui-même. Le lecteur appréciera la clarté des explications et pourra saisir pleinement la notion avant d’aborder le coeur de l’ouvrage.

    – L’ouvrage du cheikh Fawzan intitulé : « Le Riba et certaines de ses formes dans l’économie moderne ». Initialement une conférence donnée dans une des mosquées du royaume d’Arabie Saoudite, elle est suivie d’une série de questions-réponses sur ce même thème, comme cela est l’usage.

    – A la suite de la conférence du Cheikh qui se termine donc d’une série de questions-réponses, nous avons ajouté un certain nombre de fatwas éditées par le Mufti d’Arabie Saoudite, le Cheikh Ibn Bâz, ainsi que d’autres émanant du comité des grands savants d’Arabie Saoudite.

    – En conclusion, nous avons ajouté certains hadiths authentiques dissuadant de commettre le péché de Ribâ.

  • Un livre pour les (re)converti, pour ceux qui se posent des questions, dans lequel on trouvera des arguments rationnels qui convaincront toute personne sensée et impartiale de l’existence d’ALLAH.

  • A notre époque le stress, les soucis, les idées noires, la maladie sont le lot quotidien de beaucoup de gens.

    Les musulmans bien qu’animés par la foi, n’y échappent pas. La paix de l’âme, sa joie, son insouciance, sont des objectifs visés par tout le monde.

    Dans ce livre, Cheikh as-Sa’di -RahimahuLLAH- avec un style simple et efficace nous donne les clefs pour une vie heureuse.

  • 4 livres en 1:

    – Les mariages du Prophète avec les mères des croyants,

    – La vie familiale du Prophète,

    – La vie du Prophète avec ses filles,

    – L’enfance du Prophète.

  • Tiré du livre « Histoires des Compagnons et des Pieux Prédécesseurs » d’Ibn al-Jawzî (597h) -RahimahuLLAH-.

    L’histoire d’Abou Bakr as-Siddîq, ‘Umar Ibn al-Khattâb al-Fârouq, ‘Othman Ibn Affân et ‘Ali Ibn Abi Tâlib: Qu’ALLAH les agrée, les 4 califes bien guidés.

  • Lorsqu’Abou Bakr as-Siddîq tomba malade, ‘Umar fut désigné pour diriger la prière à sa place et c’est durant sa maladie qu’Abou Bakr désigna ‘Umar en tant que successeur au poste de calife.

    Il dicta sa décision à ‘Othman Ibn ‘Affân qui rédigea le décret. Ce dernier fut lu aux musulmans qui en acceptèrent la teneur et se soumirent à la décision du calife mourant.

    Quand Abou Bakr mourut,’Umar Ibn al-Khattâb, al-Fârouq, le commandeur des croyants, pris la relève de la plus belle des manières. Il fut le premier à être nommé  » Commandeur des croyants « .

    Cet ouvrage est extrait de l’encyclopédie intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah », de l’imam Ibn Kathîr (774h) -RahimahuLLAH-, qui comme son nom l’indique retrace l’Histoire: de la création de son début à la fin des temps. Ses sources authentiques et sa rigueur scientifique en font un ouvrage de référence à l’unanimité au sein de la communauté musulmane. C’est de cette même encyclopédie que sont extraits « Les histoires des Prophètes » ou « La Sîra du Messager ».

  • Abou Bakr, le véridique, as-Siddîq, successeur du Prophète -Qu’ALLAH l’agrée-, est le premier homme à s’être converti, le premier calife de l’Islam, c’est aussi le premier des califes bien guidés.

    Cette époque bénite prédite par le Messager d’ALLAH comme étant conforme à la voie prophétique.

    Retrouvez ici sa vie, ses mérites, son accession au pouvoir et les évènements qui se sont déroulés durant son califat, après la mort du Prophète -sallah ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, et notamment, les mouvements d’apostasie et les conquêtes de l’Irak et du Shâm.

    Cet ouvrage est extrait de l’encyclopédie intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah », de l’imam Ibn Kathîr (774h) -RahimahuLLAH-, qui comme son nom l’indique retrace l’Histoire: de la création de son début à la fin des temps. Ses sources authentiques et sa rigueur scientifique en font un ouvrage de référence à l’unanimité au sein de la communauté musulmane. C’est de cette même encyclopédie que sont extraits « Les histoires des Prophètes » ou « La Sîra du Messager ».

