• Le but du jeûne n’est pas d’exercer son corps à supporter la soif, la faim et la difficulté, mais plutôt d’entraîner son âme à délaisser ce qu’elle aime pour satisfaire Celui qu’elle aime. Ce qui est aimé et que l’on délaisse est la nourriture, la boisson et les relations sexuelles, tels sont les plaisirs de l’âme. Quand à Celui qui est aimé et dont on désire la Satisfaction, il s’agit d’ALLAH, Le Créateur de l’Univers. Il nous faut donc songer à cette intention, à savoir que nous délaissons ces choses qui rompent le jeûne en vue d’acquérir la Satisfaction d’ALLAH.

     

    Cette épître réunit 48 questions sur le jeûne par le grand savant Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH-.

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • La foi au destin occupe, en Islam, une place éminente et jouit d’une importance majeure; c’est l’un des piliers de la Foi (al-Imân).

    Cette foi constitue, en effet, le pivot et l’ordre du monothéisme ainsi que la religion authentique.

    Partie 1 : la vraie croyance au destin. Elle comporte deux sections:
    1: le concept et les fruits de la foi au destin.
    2: le contenu de la foi au destin.

    Partie 2: doutes et ambiguïtés autour du destin. Elle comporte deux sections:
    1: questions liées au destin.
    2: ambiguïtés et dissipation des ambiguïtés.

    Partie 3: Déviation dans le concept du destin. Il comporte deux sections:
    1:erreurs sur le destin.
    2:l’égarement dans le destin.

    Livre préfacé par Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

  • La mission du croyant sur cette Terre est d’adorer son Créateur. Cette adoration ne peut se concrétiser que s’il connaît son Seigneur.

    Or, ALLAH se fait connaître à nous par Sa révélation qui nous informe, entre autres, des Noms et des Attributs du Maître de l’Univers.
    Ces Noms divins constituent la voie du cheminement spirituel des musulmans, car Ils permettent de mieux cerner la Transcendance divine et ainsi, de vouer le culte le plus parfait. Comprendre les Noms d’ALLAH, c’est mieux Le connaître et ainsi, mieux L’adorer.

    Cheikh ‘Abder-Razzâq el-Badr -HafizahuLLAH- donne l’explication de plus d’une centaine des Noms divins.

  • Explication des « Trois fondements » d’après le grand savant Cheikh Ibn el-‘Otheymin -RahimahuLLAH-: Cet ouvrage, est le commentaire d’une épître écrite par l’un des réformateurs du douzième siècles de l’Hégire, le Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-. Elle est destinée tant au commun des musulmans qu’aux étudiants de sciences religieuses et traite des trois fondements sur lesquels tout être humain sera interrogé:

    Qui est ton Seigneur? Quelle est ta religion? Qui est ton Prophète?

    Ces trois questions seront posées à tout être humain dans sa tombe, là où personne ne pourra l’assister. Il ne sera donné qu’aux seuls véritables croyants d’y répondre correctement avec la permission d’ALLAH.

    Les réponses à ces questions constituent les trois fondements du dogme islamique, dont tous les musulmans doivent être convaincus et qu’ils doivent connaître les détails.

    Puisse ALLAH -Le Grand, Le Puissant- nous affermir dans ce monde et dans l’autre par une parole ferme et véridique, et nous guider vers le droit chemin.

  • Le Cheikh Mohammed Nâsir ad-Dîn el-Albani -RahimahuLLAH- est un savant qui a marqué le 20ème siècle. Erudit, Mouhaddith, sa contribution au patrimoine de la Sounnah prophétique est immense.

    Il a émis un nombre incalculable de fatawas (d’avis juridiques) sur des questions classiques et actuelles. Voici entre vos mains quelques-une de ces nombreuses fatawas sur des thèmes variés:

    Voici les 15 thèmes que l’auteur met en avant dans cet ouvrage:

      • Fatawas concernant le dogme islamique.
      • Prêche et minhâj.
      • Fatawas sur les sciences du hadith.
      • Fatawas concernant la prière.
      • Fatawas concernant le jeûne.
      • Fatawas concernant la zakât.
      • Fatawas sur le pèlerinage et la ‘omra.
      • Les transactions commerciales.
      • Vêtements et pratiques naturelles.
      • Fatawas sur les aliments.
      • Fatawas sur le divorce et l’héritage.
      • Fatawas sur les pratiques conformes à la Sounnah et les innovations.
      • Fatawas sur le dhikr et les invocations.
      • Fatawas sur la distraction permise et la distraction prohibée.
      • Fatawas concernant les femmes.
      • Fatawas diverses.
  • Synthèse de la médecine moderne d’après les études de : Dr. al-Qâdî, Dr. Hassân Shamsî Pasha, Cheikh al-Zandânî, Dr. Peter Schleicher, Dr. Muhammad Dakhakhnî, Hans Wagner…

    Et de la médecine musulmane ancienne d’après les ouvrages de : Ibn Sînâ (Avicenne), Ibn Baytâr, Dâwûd al-Antâkî, Ibn al-Qayyim al-Jawziyya…

    Le Prophète a dit : « Usez de cette graine noire, elle contient un remède contre toutes les maladies exceptée la mort. »

    La graine de nigelle est appelée “habbat al-baraka” (la graine bénie) en Egypte, “al-kammoun” en Libye, “al-qahta” au Yémen, “al-sânouj” en Algérie, “al-shounîz” en Iran et “Nigella sativa” en latin. Le Prophète Mohammed  la nomme la “graine noire” (Al-habba As-sawda’).

    La graine de nigelle se compose d’éléments actifs produisant un effet miraculeux. Elle contient du phosphate, du fer, du phosphore, du carbo-hydrate et des essences qui forment l’essentiel de son pouvoir. Elle renferme des antibiotiques pouvant détruire tout virus, microbe ou bactérie, du carotène au pouvoir anti-cancéreux…

    C’est au milieu des années quatre-vingts que la médecine moderne s’intéresse de plus près aux vertus de cette graine et le principal auteur de la première étude poussée est le docteur Ahmed al-Qâdî, un médecin égyptien résidant aux Etats-Unis d’Amérique. Son ami, Cheikh Al-Zandânî, explique que le docteur al-Qâdî s’était dit : « puisque le Prophète a dit que cette “graine noire” est un remède contre toutes les maladies, c’est qu’elle doit certainement agir sur le système immunitaire qui a pour fonction de défendre l’organisme humain contre les maladies » En effet, après certaines expériences sur des sujets souffrant d’insuffisance immunitaire, le docteur al-Qâdî réussit à démontrer que la prise de nigelle par voie orale à raison d’un gramme le matin et un gramme le soir avait la propriété d’accroître les anticorps et de renforcer considérablement le système immunitaire. Le médecin en a donc conclu au rôle primordial que pourrait avoir cette graine dans le traitement du cancer, du SIDA, ainsi que toute autre maladie qui a pour cause une défaillance dans le système immunitaire. Cheikh Al-Zandânî ajoute que les résultats de ces expériences furent homologués par l’Institut américain des sciences biologiques expérimentales et que le docteur al-Qâdî fut primé pour ses recherches.

