• « ‘Umdat al-Ahkâm » est un recueil des principaux hadiths de la jurisprudence islamique. Les hadiths sont unanimement reconnus authentique par Boukhâri et Mouslim. Etant donné leur importance, tous les étudiants débutent par les mémoriser et de nombreux savants les ont expliqués. Ici, le commentaire d’un contemporain, Cheikh ‘AbdALLAH al-Bassâm -RahimahuLLAH-, qui était membre du comité des grands savants et enseignant à la mosquée sacrée de la Mecque. Célèbre pour sa simplicité et sa clarté, l’auteur l’a résumé en proposant aux lecteurs l’essentiel des enseignements à retenir. Chacun appréciera le texte bilingue, Français-Arabe  entièrement voyellisé en vis a vis, facilitant notamment l’apprentissage des hadiths, de leurs sens, et de parfaire ses connaissances de la langue arabe.

  • Nous présentons ici une collection de Hadiths Koudsi attribués à ALLAH à travers le Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- concernant les aspects importants de la vie quotidienne afin que les lecteurs puissent en bénéficier pour le succès dans cette vie aussi bien que dans l’au-delà.

    Le texte original des Hadiths en langue arabe est présenté avec la traduction française parce que les traductions ne transportent pas les significations complètes de la langue originale.

  • La réussite de la vie après le mariage exige d’être pleinement conscient de la nature des relations qui lient les deux conjoints. Chacun doit aborder cette nouvelle vie de pied ferme. En effet, lorsqu’on médite sur l’échec d’un mariage, on s’aperçoit que la cause n’est autre qu’une conception erronée des principes sensés régir la vie conjugale et une méconnaissance des droits de chacun des conjoints. Ceci est encore plus vrai à notre époque ou domine l’ignorance de la morale islamique et des principes immuables de l’éthique religieuse et ou on ne se contente que d’apparences physiques et de diplômes pompeux.

    C’est pourquoi il est essentiel que la femme musulmane prenne pleinement conscience de certaines règles de bienséance et de certains principes moraux et qu’elle profite des quelques conseils qui devront être mis en pratique afin que son mariage réussisse biIdhniLLAH.

  • Le but du jeûne n’est pas d’exercer son corps à supporter la soif, la faim et la difficulté, mais plutôt d’entraîner son âme à délaisser ce qu’elle aime pour satisfaire Celui qu’elle aime. Ce qui est aimé et que l’on délaisse est la nourriture, la boisson et les relations sexuelles, tels sont les plaisirs de l’âme. Quand à Celui qui est aimé et dont on désire la Satisfaction, il s’agit d’ALLAH, Le Créateur de l’Univers. Il nous faut donc songer à cette intention, à savoir que nous délaissons ces choses qui rompent le jeûne en vue d’acquérir la Satisfaction d’ALLAH.

     

    Cette épître réunit 48 questions sur le jeûne par le grand savant Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH-.

  • Les recommandations rapportées dans le récit de Louqmân contiennent certes de grands bénéfices, et des orientations nobles, et des remarques bénies, et une voie juste dans l’appel à ALLAH et dans l’éducation des enfants et dans la formation des générations ; il y aussi dans ces recommandations une mise en évidence des moyens et des styles efficaces dans l’appel à ALLAH Le Très-Haut et dans l’enseignement du bien aux gens. C’est pour cette raison qu’il est impératif que les éducateurs et les parents ainsi que les enseignants prennent en considération ces recommandations et s’y arrêtent maintes et maintes fois afin d’en tirer la méthodologie correcte et  la voie juste dans la prédication et l’enseignement. En plus de ce que contiennent ces recommandations comme styles empreints de sagesse afin de gagner les cœurs et de captiver les esprits ; elles contiennent également l’incitation et l’effrayement et le bon rappel et de montrer le bien aux gens de la bonne manière ainsi que de les appeler à la religion d’ALLAH.

    Comme la prédication est une science à laquelle on appelle et une mise en application à laquelle on appelle, elle requiert une sagesse et des moyens bénéfiques et des styles effectifs afin d’atteindre le cœur des gens.

    ALLAH Le Très-Haut a certes donné la sagesse à Louqmân et l’a placée dans son cœur et a fait de sa parole et de son rappel et de son orientation une sagesse. Tout ce qui a précédé requiert de notre part une bonne méditation et une profonde réflexion et une étude de ces recommandations dont ALLAH a fait l’éloge dans Son Livre, Le Noble Coran.

  • Une série de 50 questions accompagnées de leurs réponses sur la croyance avec preuves tirées du Coran et de la Sounnah de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-, présentées en Français et en Arabe.

  • La femme musulmane, tout comme le musulman, cherche ce qu’ALLAH agrée et ce qui la rapproche davantage de Lui, elle suit Ses ordres et évite Ses interdits. Toutefois, elle peut,comme tout le monde, commettre des actes prohibés, que ce soit par ignorance, par négligence ou encore par insouciance, qui l’éloigneront de l’Agrément de Son Seigneur.

    Cet ouvrage a recueilli quelques uns de ces actes prohibés, ceux que l’on retrouve le plus fréquemment pratiqués par les femmes, et cela dans le but d’y remédier et d’exposer clairement la vérité à leur sujet, afin d’éclaircir le sentier du Salut à l’opposé de ces transgressions.

    Révisé et préfacé par Cheikh ‘AbdALLAH Ibn el-Jibrîn -RahimahuLLAH-.
  • 99 Hadiths du Prophète Muhammad -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam.

  • Abou Bakr, le véridique, as-Siddîq, successeur du Prophète -Qu’ALLAH l’agrée-, est le premier homme à s’être converti, le premier calife de l’Islam, c’est aussi le premier des califes bien guidés.

    Cette époque bénite prédite par le Messager d’ALLAH comme étant conforme à la voie prophétique.

    Retrouvez ici sa vie, ses mérites, son accession au pouvoir et les évènements qui se sont déroulés durant son califat, après la mort du Prophète -sallah ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, et notamment, les mouvements d’apostasie et les conquêtes de l’Irak et du Shâm.

    Cet ouvrage est extrait de l’encyclopédie intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah », de l’imam Ibn Kathîr (774h) -RahimahuLLAH-, qui comme son nom l’indique retrace l’Histoire: de la création de son début à la fin des temps. Ses sources authentiques et sa rigueur scientifique en font un ouvrage de référence à l’unanimité au sein de la communauté musulmane. C’est de cette même encyclopédie que sont extraits « Les histoires des Prophètes » ou « La Sîra du Messager ».

  • Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz a dit: « J’ai lu cette épître intitulée – Dar’ou al-Fitnah ‘an Ahl as-Sounnah – qui figure parmi les ouvrages de notre frère, le grand savant, le docteur Bakr Ibn ‘AbdALLAH Abou Zeyd. Je la considère comme une épître de valeur, bénéfique et digne d’être éditée et diffusée. Qu’ALLAH en récompense son auteur d’un grand bien, qu’Il multiplie sa récompense… »

    Ce livre comme l’indique le titre parle d’Ahl as-Sounnah qui sont le juste milieu entre les Khawârij et les Mourjiah dans le sujet de la foi.

  • Tout homme a besoin de modèles et d’exemples pour cheminer, et même si l’avant-garde de la caravane peut sembler loin à l’horizon, il ne faut jamais la perdre de vue et s’écarter des traces qu’elle a laissées, car à trop porter son regard sur la médiocrité ambiante, on a tôt fait d’être trompé sur soi et les autres. Ainsi, Abou Qilâbah a dit : « Les savants sont comparables aux étoiles par lesquelles on se guide, et les flambeaux que l’on suit. S’ils disparaissent, les gens sont hésitants, et s’ils les délaissent, ils s’égarent. »

    Ceci est la deuxième mouture d' »Ainsi étaient nos pieux prédécesseurs ». Celle-ci s’imposait tant la première nous a laissé à regrets. En effet, ces récits des Pieux Prédécesseurs sont des sources de vie auprès desquelles on ne se laisse pas de venir s’abreuver, et ce qui en jaillit est si suave que la soif n’est jamais étanchée. Nous avons donc regretté d’avoir écarté tant de joyaux dans notre première sélection, et il nous fallait réparer cette erreur et accorder à cette catégorie d’ouvrage une dimension plus en adéquation avec la valeur qui est la sienne.

  • Le dogme de la « Tahâwiyya » est un ouvrage de référence rédigé par l’imam Abou Ja’far at-Tahâwi (321h) -RahimahuLLAH- dans le dogme sunnite. Il aborde les principaux éléments de la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus. Ce livre a souvent été commenté et expliqué au fil du temps.

  • Joyau de l’Islam « al-Adab al-Moufrad »de L’imam al-Boukhârî (256h) -RahimahuLLAH- est un ouvrage exceptionnel, il est, par son contenu, l’un des joyaux du trésor de l’Islam. En effet, il s’agit de l’éducation enseignée par le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, une éducation fondée sur les valeurs de justice et de respect. Le Prophète enseigne les principes moraux en insistant fortement sur les règles de conduite à tenir dans la société, que ce soit avec les proches et les moins proches, les jeunes et les vieux, les croyants et les non croyants.

    C’est sur cet enseignement qu’ont été éduqués les Compagnons du Prophète, une éducation unique qui a fait d’eux des êtres exemplaires à la conduite irréprochable, faisant honneur à l’Islam. C’est à un tel comportement que doit aspirer tout musulman, cependant on ne peut y parvenir que par l’étude des enseignements du Prophète et par l’effort et le travail sur soi.

    Le Prophète a dit : « Le croyant le plus complet dans la foi est celui qui possède le meilleur comportement. » (Rapporté par al-Boukhâri).

  • Ce livre « al-Farîd fî Sharh Kitâb at-Tawhîd» est l’explication d’une épître intitulée « Kitâb at-Tawhîd » (le livre de l’Unicité) ou aussi nommée « Kalimatou al-Ikhlâs » (La parole de l’Unicité) du Hâfiz ibn Rajab al-Hanbali (795h) -RahimahuLLAH-, qui fit partie des grands érudits de l’Islam.

    Il aborda dans celui-ci, le sens de l’attestation de foi, ses conditions, ses mérites, ce qu’elle implique comme œuvres et la répercussion que celle-ci a sur le musulman au niveau des adorations et de la spiritualité. Son commentateur, le Cheikh ‘Abder-Rahmân Ibn Nâsir al-Barrâk -HafizahuLLAH-, qui est un des grands savants contemporains, qui étudia plus de cinquante années auprès de Cheikh Ibn Bâz, expliqua cet ouvrage et répondit aux nombreuses ambiguïtés liées à la mauvaise compréhension de ce qu’implique l’attestation de foi comme actes et croyances. Celui-ci fait partie des œuvres bénéfiques, riches, se terminant par une série de questions & réponses autour du sujet abordé par l’auteur.

  • « Parmi les choses regrettables qui caractérisent cette époque, l’on peut évoquer l’inimitié et le goût de la dissension qu’on a observés au sein des Gens de la Sounnah, du moins chez certains : ils passent leur temps à se diffamer et à s’éviter mutuellement, sous prétexte de mise en garde contre l’innovation.

    Face à une situation aussi déplorable, j’ai cru de mon devoir d’écrire ces quelques mots en guise de conseil adressé à mes frères, tout en implorant ALLAH de rendre mes paroles utiles et efficaces.

    J’implore ALLAH d’accorder la réussite à tous ainsi que le raffermissement dans la foi, de les réconcilier, d’unir leurs cœurs, de les guider aux chemins du salut. »

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’éducation des enfants est primordiale, c’est un fait indéniable. Or, l’ordre divin à ce propos rend l’affaire encore plus essentielle. Chaque parent doit se soucier de cette éducation, de même que tout instituteur. Mais le problème est de trouver une méthode adaptée aux enfants afin de leur faire comprendre simplement ce qui peut s’avérer être parfois très complexe à expliquer, que se soit au niveau des règles fondamentales de la vie ou des principes premiers de la religion.

    Il peut en résulter soit une incompréhension totale des sujets abordés par les parents ou les instituteurs, soit une compréhension partielle mais accompagnée d’une autre erronée due à une explication inadaptée, voire même l’abandon pur et simple de sujets essentiels trop complexes à développer, ce qui est un échec dans l’effort didactique. Ainsi, la réussite d’un programme éducatif ne dépend pas seulement de sa valeur scientifique mais bien de la pédagogie appliquée, des efforts de l’enseignant et du travail de l’élève.

    Voila pourquoi les éditions Al-Hadith vous présentent leur humble contribution dans ce domaine dont les fruits mûriront, nous l’espérons, tel un « Arc-en-Ciel ». Il s’agit de manuels d’enseignement pédagogique des bases de la religion islamique.

    Les différents niveaux sont adaptés au niveau scolaire de l’enfant…

  • L’histoire de Bilal Ibn Rabâh -qu’ALLAH l’agrée- pour enfants.

  • « Boulough el-Marâm » est un livre béni et extrêmement bénéfique, livre de Hadiths que le Hâfiz Ibn Hajar al-‘Asqalâni (852h) -RahimahuLLAH- a organisé par ordre des différents chapitres de jurisprudence islamique.

    Les Hadiths de cet ouvrage sont extraits de différents recueils de référence, dont les plus connus sont : el-Mousnad de l’imam Ahmad, les deux recueils authentiques Boukhari et Mouslim, et les quatre recueils de Sunan (Abou Dawoud, Tirmidhi, Nassâi et Ibn Mâjah).

    Le lecteur trouvera près de 1600 hadiths traitant des deux grandes parties du Fiqh : le rituel (la prière, le jeûne, le pèlerinage, etc.) et les relations (le commerce, le mariage, les crimes et délits, etc.) Sans oublier quelques sujets divers (la piété filiale, les invocations, etc.)

    En somme, Boulough el-Marâm compte parmi les meilleurs livres dans l’exposé des règles religieuses, et il convient aux étudiants en sciences religieuses de le mémoriser, le comprendre, et d’y prêter une grande attention.

  • « Boulough el-Marâm » est un livre béni et extrêmement bénéfique, livre de Hadiths que le Hâfiz Ibn Hajar al-‘Asqalâni (852h) -RahimahuLLAH- a organisé par ordre des différents chapitres de jurisprudence islamique.

    Les Hadiths de cet ouvrage sont extraits de différents recueils de référence, dont les plus connus sont : el-Mousnad de l’imam Ahmad, les deux recueils authentiques Boukhari et Mouslim, et les quatre recueils de Sunan (Abou Dawoud, Tirmidhi, Nassâi et Ibn Mâjah).

    Le lecteur trouvera près de 1600 hadiths traitant des deux grandes parties du Fiqh : le rituel (la prière, le jeûne, le pèlerinage, etc.) et les relations (le commerce, le mariage, les crimes et délits, etc.) Sans oublier quelques sujets divers (la piété filiale, les invocations, etc.)

    En somme, Boulough el-Marâm compte parmi les meilleurs livres dans l’exposé des règles religieuses, et il convient aux étudiants en sciences religieuses de le mémoriser, le comprendre, et d’y prêter une grande attention.

    Textes bilingue : (français/arabe)

    Avec commentaire de Cheikh ‘AbdALLAH el-Bassâm

    Agrémenté d’enseignements tirés des commentaires de Cheikh el-‘Otheimin, el-Fawzan et ar-Râjihi.

    Authentification des Hadiths tirés des ouvrages de Cheikh el-Albani

  • Ce livre mentionne différents points du dogme qu’il incombe au musulman de connaitre: comme les conditions de l’attestation de foi, les annulatifs de l’Islam, les trois questions qui seront posées dans la tombe, les différentes sortes de Tawhid, les différentes sortes de Chirk, les différentes sortes de Koufr, les différentes sortes d’hypocrisie et les différents Tâghout.

  • Dans cette petite épître, l’imam Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- explique ce qui différencie un musulman d’un polythéiste, qu’il soit polythéiste à la base ou qu’il s’affilie à l’Islam.

  • « Ceci est ma croyance » est un opuscule de son éminence, le Cheikh, l’érudit ‘Abdel-‘Azîz ar-Râjihî -HafizahuLLAH- dans lequel il explique et rappelle la foi et ses fondements : la foi en ALLAH, la foi aux Anges, la foi aux Livres, la foi aux Prophètes, la foi au Jour Dernier et la foi au destin bon ou mauvais.

  • Auras-tu une mémoire d’éléphant ou une cervelle de moineau !? Un jeu qui va vous griller les neurones en 15 min ! Plus de 200 mots arabes pour les 4 anset plus.

    Pioche une carte dans le jeu, retourne le sablier et observe la carte pour bien la mémoriser en 10 secondes. Donne ta carte à un adversaire et il t’indiquera la question à laquelle tu dois répondre. Ton adversaire vérifie ta réponse: si elle est correcte, tu gagnes la carte, sinon remets-la dans le jeu. Quand le temps de jeu est écoulé, le joueur qui a le plus de cartes remportera la partie.

    A toi de jouer maintenant !

  • Cette épître du grand savant Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- contient les chapitres suivants:

    – Chapitre 1 : Le statut religieux du jeûne ;

    – Chapitre 2 : La sagesse et les bénéfices du jeûne ;

    – Chapitre 3 : La règle concernant le jeûne du malade et du voyageur ;

    – Chapitre 4 : Les actes qui invalident le jeûne ;

    – Chapitre 5 : La prière de Tarâwîh : la prière de nuit pendant le mois de Ramadan ;

    – Chapitre 6 : La Zakât (l’aumône légale) et ses bénéfices ;

    – Chapitre 7 : Les bénéficiaires de la Zakât ;

    – Chapitre 8 : Zakât al-Fitr : l’aumône de la rupture du jeûne.

  • A notre époque le stress, les soucis, les idées noires, la maladie sont le lot quotidien de beaucoup de gens.

    Les musulmans bien qu’animés par la foi, n’y échappent pas. La paix de l’âme, sa joie, son insouciance, sont des objectifs visés par tout le monde.

    Dans ce livre, Cheikh as-Sa’di -RahimahuLLAH- avec un style simple et efficace nous donne les clefs pour une vie heureuse.

  • Le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- occupe une place unique dans la conscience et la vie des musulmans. Il est l’Envoyé d’ALLAH, celui qui a reçu et transmis le Coran. Il n’est pourtant pas un médiateur : Mohammed ne fut qu’un homme, qui a transformé le monde à la lumière des révélations et des inspirations qui lui sont parvenues de l’Unique, le Seul.

    Cette humanité assumée, élue et inspirée fait de lui un modèle pour les fidèles d’aujourd’hui. Son parcours renvoie aux questions premières et éternelles : sa vie est une invite à l’humilité, à la fraternité, au respect, à la justice et à la paix. Mais aussi, et surtout, à l’amour d’ALLAH et à Son adoration. C’est pourquoi le souffle de la Révélation porte un enseignement utile à tous les hommes, qu’ils soient ou non musulmans.

  • Un livre du Docteur Mohammed ‘Ali Ferkous, professeur à la faculté des sciences islamique de l’université d’Alger (Algérie).

    La nation musulmane connaît aujourd’hui une véritable domination de la part des différentes autres nations qui l’assaillent avec leurs religions, cultures, langues, comportements et mœurs. Ce danger pesant sur notre nation trouve sa cause directe dans l’éloignement de cette dernière de l’Islam, de ses lignes et principes ainsi que dans l’abandon des valeurs traditionnelles religieuses.

    Pour que réussisse la réforme de la nation, il est impératif que ses membres retournent à l’adoption de la religion et s’y conforment exactement comme les Salafs (Pieux Prédécesseurs) s’y sont conformés, car :  » Les dernières générations de cette nation ne connaîtront de réforme qu’en suivant les traces des premières ».

    On ne peut donc appeler les gens à la droiture et au bien réellement qu’en empruntant la voie salafiste.

  • Le bon comportement est le fait d’être généreux, de dompter sa méchanceté et de supporter le tort commis par autrui. Cela consiste également à délaisser les vices et d’adopter les bonnes valeurs.

    En substance, le bon comportement consiste à renouer les liens avec ceux qui les ont rompus, de donner à ceux qui t’ont privé et d’absoudre ceux qui t’ont traité injustement. Le bon comportement génère divers bienfaits, en effet, c’est une obéissance à l’ordre d’ALLAH et de Son Messager et par lui, on s’élève en degrés, les choses de la vie sont facilitées, les défauts sont cachés et les cœurs des gens sont acquis. Par son biais, la personne échappe aux malveillances des gens et s’acquitte des droits de chacun qu’ils soient obligatoires ou recommandés.

  • Le prédicateur sage est celui qui étudie l’état de la société, la situation des gens, leurs croyances, et accorde à chacun le rang qui est le sien. Il s’adresse à eux en fonction de leurs raisonnements, leur compréhension, leurs dispositions naturelles, leur comportement, leur niveau intellectuel et social, et des moyens qui permettent de parvenir à eux.

    Le prédicateur ne réussira dans son prêche, sa transmission du message ne sera couronnée de succès, et ses paroles et actes ne seront pertinents que lorsqu’il connaîtra ceux à qui il s’adresse : est-ce une société de musulmans pécheurs, ou des musulmans parmi lesquels se sont répandues des innovations? Est-ce une société judéo-chrétienne? Si tel est le cas, sont-ils juifs ou chrétiens? Est-ce une société athée, naturaliste, matérialiste? Est-ce une société idolâtre et polythéiste?

    Le prédicateur sage est semblable au médecin sage qui identifie clairement la maladie, la connaît et la cerne, puis donne le remède adéquat. Il en est de même pour le prédicateur sage qui connaît les maladies de la société, cerne le mal, connaît le remède, constate qu’elles sont les ambiguïtés et les obstacles et les lève. Puis, il présente la matière adéquate en commençant par la croyance islamique authentique, en donnant envie à celui à qui il s’adresse d’accepter cette croyance et de répondre à son appel.

  • La foi au destin occupe, en Islam, une place éminente et jouit d’une importance majeure; c’est l’un des piliers de la Foi (al-Imân).

    Cette foi constitue, en effet, le pivot et l’ordre du monothéisme ainsi que la religion authentique.

    Partie 1 : la vraie croyance au destin. Elle comporte deux sections:
    1: le concept et les fruits de la foi au destin.
    2: le contenu de la foi au destin.

    Partie 2: doutes et ambiguïtés autour du destin. Elle comporte deux sections:
    1: questions liées au destin.
    2: ambiguïtés et dissipation des ambiguïtés.

    Partie 3: Déviation dans le concept du destin. Il comporte deux sections:
    1:erreurs sur le destin.
    2:l’égarement dans le destin.

    Livre préfacé par Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

  • Un livre pour les (re)converti, pour ceux qui se posent des questions, dans lequel on trouvera des arguments rationnels qui convaincront toute personne sensée et impartiale de l’existence d’ALLAH.

  • Préfacé par son éminence Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

    « J’ai été offusqué par le mauvais comportement affiché par la majorité de nos contemporains vis-à-vis des savants, tant par leur manque de respect, que par la non considération de leurs dires ou le manque de justice dans les jugements portés sur eux.

    J’ai été marqué par le bon comportement qu’avaient les Pieux Prédécesseurs (Salaf) vis-à-vis des savants, leur grand respect et la justice dans leur rapport avec eux, lorsqu’ils commettaient des erreurs.

    C’est pourquoi j’ai réuni quelques citations ayant trait à la voie empruntée par les anciens, ces élus, afin que celui à qui ALLAH veut du bien puisse en tirer profit.

    Ainsi les savants méritent que l’on ait un bon comportement avec eux et que leurs droits soient considérés, car ils ont dans la religion, une place que peu de personnes possèdent. »

  • L’explication de Oussoul Thalatha (de l’Imam Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h)) par l’imam an-Najmi -RahimahuLLAH-.