  • La réussite de la vie après le mariage exige d’être pleinement conscient de la nature des relations qui lient les deux conjoints. Chacun doit aborder cette nouvelle vie de pied ferme. En effet, lorsqu’on médite sur l’échec d’un mariage, on s’aperçoit que la cause n’est autre qu’une conception erronée des principes sensés régir la vie conjugale et une méconnaissance des droits de chacun des conjoints. Ceci est encore plus vrai à notre époque ou domine l’ignorance de la morale islamique et des principes immuables de l’éthique religieuse et ou on ne se contente que d’apparences physiques et de diplômes pompeux.

    C’est pourquoi il est essentiel que la femme musulmane prenne pleinement conscience de certaines règles de bienséance et de certains principes moraux et qu’elle profite des quelques conseils qui devront être mis en pratique afin que son mariage réussisse biIdhniLLAH.

  • « Et ces paraboles, nous les citons aux gens afin qu’ils réfléchissent… » (Coran S.59 – V.21)

    Dans le Coran les paraboles consistent à établir une comparaison entre deux éléments analogues en réalisant un rapprochement entre l’abstrait et le concret ou entre deux éléments concrets afin d’en mettre un en évidence par apport à l’autre.

    Dans cet ouvrage l’imam Ibn el-Qayyim (751h) -RahimahuLLAH- nous explique ces paraboles, afin de bien les comprendre et de méditer dessus.

  • Le contexte dans lequel les musulmans vivent aujourd’hui possède ses propres codes et particularités. Néanmoins, le Coran et la Sounnah restent inchangés. Cheikh el-Albâni -RahimahuLLAH- nous expose sa vision du sujet à travers l’épître « Comprendre les réalités du monde moderne ».

    Au sein de cette épître, le Cheikh nous éclaire sur les différents rapports que le sujet peut avoir avec l’Islam. Il s’agit donc d’un ouvrage islamique précieux étant donné le contexte au sein duquel les musulmans et les musulmanes vivent actuellement.

  • La mission du croyant sur cette Terre est d’adorer son Créateur. Cette adoration ne peut se concrétiser que s’il connaît son Seigneur.

    Or, ALLAH se fait connaître à nous par Sa révélation qui nous informe, entre autres, des Noms et des Attributs du Maître de l’Univers.
    Ces Noms divins constituent la voie du cheminement spirituel des musulmans, car Ils permettent de mieux cerner la Transcendance divine et ainsi, de vouer le culte le plus parfait. Comprendre les Noms d’ALLAH, c’est mieux Le connaître et ainsi, mieux L’adorer.

    Cheikh ‘Abder-Rahman as-Sa’di -RahimahuLLAH- d’un grand nombre des Noms divins.

  • Regroupés par l’imam an-Nawawi (676h) -RahimahuLLAH-, ces hadiths présentent certains des enseignements de base de l’Islam dictés par le Prophète à ses compagnons, et par là même, à l’ensemble de sa nation.

    Cette oeuvre est devenue un pilier de la littérature islamique, de par son importance due aux Hadiths choisis, il a souvent été commenté et expliqué au fil du temps par les grands savants de l’Islam.

    Ici l’explication de Cheikh ‘Abdel-Mousin el-‘Abbâd -HafizahuLLAH-.

  • L’explication de Oussoul Thalatha (de l’Imam Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h)) par l’imam an-Najmi -RahimahuLLAH-.

    Un résumé bénéfique dans le Tawhid que chaque musulman se doit de connaitre, « Les trois fondements » font référence aux trois questions qui nous seront posées dans la tombe: Qui est ton Seigneur? Quelle est ta religion? Qui est ton Prophète?.

    Texte bilingue français/arabe vocalisé.

  • Cet ouvrage, bien que concis, décrit tout ce qu’il convient au musulman de savoir et de mettre en pratique en terme de croyance, d’adoration, de comportement et de méthodologie.

    Cet ouvrage porte donc parfaitement son nom, en ce sens qu’il s’agit bien là de leçons importantes destinées à l’ensemble des musulmans.

    L’explication que l’imam Ibn Bâz -RahimahuLLAH- a faite de ce livret n’est ni trop longue au point d’être rébarbative, ni trop courte au point d’omettre certains points importants.