  • Dans ce livre, le lecteur trouvera plusieurs pratiques illicites dont l’interdiction est avérée dans la Loi islamique, accompagnées des preuves puisées dans le Coran et la Sounnah. Il s’agit d’interdits dont la pratique s’est propagée parmi beaucoup de musulmans.

    Ce livre a été revu et annoté par l’éminent savant Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

  • Un ouvrage important abordant plusieurs facettes du Fiqh (la jurisprudence islamique). L’auteur, se penche sur des points importants de cette noble science : le musulman face aux quatre écoles, l’évolution de la jurisprudence, le musulman face à la divergence, etc.

    Un ouvrage utile avant de s’approfondir davantage dans la science du Fiqh, car il armera l’étudiant d’outils et de notions indispensables lors de ses recherches dans les ouvrages de la jurisprudence et du droit musulman. Il apprendra notamment les grandes étapes de l’histoire du Fiqh et les différentes écoles et personnalités qui ont marqué son évolution. Il apprendra également à comprendre qu’est ce que la divergence dans le Fiqh et comment se comporter face à celle-ci.

  • J’apprends à prier comme le Prophète (Paix et bénédictions soient sur lui) – Manuel complet, pratique et illustré en couleurs, en français/arabe/phonétique.

    Après l’attestation de foi, la prière est le plus important des piliers de l’Islam. Apprendre à l’accomplir correctement est un devoir. Cependant, il est regrettable de constater que de très nombreux ouvrages, dans ce domaine, contiennent des informations erronées et contraires à la tradition authentique du Prophète (paix et bénédictions soient sur lui).

    Le lecteur pourra utiliser ce manuel sans crainte de commettre des actes innovés dans sa prière.

    Le livre est accompagné d’illustrations pour permettre aux jeunes et aux moins jeunes, filles et garçons, d’y apprendre leur prière.

    Toutes les invocations ont été traduites et transcrites en phonétique pour rendre leur étude accessible à tous.

  • À travers la lecture de cet ouvrage, l’étudiant(e) en sciences islamiques acquerra une vue d’ensemble de l’histoire et de l’évolution de la législation islamique. En effet, l’auteur commence à partir de la première révélation et suit le parcours du développement des lois islamiques jusqu’à son époque.

    La législation islamique ne s’est pas constituée d’un coup. Elle s’est formée progressivement et a connu différentes évolutions. Elle est passée par plusieurs phases qu’il est important de connaître et d’étudier afin d’avoir une compréhension claire et profonde de la manière dont les savants ont, au cours du temps, élaboré des méthodologies pour déduire les statuts juridiques à partir des textes du Coran et de la Sounnah.

  • Certes ALLAH a honoré la langue arabe en deux choses grandioses : Lorsqu’Il a descendu Son livre (le Coran) en arabe et a choisi Son Prophète d’un peuple parlant l’arabe et par cela Allah a institué la source originelle de l’Islam en arabe : le Coran et la SounnaH. Par la langue arabe, on comprend le Coran, et par elle on connait les règles islamiques, celui qui ignore la langue arabe ignore beaucoup de l’islam.

    Allah dit : « Ce (Coran) ci, c’est le Seigneur de l’univers qui l’a fait descendre – Et l’Esprit fidèle est descendu avec cela – Sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs – En une langue arabe très claire. » [Les poètes, 192 à 195].

    Nous vous encourage à apprendre cette merveilleuse langue qui vous facilitera une compréhension plus précise de l’Islam.

  • Lorsqu’on lit attentivement le Coran et qu’on le médite, on constate que le premier commandement qu’Il dicte est l’adoration d’ALLAH sans associé. De même, on relève que le premier interdit décrété est celui du polythéisme. Donc, si ALLAH dans Son Livre a décidé d’accorder à ce thème une place privilégiée et prioritaire, c’est dans le but d’inciter ses serviteurs croyants à également porter une attention particulière au monothéisme et à son opposé, à savoir le polythéisme.

    Pour certains, ce sujet est devenu banal et secondaire. Ils se permettent de le négliger et vont plus loin en dénigrant ceux qui y accordent de l’importance. Pourtant, ALLAH n’accorde pas de place prioritaire à un sujet secondaire. En effet, il suffit de se pencher sur les us et coutumes de nombreux musulmans pour se rendre compte que des pratiques relevant du polythéisme sont encore bien implantées dans les mentalités et le quotidien des gens.

    Raison pour laquelle le Cheikh ‘Abdel-Mouhsin el-‘Abbâd -HafizahuLLAH- a consacré à ce thème une épître percutante dans laquelle il a réuni les principaux versets coraniques et hadiths prophétiques abordant ce sujet en les commentant par des explications savantes.

  • La voie des Gens de la Sounnah et du Consensus concernant le dogme, la jurisprudence et l’éthique est une voie claire et de juste milieu, puisée des textes du Coran et de la Sounnah. C’est dans ce cadre que s’inscrit leur attitude à l’égard des dirigeants musulmans, pieux et pervers, les textes appelant à leur obéir sont nombreux, tant qu’ils n’ordonnent pas de désobéir à ALLAH et à Son Messager, car à ce moment là, il nous est alors interdit de leur obéir.

  • Se conformer à la tradition prophétique revient à se conformer à ce qu’ALLAH a légiféré, or les deux conditions d’acceptation de quelque adoration sont qu’elle soit à la fois sincèrement vouée à ALLAH et conforme à ce qu’Il a légiféré dans le Coran ou par l’intermédiaire de Son Messager dans sa Sounnah.

    L’obéissance à ALLAH est d’ailleurs souvent liée à l’obéissance à Son Messager. Si la première attestation de foi – nulle divinité si ce n’est ALLAH – implique qu’ALLAH Seul mérite d’être adoré, la seconde – que Mohammed est le Messager d’ALLAH – implique quant à elle que nul être ne mérite d’être obéi et suivi dans l’absolu sauf le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam.

  • « Ô les croyants ! Craignez ALLAH comme Il doit être craint ! Et ne mourez qu’en plein soumission ! Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d’ALLAH et ne soyez pas divisés ! Et rappelez-vous le bienfait d’ALLAH sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos coeurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés.