    Un résumé bénéfique dans le Tawhid que chaque musulman se doit de connaitre, « Les trois fondements » font référence aux trois questions qui nous seront posées dans la tombe: Qui est ton Seigneur? Quelle est ta religion? Qui est ton Prophète?.

    Texte bilingue français/arabe vocalisé.

  • Les 4 règles et les 6 principes fondamentaux, comme les 3 fondements, de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- font partie des principaux ouvrages avec lesquels le Cheikh a réfuté les croyances de ceux qui ont dévié du Tawhid (monothéisme). Ici le commentaire de Cheikh Najmi -RahimahuLLAH-.

    Texte bilingue français/arabe vocalisé.

  • Regroupés par l’imam an-Nawawi (676h) -RahimahuLLAH-, ces hadiths présentent certains des enseignements de base de l’Islam dictés par le Prophète à ses compagnons, et par là même, à l’ensemble de sa nation.

    Cette oeuvre est devenue un pilier de la littérature islamique, de par son importance due aux Hadiths choisis, il a souvent été commenté et expliqué au fil du temps par les grands savants de l’Islam.

    Ici l’explication de Cheikh ‘Abdel-Mousin el-‘Abbâd -HafizahuLLAH-.

  • Cet ouvrage, bien que concis, décrit tout ce qu’il convient au musulman de savoir et de mettre en pratique en terme de croyance, d’adoration, de comportement et de méthodologie.

    Cet ouvrage porte donc parfaitement son nom, en ce sens qu’il s’agit bien là de leçons importantes destinées à l’ensemble des musulmans.

    L’explication que l’imam Ibn Bâz -RahimahuLLAH- a faite de ce livret n’est ni trop longue au point d’être rébarbative, ni trop courte au point d’omettre certains points importants.

    Le but est de faire d’elle une aide facile – après l’aide d’ALLAH – et une référence abordable pour qui voudrait l’enseigner, qu’il s’agisse de l’imam dans sa mosquée, du père de famille dans sa demeure ou de l’étudiant en science religieuse dans son quartier ou sa ville.

  • « Al- ‘Aqida al-Wâsitiya » est un livre de Cheikh el-Islam Ibn Taymiya (728h) -RahimahuLLAH- résumant la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus, notamment sur les Noms et les Attributs d’ALLAH, la foi en Lui et au Jour Dernier, et autres points du dogme correct.

    Peu de temps avant la venue des Mongols à Damas, Ibn Taymiya reçut la visite d’un juge originaire de la ville de Wâsit en Iraq. Ce dernier se plaignit de la disparition de la doctrine orthodoxe sunnite dans sa région. Il lui expliqua le besoin criant de rédiger pour les habitants de Wâsit une profession de foi qui servirait de référence et pourrait être enseignée.

    Ibn Taymiya fut réticent dans un premier temps car, justifia-t-il, les grands imams du passé avaient déjà rédigé des écrits à ce sujet. Cependant, face à l’insistance du juge, il s’assit après la prière du ‘Asr puis mit par écrit la profession de foi que vous avez entre les mains. Avant la prière du Maghrib, elle était achevée et devint, par la suite, une des principales références du dogme sunnite authentique.

    Ici le commentaire de Cheikh as-Sa’di -RahimahuLLAH- avec les annotations de Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

    Texte bilingue français/arabe vocalisé.

  • Cet ouvrage d’une grande importance de l’imam al-Barbahâri (329h) -RahimahuLLAH- établit la compréhension de la croyance des Pieux Prédécesseurs de manière détaillée tout en étant simplifiée.

    Il expose également le soutien de la Sounnah et le combat de l’innovation, et réfute les partisans égarés des passions futiles.

    Dans cette édition, on retrouve l’explication et les commentaires de l’éminent savant Cheikh Salih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Ce commentaire de Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- extrait de « Zâd al-Moustaqna' », traite des règles relatives à l’imamah, la prière en groupe, de l’importance de la mosquée dans la vie des musulmans, du déroulement du culte. Des questions relatives à la salat en jamâ’a (groupe) y sont également présentes.

  • L’expression Lâ ilâh illâ ALLAH est extraordinaire. Elle est facile à prononcer, mais elle est immense sur la balance, car elle renferme, en réalité, tout l’Islam. Ce ne sont pas de simples mots qui n’auraient aucun sens ni aucune exigence. En plus d’avoir un sens, elle repose sur des piliers et des conditions qu’il incombe de connaitre. Si ce n’étaient que de simples mots, il suffirait que n’importe qui la prononce pour devenir musulman, quand bien même il ne ferait aucune bonne action. Facile à prononcer, elle est néanmoins une parole extraordinaire ; elle a une signification, des exigences, des piliers, des conditions qu’il faut remplir. Cette expression a plusieurs surnoms, dont : la parole de l’Ikhlâs : la sincérité du culte dans le domaine de l’unicité et de l’adoration. Elle se nomme également la parole de la piété (taqwâ), la parole du Tawhid (monothéisme), l’anse la plus solide, et elle à d’autres appellations qui démontntre son extrême importance, c’est la raison pour laquelle comprendre le réel sens de l’attestation de foi est une chose primordiale et passe avant toute chose.

  • Il est important pour toute personne d’acquérir dans chaque discipline les fondements qui vont l’aider à la comprendre, puis à en tirer des enseignements, afin que sa science repose sur des bases et des piliers solides. L’expression dit : « Celui qui n’a pas les bases ne peut pas atteindre son but ». Parmi les sciences les plus nobles, ou plutôt la plus noble, il y a la science de l’exégèse (Tafsir du Coran) qui est la clarification du sens de la Parole d’ALLAH. Les gens de science en ont posé les fondements, tout comme ils ont posé les fondements de la science du hadith et de la jurisprudence (fiqh)…

    Ce titre « Oussoul fi at-Tafsir » de l’érudit Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- est conseillé pour quiconque souhaite entrer dans cette noble science.

  • La mission du croyant sur cette Terre est d’adorer son Créateur. Cette adoration ne peut se concrétiser que s’il connaît son Seigneur.

    Or, ALLAH se fait connaître à nous par Sa révélation qui nous informe, entre autres, des Noms et des Attributs du Maître de l’Univers.
    Ces Noms divins constituent la voie du cheminement spirituel des musulmans, car Ils permettent de mieux cerner la Transcendance divine et ainsi, de vouer le culte le plus parfait. Comprendre les Noms d’ALLAH, c’est mieux Le connaître et ainsi, mieux L’adorer.

    Cheikh ‘Abder-Razzâq el-Badr -HafizahuLLAH- donne l’explication de plus d’une centaine des Noms divins.

  • Le contexte dans lequel les musulmans vivent aujourd’hui possède ses propres codes et particularités. Néanmoins, le Coran et la Sounnah restent inchangés. Cheikh el-Albâni -RahimahuLLAH- nous expose sa vision du sujet à travers l’épître « Comprendre les réalités du monde moderne ».

    Au sein de cette épître, le Cheikh nous éclaire sur les différents rapports que le sujet peut avoir avec l’Islam. Il s’agit donc d’un ouvrage islamique précieux étant donné le contexte au sein duquel les musulmans et les musulmanes vivent actuellement.

  • Conseils au médecin musulman comprenant des normes religieuses à respecter dans son cabinet médical.

  • Préface de Cheikh Mouqbil -RahimahuLLAH- (Grand savant du Yémen).

    Livre incontournable pour chaque soeur, qu’elle soit débutante ou confirmée, jeune fille ou mère de famille.

     » … voici donc un conseil adressé aux femmes suivi de questions-réponses : Assurément, le devoir de conseil et d’invitation à la religion d’ALLAH qu’il incombe à la femme envers ses soeurs est important. Et j’espère que ce livre, particulièrement adapté, comblera le manque dans ce domaine. Concernant l’auteur du livre, il s’agit d’Oumm ‘AbdiLLAH al-Wâdi’iyya qui est versée dans beaucoup de sciences et se conforme au comportement du Prophète. C’est une femme méritante, particulièrement soucieuse d’occuper son temps de manière utile, et de faire profiter ses soeurs de sa science. Et c’est la raison pour laquelle ALLAH a béni la science qu’elle détient. » Cheikh Mouqbil.

  • Coffret regroupant une collection en quatre volumes présentant un programme d’enseignement scolaire pour des élèves fréquentant différents niveaux d’étude du primaire et du premier cycle du secondaire. Élaborés à partir de plusieurs ouvrages de référence consacrés à la croyance, ils sont destinés aux jeunes musulmans.

    À l’origine, il s’agit d’une collection destinée à être utilisée dans les écoles, c’est pourquoi, outre les leçons proprement dites, le lecteur y trouvera des questions d’évaluation et des conseils pédagogiques à l’intention des enseignants.

    Du Dr. Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Mohammed Ali ‘Abdel-Latîf (Membre du corps enseignant à l’université Islamique de l’Imam Mohammed Ibn Sa’oud à Riyyad)

    Ce livre pourra servir d’outil de référence pour les parents soucieux d’enrichir leur propre culture sur le Tawhid qui est le Droit d’ALLAH sur Ses serviteurs, mais c’est aussi un excellent manuel qu’ils pourront utiliser afin d’enseigner la foi islamique à leurs enfants.

  • 4 livres en 1:

    – Les mariages du Prophète avec les mères des croyants,

    – La vie familiale du Prophète,

    – La vie du Prophète avec ses filles,

    – L’enfance du Prophète.

  • Sauras-tu donner le nom du meilleur ami du Prophète ? … 100 défis t’attendent, seul ou en équipe, en famille ou entre copains, pour apprendre à mieux connaître l’Islam tout en s’amusant.

    Nombre de joueurs : de 2 à plus de 10 joueurs (jeu en équipe préférable à partir de 4 joueurs ).

    Mots tabous – Quiz – Questions – Mimes – Casses-tête – Vrai ou faux – Mots manquants.

    Contenu : 114 cartes (100 cartes défis, 5 cartes thèmes, 8 cartes hasanat et 1 carte règlement) – 1 livret avec le règlement, les réponses et un tas d’informations – 1 sablier 1’30 »

    Ne convient pas aux enfants de moins de 24 mois.

  • Deux anciens amis se retrouvent après plusieurs années et l’un d’eux se rend compte que son ami a complètement délaissé sa religion et s’est convaincu que la vérité est ailleurs. S’engage alors un dialogue où notre homme va devoir recourir à des arguments rationnels pour ramener celui qui était son ami sur le chemin de la vérité.

  • Dictionnaire Arabe/Français détaillé et complet de référence pour traduire mots et expressions dans le sens arabe vers le français.

    L’auteur de ce dictionnaire a opté pour une classification par ordre alphabétique (contrairement à tous les autres dictionnaires arabes où l’on préféra une recherche par racine).

    Il est donc une exception dans ce domaine, ce qui facilite considérablement la recherche, tout particulièrement, à un esprit européen habitué à la recherche par ordre alphabétique. Cet ouvrage est l’outil idéal de tous les traducteurs spécialisés en langue de la presse textes contemporains ou textes religieux. Ce dictionnaire est très utile pour les étudiants et les traducteurs.

    2 tomes, de l’Arabe au Français.

  • Dictionnaire « Abdelnour » bilingue, cette fois-ci en format mini poche pour plus de faciliter à manier et à emporter. Avec 35000 mots? bilingue.

    (AR/FR – FR/AR)

  • Dictionnaire détaillé Français/Arabe. Nouvelle édition revue et augmentée. Plus de 3000 nouveaux termes et expressions.

    Un dictionnaire qui va permettre à tous les francophones d’élargir au maximum leur connaissance en langue arabe.

    En plus de toutes les concordances, on y trouve une variété indéfinie d’expressions idiomatiques, qui sont indispensables pour s’exprimer en langue arabe, comprendre et se faire comprendre sur des sujets très divers.

    Du Français à l’Arabe.

  • Dictionnaire Bilingue « Abdelnour » (AR/FR – FR/AR) -150000 mots : Permet l’apprentissage de nouveaux mots, de nouvelles expressions, de nouveaux termes scientifiques beaucoup utilisés.

  • Un des livres de base concernant le Tawhid écrit par l’imam Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h): « Kachf Choubouhat », le dévoilement des ambiguïtés qui vient à bout, une à une, des fausses excuses et des arguments mensongers qu’utilisent ceux qui font du Chirk parmi ceux qui s’affilient à cette communauté. Une bonne réfutation contre les mouchrikins qui recherchent l’intercession auprès des morts.

  • Le sujet de cette épître est « la droiture » et c’est un sujet qui a une grande importance et auquel chacun de nous doit prêter attention et donner l’importance et l’attention qu’il mérite. ALLAH dit (traduction du sens de Sa parole): « Ceux qui disent : « Notre Seigneur est ALLAH » et qui ensuite se tiennent sur le droit chemin. Ils ne doivent avoir aucune crainte et ne seront point affligés. Ceux-là sont les gens du Paradis où ils demeureront éternellement, en récompense de ce qu’ils faisaient. » (Sourate Al-Ahqâf v.13 et 14)

    Et ALLAH dit: « Ceux qui disent : « Notre Seigneur est ALLAH », et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux : N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés, mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. Nous sommes vos protecteurs dans la vie présente et dans l’au-delà; et vous y aurez ce que vos âmes désireront et ce que vous réclamerez, un lieu d’accueil de la part d’Un Très Grand Pardonneur, d’Un Très Miséricordieux. » (Sourate Fussilat v.30 à 32)

  • Au sommaire de ce livre de Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH-:

    • Les droits d’ALLAH,
    • Les droits du Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-,
    • Les droits des parents,
    • Les droits des enfants,
    • Les droits des proches,
    • Les droits des époux,
    • Les droits des gouverneurs et des gouvernés,
    • Les droits des voisins,
    • Les droits des musulmans en général,
    • Les droits des non-musulmans.
  • Certains époux, hommes ou femmes, ne considèrent l’autre qu’en fonction des bienfaits qu’il trouve chez lui, et s’il en est ainsi et que cet autre fait preuve d’un manquement, ou qu’il pense qu’il fait preuve de manquement et qu’il n’en est rien, il ne respectera pas le droit de l’époux. Plus encore il peut se comporter avec l’autre avec dureté, au contraire de celui dont le but est la recherche de l’au-delà et de ce qui est auprès d’ALLAH. Dans ce cas, il sera bon envers l’époux en espérant la récompense de l’au-delà, sans chercher de récompense ou de contrepartie de l’autre. Parmi les garanties apportées par l’Islam afin de protéger le foyer des problèmes qui peuvent mettre fin à la vie conjugale est que la religion a ordonné le bon comportement et les bonnes relations envers les autres. Le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Par son bon comportement, l’homme atteint le degré de celui qui jeûne et passe ses nuits en prière. » et il dit : « Je garantis une maison au plus haut degré du Paradis à celui qui adopte un bon comportement. » Ainsi, le serviteur se rapproche d’ALLAH en ayant un bon comportement, surtout avec les époux. Et en ce qui concerne les époux, comme le Prophète l’a dit : « Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui sont les meilleurs avec leur famille, et les meilleurs d’entre vous sont ceux qui ont le meilleur comportement. » Le croyant se rapproche donc d’ALLAH en adoptant un bon comportement avec sa famille et son épouse, afin d’être parmi ceux qui obtiennent la récompense de l’au-delà. L’Islam a encouragé les deux époux à craindre ALLAH dans l’amélioration de leur apparence vis-à-vis de l’autre. Ainsi, aucun ne doit voir chez l’autre une chose non désirable. Également parmi les choses apportées par la religion est le respect des bonnes relations entre les époux, même s’il y a une répulsion ou une absence de désir de l’un pour l’autre, comme ALLAH dit : « Et traitez-les convenablement. Si vous les détestez, il se peut que vous détestiez une chose dans laquelle ALLAH met un grand bien. » Et le Prophète a dit : « Que celui qui croit en ALLAH et au Jour Dernier dise du bien ou se taise. ». Il a également dit : « On n’a pas accordé à un individu de don meilleur et plus grand que la patience. » et ALLAH dit : « On accordera aux patients leur récompense sans compter. » Le Prophète dit aussi: « celui qui a parfait sa foi c’est celui qui a parfait également son comportement et le meilleure d’entre vous et celui qui se comporte le mieux avec son épouse » .

  • Cette rencontre est consacrée à un sujet qu’il nous est nécessaire d’étudier et de scruter sous tous ses angles. Ceci, car la connaissance des conséquences d’une chose, de ses retombées et de ses maux permet au serviteur de s’en protéger et le prévient d’y tomber. On disait anciennement: « Comment pourrait se protéger celui qui ne sait pas contre quoi se protéger? »

    Celui qui ne connaît pas les troubles, ses conséquences, ses retombées et ses obstacles peut être touché par certains d’entre eux, s’en souiller, et ils lui causeront du tord, puis viendra le regret sur ce qu’il rencontre. La connaissance des conséquences des troubles est très profitable et immensément utile au musulman. Avant d’entamer une chose, le serviteur doit considérer ses retombées et ses conséquences. Cela montre que la réflexion sur les retombées des choses et leurs conséquences, et l’absence d’empressement et de hâte comptent parmi les choses les plus utiles au serviteur.

    Ainsi, on rapport de l’éminent Compagnon ‘AbdALLAH Ibn Mas’oud: « Viendront des choses confuses, alors soyez patients, car il vaut mieux être un serviteur dans le bien qu’un leader dans le mal. » Il a recommandé la componction qui est la patience et l’absence d’empressement. Le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam a averti la communauté et nous a informé que les troubles existeraient et apparaîtraient. Il les a mis en garde contre le fait de se précipiter vers eux, en disant comme il apparaît dans le hadith de Abou Hourayrah: « Des troubles apparaîtront. A ce moment, celui qui restera assis sera meilleur que celui qui marche [vers eux], et celui qui marche [vers eux] sera meilleur que celui qui s’y précipite. » C’est à dire que plus l’individu s’éloignera de l’agitation, de l’alimentation, de la suscitation, et de l’embrasement des troubles, meilleur cela sera pour lui.

  • Dans le merveilleux décor de la Mosquée Sacrée de la Mecque, le Cheikh Sâlih al-Louheydan -HafizahuLLAH- nous délivre trois leçons basées sur les textes prophétiques.

    -Les recommandations du Prophète à Ibn Abbas : « Observe les commandements d’ALLAH, et Il te protégera ». Une série de conseils et de directives essentiels qui nous enseignera comment obtenir la protection d’ALLAH en toutes circonstances.

    -Les sept qui seront sous l’ombre d’ALLAH : « Sept personnes seront sous l’ombre d’ALLAH le Jour où il n’y aura d’ombre que la Sienne ». Qui sont-ils ? Quels actes ont-ils bien pu réaliser dans leur vie pour mériter cette récompense colossale ? Equité, abstinence, amour, générosité, sincérité sont parmi les qualités de ces personnes que vous apprendrez à connaître dans cette leçon.

    -Place ta confiance en ton Seigneur : « 70 000 entreront au Paradis sans jugement et sans châtiment ». Le grand savant Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb a certes parfaitement résumé la conclusion de ce hadith en disant : « Celui qui réalise l’Unicité d’ALLAH (at-Tawhid) entrera au Paradis sans jugement ni châtiment ». Cette conférence nous enseigne donc que la clef de tout ceci est de placer totalement sa confiance en son Seigneur. Place donc ta confiance en ALLAH et tu seras parmi eux.

  • Dans le merveilleux décor de la Mosquée Sacrée de la Mecque, le Cheikh Sâlih al-Louheydan -HafizahuLLAH- nous délivre quatre leçons basées sur les textes prophétiques.

    -Par quoi ALLAH élève en degrés et diminue les péchés ? Suivons les compagnons du Prophète dans la recherche de l’élévation en degrés et la diminution de nos péchés, recherche qui nous amènera à des actes inattendus, voir considérés comme minimes par beaucoup et qui valent une rétribution immense auprès d’ALLAH.

    -Prends garde à l’excès de soupçons : « Ô vous les croyants ! Evitez de faire trop de suppositions sur autrui car beaucoup de suppositions sont en fait péché ». La médisance. Un fléau répandu en tout lieu et si simple à commettre : « Que tu dises de ton frère ce qu’il déteste ». Voici donc un rappel éloquent et en réalité nécessaire à chacun d’entre nous afin de connaitre les différents aspects de la médisance, ces conséquences et les moyens de s’en éloigner.

    -Qui est l’homme ruiné ? : Les Compagnons répondirent : « Celui qui n’a ni dinar ni bien ». Et pourtant non. Le Prophète, vise ici celui qui viendra avec de bonnes actions le Jour du Jugement, comme la prière et le jeûne, mais ce capital sera dilapidé en raison des droits qu’il a bafoué, des insultes qu’il a proférées, des dettes qu’il n’a pas rendues et autres… Cette conférence constitue une mise en garde sévère envers ce genre d’injustices.

    -ALLAH agrée trois choses et en déteste trois : « Il agrée pour vous que L’adoriez, et ne Lui associez rien, et que vous conseilliez celui à qui ALLAH confie vos affaires (le gouverneur); et Il déteste pour vous les on-dit, l’abondance de questions, et le gaspillage d’argent ». Six fondements de la société musulmane et de la voie de l’harmonie tant recherchée.

  • Le coffret « J’aime le Coran » contient un CD audio de 53 minutes et un livre de 52 pages.

    Dans ce coffret, votre enfant apprendra à aimer le Coran, la parole d’ALLAH.

    Il découvrira ses mérites, sa récompense ainsi que sa merveilleuse histoire. Et bien d’autres choses…

    –          Formulations et intonations conçues pour captiver l’attention de l’enfant,

    –          Un environnement sonore captivant : versets du Coran, effets et bruitages variés,

    –          Pour bien retenir : questions-réponses, définitions et « les bonnes manières du petit musulman ».

  • [Ô Prophète ! Nous t’avons envoyé comme témoin, annonciateur, avertisseur, prêcheur de la religion d’ALLAH, et comme une lampe éclairante. Annonce aux croyants qu’ils ont une grande faveur de la part d’ALLAH. N’obéis pas aux infidèles et aux hypocrites, ne te préoccupe pas de leur mal et remets-toi en à ALLAH car ALLAH suffit comme Protecteur] S.33/v.45

    Cette série de conférences a la particularité de nous parler d’une biographie extraordinaire qui est celle de notre Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- ; par l’intermédiaire de nos savants qui puisent leurs enseignements des références de base: le Coran, la Sounnah et le Consensus. Ils éclairent pour nous la voie que notre Prophète Mohammed a emprunté afin qu’elle nous serve d’exemple à tous et qu’elle se répercute grâce à ALLAH et par Sa Volonté, sur le comportement du musulman. Effectivement, ALLAH nous dit dans Son Noble Coran: [En effet, vous avez dans le Messager d’ALLAH un excellent modèle (à suivre)] S.33/v.21

    Auteurs:

    Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ali Cheikh, Cheikh Sâlih al-Louheydan, Cheikh Sâlih el-Fawzan, Cheikh Housein Ali Cheikh, Cheikh ‘AbdALLAH Ibn Khounayn -qu’ALLAH les préserve tous-.