    Le but est de faire d’elle une aide facile – après l’aide d’ALLAH – et une référence abordable pour qui voudrait l’enseigner, qu’il s’agisse de l’imam dans sa mosquée, du père de famille dans sa demeure ou de l’étudiant en science religieuse dans son quartier ou sa ville.

  • Cet ouvrage de petite taille mais d’importance capitale répond à de multiples questions au sujet de l’abattage rituel sur base du Coran et de la Sunnah authentique et en citant les avis des Imams et des juristes musulmans sur ces sujets.

    L’auteur aborde dans cet ouvrage entre autres les règles et conditions de l’égorgement légal, les catégories de viandes et leurs jugements, le statut de ce qui est immolé au nom d’autre qu’ALLAH, ainsi que ce qui est égorgé par les gens du Livre, etc.

  • Ceci est une série de questions/réponses à laquelle a participé Cheikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Rajihi -HafizahuLLAH-. Notre choix s’est porté sur celle-ci car les sujets relatifs à la conception de la foi et de la mécréance y sont traités de manière simple et concise. Ce thème étant primordial et faisant partie de la bonne croyance qu’un musulman doit avoir, il était important pour nous de proposer un ouvrage répondant aux exigences des gens de la Sounnah.

    En effet, de nos jours beaucoup de personnes sont tombées dans un extrême par peur d’un autre extrême, à l’image de ceux qui adoptent des idées d’une tendance appelée « Mourji’a » voulant par cela s’éloigner des « Khawârij », et inversement. Or, le juste milieu des Gens de la Sounnah a toujours été la meilleure voie empruntée par nos Pieux Prédécesseurs.

  • Ce livre contient des questions sur divers sujets bénéfiques et importants de la ‘Aqidah, auxquelles son éminence Cheikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Rajihi -HafizahuLLAH- répondit. Il comporte plusieurs sujets comme le sens de l’attestation de foi, les Noms et Attributs divins, le fait d’invoquer les défunts, de se rendre chez les sorciers, les Jinns, la foi, le destin, la recherche de la science, la Paradis et l’Enfer, les Prophètes, ainsi que d’autres thèmes sur lesquels le musulman doit être clairvoyant, afin de préserver sa foi et sa religion.

  • Une série de 50 questions accompagnées de leurs réponses sur la croyance avec preuves tirées du Coran et de la Sounnah de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-, présentées en Français et en Arabe.

  • « Sache que lorsque l’on mentionne celui qui a un mérite sur une chose donnée, c’est dans le but d’inciter celui qui est déterminé à agir en ce sens et par la même occasion blâmer celui qui est paresseux, mais aussi enseigner à celui qui cherche la droiture.

    J’ai mentionné les nobles femmes qui nous ont devancés dans les mérites. Je commencerai par citer un groupe de femmes de l’ancien temps, dont certaines Compagnonnes que j’ai choisies, pour enfin terminer par des femmes méritoires que ce soit en termes de noblesse d’âme, de science, d’adoration ou encore de générosité. »

  • Ce livre nous emporte avec lui dans le monde de la femme musulmane qui a vécu sous le regard bienveillant de l’Envoyé d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. C’est un beau spectacle que nous offrent différentes scènes qui sont des épisodes de la vie de femmes ayant accompagné le Prophète de l’Islam, Mohammed -‘aleyhi as-salat was-salâm-. Ces scènes incarnent la voie droite de l’Islam qui a établi les fondements des droits de la femme et de ses devoirs.

  • « Ahkâm an-Nisâ » d’Ibn al-Jawzî (597h) -RahimahuLLAH- est un livre qui traite de la manière spécifique des règles relatives aux femmes, de leurs adorations, de leur attitude envers les autres, de leur comportement, de leurs bonnes manières, de leur moralité, tout en rapportant les biographies de certaines femmes qui étaient des compagnonnes, mais aussi d’autres, qui étaient des femmes vertueuses. C’est une oeuvre indispensable pour toute femme musulmane.

  • Les débats autour de la foi ont donné naissance à une abondante littérature s’étalant sur plus de quatorze siècles. Cette proximité malheureuse a contribué à la diffusion d’ambiguïtés, d’amalgames et la confusion s’est installée dans certains esprits.