    Ainsi ALLAH vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable et interdit le blâmable ! Car ce seront eux qui réussiront. Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment. Au jour ou certains visages s’éclaireront et que d’autres s’assombriront. » [s.3 v.102-106]

    Ibn Abbâs et d’autres ont dit : « Les visages des Gens de la Sounnah et de l’Unicité s’éclaireront, et les visages des partisans de l’innovation et de la désunion s’assombriront. »

    Ce livre est un appel au rassemblement sur la vérité et à cesser la désunion.

  • Propagation de l’Islam, compilation et codification du Coran, conquêtes territoriales… Y a-t-il de meilleures illustrations de l’œuvre des quatre califes bien-guidés?

    Dans Sa sagesse infinie, ALLAH a voulu que les quatre premiers successeurs du Prophète Mohammed à la tête de la jeune nation musulmane soient – à la fois dans l’ordre des mérites et l’ordre chronologique – ses compagnons les meilleurs et les plus fidèles.

    Abu Bakr As-Siddîq, ‘Omar Ibn Al Khattâb, ‘Othman Ibn ‘Affan, ‘Ali Ibn Abi Tâlib… Des noms qui ont marqué et inauguré l’histoire de la civilisation musulmane, des personnalités qui ont porté l’Islam et que l’Islam a porté, des hommes qui ont soutenu le Prophète de son vivant et ont continué à le suivre après sa mort…

  • Comme son titre l’indique, cette épître de Cheikh Mohammed al-Khumayyis a pour but de vous montrer la croyance des 4 imams (Abû Hanîfa- Mâlik- As-Shâfi’î- Ahmad) sur le plan des fondements de la religion et de la croyance.

    On parle souvent de quatre écoles juridiques et des divergences jurisprudentielles qui les opposent. Néanmoins, on laisse de coté un point essentiel: les fondateurs de ces quatre écoles (Abû Hanîfa- Mâlik- As-Shâfi’î- Ahmad) étaient tous d’accord sur le plan des fondements de la religion et de la croyance.

    En analysant leurs œuvres, on constate clairement qu’ils professaient la même doctrine, ils suivaient la même voie, leur parole n’en formait qu’une seule et aucune divergence ne les opposait dans le domaine de la croyance. Tous leurs propos, tous leurs écrits convergent vers une même conception du credo, comme si elle ne provenait que d’une seule et même personne. Y a-t-il une preuve de la vérité plus évidente que celle-ci ?

  • Le monde musulman est traversé par de nombreux courants et des tendances variées et multiples. Le sectarisme est une réalité que le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- avait prédite. Chaque secte affirme que sa voie est celle de la vérité et de l’Islam authentique.
    Devant cette mosaïque de croyances, le musulman qui cherche à être guidé vers la meilleure des voies se pose la question suivante : comment savoir qui est réellement dans la vérité? Le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-  ne nous met jamais en garde contre un mal sans nous donner le remède et la solution, pour trouver le salut.
    Or, la Sounnah prophétique nous enseigne que la croyance authentique est celle portée par les savants des trois premières générations : les Salafs, les Anciens (Pieux Prédécesseurs). L’imam as-Sâbouni (449h) -RahimahuLLAH-, nous expose magistralement la croyance des Salafs dans un livre considéré comme une référence majeure et incontournable.

  • Chaque messager disait s’adressant à son peuple : « Adorez ALLAH. Pour vous, il n’y a d’autre divinité que Lui. « Notre noble Prophète est resté à la Mecque treize années à appeler les gens au Monothéisme et à la rectification du dogme. Il s’employa à enraciner dans les cœurs l’Unicité d’ALLAH et à combattre le polythéisme avant de leur ordonner la prière, l’impôt légal, le jeûne, le pèlerinage et autres, et avant de leur interdire l’adultère, l’usure, le vol…

    Ce livre est une exposition simple, claire et quasi-intégrale de cette croyance islamique authentique et de ses chapitres : de la première chose qu’il incombe aux serviteurs (l’adoration) à notre devoir envers la famille et les compagnons de notre Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, en passant par les conditions de l’adoration, l’Islam et ses cinq piliers, la foi et ses six fondements, la bienfaisance, l’incroyance et ses catégories, la sorcellerie et son statut, l’innovation et ses types, et de nombreux autres sujets, le tout sous forme de questions-réponses qui facilitent la lecture et la compréhension.

  • La « Hamawiya » est une réponse ou une fatwa d’Ibn Taymiya (728h) -RahimahuLLAH- à une question qui lui a été adressée par des habitants de la ville de Hama en actuelle Syrie et qui porte sur certains versets et hadiths relatifs à des Attributs divins, plus particulièrement les Attributs informatifs (as-Sifât al-Khabariyya), c’est à-dire ceux établis par les Textes exclusivement et que la raison seule ne saurait attribuer à ALLAH, tels que l’Ètablissement d’ALLAH sur Son Trône, Sa descente au ciel inférieur, Sa Face, Ses deux Mains, etc.

    Ibn Taymiya y restaure la doctrine originelle des Salaf et réfute les théologiens spéculateurs (al-mutakalimûn) qui se sont éloignés de plus en plus du dogme des premières générations, créant ainsi un schisme – d’abord méthodologique et finalement doctrinal – entre les Salaf (les Anciens) et les Khalaf (les modernes).

  • Le présent ouvrage est extrait du célèbre livre d’Ibn Qayyim al-Jawziyya « Ighâthat al-Lahfân fî Masâyid al-Shaytân » dont il constitue en fait l’introduction. L’objectif premier de ce livre est d’exposer les pièges et inspirations de Satan pour égarer l’homme du droit chemin et le corrompre.

    Mais au préalable, notre auteur procède à une analyse minutieuse des différents états du cœur et de ses diverses conditions, dans une approche tant spirituelle que psychologique, puisqu’elle décortique les « états d’âme » de l’Homme ainsi que la santé de son cœur et les maladies qui affectent ce dernier.

    Le médecin des cœurs qu’est  Ibn Qayyim al-Jawziyya nous livre ici un diagnostic ainsi qu’une prescription spirituelle tous deux puisés du Coran, de la Sounnah et de son expérience personnelle.

  • Livre de Cheikh el-Albani -RahimahuLLAH- sur le jugement des chants et de la musique en Islam.

    Les arguments du Coran et de la Sounnah ainsi que les paroles des Compagnons et les avis des imams et savants concernant le statut des chants, des instruments de musique, des chants soufis et des anâshîd dans la jurisprudence islamique.
  • Le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Personne n’a reçu de don plus admirable et complet que la patience ».