  • Parmi les graves causes de destruction de la société musulmane, du dénouement de ses liens, et de sa division est la maladie de la jalousie. Cette maladie grave et virulente qui ne frappe pas un individu sans le faire périr et le terrasser, cette maladie grave contre laquelle notre Seigneur nous a avertis, de même que notre Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. La maladie de la jalousie, cette jalousie infâme qui montre l’infamie de l’âme, sa puanteur, son ignominie, et la faiblesse de la foi dans le cœur. Cette jalousie est une épreuve et une maladie grave qui terrasse celui qui en est atteint et le fait périr sans qu’il ne s’en aperçoive. Elle remplit son cœur de soucis et d’angoisses, elle remplit ses nuits de malheurs, ses journées de perte et préoccupation. Ce sont les effets de la jalousie et ses résultats mauvais. Qu’est en réalité cette jalousie ? Elle est en réalité le désir de voir disparaître le bienfait qu’ALLAH a accordé à une de Ses créatures, un bienfait dans la religion ou la vie d’ici bas dont il désire la disparition, qu’il veuille que ces bienfaits lui reviennent par la suite, ou qu’il veuille – qu’Allah nous en protège – que ces bienfaits disparaissent même s’ils reviennent à un autre. Il le jalouse pour son bienfait et la grâce d’Allah sur lui. Il voit un homme à qui Allah a fait don de science et de connaissance, et dont Allah a ouvert le cœur en lui faisant voir la vérité, et qui l’a ensuite connue et y a appelé ; il le jalouse alors et espère que ce bienfait disparaîtra chez lui. Il espère cela par ses paroles et par ce qu’Allah connaît de son cœur. Ô musulman ! Sache que la maladie de la jalousie est une maladie difficile et grave, c’est un caractère d’Iblîs, est comportement des ennemis de l’Islam.

  • ALLAH Le Très Haut dit dans Son Livre :

    «Et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant ALLAH, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. » [Sourate An-Nour : 31]

    D’après ce qui vient d’être mis en évidence par le verset sus-mentionné, il est permis aux femmes croyantes de dévoiler leurs parures (visage, cheveux, cou, avant-bras, et le bas des jambes) entre femmes croyantes, ou aux femmes esclaves, ou aux enfants qui n’ont pas conscience de la sexualité.

    La question qui vient alors, concerne le type de vêtements porté dans ces situations, parmi ce qui est souhaitable et permis. Ainsi plusieurs questions ont été posées au Cheikh Dr. Sa’d Ibn Nâsir Ac-Chithrî. Ce DVD concernera les règles attenantes à la parure de la femme à travers les Textes religieux rapportés dans le Coran et la Sounnah. L’expression « parure de la femme » désigne tout ce qui amène ceux qui regardent la femme à l’admirer et apprécier son aspect.

    A travers ce DVD le Cheikh traitera des sujets suivant :

    – Le jugement sur le fait que la femme dévoile son visage devant tout le monde,

    – Certaines conditions religieuses de la parure de la femme,

    – Le parfum, le khôl, le port du pantalon,  les faux ongles, les faux cils, les lentilles, les photos, etc…

  • Cette conférence exclusive a été donnée par son le Cheikh ‘Abder-Razzâq el-Badr -HafizahuLLAH- lors de sa visite en Algérie, dans la ville de Constantine. Lors de cet évènement exceptionnel chargé d’émotions, le Cheikh délivre un rappel magnifique sur les mérites de la science en Islam et sur l’effet direct que celle-ci opère sur la purification de l’âme.

    Le Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- dit: « La meilleure lutte est la lutte contre l’âme dans l’obéissance à ALLAH. » Le Cheikh cite de nombreux Pieux Prédécesseurs au fil de la conférence, notamment cette parabole de l’illustre Wahb Ibn Mounabbih: « L’âme est semblable aux âmes des bêtes, la foi dirige, l’acte conduit, et l’âme est rétive. Si celui qui dirige faiblit, elle se rebiffe contre celui qui la conduit, et si celui qui la conduit faiblit, elle s’éloigne du chemin… »

    A la suite du cours, vous trouverez une série de questions-réponses dont un conseil du Cheikh spécialement adressé aux frères et soeurs de France à la demande des éditions Dar el-Athariya.

  • Serviteurs d’ALLAH ! Je vous recommande, ainsi qu’à moi-même, de craindre ALLAH, car la crainte d’ALLAH contient le succès dans ce monde et l’au-delà. Ô musulman ! J’aimerais te parler d’une question grave, d’un grand mal. Ce mal dont nous parlons est celui de l’usure (Riba). Ce mal immense négligé par beaucoup parmi les musulmans qui accomplissent la prière et jeûnent. Ils ont pratiqué l’usure qui est devenue pour eux une pratique nécessaire, et si tu parles à l’un d’eux de l’usure, il est possible qu’il rejette ta parole et n’accepte de toi ni conseil ni rappel. Pourquoi ? Car l’amour de ce bas monde s’est installé dans le cœur et pour eux l’usure est devenue une nécessité économique comme ils le prétendent. C’est un mal, toutes les Législations d’ALLAH sont unanimes sur son interdiction, et aucune législation ne l’a permis. C’est un mal sur l’interdiction duquel les musulmans sont unanimes, en raison de preuves du Livre d’ALLAH et de la Sounnah du Prophète Mohammed.

    Unanimité de la communauté, une unanimité totale, car l’interdiction de l’usure fait partie des choses connues de tous dans la religion d’Islam. Lorsque tu exposes à certains musulmans les versets de l’interdiction de l’usure, et les hadiths prophétiques concernant l’interdiction de l’usure, cet ignorant est stupéfait et s’étonne. Pourquoi ? Comment interdis-tu une chose sur la permission de laquelle les gens s’entendent ? Comment leur interdis-tu une chose devenue une nécessité économique ? Veux-tu isoler la communauté de la situation actuelle du monde ? Veux-tu pétrifier leurs agissements ? Veux-tu t’immiscer dans leur vie privée ? Et d’autres paroles viles encore. Ô musulman ! Le vrai croyant est celui qui écoute et obéit à ALLAH, celui qui accepte l’Ordre d’ALLAH en s’y conformant, et l’interdiction d’ALLAH en s’en éloignant et s’en écartant, en donnant priorité à l’obéissance à ALLAH sur ses passions et leurs désirs. Ô musulman ! ALLAH est le plus juste des juges, et Il n’a pas interdit une chose sans que son tort soit existant et réel, et Il n’a pas ordonné une chose sans qu’elle ne contienne le bien et un intérêt : « Et ton Seigneur n’oublie rien. » Les versets du Coran sont clairs et limpides dans leur sens, ils comptent parmi les derniers versets du Coran révélés et ils interdisent l’usure par un châtiment dur qui fait frissonner et une menace appuyée pour tous ceux qui pratiquent l’usure.

  • Dans ce coffret dédié à la prière, trois sermons du mufti d’Arabie Saoudite, le Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ali Cheikh -HafizahuLLAH-.

    -Règles et mérites des ablutions : Les ablutions sont une purification, une épuration et une obligation pour tout musulman. Plus encore, c’est une condition de validité de la prière, ainsi toute prière qui n’est pas précédée de purification n’est pas considérée. Ce sermon est un descriptif de cet acte d’adoration quotidien, ainsi que de ces mérites.

    -L’importance des cinq prières : L’accomplissement des cinq prières influe sur le serviteur dans la rectification de son cœur, la purification de son âme et de son comportement, et son élévation vers les choses élevées et nobles caractères. « En vérité, la prière préserve de la turpitude et du blâmable. » Le Cheikh nous parle des bénéfices quotidiens de cet acte et nous adresse de nombreux conseils afin de donner pleinement son droit à notre prière, en termes de concentration et de conformité.

    -Erreurs relatives à la prière : En guise de conclusion de ce coffret, voici quelques erreurs communes analysées par le Cheikh. La précipitation dans la prière, les mauvaises postures lors des inclinaisons et prosternations, la tenue vestimentaire et bien d’autres fautes pas toujours évidentes.

  • Dans ce coffret dédié au droit en Islam, trois sermons du mufti d’Arabie Saoudite, le Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ali Cheikh -HafizahuLLAH-.

    -Droits et devoirs entre musulmans : Ces droits sont un lien solide, une citadelle protectrice, et une grande force liant entre eux les cœurs de la Communauté… « Craignez Allah, maintenez de bonnes relations entre vous ». Des droits par lesquels les musulmans se lient, se secourent, se font miséricorde, penchent l’un vers l’autre et se conseillent. Réconcilier des frères après une dispute, entre les époux, ne pas dénigrer ou renier, ne pas espionner et bien d’autres choses à découvrir dans ce sermon.

    -Les droits des voisins en Islam : Le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Jibrîl n’a cessé de me recommander le voisin au point que j’ai cru qu’il allait lui accorder une part d’héritage. ». Et on lui mentionna au Prophète une personne qui pratiquait beaucoup d’aumône, le jeûne et la prière, mais qui nuisait à son voisin par sa langue, et il dit : « Elle est en Enfer ». D’où l’importance de connaître et respecter les droits des voisins !

    -Ce qui consolide la fraternité : Le lien de l’Islam est le plus solide des liens, la fraternité dans la foi est la plus grande des fraternités, elle dépasse la fraternité de la famille, de proximité, et de l’amitié de manière générale. « Les amis seront en ce Jour (de la Résurrection) ennemis les uns les autres, sauf les pieux. ». Au travers d’un hadith prophétique, Son Excellence le mufti Ali Cheikh nous explique sept œuvres qui consolident la fraternité entre les musulmans, de la visite du malade au fait de répondre aux invitations, en passant par le suivi des cortèges funéraires.

  • Dans ce coffret dédié à la société musulmane, trois sermons du mufti d’Arabie Saoudite, le Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ali Cheikh -HafizahuLLAH-.

    -Les caractéristiques de la communauté de Mohammed : ALLAH a montré la globalité de Sa création et de Son pouvoir par le choix de certaines créatures et leur spécification par une grâce en dehors d’autres. Et parmi Ses choix, figure la communauté de Mohammed qu’il a favorisée par rapport aux autres communautés de la Terre. « Vous êtes la meilleure communauté suscitée pour les hommes ; vous ordonnez le Bien, interdisez le Mal et croyez en ALLAH ». Ce discours nous révèle les faveurs qu’ALLAH a accordées à cette communauté.

    -Les causes de la rectitude de la communauté : ALLAH dit : « Et ne commettez pas la corruption sur terre après que l’ordre ait été établi. Ce sera mieux pour vous si vous êtes croyants ». Parfois la droiture règne sur terre et ses habitants sont pieux, et d’autres fois la terre est corrompue et ses habitants aussi… A travers le Prophète Mohammed, ALLAH a rectifié les pays et les serviteurs, la Terre et ses habitants, et Il a mis fin à la racine de la corruption avec ce dont il est venu comme droiture et religion de vérité. L’éducation, les médias, l’ordonnance du Bien et la condamnation du Mal, autant de causes de rectitude exposées dans le présent sermon.

    -Remercie ALLAH pour Ses bienfaits : Fait partie de la nature des hommes qu’ils aiment celui qui est bienfaisant envers eux, et le remercient. « Il vous a accordé de tout ce que vous Lui avez demandé. Et si vous comptiez les bienfaits d’ALLAH, vous ne sauriez les dénombrer. » Ce rappel est une réflexion sur tous ces bienfaits qu’ALLAH nous a octroyé : l’Islam, la croyance en Son Prophète, la connaissance, l’acquittement des actes d’adorations ou encore la perfection de la création, la vie conjugale et bien d’autres bienfaits innombrables. Un appel à la reconnaissance et l’humilité devant ALLAH le Seigneur de l’univers.

  • Dans ce coffret dédié à la justice islamique, trois sermons du mufti d’Arabie Saoudite, le Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ali Cheikh -HafizahuLLAH-.

    -Ô Musulman sois juste : ALLAH dit : « Nous avons envoyé nos Messagers avec des preuves évidentes… et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice. » En Islam, le plus grand acte de justice revient à adorer ALLAH Seul sans associé. Puis découle de ceci toutes les autres formes de justice, à commencer par la justice avec soi-même et son propre corps, puis la justice envers autrui. Le Cheikh exhorte aussi les juges, les pères, les responsables et les commerçants à appliquer l’équité.

    -Prends garde à l’injustice : Le musulman prend garde d’être injuste envers les gens par le faux sous toutes ses formes : le faux témoignage, l’accaparement des biens des gens et le fait de critiquer les gens sans droit. « Celui qui a commis une injustice de sang ou autre envers son frère, qu’il s’en acquitte aujourd’hui, avant qu’il n’y ait plus de dinar et de dirham. S’il possède des bonnes actions, on lui en prendra, et s’il ne possède pas de bonnes actions, il prendra ses péchés qu’on jettera sur lui puis on le jettera en Enfer »…

    -Ne transgresse pas dans les litiges : Voici un rappel bénéfique et original sur un sujet épineux : les litiges et la saisie de la justice pour trancher entre les différentes parties. L’importance d’écrire les contrats et engagements, le témoignage, le principe de précaution et autres. Le Cheikh passe aussi en revue les différentes composantes d’un tribunal : le juge, les avocats, les parties, tous ont une responsabilité, un comportement et des principes islamiques à observer.

  • Le coffret « Remercie tes parents » contient un CD audio de 54 minutes et un livre de 52 pages.

    Dans ce coffret, votre enfant apprendra à reconnaitre la valeur et l’importance de ses parents.

    L’objectif étant de lui inculquer le respect et l’obéissance envers eux, ceci dès son plus jeune âge…

    –          Formulations et intonations conçues pour captiver l’attention de l’enfant,

    –          Un environnement sonore captivant : versets du Coran, effets et bruitages variés,

    –          Pour bien retenir : questions-réponses, définitions et « les bonnes manières du petit musulman ».

  • Le coffret « Tawhid, le message des Prophètes » contient un CD audio de 70 minutes et un livre de 52 pages.

    Dans ce coffret, votre enfant apprendra l’importance du Tawhid, message transmis par tous les Prophètes.

    Il découvrira que ce message est la clé qui le mènera au Paradis.

    –          Formulations et intonations conçues pour captiver l’attention de l’enfant,

    –          Un environnement sonore captivant : versets du Coran, effets et bruitages variés,

    –          Pour bien retenir : questions-réponses, définitions et « les bonnes manières du petit musulman ».

  • ALLAH et Son Messager, dans le Coran et la Sounnah ont appelés les musulmans à s’unir et ont interdit la division. L’union nous a été ordonnée et la désunion interdite. Il est important de rappeler ce fondement de base de nos jours, lorsque l’ont observe la désunion et la divergence qui ont touché la communauté musulmane. Mais cette union ne peut se produire qu’en s’unissant sur le Coran, sur la Sounnah prophétique et sur quoi étaient les compagnons du Prophète, et qu’après avoir jeté derrière nos dos les passions, les innovations religieuses, et les différentes déviances dogmatiques et méthodologiques qui ont touché cette noble communauté.

     

  • « Majmou’ at-Tawhid » est un ouvrage bilingue (arabe-français) qui regroupe les 11 épîtres sur le Tawhid de l’imam revivificateur de l’appel du Tawhid : Mohammed Ibn ‘Abd el-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-.

    Les 11 épîtres rassemblées dans cet ouvrage sont :

    -Les trois principes fondamentaux et leurs preuves

    -Le mérite de L’Islam

    -Kitâb at-Tawhîd (le Livre de l’Unicité)

    -Les quatre règles

    -Les annulatifs de l’Islam

    -Le dévoilement des ambiguïtés

    -Masâil el-Jâhiliyyah

    -La signification du Taghoût

    -Quatre questions au polythéiste

    -Sept obligations vis-à vis de l’acte prescrit

    -Six points du parcours prophétique

  • Épître morale ou l’épitre sur la thérapie des âmes, la purification des mœurs et le renoncement aux vilénies de l’imam Ibn Hazm al-Andalousi (456h) -RahimahuLLAH-.

  • Cette épître rassemble deux sujets fondamentaux:

    • L’avant partie d’un livre de Cheikh Sa’dî -RahimahuLLAH- intitulé:« al-Qawl as-Sadîd fî Maqâsid at-Tawhîd » qui est l’explication du célèbre « Kitâb at-Tawhîd » de Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-.
    • L’explication des plus beaux Noms d’ALLAH.
  • Sache, qu’ALLAH te fasse miséricorde, que cette vie est un champ de labour pour l’au-delà. Ce bas-monde n’est qu’un lieu de négoce où se trouve toutes sortes de marchandises que nous sommes sensés acquérir en guise de provisions (qui seront notre bénéfice dans l’au-delà).

    C’est par l’acquisition de ces provisions que les premiers musulmans se sont distingués, que les pieux ont connus le succès, que les véridiques ont réussi. Ceux qui ont oeuvré ont récolté les fruits de leurs efforts, alors que ceux qui ont proféré des mensonges se trouvent perdants.

  • « Médite -qu’ALLAH te fasse miséricorde- sur six points de la biographie prophétique et comprends les d’une bonne compréhension afin qu’ALLAH te fasse comprendre la religion des Prophètes pour que tu la suives, et te fasse comprendre la religion des polythéistes afin que tu t’en écartes, car beaucoup de gens considérés comme des monothéistes prétendent la religion, mais ne comprennent pas ces six points comme il faut. »

    Epître de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- avec l’explication du grand savant Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Cet ouvrage est l’explication de la célèbre épître « Kachf ac-Choubouhât » (le dévoilement des ambiguïtés) de Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-.

    Le pourquoi de la réalisation de ce livre ainsi que le thème abordé trouve toute sa raison pour réfuter les ambiguïtés par lesquelles certains polythéistes jetèrent la confusion sur le monothéisme dans l’Adoration.

    En effet, lorsque le Cheikh entreprit d’appeler à ALLAH et démontra que de nombreuses personnes pratiquaient le polythéisme majeur, certains ignorants se mirent en tête de semer le doute et la confusion dans les esprits. Ils prétendirent alors que l’auteur excommuniait les musulmans, loin de lui cette pensée; au contraire il n’excommuniait que celui qui réalisait un acte rendant mécréant, après que la preuve lui fut établie, ce n’est qu’alors qu’il l’excommuniait. Il voulut à travers ce livre dissiper ces ambiguïtés qui sèment le trouble et ainsi les réfuter -bien qu’elles soient dans leur arguties plus fragiles que le fil de l’araignée- et qui, malgré tout, les embrouillaient.

    L’auteur rédigea une introduction bénéfique qui montre la réalité de la religion des Messagers et ce à quoi ils appelèrent, ainsi que la véritable religion des polythéistes et leur positionnement; et ce, afin que la personne connaisse la réalité de leur religion lorsque des ambiguïtés apparaissent. Mais aussi, dans le but qu’elle sache qui est le plus en droit de se revendiquer de la religion des Messagers ou de celle des polythéistes. Il démontra enfin que les polythéistes de son époque n’étaient en fait que les partisans de la religion du polythéisme.

    Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH- expliqua ce livre et répondit aux différents arguments des polythéistes et de leurs pratiques.

  • Cet ouvrage est l’explication de la célèbre épître « Kachf ac-Choubouhât » (le dévoilement des ambiguïtés) de Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-.

    Le pourquoi de la réalisation de ce livre ainsi que le thème abordé trouve toute sa raison pour réfuter les ambiguïtés par lesquelles certains polythéistes jetèrent la confusion sur le monothéisme dans l’Adoration.

    En effet, lorsque le Cheikh entreprit d’appeler à ALLAH et démontra que de nombreuses personnes pratiquaient le polythéisme majeur, certains ignorants se mirent en tête de semer le doute et la confusion dans les esprits. Ils prétendirent alors que l’auteur excommuniait les musulmans, loin de lui cette pensée; au contraire il n’excommuniait que celui qui réalisait un acte rendant mécréant, après que la preuve lui fut établie, ce n’est qu’alors qu’il l’excommuniait. Il voulut à travers ce livre dissiper ces ambiguïtés qui sèment le trouble et ainsi les réfuter -bien qu’elles soient dans leur arguties plus fragiles que le fil de l’araignée- et qui, malgré tout, les embrouillaient.

    L’auteur rédigea une introduction bénéfique qui montre la réalité de la religion des Messagers et ce à quoi ils appelèrent, ainsi que la véritable religion des polythéistes et leur positionnement; et ce, afin que la personne connaisse la réalité de leur religion lorsque des ambiguïtés apparaissent. Mais aussi, dans le but qu’elle sache qui est le plus en droit de se revendiquer de la religion des Messagers ou de celle des polythéistes. Il démontra enfin que les polythéistes de son époque n’étaient en fait que les partisans de la religion du polythéisme.

    Cheikh Mohammed Ibn Ibrahim Ali Cheikh -RahimahuLLAH- expliqua ce livre et répondit aux différents arguments des polythéistes et de leurs pratiques.

  • Ce livre renferme les notions de la foi qui sont, en effet, les éléments les plus importants de la religion musulmane et les grands fondements de la vérité et de la certitude. Ceux-ci sont puisés du Livre d’ALLAH et de la Sounnah de Son Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    « Tout d’abord, j’ai commencé par définir la foi. En second lieu, j’ai cité ses fondements, ses éléments et ses origines. Et troisièmement, j’ai énuméré ses utilités, ses fruits, et les implications desdits fondements. »

  • Né en l’an 310 de l’Hégire, Ibn Abī Zayd fut le Cheikh des malikites du Maghreb. Son savoir et sa maîtrise des avis juridiques de l’imam Mālik Ibn Anas lui valut d’être surnommé par ses pairs : « Le petit Mālik ». Il composa plusieurs ouvrages dont sa célèbre Risālah – livre référence chez les malikites, encore étudié de nos jours – dans laquelle il résuma le rite malikite après y avoir consacré le tout premier chapitre aux fondements de la foi musulmane.
    Ce chapitre, également connu sous le nom de Mouqaddimatu-r-Risālah, compte parmi les écrits exposant le crédo des illustres imams de la communauté l’ayant précédé ou lui ayant succédé à l’instar des grands savants malikites de l’Andalousie tels qu’Ibn Abī Zamanīn, aṯ-Ṯalamankī ou Ibn ʿAbdi-l-Barr. D’autre part, les défenseurs de la Sounnah n’eurent de cesse, à travers les siècles, d’enseigner les paroles d’Ibn Abī Zayd afin de mettre en avant la saine croyance des Pieux Prédécesseurs.
    C’est donc avec plaisir que nous présentons aux lecteurs francophones la traduction de Mouqaddimatu-r-Risālah commentée par l’éminent savant de Médine, le Cheikh ʿAbdu-l-Mouẖsin al-ʿAbbād -HafizahuLLAH-. Il en résulte un livre qui se distingue par la richesse de ses arguments issus du Coran et de la Sounnah, agrémentés des explications des plus hautes autorités musulmanes (Ibn Abī-l-ʿIzz, Ibn H̱ajar, an-Nawawī, etc.).
    L’imam adh-Dhahabī écrivit au sujet d’Ibn Abī Zayd : « L’imam, l’éminent homme de science, l’exemple à suivre, le jurisconsulte, le savant des habitants du Maghreb. »

  • « Les Trois Principes Fondements – Oussoul Thalatha » a été écrit par le Cheikh, le rénovateur, Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-. C’est un ouvrage concis, mais complet dans le domaine de l’Unicité de la Seigneurie, de l’Unicité de l’Adoration, l’Alliance et le Désaveu, et d’autres sujets ayant trait à l’Unicité, qui est la plus noble des sciences et la plus élevée en degré. Le Cheikh l’a rédigé dans un style simple, accessible à tout lecteur, en appuyant ses dires par des preuves du Coran et de la Sounnah prophétique.

    Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz -RahimahuLLAH- nous explique, dans ce livre, cette célèbre épître et son enseignement se distingue par des explications précises, une compréhension profonde et par un style captivant et agréable.