    Bien que les savants de Ahl as-Sounnah wel-Jamâ’ah aient clairement exposé et expliqué, en tout temps, tout ce que l’on devait connaître au sujet de la foi, les désaccords restent, aujourd’hui encore, profonds au sein de la communauté musulmane. Les origines de ces désaccords sont lointaines, les conséquences qu’ils entrainent souvent sont désastreuses.

    Très tôt, après la mort du Prophète, deux groupes déviants vont apparaître : les Khawârij et les Mourjiah. La doctrine des Khawâridj provoquera de nombreux troubles. La violente et l’ex-communication (Takfir) abusive des musulmans qu’ils pratiquent, le poussent à la révolte contre l’autorité et au meurtre d’innocents.

    Les Mourjiah, en apparence plus passifs, diffusent une doctrine non moins dangereuse, un poison anesthésiant qui, sans la présence d’un antidote efficace apporté par nos savants, conduirait à une mort certaine de notre communauté. Une sévérité exagérée pour les uns, un laxisme excessif pour les autres, le point commun entre ces deux groupes est leur mauvaise compréhension de ce qu’est la foi.

    « Kitâb al-Imân » de l’imam Abou ‘Ubayd al-Qâsim Ibn Sallâm (224h) -RahimahuLLAH- est un très bon ouvrage à ce sujet avec en plus les annotations de Cheikh ar-Rajihi -HafizahuLLAH- et jugements sur les hadiths de Cheikh el-Albani.

  • ALLAH a mentionné dans Son livre que l’homme était en perdition, hormis, ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance. Le musulman est donc exhorté à accomplir des bonnes actions, afin de faire partie des croyants qui obtiendront la réussite dans ce bas-monde, ainsi que dans l’au-delà.

    Al-Bayhaqî (458h) cita dans l’ouvrage d’origine (Chou’ab al-Îmân) un nombre important d’actes et d’oeuvres qui constituent la foi (al-Îmân), que ceux-là soient au niveau de la spiritualité, mais aussi dans le relationnel et d’autres aspects de la vie du croyant.

    Al-Qazwînî (699h) -RahimahuLLAH- résuma ce livre afin de le rendre plus accessible et adapté.

  • Ce livre regroupe en son sein l’ensemble des questions ou la majeure partie d’entre elles ayant trait à la foi. Le tout dans un style simple et facile à lire, afin que chaque lecteur puisse en tirer profit.

    Les savants en ont fait l’éloge et ont écrit des introductions à ce livre disposées au début de l’ouvrage. C’est aussi une œuvre scientifique, une preuve authentique et claire menant à la vérité pour le musulman probe et sincère, dans ce sujet où il y a de nombreuses mauvaises compréhensions pour certains. Ce sera enfin une aide pour lui afin d’acquérir l’ensemble de la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus concernant les questions relatives à la foi et ce qui s’y rapporte.

    Préfacé par les Chouyoukhs suivants:

    Cheikh ‘AbdALLAH al-‘Aqîl, Cheikh ‘AbdALLAH as-Sa’d, Cheikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Rajihi, Cheikh ‘Abder-Rahman al-Mahmoud et Cheikh ‘Abdel-‘Azîz al-‘Abd al-Latîf.

  • Nous vous présentons cet ouvrage recensant les 99 Noms d’ALLAH, dont 81 sont issus du Coran et 18 de la Sounnah authentique, cette liste a été établie par le Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- dans son livre « al-Qawâ’id al-Mouthlâ ».

    Le Prophète a dit dans un hadith rapporté par Abou Houreira: « Certes, ALLAH possède 99 Noms, cent moins un, celui qui les mémorisera (en L’invoquant par ceux-ci et en oeuvrant selon la grandeur de leurs sens) rentrera au Paradis. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

  • La description du Paradis et de ses habitants, ainsi que tout ce qu’il y a dans le Paradis comme jouissance et bonheur éternel, et la description de la Géhenne et de ses habitants, ainsi que tout ce qu’il y a en Enfer comme châtiment et souffrance éternelle, ceci est le thème de cette petite épître de Cheikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Rajihi -HafizahuLLAH-. la foi au Paradis et à l’Enfer.

  • Il n’y a pas de Prophète qui n’ait averti sa communauté contre la Fitnah du Faux Messie (al-Massîh ad-Dajjâl). Et l’humanité, depuis sa création jusqu’à la venue de l’Heure, de connaîtra de Fitnah plus forte que celle du Dajjâl. Notre Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- recherchait protection auprès d’ALLAH contre cette immense Fitnah qui se produira vers la fin des temps, et ce dans chaque prière qu’il priait.