    ‘Ali Ibn Abi Tâlib a dit quant à lui : « En effet, la patience trouve son origine dans la foi. Sa place équivaudrait à celle occupée par la tête par rapport au corps ». Il haussa par la suite le ton et dit : « Sans aucun doute, celui qui n’a pas de patience n’a point de foi ».

    Voici un extrait du célèbre livre « Fath al-Majîd li Charh Kitab at-Tawhid » du Cheikh ‘Abder-Rahman Ibn Hasan Al Shaykh -RahimahuLLAH- qui met en évidence l’importance de la patience et son lien avec la croyance et l’adoration du musulman.

  • Livre concis traitant de la prière nocturne, dans lequel l’auteur a expliqué la notion de veillée nocturne, son mérite, ses moments privilégiés, le nombre de rak’a qui la constitue, les bienséances qui s’y rapportent et les moyens qui contribuent à sa pratique.

    Il a également parlé de la prière de Tarâwîh, de son statut, son mérite, ses moments privilégiés, le nombre de rak’a qui la constitue, et la permission de l’accomplir en commun.

    Il a par la suite expliqué la prière du Witr et ce qui s’y réfère.

  • La prière sur le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- est l’une des plus importantes invocations et donc l’une des adorations les plus méritoires. Le musulman la formule après l’appel à la prière, durant ses prières obligatoires et surérogatoires, lorsque le Messager d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- est cité, ainsi qu’à d’autres occasions. Mais peu d’entre nous connaissent le sens de cette invocation et ont conscience de ses nombreux mérites.

    Cette épître bénéfique expose la signification de la prière sur le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, son importance, ses mérites et les différentes manières de la formuler. Pour se rendre compte que la valeur et le mérite de cette invocation correspondent à l’honorable statut du Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-… pour plus de sincérité dans cette prière et pour qu’elle nous soit profitable le Jour où ni bien ni progéniture ne seront d’aucune utilité…

  • La prière étant l’acte d’adoration pratique le plus important en Islam, il n’est permis de la délaisser ou de la retarder sous aucun prétexte. Cependant l’Islam étant une religion de facilité dans laquelle ALLAH a proscrit toute gêne, des dispositions particulières ont été légiférées pour faciliter au malade sa purification légale et sa prière, puisque « ALLAH n’impose à son âme que ce dont elle est capable ».

    Voici donc la description de la purification du malade, tirée d’ouvrages de deux grands savants de ce siècle, le Cheikh Ibn Bâz et le Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahumaALLAH-.

  • L’affiliation aux Anciens ou Pieux Prédécesseurs (al-Salaf) est chose ancienne et bien connue des imams, des ulémas et l’ensemble des gens, les anciens comme les modernes.
    Parmi les savants qui ont abordé ce sujet à notre époque figure l’érudit et traditionaliste, Mohammed Nâsir ad-Dîn el-Albani -RahimahuLLAH- qui a grandement œuvré pour expliquer les caractéristiques de la voie salafiste, ses fondements et sa nature.
    Voici donc une compilation de quatre conférences données par le Cheikh el-Albani retranscrites et traduites, dont les titres sont :
    – Les fondements du message salafiste ;
    – Le salafisme et les écoles juridiques ;
    – Ambiguïtés autour du salafisme ;
    – La réalité du message salafiste.

  • La prière est ce moment privilégié où le serviteur se retrouve en intimité avec son Créateur. Cinq fois par jour, le musulman part à la rencontre de son Seigneur pour Le louer, Le glorifier, L’invoquer et se prosterner devant Lui, en toute soumission et humilité. Chaque parole et chaque geste dans cette prière a sa signification et sa symbolique.

    Ce n’est qu’en comprenant l’esprit de la Salât que le musulman pourra goûter à sa saveur et profiter de ses innombrables bienfaits dans sa vie quotidienne et dans l’au-delà.

    Plus qu’une analyse subtile de cette relation entre le serviteur et son Maître, une découverte de l’âme de la prière, un véritable voyage au royaume du recueillement. La prière comme rarement elle a été décrite… comme vous ne l’avez peut-être jamais imaginée… comme nous devrions tous l’accomplir!

  • La sorcellerie, le mauvais oeil, la possession… Autant de maladies dont on trouvera ici le moyen de se protéger et de guérir avec la permission d’ALLAH.

  • La Révélation divine est le point commun entre l’ensemble des Messagers d’ALLAH envoyés sur Terre. Leur mission à tous était la même: inviter  leur peuple à vouer un culte exclusif à ALLAH l’Unique, sans rien Lui associer, une invitation à un monothéisme pur, exempt de toute forme de polythéisme.

    ALLAH envoya à l’humanité le sceau des Envoyés, Mohammed -Salla ALLAH ‘aleyhi wa sallam- dont le message est universel. La révélation qu’il reçu parachève les révélations précédentes et le Livre qui lui fut révélé, le Coran, non seulement confirme mais abroge également les Livres célestes antérieurs.

    Le musulman à donc le devoir d’observer le Coran et de se conformer à la Sounnah du Prophète Mohammed qu’il reconnaît comme étant le sceau des Messagers.

    Cependant, à cause de l’influence de la philosophie grecque notamment, des courants de pensées « islamiques » ont vu le jour. Ceux-ci ont poussé certains musulmans à s’éloigner de la Sounnah du Prophète -Salla ALLAH ‘aleyhi wa sallam- et de la voix des Pieux Prédécesseurs et à innover la théologie spéculative (le Kalam) qu’Ibn Taymiya -RahimahuLLAH- a tant réfutée dans ses écrits. Cet écrit en fait partie.

  • Nombreux sont les musulmans qui s’intéressent à la question de l’émigration physique et géographique, celle qui consiste à quitter un pays pour un autre, une contrée pour une autre, dans le but de bénéficier du droit d’adorer son Créateur en toute liberté.
    En revanche, il existe une autre émigration qui elle est obligatoire pour chaque musulman, et tout temps et en tous lieux. Il s’agit de l’émigration du cœur du cheminement spirituel que chaque croyant doit entreprendre durant toute sa vie.
    Malheureusement, rares sont ceux qui s’intéressent à cette émigration du cœur. C’est pourquoi il était indispensable de publier un livre abordant ce sujet crucial, afin que le lecteur prenne conscience qu’il passe peut-être à côté de l’objectif même de sa présence dans ce monde : cheminer vers ALLAH.