  • La prière constitue l’épine dorsale de la religion, la plus grandiose des œuvres d’adorations apparentes et le second pilier de la confession musulmane. Dès lors, son accomplissement est l’une des plus importantes obligations individuelles qu’ALLAH a prescrites après la connaissance du Tawhîd.
    De nos jours, il n’échappe à personne que beaucoup d’individus ignorent la manière de prier du Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Cependant, le problème présent chez un nombre considérable de frères et de sœurs laissant apparaître le bien et la droiture, informés sur la description de la prière du Prophète et soucieux de s’en acquitter, réside dans leur méconnaissance de ses conditions ou obligations, voir même de ses piliers. Pire encore, ils sont ignorants des conditions liées à la pureté rituelle sans laquelle la prière ne peut être acceptée.
    L’écrit « Les conditions de la prière, ses piliers et ses obligations » est une épître concise de l’imam et réformateur, Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb -RahimahuLLAH- qui regroupe les conditions, les obligations et les piliers de la prière. Celle-ci symbolisant le second et plus important des piliers consécutif aux deux attestations de foi.
    Ce livre est donc des plus profitables et en particulier pour les débutants et le commun des musulmans.
    Le Cheikh ‘Abdel-Mouhsin el-‘Abbâd -HafizahuLLAH- a apporté à cet ouvrage bénéfique un commentaire condensé des plus distingués, précis, et instructifs.

  • L’imam Ahmad Ibn Hanbal -RahimahuLLAH- a, dans cet épître, exposé la voie des Gens de la Sounnah en mettant également en évidence la voie des gens de l’innovation, qui lui est contraire.

    Les fondements de la Sounnah consistent à s’attacher à la voie sur laquelle étaient les compagnons du Messager d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, à suivre leur exemple, et délaisser les innovations car toute innovation est égarement. Renoncer à s’asseoir avec les gens de la passion, délaisser toute polémique, débat et dispute dans ce qui touche à la religion.

  • La mission du croyant sur cette Terre est d’adorer son Créateur. Cette adoration ne peut se concrétiser que s’il connaît son Seigneur.

    Or, ALLAH se fait connaître à nous par Sa révélation qui nous informe, entre autres, des Noms et des Attributs du Maître de l’Univers.
    Ces Noms divins constituent la voie du cheminement spirituel des musulmans, car Ils permettent de mieux cerner la Transcendance divine et ainsi, de vouer le culte le plus parfait. Comprendre les Noms d’ALLAH, c’est mieux Le connaître et ainsi, mieux L’adorer.

    Cheikh ‘Abder-Rahman as-Sa’di -RahimahuLLAH- d’un grand nombre des Noms divins.

  • « Et ces paraboles, nous les citons aux gens afin qu’ils réfléchissent… » (Coran S.59 – V.21)

    Dans le Coran les paraboles consistent à établir une comparaison entre deux éléments analogues en réalisant un rapprochement entre l’abstrait et le concret ou entre deux éléments concrets afin d’en mettre un en évidence par apport à l’autre.

    Dans cet ouvrage l’imam Ibn el-Qayyim (751h) -RahimahuLLAH- nous explique ces paraboles, afin de bien les comprendre et de méditer dessus.

  • Il n’y a aucun doute que le bien le plus précieux qu’un homme puisse posséder ici-bas est le fait d’être musulman. Et comme tout bien précieux, il doit être préservé et protégé de tout ce qui pourrait le détériorer. Hors la pire chose pouvant nuire au fait d’être musulman, est le polythéisme et la mécréance.

    « Les Quatre Règles » (al-Qawâ’id al-Arba’) de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-, accompagné du commentaire de Cheikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Rajihi -HafizahuLLAH- met en évidence les caractéristiques des polythéistes, et éclaircit le réel Tawhid auquel ont appelé les Prophètes et Envoyés.

  • Cet ouvrage est l’explication de « Âdâb al-Mashyi ilâ as-Salât » écrit par Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-, ce livre contient:

    -le livre de la zakat, il comprend: (la zakat du bétail, des produits de la terre, de l’or et de l’argent, des marchandises, de la rupture du jeûne, l’acquittement de la zakat, les ayants droits, les aumônes surérogatoires),

    -le livre du jeûne, il comprend: (ce qui annule le jeûne et le jeûne surérogatoire),

    -le livre de la prière, il comprend: (la description de la prière, le rappel après la prière, ce qui est détestable au cours de la prière, les piliers, les obligations, les sunans, les prosternations de la distraction, etc.).

    Commenté par Cheikh Mohammed Ibn Ibrâhîm Ali Cheikh -RahimahuLLAH-.

  • « Les Trois Principes Fondements – Oussoul Thalatha » a été écrit par le Cheikh, le rénovateur, Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-. C’est un ouvrage concis, mais complet dans le domaine de l’Unicité de la Seigneurie, de l’Unicité de l’Adoration, l’Alliance et le Désaveu, et d’autres sujets ayant trait à l’Unicité, qui est la plus noble des sciences et la plus élevée en degré. Le Cheikh l’a rédigé dans un style simple, accessible à tout lecteur, en appuyant ses dires par des preuves du Coran et de la Sounnah prophétique.

    Cheikh ‘Abder-Rahman Ibn Mohammed Ibn Qâsim -RahimahuLLAH- nous explique, dans ce livre, cette célèbre épître.

    Cette explication est considérée comme la première explication écrite des trois fondements. En plus d’être parmi les premières explications, elle se distingue par sa clarté et sa simplicité, comme l’auteur eut pour habitude de faire ses ouvrages. Ce dernier fut un grand savant de la communauté, préoccupé par la recherche et l’écrit des ouvrages bénéfiques.

  • Explication des « Trois fondements » d’après le grand savant Cheikh Ibn el-‘Otheymin -RahimahuLLAH-: Cet ouvrage, est le commentaire d’une épître écrite par l’un des réformateurs du douzième siècles de l’Hégire, le Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-. Elle est destinée tant au commun des musulmans qu’aux étudiants de sciences religieuses et traite des trois fondements sur lesquels tout être humain sera interrogé:

    Qui est ton Seigneur? Quelle est ta religion? Qui est ton Prophète?

    Ces trois questions seront posées à tout être humain dans sa tombe, là où personne ne pourra l’assister. Il ne sera donné qu’aux seuls véritables croyants d’y répondre correctement avec la permission d’ALLAH.

    Les réponses à ces questions constituent les trois fondements du dogme islamique, dont tous les musulmans doivent être convaincus et qu’ils doivent connaître les détails.

    Puisse ALLAH -Le Grand, Le Puissant- nous affermir dans ce monde et dans l’autre par une parole ferme et véridique, et nous guider vers le droit chemin.

  • Ce hadîth est le premier hadîth dans le Livre de la Foi dans l’Authentique de Mouslim. Il y a une histoire à propos de la narration de ce hadîth qui a été rapportée: d’après Yahyâ Ibn Ya’mar qui a dit:

    « Le premier qui a parlé sur la prédestination dans la ville de Basorah est Ma’bad al-Jouhanî ; nous partîmes moi et Khâlid Ibn ‘Abder-Rahmân al-Himyarî en pèlerinage ou en ‘omrah.

    On se dit : Si nous rencontrions l’un des Compagnons du Messager d’ALLAH nous pourrions le questionner au sujet de ce que ceux-là disent au sujet de la prédestination. (ALLAH) nous facilita la rencontre de ‘AbdALLAH Ibn ‘Omar Ibn al-Khattâb qui entrait dans la mosquée. Nous nous plaçâmes tous deux, moi et mon compagnon, à ses côtés l’un à sa droite et l’autre à sa gauche et je me doutais que mon ami me laisserait à moi la responsabilité de parler. Je dis alors : ‘’Ô Abou ‘Abder-Rahmân  ! Il y a des gens qui sont apparus chez nous qui lisent le Coran et cherchent la science (et il en cita d’autres parmi leurs caractéristiques) et ils prétendent qu’il n’y a pas de prédestination et qu’ALLAH ne sait les choses qu’après qu’elles arrivent’’. Il répondit (‘AbdALLAH Ibn ‘Omar) : ‘’Si tu les rencontres, fais leur savoir que je suis innocent d’eux et qu’ils sont innocents de moi ! Et par Celui par Lequel ‘AbdALLAH Ibn ‘Omar jure, si l’un d’entre eux venait à donner en aumône l’équivalent de la montagne d’Ouhoud en or, ALLAH n’accepterait pas cela de lui jusqu’à ce qu’il croit en la prédestination !’’…

    Explication de ce grand hadith par le noble savant Cheikh ‘Abdel-Mouhsin el-‘Abbâd -HafizahuLLAH-.

  • ALLAH a créé Adam et Eve, et a donné à chacun d’eux des droits et des devoirs. Mais l’ignorance, l’éloignement des hommes vis-à-vis de la religion d’ALLAH, et l’attachement aveugle aux coutumes ont conduit à négliger, voire à bafouer de nombreux droits qu’ALLAH a accordés aux femmes.
    Cet ouvrage clair et concis se veut donc un rappel, à la lumière du Coran et de la Sounnah, adressé à tous les membres de la communauté afin qu’ils respectent et fassent respecter ces droits.
    Sommaire:

    – Les droits de la fille sur son père
    – Ne pas être mécontent lorsqu’on annonce la naissance d’une fille
    – Enterrer les filles vivantes est un grand péché
    – Le mérite à élever des filles
    – (A la naissance) frotter le palais et donner un nom
    – La recommandation du sacrifice à l’occasion d’une naissance
    – L’obligation de pourvoir aux besoins des filles
    – Le mérite de cette aumône
    – La recommandation d’embrasser et de jouer avec ses filles
    – L’équité entre les enfants
    – Instruire et éduquer la fille
    – Lorsque la fille atteint l’âge du mariage
    – Qui sont les bons prétendants ?
    – Proposer une femme aux gens de bien
    – L’exagération dans la dot
    – Demander l’accord de la femme pour le mariage
    – Nullité du mariage forcé
    – Epouser une orpheline
    – On ne peut marier l’orpheline qu’avec son accord
    – Le père doit conseiller sa fille après le mariage
    – Le père doit rendre visite à sa fille
    – Les droits de l’épouse sur son mari
    – L’obligation de la dot
    – Les conditions du mariage et le mérite de celui qui respecte ces conditions
    – L’obligation de pourvoir aux besoins de l’épouse et de la loger
    – La bonne cohabitation et le bon comportement
    – Le droit au logement et la cohabitation
    – Dévoiler les secrets de l’épouse
    – Les pratiques sexuelles interdites
    – L’interdiction de la sodomie
    – Instruire et éduquer l’épouse
    – Les étapes dans l’éducation
    – Où doit-on s’écarter de son épouse ?
    – L’interdiction absolue de frapper le visage
    – Répondre à leurs interrogations sans les mépriser
    – Etre doux avec son épouse
    – S’embellir pour son épouse
    – Aider son épouse dans les tâches ménagères
    – La jalousie de l’époux pour son épouse
    – Parmi les droits de l’épouse
    – La polygamie
    – Chaque épouse doit disposer d’un lieu privatif
    – Que doit faire l’époux le lendemain de la nuit de noce
    – Combien de temps doit-on rester avec la jeune fille et la femme qui se remarie après les noces
    – L’obligation d’être juste dans le partage entre les épouses
    – Le mari doit donner son jour à l’épouse malade, en état de menstrues ou autre
    – Le mari ne peut quitter de nuit la maison de celle qui chez qui il réside pour une autre de ses épouses, sauf en cas de nécessité
    – A propos de l’équité
    – L’équité dans l’affection et les rapports intimes n’est pas obligatoire
    – L’obligation d’être équitable dans les dépenses
    – L’équité des salafs
    – Tirer au sort pour le voyage
    – Les disputes entre les épouses
    – Prendre à charge et loger la femme divorcée
    – Prendre en charge la femme divorcée enceinte
    – Les biens dont peut jouir la femme divorcée
    – Recommandations du Prophète en faveur des femmes
    – Les droits de la mère sur ses enfants
    – L’obéissance aux parents est prioritaire sur le djihad et l’émigration
    – L’autorisation des parents pour partir rechercher la science
    – Demander l’autorisation des parents pour entrer chez eux
    – Les fruits de l’obéissance
    – La meilleure des obéissances
    – Rompre les liens de parenté fait partie des grands péchés
    – Les droits de la femme sur ses Mahârims
    – Le maintien des liens de parenté
    – L’obéissance due à la tante maternelle
    – Le droit à l’héritage de la femme
    – Les femmes et la science
    – Ce que l’on peut apprendre des femmes
    – Ordonner le bien et interdire le mal
    – Les croyantes et croyants sont alliés les uns des autres, dans les limites de la Législation
    – Le salut des hommes envers les femmes
    – Il n’y a d’obéissance que dans le bien
    – La mixité et ses méfaits
    – La douceur du Prophète avec les femmes

  • La préoccupation de l’enfant, dès son plus jeune âge, son éducation saine et l’enseignement des règles de sa religion auront sur lui un impact immense tout au long de sa vie.

    Il y a des règles juridiques qu’il nous incombe à tous de connaître et de mettre en pratique et qui sont en relation avec les enfants qui n’ont pas encore atteints l’âge de la puberté, qu’ils soient des filles ou des garçons. Il convient à toute personne, à qui ALLAH donne la tutelle d’un enfant, d’apprendre ces points autant que possible.

    Ainsi, tu trouveras, dans cet ouvrage, des fatwas émises par certains érudits contemporains, sur des sujets qui ont trait à l’enfant, de sa naissance jusqu’à sa puberté.

  • Le Cheikh Mohammed Nâsir ad-Dîn el-Albani -RahimahuLLAH- est un savant qui a marqué le 20ème siècle. Erudit, Mouhaddith, sa contribution au patrimoine de la Sounnah prophétique est immense.

    Il a émis un nombre incalculable de fatawas (d’avis juridiques) sur des questions classiques et actuelles. Voici entre vos mains quelques-une de ces nombreuses fatawas sur des thèmes variés:

    Voici les 15 thèmes que l’auteur met en avant dans cet ouvrage:

      • Fatawas concernant le dogme islamique.
      • Prêche et minhâj.
      • Fatawas sur les sciences du hadith.
      • Fatawas concernant la prière.
      • Fatawas concernant le jeûne.
      • Fatawas concernant la zakât.
      • Fatawas sur le pèlerinage et la ‘omra.
      • Les transactions commerciales.
      • Vêtements et pratiques naturelles.
      • Fatawas sur les aliments.
      • Fatawas sur le divorce et l’héritage.
      • Fatawas sur les pratiques conformes à la Sounnah et les innovations.
      • Fatawas sur le dhikr et les invocations.
      • Fatawas sur la distraction permise et la distraction prohibée.
      • Fatawas concernant les femmes.
      • Fatawas diverses.
  • Les fatawas sur le jeûne se trouvant dans ce petit recueil répondent aux questions essentielles que peuvent se poser les musulmans, pendant le mois béni de Ramadan et en dehors de celui-ci.

    Ces fatawas ont été énoncées par les plus grands savants d’Arabie Saoudite, ce qui les créditent d’une solide légitimité: Cheikh Ibn Bâz, Cheikh Ibn el-‘Otheimin, Cheikh ‘AbdALLAH Ibn el-Jibrîn, le comité permanent des savants de l’Ifta d’Arabie Saoudite -RahimahumALLAH-.

  • Livre compilé (en 2 volumes) par les fatawas de l’Erudit Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el-‘Otheimin -RahimahuLLAH-. Les fatawas (avis religieux ou juridiques) traitent des cinq piliers de l’Islam qui sont:

    -la Double Attestation de Foi (le dogme islamique = ‘Aqidah),
    -la Prière,
    -le Jeûne,
    -la Zakat,
    -le Pèlerinage à La Mecque (Hajj).

    Le tout sous forme de questions/réponses (540 au total).

  • Questions/Réponses sur des sujets liés aux convertis et à ceux qui débutent en Islam par les plus grands savants de notre époque:

    – Les savants du comité permanent de l’IFTA (en Arabie-Saoudite),

    – Cheikh as-Sa’di,

    – Cheikh Mohammed Ibn Ibrahim Ali Cheikh,

    – Ibn Bâz,

    – Cheikh Ibn el-‘Otheimin,

    – Cheikh el-Fawzan.

    Inclus les conseils de Cheikh el-Albani à un converti.

  • 2 volumes de plus de 2500 pages. Réponses des plus grands savants aux problèmes contemporains.

    Cet ouvrage méritoire réunit un ensemble considérable de fatwas utiles pour toute la famille musulmane. Ces fatawas sont données par les grands savants tels que : Cheikh al-Fawzan, Cheikh Al ‘Othaymin, Cheikh Ibn Bâz, Cheikh Ibn Jibrin…

  • Est-il permis au musulman d’acquérir la nationalité française? Peut-il se marier avec une chrétienne? A-t-il le droit de fêter Noël? Comment les musulmans d’Occident doivent-ils fixer le début et la fin du mois de Ramadan ? La circoncision est-elle obligatoire pour les nouveaux convertis? Autant de questions que chaque musulman d’Occident est amené à se poser et auxquelles répondent les plus grands savants contemporains (Cheikh Ibn Bâz, Cheikh el-‘Otheimin, Cheikh el-Fawzan, etc.)

    Cet ouvrage est d’autant plus important que les musulmans francophones vivent le plus souvent dans des sociétés dépourvues de muftis -dignes de ce nom- qui puissent les orienter par leurs fatwas.

    Les fatwas sélectionnées concernent les problèmes rencontrés par les musulmans dans la manière de vivre leur islam en Occident, et dans leurs relations avec les non musulmans.

    Nous espérons donc que ce modeste ouvrage aidera les musulmans résidant en dehors de leurs terres à pratiquer leur religion de la manière la plus conforme aux prescriptions islamiques, et qu’il permettra à chacun de comprendre les enjeux et risques pour leur pratique, que représentent leur présence dans ces pays, pour eux et, plus encore, pour leurs descendants.

  • Pour ceux qui viennent de rentrer dans l’Islam, nous leur présentons ce livre, sous le titre de: « Fatwas destinées aux nouveaux musulmans ».

    Il vous aidera à répondre à quelques unes de vos questions pour vos premiers pas…

  • Ceci est la traduction de chapitre d’un livre de référence « Kitab al-Jâmi' » de l’imam Ibn ‘Abdel-Barr (463h) -RahimahuLLAH-. Un ouvrage dans lequel sont énumérés, avec un style simple et concis, un ensemble de bonnes manières.

  • « Guide des hommes doués d’intelligence pour connaître le Fiqh par les chemins les plus rapides et les moyens les plus simples. Le présent ouvrage se veut être une orientation claire et facile à lire, destiné à tous ceux qui souhaitent obtenir des réponses aux questions qui reviennent le plus fréquemment en matière de jurisprudence islamique.

    De nombreuses réponses traitent de plusieurs sujets de jurisprudence (Fiqh) à la fois, et détaillent les fondements sur lesquels elles s’appuient afin d’éclairer le lecteur sur les références et les sources mobilisées ainsi que sur les justifications et les règles qui en sont déduites.

    Nous avons généralement retenu l’avis majoritaire chez les savants hanbalites contemporains. Toutefois, quand il existe un autre avis plus proche de la vérité, nous l’avons cité et authentifié, puis nous avons reproduit succinctement les preuves correspondant à chaque avis. »

  • Guidée du Prophète Mohamed dans son Culte, ses Transactions et sa Morale, 30 exemples du bon exemple tirés de sa biographie. Sélections faites de l’ouvrage « Zâd al-Ma’âd » (Provisions pour l’au-delà) de l’illustre imam Ibn el-Qayyim.

    L’auteur est professeur des études islamiques à l’université du roi Saoud (à Riyad -Arabie Saoudite).

  • Un guide concis pour les visiteurs d’al-Madinah, ce livre en résumé:

    – Evoque les différents aspects d’al-Madinah al-Mounawwarah et enregistre les événements historiques les plus importants ayant un effet direct sur l’établissement, la sacralité et le poids religieux d’al Madinah.

    – Jette la lumière sur les sites les plus importants, d’al-Madinah, tels que la Mosquée du Prophète, celle de Qoubâ, le mont d’Ouhoud, le cimetière d’al-Baki3, etc.

    – Enregistre les extensions de la Mosquée Sacrée qui eurent lieu depuis le temps de Mohammad (Saw) jusqu’à l’époque Saoudienne.

    – A la fin du livre, il y a un appendice sur les organisations de charité, les bibliothèques d’al-Madinah et le complexe du roi Fahd pour l’impression du Saint Coran.

  • Lorsque nous observons l’état actuel des musulmans, nous pouvons constater qu’ils ont été envahis par toutes sortes d’idéologies empoisonnées.

    Dans ce livre, le Cheikh Mohammed Amân al-Jâmi -RahimahuLLAH-, ancien doyen de l’université islamique de Médine, s’est efforcé de clarifier la vérité. Il y explique l’importance de la croyance d’Ahl as-Sounnah et met au grand jour la division de la communauté en différentes sectes.

    Leurs origines, leur fondateur, le contexte historique et politique de leur émergence. Il explique aussi comment sont apparus des hommes sincères, des savants véridiques qui ont fait jaillir la vérité.

    Des pages de notre histoire contées dans un style entraînant.

  • Ce livre traite dans un style facile et agréable des biographies des Prophètes et Messagers d’ALLAH, depuis Adam jusqu’à ‘Issâ (Jésus). Cet ouvrage s’est imposé, comme une référence dans les milieux de l’Islam, pour la connaissance de la vie des Messagers d’ALLAH, aussi bien ceux qui sont cités dans le Coran que d’autres.

    Tiré du grand ouvrage du célèbre exégèse et historien musulman l’imam Ibn Kathir (774h) -RahimahuLLAH- « al-Bidâyah wan-Nihâyah ».

  • La biographie des savants musulmans a son importance. En effet, en plus du côté historique, il y a dans la vie des savants un exemple de foi, de piété, de comportements et de conduite qui ne peuvent qu’être utiles et bénéfiques pour le commun des croyants. Autrement dit, il y a dans la vie des savants des leçons à tirer. Cette biographie est celle du célèbre théologien traditionaliste Taqi ad-Dîn Ahmad Ibn Taymiya (758h) -RahimahuLLAH-. Sa personnalité, son savoir, sa vie remplie d’évènements et d’épreuves, et son œuvre font de lui un être hors du commun.

    Aimé par certains, détesté par d’autres, une chose est sure : Ibn Taymiya a marqué son époque et les époques postérieures. Il reste pour beaucoup une référence religieuse incontournable. Son nom est inscrit, non seulement  dans l’histoire de la communauté islamique, mais aussi dans l’histoire de l’humanité toute entière.

  • Cet imagier va permettre aux tout-petits de partir à la découverte de différents fruits et légumes aux travers de belles images.

    Chaque mot étant écrit en arabe, en français et en phonétique (pour s’entrainer à la prononciation), ce livre est idéal pour l’apprentissage de ces premiers mots.

  • Cet imagier permet aux tout-petits de découvrir les nombres, les couleurs, la nature, les contraires et les formes. Cela en fait un formidable outil d’initiation à la langue arabe.

    Chaque mot est écrit en arabe, en français et en phonétique pour faciliter la prononciation.

  • Dans ce livre, le lecteur trouvera plusieurs pratiques illicites dont l’interdiction est avérée dans la Loi islamique, accompagnées des preuves puisées dans le Coran et la Sounnah. Il s’agit d’interdits dont la pratique s’est propagée parmi beaucoup de musulmans.

    Ce livre a été revu et annoté par l’éminent savant Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

  • Étant donné que les rêves et les songes sont des sujets de conversation récurrents et laissent beaucoup de gens perplexes face à ce qu’ils ont pu y voir, et comme beaucoup ignorent l’attitude adéquate à adopter vis-à-vis de ces rêves, l’auteur a décidé de consacrer ces quelques pages à l’explication de comportements qui leur sont bienséants et aux règles religieuses qui s’y rapportent. Il est à noter que le texte se présente sous la forme de paragraphes successifs à travers lesquels le lecteur passera d’un verset à un hadith puis à une anecdote ensuite à un conseil puis à une sagesse afin que la lecture soit attrayante et le motive à la poursuivre jusqu’au bout.