    Parmi les grands signes qui précéderont la venue de l’Heure, la sortie du Faux Messie, puis la descente de ‘Issâ -‘aleyhi as-Salâm- qui le tuera, ceci est la croyance de tout musulman qui approuve et croit en la Sounnah authentique.

    Ceci est une petite épître de Cheikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Rajihi -HafizahuLLAH- à ce sujet.

     

  • La tombe est la première étape de l’au-delà et la première demeure de l’homme après sa mort, toute âme y passera, nul ne peux y échapper.

    Toute âme goûtera, dans sa tombe après sa mort, soit au châtiment ou soit à la béatitude selon ce qu’il a oeuvré durant sa vie terrestre.

    La foi en cette étape cruciale après la mort fait partie entière de la foi au cinquième pilier de la foi qui est la foi au Jour Dernier, c’est pour cette raison qu’il est important pour le musulman d’y croire conformément à la Sounnah prophétique et à la croyance d’Ahl as-Sounnah.

    Ceci est une petite épître de Cheikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Rajihi -HafizahuLLAH- dans laquelle il explique la foi au châtiment de la tombe.

  • Le polythéisme majeur (Chirk Akbar) consiste à donner un associé à ALLAH dans l’Adoration, dans Sa Seigneurie ou dans Ses Noms et Attributs.

    L’association se fait le plus souvent dans l’Adoration, et consiste à invoquer un autre avec ALLAH (comme les statues, les tombes ou encore les morts, même s’ils étaient des pieux ou des sages) ou à vouer à autre qu’ALLAH certains actes cultuels tels que les offrandes, les actes objets de vœux, la peur, l’espérance et l’amour.

    ALLAH a affirmé qu’Il ne le pardonnera pas à celui qui ne s’en serait repenti, à ce propos le Très-Haut dit : « Certes, ALLAH ne pardonne pas qu’on Lui donne quelque associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. » (S : 4, V : 48)

    Tout comme ALLAH a affirmé qu’Il interdira le Paradis a quiconque Lui donne un associé et que sa demeure éternelle sera le Feu à tout jamais, comme Il a dit : « Quiconque associe à ALLAH (d’autres divinités) ALLAH lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu. » (S : 5, V : 72)

  • Le polythéisme mineur (Chirk Ashgar) dont la nomination « polythéisme » est confirmée par les textes religieux, mais qui n’a pas atteint le degré du polythéisme majeur. C’est pourquoi il est appelé mineur.

    Par exemple : l’ostentation et la renommée, tel le cas de celui qui lit le Coran par ostentation, ou qui prie par ostentation, ou qui prêche à ALLAH par ostentation, et ainsi de suite. Il a été confirmé dans un hadith que le Prophète a dit : « Ce que je crains le plus pour vous c’est le polythéisme mineur». Alors, interrogé à son sujet, il répondit: « L’ostentation. » ALLAH dira le Jour de la Résurrection aux hypocrites : » Allez à ceux pour qui vous embellissiez vos actions dans ce bas monde et voyez si vous trouvez une récompense chez eux ? »

    Le polythéisme mineur comporte pleins d’autres sortes que l’ostentation, Cheikh el-Fawzan -HafizauLLAH- les mentionne dans ce petit livre et les explique afin d’en prendre garde et de s’en éloigner comme on s’éloignerai de la peste.

  • L’association dans l’obéissance est l’une des formes du polythéisme majeur.

    ALLAH dit : « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’ALLAH, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. »(Coran 9.31)

    Dans un hadith hasan [bon] rapporté par Ahmad et Tirmidhi, le Prophète avait récité ce verset devant ‘Adiyy Ibn Hâtim qui lui dit:  » O Messager d’ALLAH! Nous ne les adorons pas! Et le Prophète de lui répondre: « Ne rendent-ils pas licite ce qu’ALLAH a interdit et vous vous le permettez, et ne rendent-ils pas illicite ce qu’ALLAH a permis et vous vous l’interdisez? » Si, répondit ‘Adiyy. « C’est cela leur adoration. » Ajouta le Prophète. (Authentifié par le Cheikh al-Albani)

    Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH- explique ce point important du polythéisme, qui est le contraire du monothéisme, dans lequel certaines personnes tombent sans s’en rendre compte.