  • Le dogme de la « Tahâwiyya » est un ouvrage de référence rédigé par l’imam Abou Ja’far at-Tahâwi (321h) -RahimahuLLAH- dans le dogme sunnite. Il aborde les principaux éléments de la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus. Ce livre a souvent été commenté et expliqué au fil du temps. L’ouvrage est enrichi d’un commentaire du Cheikh el-Albani -RahimahuLLAH- et du texte arabe vocalisé.

  • Ce livre aborde la terminologie du Hadith. Il s’agit d’un sujet important car il permet au musulman désireux de s’approfondir dans les recherches et l’étude des Textes, de comprendre les catégories du Hadith auxquelles les savants font souvent référence.

    La composition poétique de la « Bayqouniyya » résume en une trentaine de vers les principes de la terminologie du Hadith.

    Le commentaire traduit et présenté ici est celui de l’éminent Cheikh el-‘Otheimîn -RahimahuLLAH-. Ce livre est un support idéal pour toute personne désirant en savoir davantage sur la noble science du Hadith.

  • Trouvez dans ce livre entièrement bilingue (AR- FR) les commentaires de Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- de la ‘Aqida al-Wâsitiya.

    « Al- ‘Aqida al-Wâsitiya » est un livre de Cheikh el-Islam Ibn Taymiya (728h) -RahimahuLLAH- résumant la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus, notamment sur les Noms et les Attributs d’ALLAH, la foi en Lui et au Jour Dernier, et autres points du dogme correct.

    Peu de temps avant la venue des Mongols à Damas, Ibn Taymiya reçut la visite d’un juge originaire de la ville de Wâsit en Iraq. Ce dernier se plaignit de la disparition de la doctrine orthodoxe sunnite dans sa région. Il lui expliqua le besoin criant de rédiger pour les habitants de Wâsit une profession de foi qui servirait de référence et pourrait être enseignée.

    Ibn Taymiya fut réticent dans un premier temps car, justifia-t-il, les grands imams du passé avaient déjà rédigé des écrits à ce sujet. Cependant, face à l’insistance du juge, il s’assit après la prière du ‘Asr puis mit par écrit la profession de foi que vous avez entre les mains. Avant la prière du Maghrib, elle était achevée et devint, par la suite, une des principales références du dogme sunnite authentique.

  • Exposé général et détaillé du monothéisme (Tawhid) et ses catégories ainsi que de ce qui s’y oppose en terme de chirk majeur, mineur et d’innovation religieuse.

    Ce livre écrit par le grand savant Cheikh Salih el-Fawzan -HafizahuLLAH- est idéal pour tout musulman voulant connaitre et appliquer le droit d’ALLAH sur Ses serviteurs, afin d’échapper aux flammes de l’Enfer.

  • La science en Islam revêt une importance indéniable et possède de nombreux mérites. Toutes les sciences ne se valent pas pour autant. Le savoir véritable est la science profitable, celle qui va de pair avec son intérêt. Cette science est prônée par les Anciens (Prédécesseurs) et fait part d’éloges par ALLAH dans le Coran. Cette science est la connaissance d’ALLAH et de Ses injonctions. Le savoir profitable est la voie qui mène à l’humilité des cœurs, à la crainte d’ALLAH et à la sagesse des esprits.

    Ibn Rajab al-Hanbalî (795h) -RahimahuLLAH- célèbre tout le mérite qui revient aux Anciens (Prédécesseurs). Il se base sur la parole divine et prophétique pour ériger la science profitable en rempart contre l’égarement.

  • Le pèlerinage à La Mecque est l’un des cinq piliers de l’Islam. Sitôt que le musulman dispose des moyens financiers et physiques, il se doit de l’accomplir au plus vite. Néanmoins, le premier pèlerinage – l’unique pour beaucoup – étant celui qui est obligatoire, il est capital qu’il soit accompli de la meilleure manière. En effet, il ne sera agréé par ALLAH que s’il Lui est sincèrement voué et s’il est effectué comme le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- lui-même l’a effectué.

    Voici un petit guide rédigé par l’Imam ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz -RahimahuLLAH-, grâce auquel vous suivrez pas à pas et jour après jour l’Envoyé d’ALLAH dans le seul pèlerinage qu’il ait jamais accompli.

  • Le rôle de la femme dans la réforme de la société est d’une importance capitale, et ce pour deux raisons principales:

    La première : les femmes sont aussi nombreuses que les hommes, voire plus. En effet, la majeure partie de la descendance d’Adam sont des femmes, comme cela a été prouvé par la Sounnah du Prophète, même si cela varie d’une contrée à une autre et d’une époque à une autre.

    La seconde: l’éducation des futures générations débute dans le giron des femmes.

    Pour être à la hauteur de cette responsabilité et pour remplir au mieux sa mission, la femme musulmane doit jouir de trois aptitudes essentielles: la droiture ou la piété, l’éloquence et la sagesse.

  • Un livre clé pour comprendre la réalité du sunnisme, c’est-à-dire de l’orthodoxie musulmane.

  • Le vendredi est à la fois un jour de fête et d’adoration pour les musulmans. Il comprend en effet le plus grand rassemblement de la semaine et l’acte d’adoration hebdomadaire le plus éminent : la prière du vendredi.

    C’est de plus le meilleur jour de la semaine et le plus important, vu les nombreux mérites qu’il contient. Mais pour pleinement tirer profit de ces avantages il y a des règles à observer, des bienséances à respecter et des erreurs à ne pas commettre, le vendredi en général et lors de la prière du vendredi en particulier.

    Ce livret nous rappelle les mérites de ce jour grandiose ainsi que les principaux préceptes qui y sont liés… pour que le vendredi ne soit vraiment plus un jour comme les autres dans la vie du Musulman et que la prière du vendredi devienne un rendez-vous à ne pas manquer.

  • Livre de Cheikh el-Albani -RahimahuLLAH- sur le jugement des chants et de la musique en Islam. Il prouve par le Coran, la Sounnah et la compréhension des Pieux Prédécesseurs que les chants et les instruments de musique sont prohibés en Islam.

  • « La connaissance de l’Heure est auprès d’ALLAH. C’est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice et Il sait ce qu’il y a dans les matrices. Personne ne sait ce qu’il acquerra demain et personne ne sait dans quelle terre il mourra. Certes ALLAH est Omniscient et Parfaitement Connaisseur. » Coran. (Luqman:34)
    Telles sont les clefs de l’Inconnaissable que Seul ALLAH détient.
    Cependant, la connaissance des signes de la fin des temps, les prévisions météorologiques, les échographies permettant d’observer le sexe du fœtus, le programme que l’on se fixe pour le lendemain et le fait que de nombreuses personnes ne quittent pas le pays où elles résident contredisent-ils ce noble verset?
    Autant de questions auxquelles des réponses claires et argumentées sont données dans cette épître qui ne manquera pas de faire augmenter et de renforcer la foi en ALLAH du croyant.