  • Un ouvrage important abordant plusieurs facettes du Fiqh (la jurisprudence islamique). L’auteur, se penche sur des points importants de cette noble science : le musulman face aux quatre écoles, l’évolution de la jurisprudence, le musulman face à la divergence, etc.

    Un ouvrage utile avant de s’approfondir davantage dans la science du Fiqh, car il armera l’étudiant d’outils et de notions indispensables lors de ses recherches dans les ouvrages de la jurisprudence et du droit musulman. Il apprendra notamment les grandes étapes de l’histoire du Fiqh et les différentes écoles et personnalités qui ont marqué son évolution. Il apprendra également à comprendre qu’est ce que la divergence dans le Fiqh et comment se comporter face à celle-ci.

  • Dans ce petit livre « La forteresse du musulman (Hisn al-Mouslim) » vous trouverez les invocations tirées du Coran et de la Sounnah, ce livre n’est plus a présenté.

    Certes, l’invocation représente la dévotion comme l’a rappelé le Prophète. Elle est la citadelle du croyant, un refuge contre Satan, l’arme pour repousser les nuisances et dissiper les calamités. Bienheureux est celui qui compte ALLAH à ses cotés et qui vit sous Sa protection, Son amour, Son assistance et Son secours. Bienheureux aussi ceux qu’ALLAH a permis de L’évoquer souvent, en prenant exemple sur le Prophète qui avait l’habitude d’évoquer ALLAH dans toutes les circonstances de sa vie.

  • J’apprends à prier comme le Prophète (Paix et bénédictions soient sur lui) – Manuel complet, pratique et illustré en couleurs, en français/arabe/phonétique.

    Après l’attestation de foi, la prière est le plus important des piliers de l’Islam. Apprendre à l’accomplir correctement est un devoir. Cependant, il est regrettable de constater que de très nombreux ouvrages, dans ce domaine, contiennent des informations erronées et contraires à la tradition authentique du Prophète (paix et bénédictions soient sur lui).

    Le lecteur pourra utiliser ce manuel sans crainte de commettre des actes innovés dans sa prière.

    Le livre est accompagné d’illustrations pour permettre aux jeunes et aux moins jeunes, filles et garçons, d’y apprendre leur prière.

    Toutes les invocations ont été traduites et transcrites en phonétique pour rendre leur étude accessible à tous.

  • Nous vous faisons découvrir ce très beau livre pour enfants: “J’apprends la purification”. Comme son titre l’indique, ce livre est destiné à faciliter l’apprentissage des ablutions aux enfants musulmans.

    Très soigné, les dessins sont de belle qualité. Les visages n’ont pas été dessinés conformément aux ordres du Prophète –salla ALLAHu a’leyhi wa sallam-. Ludique et à la fois très simple, voici un très bon livre pour nos enfants.

    Chaque étape des ablutions est décrite et expliquée par un dessin et un petit texte. Non seulement les ablutions y sont expliquées, mais aussi le Ghusl (les grandes ablutions), le Tayammum (les ablutions sèches), ce qui annule les ablutions et bien d’autres.

    Deux versions du livre « J’apprends la purification » existent, celle pour garçon (où un garçon est représenté en dessin) et celle pour fille (où une fille est représentée en dessin). Voici ici la version pour fille.

  • Nous vous faisons découvrir ce très beau livre pour enfants: “J’apprends la purification”. Comme son titre l’indique, ce livre est destiné à faciliter l’apprentissage des ablutions aux enfants musulmans.

    Très soigné, les dessins sont de belle qualité. Les visages n’ont pas été dessinés conformément aux ordres du Prophète –salla ALLAHu a’leyhi wa sallam-. Ludique et à la fois très simple, voici un très bon livre pour nos enfants.

    Chaque étape des ablutions est décrite et expliquée par un dessin et un petit texte. Non seulement les ablutions y sont expliquées, mais aussi le Ghusl (les grandes ablutions), le Tayammum (les ablutions sèches), ce qui annule les ablutions et bien d’autres.

    Deux versions du livre « J’apprends la purification » existent, celle pour garçon (où un garçon est représenté en dessin) et celle pour fille (où une fille est représentée en dessin). Voici ici la version pour fille. + le CD.

  • Nous vous faisons découvrir ce très beau livre pour enfants: “J’apprends la purification”. Comme son titre l’indique, ce livre est destiné à faciliter l’apprentissage des ablutions aux enfants musulmans.

    Très soigné, les dessins sont de belle qualité. Les visages n’ont pas été dessinés conformément aux ordres du Prophète –salla ALLAHu a’leyhi wa sallam-. Ludique et à la fois très simple, voici un très bon livre pour nos enfants.

    Chaque étape des ablutions est décrite et expliquée par un dessin et un petit texte. Non seulement les ablutions y sont expliquées, mais aussi le Ghusl (les grandes ablutions), le Tayammum (les ablutions sèches), ce qui annule les ablutions et bien d’autres.

    Deux versions du livre « J’apprends la purification » existent, celle pour garçon (où un garçon est représenté en dessin) et celle pour fille (où une fille est représentée en dessin). Voici ici la version pour garçon.

  • Nous vous faisons découvrir ce très beau livre pour enfants: “J’apprends la purification”. Comme son titre l’indique, ce livre est destiné à faciliter l’apprentissage des ablutions aux enfants musulmans.

    Très soigné, les dessins sont de belle qualité. Les visages n’ont pas été dessinés conformément aux ordres du Prophète –salla ALLAHu a’leyhi wa sallam-. Ludique et à la fois très simple, voici un très bon livre pour nos enfants.

    Chaque étape des ablutions est décrite et expliquée par un dessin et un petit texte. Non seulement les ablutions y sont expliquées, mais aussi le Ghusl (les grandes ablutions), le Tayammum (les ablutions sèches), ce qui annule les ablutions et bien d’autres.

    Deux versions du livre « J’apprends la purification » existent, celle pour garçon (où un garçon est représenté en dessin) et celle pour fille (où une fille est représentée en dessin). Voici ici la version pour garçon. + le CD.

  • Un livre pour les petits afin de les initier à l’apprentissage des premières phrases en arabe et en français. A travers cet imagier, votre enfant va tout simplement prendre conscience qu’il existe un lien entre une phrase et son illustration.

    Votre enfant sera ainsi capable de :

    –  Reconnaître les objets de la mer,

    –  Apprendre le vocabulaire,

    –  Associer la phrase et son illustration,

    Optimisé pour les enfants de 3-7 ans, cet imagier est accompagné de jeux, de coloriages et de questions en fin de livre afin d’évaluer votre enfant et vous assurer qu’il a bien retenu les phrases associées aux objets de la mer, aussi bien en arabe qu’en français !

    Elaboré avec l’avis de professionnels de l’enfance : pédagogie, illustration et vocabulaire.

    Grâce à cet imagier richement illustré, l’apprentissage et la lecture des phrases en arabe et en français sera un plaisir pour vos enfants de 3 à 7 ans.

  • Un livre pour les petits afin de les initier à l’apprentissage des premières phrases en arabe et en français. A travers cet imagier, votre enfant va tout simplement prendre conscience qu’il existe un lien entre une phrase et son illustration.

    Votre enfant sera ainsi capable de :

    –  Reconnaître les objets de la mosquée,

    –  Apprendre le vocabulaire,

    –  Associer la phrase et son illustration,

    Optimisé pour les enfants de 3-7 ans, cet imagier est accompagné de jeux, de coloriages et de questions en fin de livre afin d’évaluer votre enfant et vous assurer qu’il a bien retenu les phrases associées aux objets de la mosquée, aussi bien en arabe qu’en français !

    Elaboré avec l’avis de professionnels de l’enfance : pédagogie, illustration et vocabulaire.

    Grâce à cet imagier richement illustré, l’apprentissage et la lecture des phrases en arabe et en français sera un plaisir pour vos enfants de 3 à 7 ans.

  • Un livre pour les petits afin de les initier à l’apprentissage des premières phrases en arabe et en français. A travers cet imagier, votre enfant va tout simplement prendre conscience qu’il existe un lien entre une phrase et son illustration.

    Votre enfant sera ainsi capable de :

    –  Reconnaître les métiers,

    –  Apprendre le vocabulaire,

    –  Associer la phrase et son illustration,

    Optimisé pour les enfants de 3-7 ans, cet imagier est accompagné de jeux, de coloriages et de questions en fin de livre afin d’évaluer votre enfant et vous assurer qu’il a bien retenu les phrases associées aux métiers, aussi bien en arabe qu’en français !

    Elaboré avec l’avis de professionnels de l’enfance : pédagogie, illustration et vocabulaire.

    Grâce à cet imagier richement illustré, l’apprentissage et la lecture des phrases en arabe et en français sera un plaisir pour vos enfants de 3 à 7 ans.

  • Un livre pour les petits afin de les initier à l’apprentissage des premières phrases en arabe et en français. A travers cet imagier, votre enfant va tout simplement prendre conscience qu’il existe un lien entre une phrase et son illustration.

    Votre enfant sera ainsi capable de :

    –  Reconnaître les vêtements,

    –  Apprendre le vocabulaire,

    –  Associer la phrase et son illustration,

    Optimisé pour les enfants de 3-7 ans, cet imagier est accompagné de jeux, de coloriages et de questions en fin de livre afin d’évaluer votre enfant et vous assurer qu’il a bien retenu les phrases associées aux vêtements, aussi bien en arabe qu’en français !

    Elaboré avec l’avis de professionnels de l’enfance : pédagogie, illustration et vocabulaire.

    Grâce à cet imagier richement illustré, l’apprentissage et la lecture des phrases en arabe et en français sera un plaisir pour vos enfants de 3 à 7 ans.

  • Un livre pour les petits afin de les initier à l’apprentissage des premiers mots en arabe et en français. A travers cet imagier, votre enfant va tout simplement prendre conscience qu’il existe un lien entre un mot et son illustration.

    Votre enfant sera ainsi capable de :

    –  Reconnaître les animaux,

    –  Apprendre le vocabulaire,

    –  Associer le mot et l’animal qui lui convient,

    Optimisé pour les enfants de 2-6 ans, cet imagier est accompagné de jeux, de coloriages et de questions en fin de livre afin d’évaluer votre enfant et vous assurer qu’il a bien retenu les mots associés aux animaux, aussi bien en arabe qu’en français !

    Elaboré avec l’avis de professionnels de l’enfance : pédagogie, illustration et vocabulaire.

    Grâce à cet imagier richement illustré, l’apprentissage et la lecture des mots en arabe et en français sera un plaisir pour vos enfants de 2 à 6 ans.

  • Un livre pour les petits afin de les initier à l’apprentissage des premiers mots en arabe et en français. A travers cet imagier, votre enfant va tout simplement prendre conscience qu’il existe un lien entre un mot et son illustration.

    Votre enfant sera ainsi capable de :

    –  Reconnaître les fruits,

    –  Apprendre le vocabulaire,

    –  Associer le mot et le fruit qui lui convient,

    Optimisé pour les enfants de 2-6 ans, cet imagier est accompagné de jeux, de coloriages et de questions en fin de livre afin d’évaluer votre enfant et vous assurer qu’il a bien retenu les mots associés aux fruits, aussi bien en arabe qu’en français !

    Elaboré avec l’avis de professionnels de l’enfance : pédagogie, illustration et vocabulaire.

    Grâce à cet imagier richement illustré, l’apprentissage et la lecture des mots en arabe et en français sera un plaisir pour vos enfants de 2 à 6 ans.

  • Un livre pour les petits afin de les initier à l’apprentissage des premiers mots en arabe et en français. A travers cet imagier, votre enfant va tout simplement prendre conscience qu’il existe un lien entre un mot et son illustration.

    Votre enfant sera ainsi capable de :

    –  Reconnaître les légumes,

    –  Apprendre le vocabulaire,

    –  Associer le mot et le légume qui lui convient,

    Optimisé pour les enfants de 2-6 ans, cet imagier est accompagné de jeux, de coloriages et de questions en fin de livre afin d’évaluer votre enfant et vous assurer qu’il a bien retenu les mots associés aux légumes, aussi bien en arabe qu’en français !

    Elaboré avec l’avis de professionnels de l’enfance : pédagogie, illustration et vocabulaire.

    Grâce à cet imagier richement illustré, l’apprentissage et la lecture des mots en arabe et en français sera un plaisir pour vos enfants de 2 à 6 ans.

  • En écrivant ce livre, l’auteur qui a étudié avec son mari auprès de Cheikh al-‘Othaymin a fourni un effort louable et méritoire.

    « Les responsabilités des éducateurs sont nombreuses pour ce qui est de l’éducation des enfants, qu’il s’agisse de leur éducation spirituelle, éthique, intellectuelle, physique, psychologique ou sociale. Il n’en fait pas l’ombre d’un doute que ces responsabilités sont des plus importantes du point de vue de l’éducation de l’enfant et de sa formation. Et il est inutile de décrire la joie des parents lorsqu’ils récolteront le fruit de la bonne éducation qu’ils ont prodiguée à leurs enfants. Cependant comment inculquer à nos enfants cette éducation selon ses différents aspects? Et quels sont les moyens qui nous aideront à l’enraciner en eux? C’est pour répondre à ces questions que j’ai écrit ce modeste ouvrage traitant des moyens à mettre en oeuvre pour une éducation influente et efficace des enfants en particulier, et d’autres individus en général, par la volonté d’ALLAH, afin que les éducateurs puissent suivre cette méthode et la mettre en pratique. Et je suis d’avis que l’on peut classer ces moyens en huit catégories différentes que j’ai déduites des ouvrages traitant de l’éducation islamique:

    1) J’éduque mon enfant en étant pour lui un modèle,

    2) J’éduque mon enfant en l’exhortant,

    3) J’éduque mon enfant en l’habituant aux principes religieux,

    4) J’éduque mon enfant en étant attentif à son évolution,

    5) J’éduque mon enfant par la récompense et la punition,

    6) J’éduque mon enfant en lui permettant de dépenser son énergie,

    7) J’éduque mon enfant en occupant son temps libre,

    8) J’éduque mon enfant à travers les événements du quotidien. »

  • Trouvez la suite des versets avec Hâfizh Al Qur’ân !

    Hâfizh Al Qur’ân, c’est le jeu idéal pour vérifier sa parfaite connaissance des versets du Coran.

    Ce jeu de cartes fait le tour des sourates de Juz ‘Amma. Toute personne, adulte comme enfant, pourra y jouer en choisissant entre les niveaux « facile » et « difficile ». Il peut se jouer en équipes.

    Hafizh Al-Qur’ân accompagnera l’apprentissage du Coran au sein de la famille, des écoles coraniques, des associations musulmanes, etc. Le Prophète a dit « Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne ».

  • Qui ne connaît pas le jeu de 7 familles ? Un jeu de carte indémodable présenté ici dans une petite boite, avec une notice bien expliquée et des illustrations de toute beauté. Famille animaux, insectes, univers, durée, couleurs, organes, fruits et légumes, tous ces mots sont mentionnés dans le Coran avec leurs références.

    Le jeu des sept familles dans le Coran permet à vos enfants de découvrir plusieurs mots mentionnés dans le Coran. Il leur offre l’occasion d’apprendre ces mots en français et en arabe. Il permet donc de faciliter l’apprentissage de façon ludique. Les mots concernés sont ainsi transcrits en phonétique avec leurs références coraniques.

    De plus la variante de ce jeu incite vos enfants à acquérir une bonne prononciation des noms en arabe.

  • Du fait de son refus d’accepter l’identité des musulmans, la France prône un modèle d’intégration-assimilation où l’appartenance religieuse de la communauté musulmane est refoulée de l’espace public.

    L’ensemble des fractions politiques se battent pour imposer leur propre vision de l’intégration des musulmans, une monoculture est ainsi largement promue pour imposer une hégémonie culturelle et éradiquer la culture musulmane qui est considérée comme inférieure et dépendante de la « über-culture » laïque.

    La politique d’acculturation que mène la France est avant tout basée sur un mépris de l’autre, elle trouve ses racines dans l’expédition coloniale de Napoléon en Égypte (1798-1801) qui mit en place des structures dites musulmanes et entièrement manipulables pour contraindre les musulmans à s’aligner sur les valeurs françaises.

    L’aventure de Bonaparte en Égypte annonça une nouvelle phase dans l’histoire de l’occidentalisation de la culture musulmane. En effet, cette dynamique s’est révélée comme une maladie chronique qui détruit des nations entières, les dépouillant de leur identité propre et de leurs valeurs fondamentales et authentiques. L’acculturation du monde arabe a produit des peuples islamiques inconscients de leurs lacunes et qui perçoivent leurs coutumes postcoloniales importées d’Occident comme une culture arabomusulmane qui a toujours été la leur.

    « L’acculturation des Musulmans de France – La Dernière Conquête Coloniale » tente de clarifier la réalité actuelle des musulmans de France dans un continum historique qui ne peut être conçu indépendamment du vécu colonial des pays islamiques…

  • L’adoration est un terme qui englobe tout ce qu’ALLAH aime comme paroles et actes extérieurs et intérieurs et Le satisfait. Ceci est la meilleure définition de l’adoration. L’adoration est éminemment importante.

    En effet, ALLAH créa les créatures, envoya les Prophètes et révéla les Livres pour que soit ordonnée son adoration et pour que soit interdite toute adoration vouée à autre que Lui.
    En effet, ALLAH dit : « Je n’ai crée les djinns et les hommes que pour qu’ils ne M’adorent. »(Ad-Dhâriyât, v.5)

    Ce livre explique quelles sont les répercussions des adorations dans la vie d’un musulman et notamment celles des cinq piliers de l’Islam…

  • Ceci est une épître importante concernant ce qu’il est obligatoire à la personne d’enseigner à ses enfants, et ceci, avant même l’apprentissage du Coran. Tout cela, afin qu’il soit lui-même, par la suite, une personne élevée sur les bases saines de l’Islam, celles du pur monothéisme, cheminant sur le chemin de la foi.

    Cette épître a été composée sous forme de questions et de réponses. Texte arabe entièrement vocalisé.

  • Ce livre est une étude du sujet le plus important de la religion et du plus grand fondement de la vérité et de la certitude : une étude sur la foi. Elle s’appuie sur le Noble Livre d’ALLAH et la Sounnah du Prophète.

    Cette étude se divise en trois parties :

    – La définition de la foi,

    – Ses notions essentiels et les causes d’augmentation de la foi, ainsi que les éléments qui la font croître,

    – Les mérites et les fruits de la foi, et de tout ce qui découle de ces fondements.

    ALLAH a comparé la parole de foi qui est la meilleure des paroles au meilleur des arbres. Cet arbre est différent dans le coeur de chaque croyant. C’est pourquoi le serviteur doit s’empresser d’en connaître les noms, les caractéristiques, les causes, les racines, et les branches. Il doit s’efforcer de les mettre en pratique car le succès et la réussite qu’il obtiendra en ce monde et dans l’au delà sera en fonction de ce qu’il obtiendra de cet arbre.

  • En Islam, la santé du corps est une nécessité fondamentale dans la vie des gens, c’est pourquoi le musulman est appelé à accorder de l’importance à sa propre santé mais aussi à la santé de la société toute entière afin que la société musulmane reste forte. Cela ne peut se réaliser qu’à travers les enseignements du Messager d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    La médecine du Prophète n’est pas semblable à celle des médecins ordinaires car sa médecine est certaine, formelle et divine. Elle émane de la Révélation, de la Prophétie et de la perfection de la raison.

    Ouvrage de l’imam Ibn el-Qayyim (751h) -RahimahuLLAH- faisant référence à toute la médecine prophétique rapportée dans beaucoup de hadiths éparpillés dans plusieurs recueils. Authentification basée sur les ouvrages de Cheikh al-Albani.

  • Ce livre traite dans un style facile et agréable des biographies des Prophètes et Messagers d’ALLAH, depuis Adam jusqu’à ‘Issâ (Jésus). Cet ouvrage s’est imposé, comme une référence dans les milieux de l’Islam, pour la connaissance de la vie des Messagers d’ALLAH, aussi bien ceux qui sont cités dans le Coran que d’autres.

    Tiré du grand ouvrage de l’imam Ibn Kathir -RahimahuLLAH- « al-Bidâyah wan-Nihâyah ».

    Inédit: Edition avec introduction inédite sur la croyance du musulman concernant les Prophètes.

    Plus: Référencement des hadiths selon les jugements de cheikh Al Albani.

  • Idéal pour les enfants afin qu’ils puissent apprendre leur Adhkâr en toute simplicité.

    Illustrés par des dessins sans représentation des visages conformément à la Sounnah du Messager d’ALLAH-salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    Les invocations sont écrites en arabe (voyellisé), en français et en phonétique afin de simplifier les non arabophones.

  • L’Authentique des récits des Prophètes de l’imam Ibn Kathir (774h) -RahimahuLLAH- est présenté ici sous son oeuvre intégrale en 2 volumes et authentifié par Cheikh al-Albani et Cheikh ‘Abdel-Qâdir al-Arnâout.

    Dans ce livre, les histoires des Prophètes ont été compilées de l’oeuvre intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah » (Le début et la fin), une grande oeuvre du célèbre exégète et historien musulman Ibn Kathir qui a occupé un statut proéminent dans la littérature Islamique.

    Les histoires des Prophètes et tous les événements dans leurs vies ont été supportés par les versets Coraniques et les Hadiths du Prophète.

  • Ecrit par le grand savant l’imam al-Qourtoubi d’Andalousie (671h) -RahimahuLLAH- qui a écrit la fameuse exégèse coranique « al-Jâmi’ li Ahkâm al-Qur’ân ».

    L’auteur de ce livre « at-Tazkirah » a réuni un nombre important de sources authentiques sur le devenir des Hommes, de leur mort jusqu’à leur résurrection, leur vie au Paradis ou en Enfer et sur les signes de la fin du Monde.

  • « L’éducation des enfants, à la lumière du Coran et de la Sounnah ». Voici dans ce petit livre les enseignements que l’auteur a rassemblé du Livre d’ALLAH et de la tradition prophétique sur l’éducation des enfants. Puisse-t-il contribuer à orienter les parents dans l’éducation de leurs enfants. (Préface de l’érudit Cheikh Sâlih el-Fawzan)

  • L’imam Ibn Kathir (774h) -RahimahuLLAH- nous décrit ici l’Enfer et ses supplices, à lire et à méditer…

    Cet ouvrage est extrait de l’encyclopédie intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah »,de l’imam Ibn Kathîr, qui comme son nom l’indique retrace l’Histoire: de la création de son début à la fin des temps. Ses sources authentiques et sa rigueur scientifique en font un ouvrage de référence à l’unanimité au sein de la communauté musulmane. C’est de cette même encyclopédie que sont extraits « Les histoires des Prophètes » ou « La Sîra du Messager ».

  • Aucune biographie d’être humain, depuis notre père Adam n’a fait l’objet de plus d’attention et de recherches que la biographie du Messager d’ALLAH, Mohammed Ibn ‘AbdALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Cela n’est pas étonnant, car il est le Maître des êtres humains et la meilleure des créatures.

    Génération après génération, les savants musulmans ont gardé cette attention pour la vie du Messager d’ALLAH et sa biographie, la présentant d’une manière limpide à la Communauté.

    Ainsi, cher frère (chère sœur), tu tiens entre tes mains un chef d’œuvre, écrit d’une excellente manière par l’imam Yahyâ Ibn Charaf an-Nawawî (676h) -RahimahuLLAH-. L’excellence de cet ouvrage tient au fait qu’il a écrit cette biographie du Messager d’ALLAH d’une manière concise contenant à la fois sa description (ses habitudes) et son histoire. Il en a dévoilé ce qui constitue une excellente introduction à l’étude de la vie prophétique, de façon à ce que l’étudiant en sciences religieuses dispose constamment d’une base scientifique qui parcourt l’ensemble de la vie du Prophète.