  • Les gens étaient une seule communauté vivant sur la nature saine et droite, puis les diables vinrent détourner ceux qui s’éloignèrent du droit chemin. ALLAH envoya donc les Prophètes en tant qu’annonciateurs et avertisseurs. Le diable insuffle constamment des mauvaises choses à l’être humain et souhaite l’égarer. Par miséricorde envers Ses serviteurs, ALLAH a fait que l’homme ait parmi son espèce des personnes qui l’aident, l’appelant au bien et le mettant en garde contre les discordes (Fitan) et le fait de suivre les passions, ce sont les Messagers et leurs suiveurs.

    Parmi les caractéristiques par lesquelles notre Prophète Mohammed fut décrit dans le Coran, il y a qu’il ordonne le bien et réprimande le mal. ALLAH dit à propos de lui en faisant ses éloges : « Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable » (S: al-A’râf, V: 157)

    Parmi les choses par lesquelles la communauté de l’Islam se distingua, il y a le fait d’ordonner le bien et de réprimander le mal. Bien que cette adoration fut accomplie par l’ensemble des Prophètes et des Messagers, elle ne se limite pas pour autant à eux et elle est aussi légiférée pour l’ensemble de la communauté. Le musulman se doit donc d’ordonner le bien et de réprimander le blâmable, selon ses capacités et ses connaissances. L’auteur de cet ouvrage a donc abordé ce sujet en citant l’importance de ce rite, ses mérites, les préjudices liés au fait de le délaisser ainsi que d’autres règles importantes relatives à ce thème. Il mentionna les différents points liés à cette adoration en indiquant les preuves tirées du Saint Coran et de la Sounnah. Ce livre, bien qu’il soit résumé reste très bénéfique et important pour le lecteur.

  • Ce livre a pour sujet l’adoration du jeûne, celle-ci fait partie des plus grandes adorations légiférées. Le jeûne du mois de Ramadan est le quatrième pilier de l’Islam et le jeûne suréorgatoire fait partie des meilleurs actes.

    L’auteur a abordé les règles liées au jeûne, a cité ses mérites ainsi que ses différents types.
    En l’approche de ce mois béni, il convient au musulman d’apprendre ou de revoir les règles de celui-ci, afin d’accomplir cette adoration avec science et de la meilleure des manières.

  • « Nous trouvons certains musulmans de nos jours qui se désintéressent et négligent la prière, au point de la délaisser de manière totale.

    Étant donné que ce sujet fait partie des grands points importants par lesquels les gens sont éprouvés de nos jours et que les savants de la communauté et ses imams, anciens comme contemporains, ont divergé à son propos, j’ai trouvé bien d’écrire à ce sujet ce qui m’en a été facilité. Le contenu va être abordé et résumé en deux chapitres:
    – Le premier : Le statut du délaissement de la prière.
    – Le second : Ce qui se rattache à l’apostasie, de par le délaissement de la prière ou autre. »

    Epître de Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- sur la mécréance de celui qui délaisse la prière.

  • Nombreuses questions sont posées à chaque Ramadân, au sujet de choses auxquelles le musulman est confronté dans sa vie journalière, invalident-elles le jeûne ou non, Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH- nous donne des réponses dans cette épître.

  • Parmi les bienfaits d’ALLAH sur cette communauté à qui Il fit miséricorde, le fait qu’Il leur donna et légiféra comme adoration: les bonnes oeuvres durables (al-Bâqiyât as-Sâlihât) telles la récitation du Saint Coran, les invocations et Adhkar. Il accorda ces vertus aux premières générations de la communauté ainsi qu’aux suivantes, ce qui augmenta les mérites, la place et la récompense de cette communauté.
    ALLAH fit les éloges de ceux qui L’invoquent, Il les compta parmi les gens pour qui Ses signes sont utiles, ceux qui en profitent et ceux étant les dotés d’intelligence et de raison.
    Il fut confirmé dans la Sounnah, que celui qui évoque ALLAH par son coeur et sa bouche, est meilleur que celui qui combat dans le sentier d’ALLAH.

    Ceci est une épître sur les bienfaits et les vertus des invocations, sur les invocations du matin et du soir de Cheikh Bakr Abou Zayd -RahimahuLLAH-.