  • De nombreuse femmes musulmanes s’interrogent sur la situation au Paradis et ce qui les y attend comme récompenses et délices. La question principale qu’elles se posent est probablement la suivante :

     » ALLAH est Son Prophète ont décrit en détail les magnifiques créatures que sont les houris qui seront destinées aux hommes au Paradis. Mais qu’est-ce qui est réservé aux femmes et pourquoi rien n’a été mentionné de semblable ou d’aussi détaillé pour les femmes ? « .

    La question est légitime, et ALLAH et Son Messager n’ont certainement pas passé un sujet aussi important et délicat sous silence. D’ailleurs le Paradis – demeure éternelle de tous les musulmans, hommes et femmes – n’est-il pas ce lieu merveilleux où :

     » Il y aura tout ce que les âmes désirent et ce qui réjouit les yeux…  » ?

    Voici une réponse appuyée de preuves du Coran et de la Sounnah ainsi que rationnelles, un rappel pour nos mères, nos soeurs, nos épouses, nos filles et nos soeurs en Islam, un appel à la foi, la raison et la sensibilité de la femme musulmane.

  • Les fondements de la jurisprudence constituent une science éminente et riche, qui permet à celui qui l’étudie de pouvoir déduire des Textes les règles juridiques qu’ils contiennent et ce, à partir de bases saines et de principes authentiques. La science de la jurisprudence repose sur ces fondements et le juriste ne peut prendre connaissance des règles juridiques pratiques qu’après avoir appris les fondements de la jurisprudence.

    Ce livre est une explication brève des « Waraqât » de l’imam Abou el-Ma’âli el-Juwayni dans la science des fondements de la jurisprudence.

    L’auteur a accordé une attention particulière en employant un style simple et des expressions claires, le tout illustré par des exemples. Ce commentaire est à l’origine une série de cours que l’auteur à dispenser à des étudiants dans une mosquée.

     

  • Certes, la chose la plus précieuse dont le musulman doit être fier et qu’il doit protéger, en s’y rattachant et en y appelant les autres, c’est sa religion et son dogme (al-‘Aqidah). Comment pourrait-il en être autrement alors que c’est la religion véridique d’ALLAH et qu’aucune autre religion n’est acceptée par Lui. La religion ne peut être établie que par la croyance correcte (‘Aqîdah Sahîha) et la validité de l’acte, et ce, en se rattachant au Coran et à la Sounnah, ainsi qu’à la voie des Pieux Prédécesseurs.

    Cette étude est une contribution à la clarification de ce sujet. Elle cherche à décrire le concept des « Gens de la Sounnah et de l’Unanimité » à travers les textes du Saint Coran et de la Sounnah, tel qu’il a été compris par les Gens de la Sounnah et de l’Unanimité eux-mêmes, qui sont : les Compagnons et leurs suiveurs (les Pieux Prédécesseurs), représentés par les imams de la guidée, les gens du hadith et de la jurisprudence. Ils sont des modèles agréés par la communauté.

     

  • L’une des spécificités de l’Islam par laquelle elle se différencie des autres religions, est la chaîne de transmission (al-Isnâd) des textes religieux venant de la tradition prophétique. Sans celle-ci, n’importe qui pourrait attribuer au Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- ce qu’il voudrait, comme l’a souligné ‘Abd Allah Ibn Mubârak : « Sans l’Isnâd, n’importe qui pourrait dire ce qu’il veut ».

    Il est désolant de constater qu’un grand nombre d’ouvrages, traduits ou composés en langue française, ont totalement ou partiellement négligé la vérification du degré d’authenticité du hadîth qu’ils rapportent.

    C’est pourquoi par la publication de cet ouvrage, nous souhaitons contribuer à la prise de conscience, par les musulmans de l’importance de vérifier l’authenticité des hadith avant de les citer ou de les mettre en pratique.

  • Le savoir occupe une place éminente en Islam. ALLAH n’a révélé Ses Livres et n’a envoyé Ses Prophètes qu’afin que l’homme connaisse son Créateur, la manière de se rapproché de Lui et de Lui vouer un culte exclusif. Le savoir, source d’honneur et de prestige, est une lumière qui guide le serviteur dans son cheminement vers son Seigneur et constitue l’un des principaux accès au Paradis.
    L’illustre Ibn Rajab al-Hanbali (795h) -RahimahuLLAH- nous révèle dans cette épître les secrets et les trésors que recèle la parole prophétique la plus détaillée concernant le mérite du savoir et des savants :
    « Celui qui emprunte un chemin en quête d’un savoir, ALLAH lui ouvrira grâce à cela un accès au Paradis. Certes, les anges étendent leurs ailes par satisfaction à l’égard de celui qui recherche le savoir.
    Ceux qui sont dans les cieux et sur terre implorent le pardon pour le savant, même les poissons dans l’eau. Le mérite du savant sur le dévot est tel le mérite de la lune, la nuit où elle est pleine, sur l’ensemble des astres. Les savants sont certes les héritiers des Prophètes. Ceux-ci n’ont laissé ni dinar ni dirham en héritage, ils n’ont laissé d’autre héritage que le savoir. Celui donc qui se l’approprie aura acquis une énorme part. »

  • ALLAH a imposé à Ses serviteurs cinq prières à accomplir durant la nuit et le jour à des moments bien déterminés afin que le serviteur soit en perpétuelle relation avec son Seigneur.

    L’une des sagesses de la répartition de ces heures de prière est de ne pas engendrer de lassitude et de difficulté pour le serviteur, ce qui serait le cas s’il devait accomplir toutes les prières au même moment.

    Cette épître concise traite des heures déterminées pour la prière dans les points suivants:

    – les heures fixes de la prière ;

    – l’obligation d’accomplir la prière à son heure et le jugement relatif à son avancement ou son retardement ;

    – le jugement relatif au fait de rassembler deux prières à l’heure de l’une d’elles …

  • La prière est le moment où le musulman est le plus proche de son Seigneur, l’instant d’intimité par excellence entre le serviteur et son Maître. Cette relation privilégiée qu’entretient le croyant avec son Créateur ne s’interrompt pas complètement avec les salutations en fin de prière, les formules d’évocation et invocations à dire après les prières obligatoires l’illustrent de manière on ne peut plus claire.