  • Cet ouvrage est un résumé du livre « La parole claire quant aux erreurs de ceux qui accomplissent la prière » résumé par l’auteur lui-même.

    Nombreuses sont les erreurs que les gens commettent dans leurs prières, se livre sera une grande aide afin de corriger les fautes les plus répandues lors de l’accomplissement de la prière.

    Ce livre se compose de plusieurs parties traitant en détail les erreurs se rapportant:

    -aux vêtements lors de la prière,

    -aux lieux et à la façon de prier,

    -les erreurs dans la moquée et lors de la prière en groupe,

    -les erreurs ayant lieu après la prière,

    -les erreurs qui concernent la prière du vendredi,

    -les erreurs qui concernent les autres prières spécifiques.

  • La présente épître traite du bon comportement, ô combien important pour nombre d’entre nous. Elle concerne également la relation entre le savant et l’étudiant et l’éthique mutuelle que chacun d’entre eux doit avoir vis-à-vis de l’autre. Epitre du grand savant Cheikh ‘Abder-Rahman as-Sa’di -RahimahuLLAH-.

  • « ALLAH a fait don au Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- d’une éloquence inégalée, associée à une concision dans les propos des plus judicieuses, lui permettant ainsi d’exprimer de manière très succincte des enseignements profonds, limpides et d’une clarté parfaite. L’auteur a entrepris de mentionner dans cet ouvrage un échantillon représentatif de hadiths du Prophète concis abordant des concepts fondamentaux, embrassant par leur portée différents types et catégories de thèmes ayant trait à la connaissance religieuse. L’auteur s’est donné comme objectif de commenter chacun de ces hadiths de façon à lever le voile sur les sujets et les concepts qu’ils abordent, de manière concise mais suffisante pour permettre au lecteur de s’en faire une idée générale, le but n’étant pas ici d’être exhaustif. »

    L’explication de 99 hadiths concis intitulée à l’origine: « Bahjatu Qouloub al-Abrâr wa Qourratu ‘Ouyoun al-Akhyâr fî Charh Jawâmi’ al-Akhbâr » qui veut dire en français: « La joie des coeurs des bienfaisants et la réjouissance des bienfaiteurs dans l’explication de hadiths concis comportant d’indénombrables leçons. »

  • L’ouvrage islamique « Les six principes fondamentaux » appartient à la série de livres rédigés par le Cheikh Mohammed Ibn ’Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-.

    Ces six principes sont en résumé :

    -l’appel au Tawhid et l’interdiction du Chirk,

    -l’appel à l’union des musulmans et l’interdiction de la désunion,

    -l’obéissance aux gouverneurs musulmans,

    -la science et les savants, la différence entre les vrais et faux savants,

    – la différence entre les alliés d’ALLAH et les charlatans alliés de Satan,

    -la réfutation à l’ambiguïté de Chaytan qui appelle à délaisser le Coran et la Sounnah.

    Ici l’explication du noble et grand savant Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Le commentaire du « Livre du Monothéisme » (Charh Kitab at-Tawhid) expliqué par le Cheikh, l’érudit Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-. Ce livre est à l’origine l’un des ouvrages les plus célèbre de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-. Dans le domaine de l’Unicité d’ALLAH, les savants ont unanimement reconnu qu’aucun livre équivalent à Kitab at-Tawhid n’a jamais été écrit en Islam. Cette oeuvre est un livre de prédication, et représente donc l’appel vers le Tawhîd, car l’auteur y a clarifié les différentes catégories du Tawhîd d’Adoration et celle du Tawhîd des Noms et Attributs divins de manière générale. Il a aussi expliqué le polythéisme majeur et certaines de ses manifestations, de même qu’il a clarifié les voies y menant.

    Comprendre ce livre et le mettre en application est donc indispensable pour tout musulman et toute musulmane afin de faire partie des serviteurs d’ALLAH monothéistes, et de ne pas tomber dans quelconque sorte de polythéisme car ALLAH ne pardonne pas qu’on Lui associe quelqu’un ou quelque chose.

  • Sortie de la nuit des temps et après avoir traversé les âges sans connaître de langue dans son passé sémitique, sans subir de changement au niveau de son plan général, la langue arabe a d’abord été, et ce durant des millénaires une langue de bédouins, avant de sortir de l’ombre et du désert pour accéder au rang de langue de civilisation, supplantant bon nombre de langues.
    De tout temps, elle a connu l’estime des ses locuteurs dont certains lui ont accordé une place privilégiée dans leur société tribale et d’autres dans leur communauté religieuse et civilisée. Elle a fait la fierté de certains et la gloire d’autres.
    Son cas exceptionnel ne cesse de passionner les esprits en étant toujours placé au centre des études, des polémiques et de l’enseignement. D’où vient elle, quelle est sa nature et son origine, quel est son parcours historique, a-t-elle enregistré des variations de nos jours ? Ce sont autant de questions auxquelles nous avons essayé d’apporter des réponses à la lumière de la tradition arabo-musulmane et de la linguistique moderne.

    Thèmes traités :

    • Origine de la langue arabe,
    • L’arabe, entre institution divine et convention des hommes,
    • Les rationalistes partisans d’une convention humaine arrêtée par Dieu,
    • Explication de l’origine divine,
    • Différence concernant le mode de révélation de la langue,
    • Divergence concernant le statut de première langue,
    • Réfutation de propos concernant la nature et le statut de la langue arabe,
    • Histoire préislamique d’après la linguistique moderne,
    • La langue arabe et la famille chamito-sémitique,
    • La langue arabe et le groupe sémitiques,
    • Le berceau des langues sémitiques,
    • Séparation et émigration des Sémites vers le Nord,
    • Preuve anthropologique,
    • Preuve géographique,
    • Situation géographique des langues sémitiques,
    • Les langues de l’Est,
    • Les langues de l’Ouest,
    • Les langues du sud Ouest,
    • La branche arabe,
    • Origine des Arabes,
    • Archaïsme, vétusté et ancienneté de la langue arabe.
  • D’après Anas Ibn Mâlik, le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Lorsque le serviteur se marie, il a certes complété la moitié de sa religion alors qu’il craigne ALLAH pour l’autre moitié ».
    (Rapporté par at-Tabarânî et authentifié par el-Albani dans Sahîh at-Targhîb n°1916)

    Petite épître sur le thème du mariage de Cheikh ‘Abdel-Mouhsin el-Qâsim -HafizahuLLAH-, imam au Masjid Nabawi à Médine.

  • À travers la lecture de cet ouvrage, l’étudiant(e) en sciences islamiques acquerra une vue d’ensemble de l’histoire et de l’évolution de la législation islamique. En effet, l’auteur commence à partir de la première révélation et suit le parcours du développement des lois islamiques jusqu’à son époque.

    La législation islamique ne s’est pas constituée d’un coup. Elle s’est formée progressivement et a connu différentes évolutions. Elle est passée par plusieurs phases qu’il est important de connaître et d’étudier afin d’avoir une compréhension claire et profonde de la manière dont les savants ont, au cours du temps, élaboré des méthodologies pour déduire les statuts juridiques à partir des textes du Coran et de la Sounnah.

  • ALLAH nous informe que Son serviteur ‘Issâ (Jésus) -Paix sur lui- qui a été créé sans père ne mérite cependant pas d’être considéré comme fils d’ALLAH ou d’être associé à Sa Seigneurie; auquel cas Adam -Paix sur lui- en aurait été plus en droit puisqu’il a été créé sans père ni mère.

    Ensuite ALLAH Le Très Haut dément ceux qui en font un associé d’ALLAH et nous informe que ce récit est la vérité et que tout autre récit est faux et au sujet de Jésus fils de Marie et de sa mère -Que le Salut soit sur eux- alors écoutez le Livre d’ALLAH et la Sounnah du dernier Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    Le Messie Jésus (‘Issâ), fils de Marie est un Messager d’ALLAH, Son serviteur, Sa parole qu’il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui.

  • Un guide concis pour les visiteurs de Mekkah, ce livre en résumé:

    -Ce livre évoque les différents aspects de Mekkah et enregistre les évènements historiques les plus importants ayant eu un effet direct sur l’établissement, la sacralité et le poids religieux de Mekkah. Il est richement illustré de photos de chaque grand monument.

    -Il jette la lumière sur les sites les plus importants de la Ville Sainte, tels que la Pierre Noire, le Puit de Zamzam, etc.

    -Il enregistre les différentes extensions de la Ka3bah et de la Mosquée Sacrée qui eurent lieu depuis le temps de Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- jusqu’à  l’époque saoudienne.

    -A la fin du livre, il y a un appendice complet sur le pèlerinage et ses rites.

  • Du livre sur l’histoire des Califes (de l’Islam) écrit par l’imam as-Suyûti (911h), des points notables, liés à des thèmes différents, que l’on rencontre ça et là dans une somme considérable, méritent d’être relevés et mis en évidence pour le lecteur désirant parfaire sa connaissance.

    Le travail de classification des différents thèmes a été réalisé par ‘Ammar Ibn Yassîr al-‘Adani. Parmi les thèmes évoqués, il y a les évènements historiques, les faits divers, les enseignements précieux, les faits étranges, la langue arabe, etc.

  • Le présent ouvrage est la traduction du résumé d’un des sublimes chefs d’oeuvres de l’illustre savant Ibn al-Jawzi (597h), intitulé « Sifatu Safwa » (Les qualités des élites). Il fait partie des plus célèbres ouvrages rédigés dans le domaine des biographies des dévots et des ascètes de cette communauté dans lequel l’auteur s’est efforcé de mettre au grand jour, certaines de leurs vertus, de leurs propos, et la sagesse de ces élites ainsi que certains aspects fabuleux de leur adoration. La richesse du livre en nombre d’homme et de femmes exemplaires, produit sur l’âme du lecteur, un effet grandiose qui le stimule à vouloir les prendre comme modèles pour sa vie religieuse, ou du moins, à essayer de les imiter.

    Tout au long de sa lecture, en parcourant les récits de la vie des Prédécesseurs, le lecteur réalisera à quel point ces derniers avaient fait leurs adieux à la vie terrestre et tout ce qu’elle comporte et à quel point ils consacrèrent chaque instant de leur vie, pour fortifier leurs demeures de l’au-delà et à propager la religion de l’Islam.

    Résumé par ‘Abdel-Wahhâb ac-Chahrani.

  • Ce livre, qui est une première approche  avec l’alphabet arabe, a pour but éveiller la curiosité de l’enfant et d’entretenir son désir d’apprendre, au travers d’images et d’objets courants.

    Chaque mot est écrit en arabe, en français et en phonétique pour faciliter la prononciation.

  • L’imam Aboû Hanifa – Sa vie et son époque – Ses opinions et son Fiqh.

    Cet ouvrage, écrit par un contemporain, présente Aboû Hanîfa, le fondateur d’une des quatre grandes écoles juridiques du monde musulman, l’école Hanafite.

    Il détaille sa biographie : sa jeunesse à Koûfa où il était destiné à devenir marchand, plusieurs aspects de sa vie et sa rencontre avec ach-Cha’bî qui l’orienta vers la science religieuse. Ce livre synthétise les opinions d’Aboû Hanîfa sur les grandes questions politiques, théologiques et idéologiques de son temps.

    Il expose également son fiqh et les sources sur lesquelles il se fonde, puis étudie certains cas subsidiaires révélant la pensée de ce savant exceptionnel. L’auteur montre ainsi comment l’étude du fiqh s’est développée, ce qui est essentiel pour toute analyse de l’évolution de la jurisprudence en Islam, et comment Aboû Hanîfa sut l’adapter au monde musulman alors en pleine expansion regroupant sous l’Islam des peuples d’origines les plus diverses.

    Fort de son expérience personnelle, il développa particulièrement le fiqh concernant les transactions et le commerce.

    Aboû Hanîfa marqua son époque par sa forte personnalité, son influence et sa science remarquable. Il fut surnommé «L’essence de la science» par ses contemporains. Il développa l’iftâ comme personne d’autre, et fut connu par l’étendue de sa logique déductive et son extrapolation. Il recourait beaucoup à l’ijtihâd, sut ainsi l’enrichir et non le scléroser, en lui donnant toute sa valeur et sa place en Islam.

    Il apporta alors aux musulmans nombre de résolutions à leurs problèmes et cas particuliers, sans trahir les textes du Coran et de la Sounnah. Il fut de ce fait exposé aux critiques pour son recours intensif à l’interprétation, mais sut toujours les contrecarrer à l’aide d’arguments logiques et implacables.

    Ses disciples ont diffusé sa science et rapidement sa doctrine fit le tour du monde islamique. Elle domina l’Iraq, l’Egypte, la Syrie et étendit son influence en Inde musulmane pour être ensuite adoptée par des musulmans de Chine.

    Aboû Hanîfa est né à Koûfa en 80 H (699 ap. JC) et mort en 150 (767) à Bagdad. Il découvrit très tôt la diversité d’idées foisonnant à Koûfa, ville où se côtoyaient divers groupes de pensée. Il se fit très tôt remarquer par son intelligence et sa compréhension intellectuelle. C’est alors qu’il commença à étudier et se consacra à la fréquentation des savants. Il remplaça son maître Hammâd Ibn Abî Soulaymân à l’âge de quarante ans et devint un grand faqîh. Il connut à la fois la dynastie Omeyyade et la dynastie Abbasside et traversa les troubles de son époque avec magnanimité.

  • L’imam Ach-Châfi‘î – Sa vie et son époque – Ses opinions et son Fiqh.

    Ach-Châfi‘î est le fondateur d’une des quatre écoles juridiques les plus renommées du monde musulman, l’école Chafiite.

    Cet ouvrage exhaustif étudie sa jeunesse, sa culture, ses maîtres et ses élèves. Il analyse son siècle et son fiqh, ses livres, comment ils ont été composés et la confiance qu’on peut leur accorder. Sont aussi exposées les sources du raisonnement déductif qu’il a utilisé et la méthodologie mise en place pour élaborer sa doctrine, les fondements de celle-çi ainsi que les facteurs qui ont contribué à sa diffusion et son développement.

    L’auteur montre comment ach-Châfi‘î, en interprétant les sources et les cas subsidiaires de la charî‘a, s’en tient aux faits apparents et généraux, refusant de considérer les conjectures et les intentions, mais analysant des problèmes concrets. Ses voies sont alors le Coran, la Sounnah et l’analogie.

    Le fiqh d’ach-Châfi‘î représente parfaitement le fiqh islamique à l’époque de son épanouissement et de sa maturité. Il combine de façon équilibrée le fiqh des moujtahid et celui des spécialistes du hadîth. Ach-Châfi‘î fut le premier à développer la science des fondements du fiqh : fixant les critères de l’analogie, tentant de définir les règles de la Sounnah et distinguant l’abrogé de l’abrogeant. Il définit les principes fixes concernant le raisonnement déductif et les sources de l’extrapolation.

    L’école Chafiite s’est répandue en Egypte, en Irak, au Khorassan, au Sijistan, dans l’ancienne Syrie, au Yémen et au-delà de l’Euphrate, en Perse, au Hijâz, dans certaines villes d’Inde et en Indonésie.

    Ach-Châfi‘î, né en 150 H. (767 ap. J.C.) et mort en 240 H. (820 ap. J.C.), grandit au moment de l’apparition des deux doctrines hanafite et malikite, et de la classification de leurs sources et de leurs cas subsidiaires. Il eut ainsi à sa disposition une matière jurisprudentielle déjà élaborée et prête à être assimilée. Il l’étudia, l’analysa avec un œil critique, un esprit incisif et indépendant, sans suivre aveuglément les opinions des uns ou des autres et ce, afin d’en tirer des éléments novateurs qui s’accordent avec et sa culture: ce fut sa doctrine. Il consigna les éléments essentiels de la science des fondements du fiqh dans son ouvrage « ar-Risâla ».

    Ach-Châfi‘î n’envisagea de constituer une école de fiqh indépendante qu’à l’issue de son premier voyage à Bagdad en 184. Avant cela, il était considéré comme un disciple de Mâlik et un défenseur de ses idées et de sa jurisprudence, n’hésitant pas pour cela à s’en prendre aux partisans de l’interprétation. C’est pourquoi il fut surnommé « le Défenseur du Hadîth ».

  • L’une des quatre principales écoles juridiques du monde musulman d’aujourd’hui est l’école Hanbalite, dont le fondateur est l’imam Ahmad Ibn Hanbal. Ce livre retrace sa vie, présente ses opinions et expose son fiqh.
    Ahmad Ibn Hanbal était à la fois un savant du hadîth et un faqîh. Les sources de son fiqh sont le Coran, la Sounnah, les fatwas des Compagnons et l’analogie. Son ijtihâd est construit sur des bases solides de la Sounnah et des traditions valides-sûres appartenant aux verdicts des Compagnons et des Suivants (Tâbi’ins). Par sa vaste connaissance des traditions des Prédécesseurs et de leurs méthodes déductives, il développa un fiqh proche de ces traditions.
    Cependant, le fiqh d’Ahmad est susceptible d’évoluer, et c’est là toute sa force, car il n’est limité que par les fatwas des Prédécesseurs et leurs verdicts, ainsi que les sens du Coran et de la Sounnah, et ce qu’avaient déduit les Prédécesseurs à la lumière de ces deux sources. Ces fatwas, qu’il avait recueillies et dont il facilita la transmission à ses disciples, permirent de traiter les questions qui se posèrent après lui et de développer sa doctrine. Elle acquit ainsi une souplesse qu’aucune autre doctrine basée sur l’opinion et l’analogie n’avait connue.
    Parmi les adeptes de cette école figurent Ibn Taymiyya et Ibn al-Qayyim qui promurent la science de l’ijtihâd absolu à l’époque de l’imitation absolue, et furent en cela des pionniers. Ils renouvelèrent la charî‘a, en revivifiant les sources à partir des réalités de la vie. Ces faqîhs ont ainsi brisé la sclérose provoquée par des coutumes corrompues sans lien avec la religion.
    La doctrine Hanbalite se répandit au début en Irak et dans certains pays au-delà de l’Euphrate. Elle domina à certains moments à Bagdad. En Egypte, elle y apparut au septième siècle.

    Ahmad Ibn Hanbal, né en 164 H. (780 ap. J.C.) et mort en 241 H. (855 ap. J.C.), réunissait nombre de qualités qui firent de lui une personnalité sans pareille: mémoire puissante, grande intelligence, pensée brillante, patience à toute épreuve, intégrité, sincérité, charisme, modestie.
    Il fit le tour des régions du monde musulman à la recherche des hadîths, insatiable et infatigable. Il poursuivit ses efforts dans la recherche des hadîths et leur transmission, cela même après avoir atteint le rang d’imam. Il rassembla ces hadîths dans son « Mousnad » auquel il travailla toute sa vie, et qui devint une référence après sa mort. Sa vaste connaissance en matière de traditions des Prédécesseurs fut la cause de la fertilité de son fiqh.

  • Au cours de son développement intellectuel, le monde musulman sut répondre efficacement aux diverses questions d’ordre social et juridique pour établir sa civilisation sur de saines bases. Différentes écoles naquirent, dont des savants en droit furent à l’origine. Mâlik Ibn Anas fut l’un d’eux, il fut le fondateur de l’école Malikite, l’une des quatre grandes écoles juridiques les plus répandues dans le monde musulman.

    Ce livre retrace tout d’abord sa vie : Les études approfondies qu’il a menées depuis son enfance, ses enseignements en matière de hadîth et de fiqh, ses relations avec les califes en particulier Hâroûn ar-Rachîd qui le consultaient régulièrement. Il présente également ses opinions sur sa conception de la foi et de la religion, et sur des questions politiques. Enfin, il expose de manière détaillée son fiqh, les sources sur lesquelles il s’appuyait. Il montre que Mâlik a basé sa méthode de jurisprudence sur l’ijtihâd (l’effort d’interprétation) pour statuer de toute question qui n’était pas traitée par le Coran, la Sounnah ou les récits traditionnels, tout en prenant en compte l’intérêt général des gens. Il passa alors maître en fiqh d’interprétation. L’intérêt général, que l’on appelle aussi intérêt public, fut chez lui un critère fixe qui dirigea ses avis, à partir du moment où aucun texte religieux ni aucun récit communément accepté ne prévoyaient le cas.

    Par la suite, ses élèves développèrent sa science et répandirent sa doctrine, de son vivant, jusqu’en Egypte et au Maghreb arabe. Aujourd’hui, l’école Malikite est prépondérante en Afrique du Nord, en Afrique de l’Ouest, Egypte, Soudan, et dans la partie Ouest de la péninsule Arabique.

    Mâlik Ibn Anas, né en 93 ap. H (714 ap. JC) et mort en 179 (796), connu sous les noms « l’Imam Mâlik » et « l’Imam de Médine », est l’un des plus grands savants et juristes que le monde musulman ait connu. Il naquit à Médine, y vécut toute sa vie, ce qui influença jusqu’à sa pensée et son fiqh. Il avait une soif immense de savoir et allait s’abreuver auprès de tous les savants de Médine. C’est ainsi qu’il forgea sa personnalité de savant, parfait connaisseur des hadîths et du fiqh d’interprétation, en harmonie avec l’esprit de son temps. « Al-Mouwatta » est l’ouvrage de Mâlik qui reste aujourd’hui le plus connu, et une référence du patrimoine islamique.

  • Certes ALLAH a honoré la langue arabe en deux choses grandioses : Lorsqu’Il a descendu Son livre (le Coran) en arabe et a choisi Son Prophète d’un peuple parlant l’arabe et par cela Allah a institué la source originelle de l’Islam en arabe : le Coran et la SounnaH. Par la langue arabe, on comprend le Coran, et par elle on connait les règles islamiques, celui qui ignore la langue arabe ignore beaucoup de l’islam.

    Allah dit : « Ce (Coran) ci, c’est le Seigneur de l’univers qui l’a fait descendre – Et l’Esprit fidèle est descendu avec cela – Sur ton cœur, pour que tu sois du nombre des avertisseurs – En une langue arabe très claire. » [Les poètes, 192 à 195].

    Nous vous encourage à apprendre cette merveilleuse langue qui vous facilitera une compréhension plus précise de l’Islam.

  • Le sujet fondamental de cet ouvrage n’est autre que la langue du Noble Coran. Il incite à apprendre l’arabe et démontre qu’il est indispensable à la compréhension de la religion.

    Ces lignes ont été cueillies dans les livres de langue, du fin fond des ouvrages que les grands maîtres, dignes de confiance, ont compilés. Ces chefs d’œuvre brodés par les artistes de l’éloquence, ces fins gourmets du juste mot, alliant avec le plus grand raffinement ces termes exquis.

    Tout en sachant trouver la juste mesure entre prolixité et concision. Bien entendu, les idéologies incongrues sont bannies de leur répertoire…

    A lire afin de comprendre l’importance de cette langue magnifique, cette lecture vous donnera l’envie d’enfin apprendre la langue du Coran, du Prophète et de ses Compagnons, car elle est la clé de la bonne compréhension de l’Islam.

  • Lorsqu’on lit attentivement le Coran et qu’on le médite, on constate que le premier commandement qu’Il dicte est l’adoration d’ALLAH sans associé. De même, on relève que le premier interdit décrété est celui du polythéisme. Donc, si ALLAH dans Son Livre a décidé d’accorder à ce thème une place privilégiée et prioritaire, c’est dans le but d’inciter ses serviteurs croyants à également porter une attention particulière au monothéisme et à son opposé, à savoir le polythéisme.