  • « Oussoul al-Fiqh (Les fondements de la jurisprudence islamique) est une science religieuse importante, son importance est connue et mentionnée par les savants. Sa connaissance est une obligation pour les gens de science qui souhaitent émettre des fatawas, mais en regardant les différents chapitres et thèmes de celle-ci, on se rend compte que certains sujets concernent le simple musulman.

    J’ai donc souhaité rassembler et mettre en valeur ces chapitres et certaines règles afin que le musulman de la masse puisse les apprendre et les appliquer pour en tirer profit et obtenir les nombreux fruits de l’apprentissage de cette science. »

  • Ce petit titre, en arabe « al-Koufr bi at-Tâghout » contient deux épîtres :

    • La signification du Tâghout par Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-,
    • Le Tâghout et l’obligation de s’en écarter par Cheikh Soulayman Ibn Sahmân (1349h) -RahimahuLLAH-.
  • Dans cette épître (Loum’atoul-I’tiqâd) le grand savant Ibn Qoudâmah al-Maqdisi (620h) -RahimahuLLAH- détaille le crédo des Gens de la Sounnah et de la Jamâ’ah dans les Asmâ et les Sifât (Noms et Attributs d’ALLAH), le Destin, le Jour Dernier, les obligations envers les compagnons du Prophète, et le comportement envers les innovateurs.

  • Comme le Jour Dernier est précédé par des signes annonçant l’approche de sa venue, nommés « signes de l’Heure », il convient d’en mentionner les plus importants, puisque la croyance aux signes de l’Heure est obligatoire et fait partie du coeur de la croyance.

    L’affaire de l’Heure est très importante, c’est pour cela que l’attention qui lui a été accordée est plus importante que celle qui fut accordée à d’autres sujets. Ainsi le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- a abondamment décrit ses signes et annoncé les troubles qui la précéderont. Il avertit sa communauté, afin qu’elle prenne garde à cela.

    Quant à savoir le moment de son arrivée, cela fait partie de ce qui est propre à ALLAH, Seul Lui en a la connaissance. Il l’a dissimulé aux serviteurs pour leur bien, afin qu’ils soient toujours prêts, tout comme Il dissimule le moment de la mort aux gens, afin qu’ils soient toujours prêts et l’attendent, pour ne pas délaisser les actes.

    Ouvrage tiré du livre « al-Irchâd » de Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Parmi les prémisses du Jour Dernier il y a la mort, qui est la petite station debout, lorsque le terme de chacun arrivera, qui nous fera passer d’ici-bas à l’au delà.

    ALLAH rappelle la mort aux serviteurs, car, lorsqu’arrive la mort, les actes de l’homme sont finis et elle ne peut être repoussée.

    Cet ouvrage est tiré du livre « al-Irchâd » de Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • ALLAH a révélé le Saint Coran au dernier des prophètes : Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Il fait donc partie des grands bienfaits qu’ALLAH a accordés à cette communauté. Ses mérites et ses vertus sont énormes et nombreux. Il est la Parole d’ALLAH, un guide, une lumière, un discernement, il est aussi un remède et une guérison. De nombreux hadiths furent rapportés concernant les mérites de certaines sourates. Parmi celles-ci: sourate al-Baqarah, dont la récitation est une cause de guérison et un moyen de protection contre de nombreux maux.

    L’auteur de ce livre, qui est une personne de renommé et expérimentée au sujet de la Rouqyah, a abordé dans celui-ci les mérites de sourate al-Baqarah, en exposant ses effets dans le traitement et la prévention de diverses maladies, telles que la sorcellerie, le mauvais oeil à titre d’exemples. Il rapporta aussi des histoires et des faits liés à son expérience dans le traitement des malades.

    C’est afin de faire profiter nos frères et soeurs atteints par ces maux, mais également ceux qui souhaitent se protéger de ces derniers, que nous vous proposons cet ouvrage bénéfique. Nous demandons à ALLAH d’accorder la guérison à chaque malade parmi nous et nous Lui demandons aussi de nous préserver de tout mal.

  • Cet ouvrage comprend 3 ouvrages essentiels sur la croyance en ALLAH et en Son Unicité:

    • La croyance de Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (Lettre aux gens de Qasîm),
    • Commentaire sur la base de l’Islam et son fondement de Cheikh ‘Abder-Rahman Ibn Hasan Ali Cheikh (1285h) -RahimahuLLAH-,
    • Quatre règles qui distinguent le musulman du polythéisme de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-.