    Voici donc un recueil indispensable de supplications à formuler après les prières prescrites, compilées à partir de hadîths authentiques rapportés du Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    Livre revu par Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

  • La doctrine des Gens de la Sounnah s’inscrit dans le juste milieu en tout, notamment concernant la famille du Prophète (Ahl al-Bayt) -qu’ALLAH les agrée-.

    Les sunnites s’allient à tout musulman et musulmane de la descendance de ‘Abd al-Muttalib, ainsi qu’à toutes les épouses du Prophète.

    Nous les aimons tous, faisons leurs éloges et leur attribuons le rang qu’ils méritent avec équité et impartialité.

    Nous aimons tous les Compagnons du Messager d’ALLAH -qu’ALLAH les agrée- et plus particulièrement ceux qui font partie de Ahl al-Bayt pour leur foi et leur piété, le fait qu’ils aient tenu compagnie au Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- et leur lien de parenté avec Lui.

    Mais nous ne les adorons pas en dehors d’ALLAH comme le font les Chiites.

  • On le sait tous, la vie est faite de bonnes et mauvaises choses, et les malheurs touchent chacun d’entre nous: maladie, faillite, perte d’un proche, insécurité, peur… les maux sont nombreux et tout aussi variés. Mais quelle en est leur cause réelle ?

    S’agit-il de simples aléas de la vie? Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- nous en donne la cause : les péchés !

    « Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. » Coran (as-Shourâ:30)

  • Cet ouvrage de petite taille mais d’importance capitale répond à de multiples questions au sujet de l’abattage rituel sur base du Coran et de la Sunnah authentique et en citant les avis des Imams et des juristes musulmans sur ces sujets.

    L’auteur aborde dans cet ouvrage entre autres les règles et conditions de l’égorgement légal, les catégories de viandes et leurs jugements, le statut de ce qui est immolé au nom d’autre qu’ALLAH, ainsi que ce qui est égorgé par les gens du Livre, etc.

  • Le sujet de la Ruqya est d’une importance capitale vu qu’il nous concerne tous: tout musulman a besoin de la Ruqya, pour se protéger ainsi que ses proches et tous ceux qu’il aime afin qu’elle soit un rempart et une protection contre les malheurs et l’influence des diables.

    Il est d’autant plus important pour le musulman d’être bien informé au sujet des Ruqyas qu’une confusion s’est opérée entre les différents types de Ruqyas : celles permises et celle interdites, celles légales et celles innovées, voire polythéistes.

    C’est pour cela qu’il t’incombe, cher frère, chère sœur, de ne pratiquer que les Ruqyas dont tu connais la légalité, vu que le principe de base en la matière est l’interdiction à l’exception des Ruqyas qui sont permises.

    La connaissance des règles et conditions de la Ruqya est donc essentielle.

  • Le mariage est une tradition prophétique importante qui aide à préserver la dignité et à s’abstenir des regards illicites. Grâce à lui, les efforts sont orientés vers la construction, la multiplication de la descendance et des bienfaits. Les désirs sont guidés vers le licite.

    Cet agréable livre est une « lettre aux mariés. » L’auteur y a rassemblé l’essentiel de ce dont ils auront besoin, depuis la prise de décision de se marier jusqu’à la nuit de noces. Outre tout ce qui se rapporte au mariage, à savoir, la connaissance des droits des époux, les moyens de cohabiter dignement, les bienséances des relations intimes, et tout ce qui contribue à la stabilité du foyer conjugal dans un style simplifié et en des termes accessibles.

    Cet ouvrage aborde les thèmes suivants :

    – Le choix du conjoint

    – Les qualités de l’époux

    – Les qualités de l’épouse

    – La demande en mariage

    – La prière de consultation

    – Les conditions de mariage

    – La dot

    – Le repas de noces

    – Les chants

    – La parure licite

    – La nuit de noces

    – Les relations intimes

    – Les droits de l’époux

    – Les droits de l’épouse

    Avec des Fatawas sur le mariage des savants suivants:

      • Al-Albani
      • Ibn el-‘Otheymin
      • Mohammed Ibn Ibrahim
      • Muqbil al-Wâdi’i
      • Ibn Bâz
      • Al-Fawzan
      • Ibn el-Jibrin
      • Comité des fatawas
  • Parole d’ALLAH incréée et immuable, objet de la dernière révélation divine faite au sceau des Prophètes, inimitable tant dans son contenu que dans sa forme et son éloquence, le Coran ne cesse de susciter l’intérêt aussi bien de ceux qui y ont foi que de ceux qui ne croient pas en son origine divine.
    S’il est vrai que l’on évalue les disciplines et autres objets d’études à l’aune des sujets dont ils traitent, les sciences coraniques méritent amplement la place qui est la leur parmi les fortes nombreuses sciences islamiques. Il est pourtant étrange de constater qu’il existe si peu d’ouvrages en français traitant des sciences du Coran ! C’est pourquoi cet ouvrage à la fois exhaustif, académique et accessible écrit par l’un des spécialistes mondialement connus de cette discipline, le Dr. Mousâ’id at-Tayyâr (Arabie Saoudite – Riyad) apporte une grande contribution dans ce domaine.

  • Le problème des substances illicites et impures dans les aliments et les médicaments ainsi que les diverses questions d’ordre jurisprudentiel qui en découlent préoccupent les musulmans à travers le monde.

    En effet, alcool, gélatine, graisse animale, cholestérol, pepsine… font désormais partie intégrante de notre vie quotidienne. Nombreux sont les aliments et les médicaments qui en contiennent une certaine dose.

    Le jugement légal de ces nourritures et médicaments repose sur l’analyse minutieuse de deux éléments essentiels :

    – L’étude de l’origine de ces substances qui déterminera, à la base, leur caractère licite ou illicite, pur ou impur ;

    – L’étude des deux importantes théories jurisprudentielles, la transformation et la dilution, qui déterminera si le processus chimique que subissent ces substances répond aux conditions de la transformation ou de la dilution telles que définies dans la Charia.

    Voici donc une étude jalonnée d’explications scientifiques et d’avis de jurisconsultes musulmans anciens et contemporains, appuyée de fatawas de comités internationaux de jurisprudence reconnus, qui permettra – avec la volonté d’ALLAH – de dissiper de nombreux doutes et de répondre à plusieurs questions.

  • Ce livre a comme vocation de faire prendre conscience aux musulmans de leur responsabilité en tant qu’époux et chefs de famille. Il a également pour ambition non seulement d’exposer mais aussi et surtout de corriger les erreurs les plus souvent commises par les maris envers leurs épouses.