    Pour certains, ce sujet est devenu banal et secondaire. Ils se permettent de le négliger et vont plus loin en dénigrant ceux qui y accordent de l’importance. Pourtant, ALLAH n’accorde pas de place prioritaire à un sujet secondaire. En effet, il suffit de se pencher sur les us et coutumes de nombreux musulmans pour se rendre compte que des pratiques relevant du polythéisme sont encore bien implantées dans les mentalités et le quotidien des gens.

    Raison pour laquelle le Cheikh ‘Abdel-Mouhsin el-‘Abbâd -HafizahuLLAH- a consacré à ce thème une épître percutante dans laquelle il a réuni les principaux versets coraniques et hadiths prophétiques abordant ce sujet en les commentant par des explications savantes.

  • Cet ouvrage de Cheikh Sâlih el Fawzan -HafizahuLLAH- est consacré au sujet de l’innovation religieuse et à son statut dans l’Islam.

    Il expose les différentes sortes d’innovations, leur statut et les arguments soutenant l’interdiction de leur pratique.

    « Toute innovation religieuse est égarement, et tout égarement est au Feu. » comme l’a dit notre Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

  • Ce livre fera connaître au lecteur les nobles qualités qui caractérisaient les prophètes et les vertueux, telle que la patience, l’endurance face aux épreuves, le sens du pardon, l’indulgence, la générosité, la bravoure …, et les oeuvres remarquables qu’ils ont accomplies en appelant les gens à embrasser la religion d’ALLAH par la sagesse et la bonne exhortation, en combattant pour Sa cause et en dépensant leur fortune sur Son sentier. Il sera ainsi inviter à suivre leurs exemples, et à être parmi ceux qui auront pris pour exemple le meilleur des Hommes.

    Les thèmes traités dans ce livre :

    – Le mérite de la véritable sincérité,

    – La sincérité et le respect de la Sounnah : deux conditions pour l’acceptation des oeuvres,

    – Les dangers de l’ostentation,

    – La renommée n’est pas l’affaire du musulman,

    – La réprobation de l’hypocrite, etc.

  • Ce livret contient l’interprétation en français de la partie 30 du Saint Coran – Tafsîr juz ‘Amma, des sourates 78 à 114 ainsi que le texte du Coran en arabe.

    Il se base sur l’exégèse simplifiée (at-Tafsir al-Muyassir) publiée par le complexe de l’impression du Coran du roi Fahd à Médine, Arabie Saoudite.

    At-Tafsîr al-Muyassir est un projet qui a été supervisé par Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Al Cheikh, le ministre des affaires religieuses d’Arabie Saoudite , qui déclare à ce sujet: « Ce projet a été réalisé vu le grand besoin à notre époque de mettre à disposition un Tafsir concis, qui tient compte des bases de cette science et de ses sources, qui respecte la méthodologie de nos Pieux Prédécesseurs (as-Salaf), et contient une explication du Coran qui apaise le coeur et inspire confiance. L’exégèse y est présenté dans un style concis et facile à comprendre qui met en lumière la signification du Noble Coran, le sens de ses mots et de ses phrases, que peu de gens du commun connaissent ou comprennent spontanément. »

  • Ce livret contient l’interprétation en français de la 1ère sourate du Saint Coran et la partie 28 du Saint Coran – Tafsîr juz Qad Sami’, des sourates 58 à 66 -ainsi que le texte du Coran en arabe.

    Il se base sur l’exégèse simplifiée (at-Tafsir al-Muyassir) publiée par le complexe de l’impression du Coran du roi Fahd à Médine, Arabie Saoudite.

    At-Tafsîr al-Muyassir est un projet qui a été supervisé par Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Al Cheikh, le ministre des affaires religieuses d’Arabie Saoudite , qui déclare à ce sujet: « Ce projet a été réalisé vu le grand besoin à notre époque de mettre à disposition un Tafsir concis, qui tient compte des bases de cette science et de ses sources, qui respecte la méthodologie de nos Pieux Prédécesseurs (as-Salaf), et contient une explication du Coran qui apaise le coeur et inspire confiance. L’exégèse y est présenté dans un style concis et facile à comprendre qui met en lumière la signification du Noble Coran, le sens de ses mots et de ses phrases, que peu de gens du commun connaissent ou comprennent spontanément. »

  • Ce livret contient l’interprétation en français de la partie 29 du Saint Coran- Tafsîr juz’ Tabârak, des sourates 67 à 77, ainsi que le texte du Coran en arabe.

    Il se base sur l’exégèse simplifiée (at-Tafsir al-Muyassir) publiée par le complexe de l’impression du Coran du roi Fahd à Médine, Arabie Saoudite.

    At-Tafsîr al-Muyassir est un projet qui a été supervisé par Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Al Cheikh, le ministre des affaires religieuses d’Arabie Saoudite , qui déclare à ce sujet: « Ce projet a été réalisé vu le grand besoin à notre époque de mettre à disposition un Tafsir concis, qui tient compte des bases de cette science et de ses sources, qui respecte la méthodologie de nos Pieux Prédécesseurs (as-Salaf), et contient une explication du Coran qui apaise le coeur et inspire confiance. L’exégèse y est présenté dans un style concis et facile à comprendre qui met en lumière la signification du Noble Coran, le sens de ses mots et de ses phrases, que peu de gens du commun connaissent ou comprennent spontanément. »

  • L’Islam constitue pour l’humanité la réponse à un besoin fondamental, et même pourrait-on dire aujourd’hui, à une nécessité vitale.

    C’est ainsi qu’est née l’idée du concours « Ceci est l’Islam ». Il a été ouvert à toutes les universités du monde musulman. Et c’est le Docteur Mohammed ibn Ibrâhîm al-Hamad qui a remporté la première place et reçu l’approbation unanime des différents jurys. Son travail s’est distingué par son ampleur et son exhaustivité, par la qualité de sa présentation et de la discussion qui s’en est ensuivi, par sa rigueur scientifique et enfin par le mariage intelligent de la tradition et de la modernité qu’il y propose.

    Le résultat est donc ce beau joyau qui, nous l’espérons, permettra de mieux faire connaître l’Islam et aidera grandement les prédicateurs dans leur tâche.

    Cet exposé a été conçu de sorte à pouvoir être enseigné dans le cours de « Culture Islamique », il pourra ainsi aider les étudiants à combler certaines lacunes dans ce domaine. Il est présenté d’une manière agréable et originale.

    L’auteur s’est appuyé sur les sources originales, qu’elles soient anciennes ou modernes, et il a adopté un style neutre qui tient compte des différences de mentalité entre musulmans et non-musulmans. Il ne vise ni l’auto justification ni la provocation, afin de permettre au lecteur de se faire une idée juste de la réalité de l’Islam.

  • Voici les points abordés dans le livre :

    • ALLAH,
    • Le Messager d’ALLAH,
    • L’Islam,
    • L’adoration,
    • Les Anges,
    • Le Saint Coran,
    • Les Messagers et les Prophètes,
    • Le Jour Dernier,
    • Le Paradis,
    • L’Enfer,
    • Les ablutions,
    • La prière,
    • Le savoir,
    • Le jeûne de Ramadan,
    • L’impôt légal (Zakat),
    • Le pèlerinage,
    • La bonté filiale,
    • Les compagnons,
    • L’éthique,
    • La mosquée,
    • L’invocation,
    • L’habillement,
    • La mort.
  • Ibn Rajab al-Hanbalî a dit : « Le terme Sounnah désigne la voie empruntée et il comprend l’attachement à tout ce sur quoi était le Prophète et ses Califes bien guidés comme croyances, œuvres et paroles. C’est cela la Sounnah complète, et c’est pourquoi les Pieux Prédécesseurs n’utilisaient le terme Sounnah que pour désigner ce qui englobait tout cela. »

    C’est la voie qu’a empruntée l’imam al-Barbahâri (329h) -RahimahuLLAH-, et bien que son ouvrage soit court, il traite de l’essentiel de la croyance et de la voie d’Ahl as-Sounnah wel-Jamâ’ah.

    La célébrité de l’auteur et de son épître a traversé les siècles, si bien qu’il est devenu un emblème de la Sounnah. C’est pourquoi Abou ‘AbdALLAH al-Faqîh a dit : « Si tu vois un habitant de Bagdad aimer Abou Mohammed al-Barbahârî, sache que c’est un adepte de la Sounnah. »

    Ici le commentaire de Cheikh Najmi -RahimahuLLAH-.

  • Ce livre contient une argumentation extrêmement intelligente sur l’aspect parfait de l’Islam.

    En dix points, le Cheikh réussit à démontrer à quiconque que non seulement l’Islam est la religion de vérité, mais aussi qu’elle est parfaitement complète dans tous les domaines.

    Le contenu de ce livre devrait être appris par coeur par l’ensemble des musulmans, cela afin de comprendre le message parfait contenu dans cette religion et de défendre l’Islam contre toutes les attaques.

    En prenant en compte les informations contenues dans cet ouvrage, tout musulman se sentira fier, réconforté et prêt à défendre sa religion.

    Ce livre est également un appel à se réunir autour de l’Islam, unique source parfaite se trouvant sur terre et la seule à même de procurer à l’ensemble des hommes tout bien.

  • La voie des Gens de la Sounnah et du Consensus concernant le dogme, la jurisprudence et l’éthique est une voie claire et de juste milieu, puisée des textes du Coran et de la Sounnah. C’est dans ce cadre que s’inscrit leur attitude à l’égard des dirigeants musulmans, pieux et pervers, les textes appelant à leur obéir sont nombreux, tant qu’ils n’ordonnent pas de désobéir à ALLAH et à Son Messager, car à ce moment là, il nous est alors interdit de leur obéir.

  • Se conformer à la tradition prophétique revient à se conformer à ce qu’ALLAH a légiféré, or les deux conditions d’acceptation de quelque adoration sont qu’elle soit à la fois sincèrement vouée à ALLAH et conforme à ce qu’Il a légiféré dans le Coran ou par l’intermédiaire de Son Messager dans sa Sounnah.

    L’obéissance à ALLAH est d’ailleurs souvent liée à l’obéissance à Son Messager. Si la première attestation de foi – nulle divinité si ce n’est ALLAH – implique qu’ALLAH Seul mérite d’être adoré, la seconde – que Mohammed est le Messager d’ALLAH – implique quant à elle que nul être ne mérite d’être obéi et suivi dans l’absolu sauf le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam.

  • « Tahkîm al-Qawânîn » est la Fatwa n°4065 de la compilation des lettres et fatâwâs de Mohammed Ibn Ibrahim Ali Cheikh -RahimahuLLAH- (t.12 p.284).

    Cette Fatwa montre que fait vraiment partie de la mécréance majeure et claire de donner aux maudites lois forgées la place que devrait avoir ce qu’a transmis l’Esprit fidèle sur le coeur de Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- pour qu’il soit entre tous un avertisseur en langue arabe claire, et ceci en jugeant par elles (les lois forgées) et en s’en remettant à elles en cas d’un quelconque conflit, contredisant et refusant ainsi la parole d’ALLAH, Le Très-Haut : « Si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyer-la à ALLAH et au Messager, si vous croyez en ALLAH et Jour Dernier. Cela sera meilleur pour vous et de plus belle interprétation » (Sourate:4, verset:59).

    Cet ouvrage comprend aussi une épître sur le même sujet de Cheikh ar-Rajihi -HafizahuLLAH- intitulée en arabe: « al-Haqq al-Qadih al-Moubîn fî Woujoub Tahkîm Char’ Rabbil-‘Alamîn ».

  • « Ô les croyants ! Craignez ALLAH comme Il doit être craint ! Et ne mourez qu’en plein soumission ! Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d’ALLAH et ne soyez pas divisés ! Et rappelez-vous le bienfait d’ALLAH sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos coeurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés.

    Ainsi ALLAH vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable et interdit le blâmable ! Car ce seront eux qui réussiront. Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment. Au jour ou certains visages s’éclaireront et que d’autres s’assombriront. » [s.3 v.102-106]

    Ibn Abbâs et d’autres ont dit : « Les visages des Gens de la Sounnah et de l’Unicité s’éclaireront, et les visages des partisans de l’innovation et de la désunion s’assombriront. »

    Ce livre est un appel au rassemblement sur la vérité et à cesser la désunion.

  • Un ouvrage merveilleux en 2 volumes qui retrace toute la vie du Calife bien guidé: ‘Umar Ibn el Khattâb el Farouq -qu’ALLAH l’agrée-, de sa naissance jusqu’à sa mort: la composition de sa famille, sa conversion à l’Islam, son calife, ses batailles, son comportement, etc…

    Il y a de nombreux enseignements à tirer de la vie du second calife de l’Islam, qui fut confronté à des défis sans précédents, mais qui sut toujours les relever sans s’écarter des limites fixées par la Charî’a, tout en restant fidèle au plus pur esprit de l’Islam.

    Pour tous ceux qui aspirent à occuper un poste à responsabilité, ce livre offre le modèle d’un dirigeant musulman idéal, un homme qui savait se montrer responsable devant ALLAH du bien-être de tous ceux dont il avait la charge, y compris des femmes, des enfants, des soldats, des sujets non-musulmans, et même des animaux. ‘Umar n’hésitait pas à s’investir au quotidien, tout en se tenant continuellement informé des affaires de l’État, et qui, avant de prendre une décision majeure, consultait plusieurs experts et érudits.

    Pour tous les autres lecteurs, ce livre représente une véritable porte ouverte sur une importante et passionnante période de l’Histoire islamique, et il nous rappelle également une leçon essentielle, à savoir que notre pouvoir ne dépend pas de nos possessions, de nos richesses ou de notre statut social, mais de notre entière soumission à ALLAH, et de la profondeur de notre engagement sur la voie de l’Islam.

  • Un ouvrage merveilleux qui retrace toute la vie du Calife bien guidé: Abu Bakr as-Siddîq -qu’ALLAH l’agrée-, de sa naissance jusqu’à sa mort: la composition de sa famille, sa conversion à l’Islam, son calife, ses batailles, son comportement, etc…

    L’auteur nous offre ici le résultat d’un long travail de recherche sur la vie d’Abû Bakr le véridique. Il nous propose à travers l’étude de la personnalité du premier Calife de l’Islam, une approche de son époque, imprégnée de la compagnie et des enseignements du Prophète et nous invite à nous réapproprier notre histoire, parce que l’histoire de l’époque des Califes bien-guidés est remplie de leçons et d’enseignements et lorsqu’elle est bien exposée, elle nourrit les cœurs, éduque les âmes, éclaire les consciences, stimule l’énergie, présente des leçons, facilite les enseignements et fait mûrir les pensées.

    A propos de l’auteur diplômer de l’université de Médine, le Dr Sallabi obtient sa licence à la Faculté de Prédication et des Science religieuses. Il poursuivra un master et un doctorat à l’université islamique d’Umm Darman près de Khartoum au Soudan. Il a également étudié le Coran entier et différentes sciences islamiques auprès d’honorables savants à Médine et dans d’autres villes d’Arabie Saoudite, ainsi qu’en Libye et au Yémen.

  • Tout comme Il a fait de l’Islam le plus parfait des messages, ALLAH a fait de Mohammed le plus parfait des hommes, une lumière destinée à influencer des générations de musulmans à travers les âges. Son exemple est tel qu’il couvre tous les aspects de la vie d’un homme. Sa vie personnelle, familiale, politique et sociale a été minutieusement décrite par ses Compagnons. Ainsi, jamais la vie d’un homme n’a été aussi connue et étudiée.

    Cet ouvrage vient enrichir la bibliographie relative au Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Il décrit et analyse les différentes périodes de sa vie, de sa naissance à ses derniers instants, en s’appuyant sur des récits authentiques.

    Ce livre cherche à créer un lien, une intimité entre le croyant et l’homme qu’était le Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Il vise à faire connaître, autant que faire se peut, tous les aspects de sa vie, ses joies et ses peines, ses espoirs et toujours son indéfectible espérance et confiance en ALLAH.

    Le lecteur pourra ainsi, au fil de ces pages, faire un voyage avec le plus noble des hommes ; il pourra apprendre à connaître et à aimer celui qui a vécu pour que l’Islam soit transmis, jusqu’aux générations les plus récentes.

  • La biographie d’un grand homme pour cette communauté, l’érudit, le Faqih (jurisconsulte), le grand savant, Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el-‘Otheimin -Qu’ALLAH l’enveloppe de Sa miséricorde et lui fasse habiter les plus hautes demeures du Paradis, sous lesquelles coulent des ruisseaux-.

  • La biographie d’un grand homme pour cette communauté, l’érudit, le Faqih (jurisconsulte), le grand savant, l’ancien Moufti d’Arabie Saoudite, Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz -Qu’ALLAH l’enveloppe de Sa miséricorde et lui fasse habiter les plus hautes demeures du Paradis, sous lesquelles coulent des ruisseaux-.

  • Il s’agit de la traduction intégrale du célèbre livre « Âdâb az-Zifâf fî as-Sounnah al-Mutahhara » du Cheikh al-Albâni -RahimahuLLAH-. Actuellement, la cérémonie du mariage est un événement où de nombreux interdits sont commis, ce qui a poussé le grand Mouhaddith du 20ème siècle à lui consacrer une épître qui mêle donc savoir profond et sagesse abondante, à propos d’un sujet qui concerne toute la communauté musulmane.

    Le mariage constitue une étape clé de la vie des croyants, à travers lui deux musulmans qui cheminaient de façon individuelle s’unissent pour avancer ensemble dans la foi et la vie. Il est donc impératif que la bénédiction divine couvre ce grand événement et pour cela, les règles définies par les textes doivent êtres respectées durant les différentes étapes du mariage.

  • La divergence entre les savants musulmans est un phénomène souvent mal compris par les croyants. Ainsi, pour certains toute divergence est acceptable et n’est en rien blâmable. D’autres adoptent une attitude opposée et rejettent toutes les formes de divergence, qu’elle soit doctrinale, jurisprudentielle ou autre.

    Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- nous fait comprendre pourquoi les savants ont divergé et pourquoi ils ont abouti à des conclusions différentes à propos d’un même sujet. Il expose les raisons méthodologiques et contextuelles qui ont amené les gens de science à avoir des désaccords.

    Cette épître permet de comprendre de façon plus approfondie les raisons et les origines des divergences. On saisit que les savants sont avant tout des êtres humains et qu’il est normal qu’ils divergent. Notre respect envers eux augmente, car comprendre leurs divergences c’est aussi prendre conscience des efforts qu’ils ont fournis dans leur quête de la vérité.

  • L’histoire de Abou Dharr le Ghifari -qu’ALLAH l’agrée- et sa conversion à l’Islam pour enfants.

  • « La croyance authentique » est une compilation de 8 livres de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h)-RahimahuLLAH-, dont 3 qui contiennent un texte bilingue vocalisé; cette version est pourvue des commentaires de Cheikh Sâlih el-Fawzân -HafizahuLLAH-.

    La table des matières :

    • Les 6 principes fondamentaux (texte original français et arabe vocalisé),
    • Six événements de la vie du Prophète,
    • La parole de l’unicité,
    • La sourate al Fâtiha,
    • Les annulatifs de l’Islam (texte français et arabe vocalisé),
    • Définir l’adoration exclusive d’ALLAH,
    • La définition du Tâghout,
    • Les 4 règles (texte français et arabe vocalisé).
  • La croyance aux anges constitue un des fondements de la foi. Le Très-Haut a dit : « Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants : tous ont cru en ALLAH, en Ses Anges, a Ses Livres et en Ses Messagers . » ( S:2, V:285)

    Leur qualité fondamentale est l’obéissance à ALLAH; ils n’agissent que sur Son Ordre. Tous célèbrent Ses louanges et Sa gloire en permanence, sans se lasser. Nous citerons quelques versets parmi tant d’autres qui se réfèrent à la perfection des anges : « Ceux qui sont dans les cieux et sur terre Lui appartiennent. Ceux qui sont proches de Lui ne se considèrent pas trop grands, pour L’adorer et ils ne s’en lassent pas », « Ils célèbrent Ses louanges nuit et jour sans jamais s’interrompre. », « Ils ne devancent pas la Parole et ils agissent sur Son Ordre. » ( S:21, V:19,20,27)

  • Comme son titre l’indique, cette épître de Cheikh Mohammed al-Khumayyis a pour but de vous montrer la croyance des 4 imams (Abû Hanîfa- Mâlik- As-Shâfi’î- Ahmad) sur le plan des fondements de la religion et de la croyance.

    On parle souvent de quatre écoles juridiques et des divergences jurisprudentielles qui les opposent. Néanmoins, on laisse de coté un point essentiel: les fondateurs de ces quatre écoles (Abû Hanîfa- Mâlik- As-Shâfi’î- Ahmad) étaient tous d’accord sur le plan des fondements de la religion et de la croyance.

    En analysant leurs œuvres, on constate clairement qu’ils professaient la même doctrine, ils suivaient la même voie, leur parole n’en formait qu’une seule et aucune divergence ne les opposait dans le domaine de la croyance. Tous leurs propos, tous leurs écrits convergent vers une même conception du credo, comme si elle ne provenait que d’une seule et même personne. Y a-t-il une preuve de la vérité plus évidente que celle-ci ?

  • « La croyance des Gens de la Sounnah – L’obligation d’y adhérer à la lumière du Coran et de la Sounnah » aborde les six fondements de la croyance d’Ahl as-Sounnah wal-Jamâ’ah.

    Ouvrage préfacé par Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

  • Le monde musulman est traversé par de nombreux courants et des tendances variées et multiples. Le sectarisme est une réalité que le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- avait prédite. Chaque secte affirme que sa voie est celle de la vérité et de l’Islam authentique.
    Devant cette mosaïque de croyances, le musulman qui cherche à être guidé vers la meilleure des voies se pose la question suivante : comment savoir qui est réellement dans la vérité? Le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-  ne nous met jamais en garde contre un mal sans nous donner le remède et la solution, pour trouver le salut.
    Or, la Sounnah prophétique nous enseigne que la croyance authentique est celle portée par les savants des trois premières générations : les Salafs, les Anciens (Pieux Prédécesseurs). L’imam as-Sâbouni (449h) -RahimahuLLAH-, nous expose magistralement la croyance des Salafs dans un livre considéré comme une référence majeure et incontournable.

  • Chaque messager disait s’adressant à son peuple : « Adorez ALLAH. Pour vous, il n’y a d’autre divinité que Lui. « Notre noble Prophète est resté à la Mecque treize années à appeler les gens au Monothéisme et à la rectification du dogme. Il s’employa à enraciner dans les cœurs l’Unicité d’ALLAH et à combattre le polythéisme avant de leur ordonner la prière, l’impôt légal, le jeûne, le pèlerinage et autres, et avant de leur interdire l’adultère, l’usure, le vol…

    Ce livre est une exposition simple, claire et quasi-intégrale de cette croyance islamique authentique et de ses chapitres : de la première chose qu’il incombe aux serviteurs (l’adoration) à notre devoir envers la famille et les compagnons de notre Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, en passant par les conditions de l’adoration, l’Islam et ses cinq piliers, la foi et ses six fondements, la bienfaisance, l’incroyance et ses catégories, la sorcellerie et son statut, l’innovation et ses types, et de nombreux autres sujets, le tout sous forme de questions-réponses qui facilitent la lecture et la compréhension.

  • Cet ouvrage écrit par le grand savant Mohammed Ibn Sâlih Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- est indispensable pour tout musulman recherchant à accomplir sa prière comme l’accomplissait le Messager d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

    Une description totale de la prière du début à la fin, légèrement différent du livre connu : « La description de la prière de Cheikh el-Albani » vu que Cheikh Ibn ‘Otheimin a des avis différents de ceux de Cheikh el-Albani sur certains sujets liés à la prière.

  • Cet ouvrage comporte la description de la prière du Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, rédigé par le grand savant Cheikh Ibn Bâz- RahimahuLLAH-. Suivi des Fatawas importantes concernant la prière et les ablutions.