    Nous conseillons aux époux et aux frères qui voudraient se marier bientôt, qui souhaitent que leur vie conjugale soit la plus agréable possible et désirent faire de leur foyer un havre de paix et d’amour, de profiter des précieux conseils que contient cet ouvrage, pour que le mariage bienheureux ne soit plus un rêve ou un but inaccessible mais une réalité concrète et un bonheur quotidien…

    Pour que la vie conjugale ne soit plus une routine ni un calvaire ou un « passage obligé » dans la vie du musulman, mais plutôt une voie vers le Paradis et un moyen d’y accéder par la volonté d’ALLAH.

  • Ce livre a comme vocation de faire prendre conscience aux musulmanes de leur responsabilité en tant qu’épouse et de leur rôle primordial dans la stabilité et le bien-être du foyer musulman. Il a également pour ambition non seulement d’exposer mais aussi et surtout de corriger les erreurs les plus souvent commises par les épouses envers leurs maris.

    Nous conseillons aux épouses et aux soeurs qui voudraient se marier bientôt, qui souhaitent que leur vie conjugale soit la plus agréable possible et désirent faire de leur foyer un havre de paix et d’amour, de profiter des précieux conseils que contient cet ouvrage, pour que le mariage bienheureux ne soit plus un rêve ou un but inaccessible mais une réalité concrète et un bonheur quotidien…

    Pour que la vie conjugale ne soit plus une routine ni un calvaire ou un « passage obligé » dans la vie de la musulmane, mais plutôt une voie vers le Paradis et un moyen d’y accéder par la volonté d’ALLAH.

  • La femme a vécu, à travers une longue période de l’Histoire, une situation humiliante et méprisable, car ses droits et son honneur étaient bafoués. Elle occupait dans la société une place décadente, à tel point qu’elle était considérée moins que du mobilier. Puis, vint la lumière de l’Islam pour vaincre les ténèbres, installer le bien et la justice et mettre fin à l’injustice. Ainsi, la femme a pu récupéré ses droits, prendre sa vraie place au sein de la société et respirer enfin la brise de la liberté. L’Islam s’est adressé directement à elle en lui dictant ses devoirs et en l’orientant vers le bien, tout en lui promettant une bonne récompense.

    Dans cet ouvrage, l’auteur nous présente un panorama de la femme dans les différentes étapes de sa vie et de sa nature. Il traite de ses droits et lui rappelle ses devoirs envers son foyer, son mari et ses enfants. L’auteur poursuit en répondant aux doutes et équivoques lancés sur les questions de la polygamie, du divorce, du travail, du voile, de la mixité, du témoignage et de l’héritage dans la législation islamique. Ensuite, il lance un point de vue critique objectif sur la situation de la femme dans la civilisation occidentale moderne.

  • La divergence entre les savants musulmans est un phénomène souvent mal compris par les croyants. Ainsi, pour certains toute divergence est acceptable et n’est en rien blâmable. D’autres adoptent une attitude opposée et rejettent toutes les formes de divergence, qu’elle soit doctrinale, jurisprudentielle ou autre.

    Ibn Taymiya (728h) -RahimahuLLAH- comme à son habitude, cherche le juste milieu en se penchant sur cette thématique délicate. Il nous fait comprendre pourquoi les savants ont divergé et pourquoi ils ont abouti à des conclusions différentes à propos d’un même sujet. Il expose les raisons méthodologiques et contextuelles qui ont amené les gens de science à avoir des désaccords.

    Cette épître permet de comprendre de façon plus approfondie les raisons et les origines des divergences. On saisit que les savants sont avant tout des êtres humains et qu’il est normal qu’ils divergent. Notre respect envers eux augmente, car comprendre leurs divergences c’est aussi prendre conscience des efforts qu’ils ont fournis dans leur quête de la vérité.

  • Ce livre est une compilation de fatwas (avis juridiques) émises par les plus grands savants de notre époque et portant sur des sujets aussi importants que variés: le dogme, la prière, la purification légale, le jeûne, les relations conjugales, le mariage, le divorce et de nombreux autres sujets.

    Fatwas concernant les femmes: le mérite de cet ouvrage est qu’il aborde la croyance, la jurisprudence et l’éthique en rattachant la femme musulmane aux savants les plus éminents de la communauté.

    Un véritable guide pour la femme musulmane dans son cheminement vers ALLAH et Son Agrément, pour une vie heureuse ici-bas et dans l’eau delà, à destination d’un Paradis aussi vaste que les cieux et la Terre et sous lequel coulent des ruisseaux.

    Cet ouvrage comporte des questions posées par diverses personnes et les réponses données sont tirées de du Saint Coran et de la Sounnah d’après les plus grands savants contemporains.

  • Il s’agit de la traduction intégrale du recueil de 7500 hadiths authentiques de l’Imam Mouslim (261h) -RahimahuLLAH- et de leurs chaînes de transmission.

    C’est à l’âge de vingt-neuf ans que l’imam Mouslim entama la rédaction de son Sahîh, il n’y mit un point final qu’au terme de quinze années.

    Une présentation bilingue des textes arabe et français en vis-à-vis permet une lecture facile et plus compréhensible.

    L’ ouvrage est divisé en six tomes, et sur les tranches de chacun les chapitres auxquels il fait référence.

    Les savants s’accordèrent pour considérer Sahih Mouslim comme un recueil de hadiths authentiques et l’ont même désigné comme le recueil le plus authentique après le Coran et après Sahih al-Boukhâri.

  • L’honorable Ka’ba occupe dans le coeur de tout croyant une place très particulière ! Chacun désire s’y rendre pour prier et adorer ALLAH. Mais plus on la visite, plus l’envie d’y retourner se fait grande. La raison à ce phénomène est très simple : c’est la Demeure Sacrée d’ALLAH le très Haut.

    Cet ouvrage expose de manière savante et rigoureuse toutes les informations concernant l’honorable Ka’ba. Il nous présente les textes du Coran et de la Sounnah, ainsi que les avis des grands savants, concernant cette Demeure Sacrée. Histoire, mérites, vertus,etc. Tout y passe et rien n’est oublié.

  • La Mecque est un Territoire Sacré que chaque musulman doit fouler au moins une fois dans sa vie. Le Coran et la Sounnah nous enseignent des règles, des bienséances et des mérites qu’il convient de connaître, car c’est un lieu aimé par ALLAH et Son Prophète.

    Ce livre répond de manière savante et rigoureuse à cet objectif. Il nous présente les textes du Coran et de la Sounnah, ainsi que les avis des grands savants, à propos des questions relatives à La Mecque : sont histoire, ses mérites ainsi que les bienséances à observer quand on a le privilège de s’y trouver.