  • Cet ouvrage comporte la description des ablutions et de la prière du Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, rédigé par le grand savant Cheikh Ibn Bâz- RahimahuLLAH-.

  • Le dogme de la « Tahâwiyya » est un ouvrage de référence rédigé par l’imam Abou Ja’far at-Tahâwi (321h) -RahimahuLLAH- dans le dogme sunnite. Il aborde les principaux éléments de la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus. Ce livre a souvent été commenté et expliqué au fil du temps. L’ouvrage est enrichi des annotations du Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

  • Le Cheikh vertueux Abou Fâris ‘Abdel-‘Azîz Mohammed al-Qîrawânî  fut questionné au sujet de gens qui se sont donnés le nom de Fouqârâ et qui se regroupent pour danser et chanter et qui lorsqu’ils ont terminé cela, mangent une nourriture qu’ils ont préparé afin de passer la nuit ; puis ensuite lisent dix (parties) du Coran et disent des invocations puis chantent et dansent et pleurent et prétendent qu’en tout cela ils ne sont que dans le rapprochement (d’ALLAH) et l’obéissance et ils appellent les gens à cela et ils critiquent ceux parmi les gens de science qui n’acceptent pas cela.

    Et (au sujet) de femmes qui suivent leurs traces en cela et font à ce sujet ce qu’ils (les hommes) font, et (au sujet) de gens qui approuvent cela et disent qu’ils ont raison.

    Quel est donc le jugement à leur sujet et au sujet de ceux qui les approuvent ?

    Leur est-il permis d’être des imams et est-ce que leur témoignage est accepté ou pas ? Clarifiez-nous cela ».

  • Ce livre regroupe en son sein l’ensemble des questions ou la majeure partie d’entre elles ayant trait à la foi. Le tout dans un style simple et facile à lire, afin que chaque lecteur puisse en tirer profit.

    Les savants en ont fait l’éloge et ont écrit des introductions à ce livre disposées au début de l’ouvrage. C’est aussi une œuvre scientifique, une preuve authentique et claire menant à la vérité pour le musulman probe et sincère, dans ce sujet où il y a de nombreuses mauvaises compréhensions pour certains. Ce sera enfin une aide pour lui afin d’acquérir l’ensemble de la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus concernant les questions relatives à la foi et ce qui s’y rapporte.

    Préfacé par les Chouyoukhs suivants:

    Cheikh ‘AbdALLAH al-‘Aqîl, Cheikh ‘AbdALLAH as-Sa’d, Cheikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Rajihi, Cheikh ‘Abder-Rahman al-Mahmoud et Cheikh ‘Abdel-‘Azîz al-‘Abd al-Latîf.

  • Dans ce petit livre « La forteresse du musulman (Hisn al-Mouslim) » vous trouverez les invocations tirées du Coran et de la Sounnah, ce livre n’est plus a présenté.

    Certes, l’invocation représente la dévotion comme l’a rappelé le Prophète. Elle est la citadelle du croyant, un refuge contre Satan, l’arme pour repousser les nuisances et dissiper les calamités. Bienheureux est celui qui compte ALLAH à ses cotés et qui vit sous Sa protection, Son amour, Son assistance et Son secours. Bienheureux aussi ceux qu’ALLAH a permis de L’évoquer souvent, en prenant exemple sur le Prophète qui avait l’habitude d’évoquer ALLAH dans toutes les circonstances de sa vie.

  • La « Hamawiya » est une réponse ou une fatwa d’Ibn Taymiya (728h) -RahimahuLLAH- à une question qui lui a été adressée par des habitants de la ville de Hama en actuelle Syrie et qui porte sur certains versets et hadiths relatifs à des Attributs divins, plus particulièrement les Attributs informatifs (as-Sifât al-Khabariyya), c’est à-dire ceux établis par les Textes exclusivement et que la raison seule ne saurait attribuer à ALLAH, tels que l’Ètablissement d’ALLAH sur Son Trône, Sa descente au ciel inférieur, Sa Face, Ses deux Mains, etc.

    Ibn Taymiya y restaure la doctrine originelle des Salaf et réfute les théologiens spéculateurs (al-mutakalimûn) qui se sont éloignés de plus en plus du dogme des premières générations, créant ainsi un schisme – d’abord méthodologique et finalement doctrinal – entre les Salaf (les Anciens) et les Khalaf (les modernes).

  • Notre Seigneur Le Très Haut dit dans le Saint Coran : « Ceux qui ont fait du tord à eux-mêmes , les anges enlèveront leurs âmes en disant : « Où en étiez-vous ? » (à propos de votre religion) « Nous étions impuissants sur terre » dirent-ils. Alors les anges diront : « La terre d’ALLAH n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer? Voila bien ceux dont le refuge est l’Enfer, et quelle mauvaise destination ! » (S:Les femmes, v:97).

    Nombre de musulmans aujourd’hui ignorent le jugement et la récompense de la hijrah, selon Abou Fatimah qu’il ait dit : « Ô Messager d’ALLAH! Indique moi une action par laquelle j’œuvrerai et serai dans la droiture. » Le Messager d’ALLAH lui répondit : « Fais la hijrah car elle est sans pareil. »

    En écrivant ce livre, l’auteur a essayé d’être le plus précis possible sur la question de la hijrah, il nous a montré que les Envoyés eux-mêmes (Ibrahim , Isma’îl , Moussa, Mohammed) l’ont effectué. L’auteur appréciera la quantité de preuves du Coran, de la Sounnah authentique, des paroles de compagnons, de tabi’ins et de grands savants du hadith (anciens et contemporains). Puisse cette ouvrage nous ouvrir les yeux sur la réalité et la nécessité de la hijra, et nous donner l’envie à nous ainsi qu’à vous de l’accomplir pour la face d’ALLAH Le Très Haut !

  • La préservation de la santé est une obligation morale mais aussi religieuse, en effet, le Prophète a dit : « Serviteurs d’ALLAH, soignez-vous, mais ne vous soignez pas avec l’illicite. » Il incombe ainsi à tout musulman et musulmane de recourir à tous les moyens licites permettant de préserver sa bonne santé.

    Cet ouvrage se veut une présentation détaillée d’une alternative thérapeutique exemplaire, rapportée d’une part dans la tradition prophétique, et corroborée, d’autre part, par la science expérimentale antique et moderne : La Hijama ou la saignée. La Hijama a été décrite dans de nombreux ouvrages, à la fois religieux et scientifiques, mais au fil du temps, un certain nombre d’informations ont été attribuées à tort à la Hijama. Le but de cet ouvrage est donc de proposer une approche plus rigoureuse, sur le plan religieux et scientifique, et plus méthodique.

  • Voici donc un épître contenant un résumé bénéfique concernant la meilleur des paroles, la plus grande, la plus sublime, et la plus bénéfique: la parole de l’unicité : La ilaha illa ALLAH (Nulle divinité digne d’être adorée excepté ALLAH), ses mérites, son sens, ses conditions, et ses annulatifs.

    Cette épître est à la base extraite de l’un des ouvrages de Cheikh ‘Abder-Razzâq al-Badr -HafizahuLLAH-  » Fiqh ad-Dou’â wal-Adhkâr « , car certaines personnes de mérite ont voulu en faire une épître indépendante, en espérant la propagation de son bien, et que d’en tirer profit soit facilité.

  • Au sommaire de ce livre :

    • Regard sur la jeunesse,
    • Les déviations et les problèmes de la jeunesse,
    • Les problèmes que rencontrent les cœurs des jeunes,
    • Confusion concernant le destin,
    • Quelques hadiths évoquant les jeunes.
  • « La juste compréhension de la méthodologie des Pieux Prédécesseurs est un sujet très important. Il incombe donc à chaque musulman désirant le bonheur de son âme, son salut, et sa réussite dans ce bas-monde et dans l’au-delà, de bien comprendre ce sujet en y prêtant toute son attention, car ce qui compte en dehors de se prétendre musulman c’est de mettre en application les principes de l’Islam sans quoi sa prétention n’a aucune valeur.

    Il en est de même pour celui qui prétend suivre la Sounnah sans la pratiquer ; sa prétention n’a aucune valeur car ce qui compte ce sont les réalités et les actes et non les prétentions.

    al-Hasan al-Basrî dit : « La foi, ce n’est ni un souhait, ni une parure mais c’est ce qui est établi dans le cœur et que les actes concrétisent ». »

  • Ouvrage de Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH- très utile sur le sujet de la magie et du charlatanisme, les chapitres de ce livre sont:

    – Quelle loi s’applique à la magie et aux magiciens?

    – Les genres de magie:

    1-L’astrologie,

    2-Postillonner sur les fils et faire des noeuds,

    3-La rhétorique,

    4-Les colportages,

    – La peine encourue par le magicien.

    – Questions/réponses sur le sujet.

  • Voici un magnifique livre de poche où l’auteur donne de nombreux conseils pour celui qui désire apprendre le Saint Coran.

    Ce livre se distingue des autres ouvrages sur l’apprentissage du Coran par des conseils pratiques et méthodiques avec l’exemple de l’apprentissage d’une sourate.

    Ouvrage de Cheikh ‘Abdel-Mouhsin el-Qâsim -HafizahuLLAH-, imam au Masjid Nabawi à Médine.

  • Cheikh Sâlih al-Fawzan a dit : « La méthodologie des Salafs, est une méthodologie qui convient parfaitement en tous temps, en tous lieux. Attention à ce que les paroles de ces démoralisateurs ou de ces égareurs, ne te poussent à te montrer négligeant envers cette méthodologie, que cela ne t’en dissuade pas. L’imam Malik -qu’ALLAH lui fasse miséricorde- a dit : « Ne peut rectifier les derniers de cette communauté que ce qui a rectifié ses prédécesseurs », qu’est-ce qui a reformé ses prédécesseurs ? C’est le Livre (Coran), la Sounnah et le suivi du Messager. C’est le fait d’œuvrer en conformité avec le Coran et la Sounnah, qui a réformé la première génération de la communauté (musulmane) et la postérité de cette communauté ne se réformera qu’à la base de ce qui servit de réforme pour ses prédécesseurs. Donc, celui qui désire pour lui le salut, n’a qu’à étudier la doctrine des Salafs, s’y cramponner et appeler à la suivre, car c’est le chemin du salut, c’est l’embarcation de Nouh (Paix et Salut sur Lui), celui qui monte dedans aura le salut et celui qui la rejette est perdu, noyé dans l’égarement.»

  • La da’wa est une préoccupation très importante, c’est pourquoi elle confère à celui qui s’y active une récompense élevée dans l’au-delà. En effet, elle est l’une des fonctions attribuées par ALLAH aux Prophètes et aux Envoyés.

    Pour récolter tous les fruits d’une da’wa, le prédicateur doit se conformer à certains comportements précis et doit respecter certaines conditions nécessaires. L’une des principales conditions qui valident une da’wa est l’usage de la sagesse, et ALLAH dit :(Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton seigneur) (s16: verset: 125)

    L’auteur met en évidence dans cet ouvrage les aspects principaux qui doivent caractériser celui qui prêche dans le sentier d’ALLAH.

  • Livre de Cheikh el-Albani -RahimahuLLAH- sur le jugement des chants et de la musique en Islam.

    Les arguments du Coran et de la Sounnah ainsi que les paroles des Compagnons et les avis des imams et savants concernant le statut des chants, des instruments de musique, des chants soufis et des anâshîd dans la jurisprudence islamique.
  • Colorier, c’est apprendre en s’amusant : 50 pages de coloriages et d’activités ludiques qui permettent à l’enfant de découvrir des notions essentielles sur la foi et le monde, tout en développant ses compétences cognitives.

    Eveil à la foi – jeux éducatifs – découverte – graphisme – mathématiques.

  • Titre en arabe: القول السديد في بيان التوحيد (al-Qawl as-Sadîd fî Bayan at-Tawhid)

    Le Prophète a été envoyé pour prêcher le Tawhid et la religion de tous les Prophètes.

    Le Tawhîd consiste à vouer sincèrement ses oeuvres à ALLAH, de sorte qu’elles ne soient pas imprégnées d’association, et de s’approcher d’ALLAH par toutes les oeuvres accomplies.

    L’adoration est un droit exclusif d’ALLAH envers ses serviteurs, et c’est pour cela qu’Il a créé les êtres.

    Toutes les actions que la Charia commande et recommande doivent être vouées exclusivement à ALLAH, entre autres, la prière, le jeûne, la zakat, le hadj, la piété filiale, garder les liens de parenté, l’invocation, le voeu, l’imploration d’assistance, la crainte, le sacrifice rituel (l’abattage), l’amour, la peur, l’espoir etc… Toutes doivent être vouées au Créateur. C’est cela le Tawhîd.

    En effet, toute action est vaine, à moins qu’elle ne soit vouée à ALLAH avec pour finalité une récompense de l’au-delà. De plus, elle doit être conforme à la Charia.

    Si la personne manque à ce principe, elle tombera forcément dans le Chirk surtout si ce dernier est liée à une adoration, la rendant ainsi vaine et nulle.

  • Ce livre traite d’un sujet de taille: celui de la femme, de ses vêtements et de ses parures.

    Ce livre apporte des éclaircissements sur les critères imposés par ALLAH concernant la tenue vestimentaire et la parure de la femme musulmane, dans le but d’arriver à une société pure basée sur les vertus et empreinte de chasteté et de pudeur…

    Négliger l’importance de ce sujet est soit dû à l’ignorance, à une absence de clairvoyance et de compréhension, soit c’est une trahison envers la communauté dans ce qu’elle a de plus cher: ses garçons et ses filles.

  • De nombreux textes religieux confirment le fait que s’orner d’un noble comportement, d’une moralité exemplaire, des bonnes manières et d’une conduite pieuse est la caractéristique des gens de l’Islam et que seul peut obtenir le savoir – qui est la perle précieuse sur la couronne de notre législation purifiée – celui qui s’orne de ses comportements, et délaisse ce qui les annule.

    Le sujet abordé ici concerne les comportements généraux indispensables à toute personne désireuse de s’orienter vers les études religieuses.

  • Le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- a dit : « Personne n’a reçu de don plus admirable et complet que la patience ».

    ‘Ali Ibn Abi Tâlib a dit quant à lui : « En effet, la patience trouve son origine dans la foi. Sa place équivaudrait à celle occupée par la tête par rapport au corps ». Il haussa par la suite le ton et dit : « Sans aucun doute, celui qui n’a pas de patience n’a point de foi ».

    Voici un extrait du célèbre livre « Fath al-Majîd li Charh Kitab at-Tawhid » du Cheikh ‘Abder-Rahman Ibn Hasan Al Shaykh -RahimahuLLAH- qui met en évidence l’importance de la patience et son lien avec la croyance et l’adoration du musulman.

  • Tu verras que beaucoup de ceux qui sont très actifs dans l’accomplissement d’innovations, sont paresseux à l’idée d’accomplir des actes dont le caractère légal est établi et dont la conformité à la Sounnah est vérifiée. Tout ceci n’est que la conséquence des innovations et leur effet néfaste sur les cœurs.

    En effet, les innovations causent des dégâts immenses sur les cœurs, et présentent un grand danger pour la religion. D’ailleurs, les gens n’innovent dans la religion ce qui n’en fait pas partie sans délaisser son équivalent de la Sounnah ou bien plus encore, comme l’on souligné certains savants parmi les Salafs.

    En revanche, lorsque l’individu ressent qu’il suit la Sounnah et ne légifère pas de lui-même, cela provoque en lui la crainte, la soumission, l’humilité, et l’adoration vouée au Seigneur des Mondes. Cela engendre aussi la parfaite conformité au Guide des pieux, Maître des Envoyés et Messager du Seigneur des Mondes : Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-.

  • Un livre traitant de la beauté et du mérite de l’islam du grand savant Cheikh Abder-Rahman as-Sa’di -RahimahuLLAH-.

  • Dévastateurs, les troubles et les grands tourments n’épargnent rien ni personne. Ils détruisent tout sur leur passage : le corps, l’esprit, la religion et toute bonne chose. Ils ne peuvent être que néfastes et ne procurent aucun bien.

    En effet, les troubles n’épargnent personne. Nous avons donc le devoir imminent de nous prémunir et de sérieusement nous en éloigner. De même qu’il faut prendre distance avec tout ce qui nous en approche. Et cela, d’autant plus que la prolifération des troubles sera l’un des signes précurseurs de la fin des temps.

    Cheikh Sâlih Ali Cheikh -HafizahuLLAH- nous explique quelle est la position que doit adopter le musulman face aux troubles qui touchent la communauté.

  • L’intérêt de ce livre réside dans sa concision. L’auteur s’est contenté de citer les points prépondérants en s’efforçant à fournir les preuves authentiques. Il n’a pas oublié de préciser ce qui incombe au fidèle, qu’il soit imam ou suiveur.

    Il montre donc comment, ou et quand accomplr ces prières. Il indique s’il y a lieu de faire ou non un sermon, ainsi que les actes recommandés.

    L’auteur n’a pas omis d’évoquer des remarques qui s’y réfèrent ainsi que des hadiths faibles les concernant. Ce genre de livre est utile pour le commun des musulmans, car ces prières (de consultation, de l’éclipse et de la pluie) sont méconnues de beaucoup de gens.

    Livre préfacé par Machour Ibn Hasan Al Salman.

  • Ouvrage concis traitant de la prière de nuit, dans lequel l’auteur a expliqué ses mérites, les bienséances qui s’y rapportent et les moyens qui contribuent à sa pratique.

    Le Messager d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- a dit: «Faites la prière bénévole pendant la nuit, c’était l’habitude des vertueux avant vous, elle vous rapproche de votre Seigneur, expie les fautes, vous interdit de commettre le péché et empêche les maladies d’attaquer le corps.»

     

  • Un ouvrage clarifiant le statut de la prière de nuit pendant le mois de Ramadan, la façon de l’accomplir, ses mérites, accompagné d’un éclaircissement sur le statut de la retraite spirituelle et ses conditions.

    Un sujet intéressant et profond qui profitera aux personnes désireuses d’accomplir davantage d’œuvres durant ce mois béni.

    Un livre à se procurer avant l’arrivée de Ramadan afin d’en savoir davantage sur le sujet et espérer prier au mieux cette prière, qui, si elle est faite avec foi et espérance pourra nous donner droit à l’expiation de nos pêchés antérieurs, comme nous le rapporte le hadith d’Abou Hourayra.

    La prière de nuit (Qiyâm) pendant le mois du Ramadan :

    Son mérite – Comment l’accomplir,
    La nuit du destin (Laylatu-l-Qadr) et sa date,
    La prière du Witr,
    L’invocation du recueillement (al-Qounût).

    La retraite spirituelle (al-I’tikâf) :

    Sa légitimité dans la Chari’a – Ses conditions,
    Ce qui est autorisé à la personne en retraite,
    Ce qui annule la retraite spirituelle.

  • Ouvrage incontournable, devenu célèbre du Mouhaddith Cheikh el-Albani -RahimahuLLAH- sur le description de la prière du Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-. Le Cheikh décrit, en s’appuyant de Hadiths authentiques pour tout ce qu’il avance, la prière du début jusqu’à la fin comme notre Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- la priait.

    Il est donc important pour tout musulman et musulmane de posséder ce livre et le lire afin d’appliquer la parole prophétique lorsqu’Il dit à ses compagnons: « Priez comme vous m’avez vu prier. » Et de nos jours cela nous ait possible par le biais des nombreux Hadiths qui décrivent la prière, rapportés par ces mêmes compagnons -qu’ALLAH les agréé-.

  • Ceci est une épître concise qui traite de «la prière du vendredi» dans laquelle sont exposés les points suivants :

    • Sa signification.
    • Son caractère obligatoire et son statut: à qui elle incombe et qui en est dispensé.
    • Son caractère obligatoire concerne toute personne réunissant huit conditions.
    • La punition de celui qui délaisse la prière du vendredi.
    • Les mérites du jour du vendredi.
    • Les mérites de la prière du vendredi.
    • Les bienséances, obligatoires et recommandées, à adopter le jour du vendredi.
    • + Fatawas des grands savants de l’Ifta (en Arabie Saoudite), Cheikh Ibn el-‘Otheimin et Cheikh Ibn Bâz.
  • Étant donné la multitude d’avis divergents autour de la question du voyage, une connaissance approximative de ses règles amène nombre de croyants à commettre de nombreuses erreurs ou encore à se priver de facilités octroyées par le Législateur. Il convient donc au commun des musulmans de se référer à l’avis d’un savant reconnu pour son intégrité. Et l’auteur ne s’y est pas trompé en présentant cette épître exposant la jurisprudence du voyage en disant : J’ai beaucoup profité, pour ce travail, des appréciations et corrections de notre Cheikh, l’Imam Ibn Bâz.

    En annexe, une série de questions – réponses avec le Cheikh Ibn el-‘Otheimîn -RahimahuLLAH- met en évidence nombre de situations concrètes.

    Un ouvrage pratique indispensable en voyage.

  • Livre concis traitant de la prière nocturne, dans lequel l’auteur a expliqué la notion de veillée nocturne, son mérite, ses moments privilégiés, le nombre de rak’a qui la constitue, les bienséances qui s’y rapportent et les moyens qui contribuent à sa pratique.

    Il a également parlé de la prière de Tarâwîh, de son statut, son mérite, ses moments privilégiés, le nombre de rak’a qui la constitue, et la permission de l’accomplir en commun.

    Il a par la suite expliqué la prière du Witr et ce qui s’y réfère.

  • La prière est le pilier de l’Islam le plus important après l’attestation de foi. Force est de constater, hélas, que beaucoup de musulmans la négligent en se trouvant diverses excuses que cet ouvrage, nous l’espérions, tentera de dissiper. Ce livre se veut un rappel qui, par la volonté d’ALLAH, sera très bénéfique non seulement pour ceux qui ne prient pas, mais aussi pour ceux qui sont fidèles à la prière mais désireraient en comprendre le sens profond.

    Livre préfacé par Cheikh Ibn Bâz -RahimahuLLAH-.

  • La prière sur le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- est l’une des plus importantes invocations et donc l’une des adorations les plus méritoires. Le musulman la formule après l’appel à la prière, durant ses prières obligatoires et surérogatoires, lorsque le Messager d’ALLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- est cité, ainsi qu’à d’autres occasions. Mais peu d’entre nous connaissent le sens de cette invocation et ont conscience de ses nombreux mérites.

    Cette épître bénéfique expose la signification de la prière sur le Prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, son importance, ses mérites et les différentes manières de la formuler. Pour se rendre compte que la valeur et le mérite de cette invocation correspondent à l’honorable statut du Prophète Mohammed -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-… pour plus de sincérité dans cette prière et pour qu’elle nous soit profitable le Jour où ni bien ni progéniture ne seront d’aucune utilité…

  • Ibn el-Qayyim a dit: « Celui qui veut construire un bâtiment élevé doit s’assurer de la solidité des fondations, car la hauteur du bâtiment sera fonction de la solidité et la fiabilité de celles-ci. » Ainsi, les oeuvres et les degrés atteints (en récompense) sont la construction, et les fondations sont la croyance. Ce livre résume d’une manière simple, l’essentiel de ce que tout musulman doit connaître dans le domaine de la croyance, ce à quoi il doit croire fermement, sans qu’il ne lui soit rejeter quoi que ce soit, ou d’en douter.

    Ouvrage de Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- sur la profession de foi des Gens de la Sounnah et du Consensus.

  • La prière étant l’acte d’adoration pratique le plus important en Islam, il n’est permis de la délaisser ou de la retarder sous aucun prétexte. Cependant l’Islam étant une religion de facilité dans laquelle ALLAH a proscrit toute gêne, des dispositions particulières ont été légiférées pour faciliter au malade sa purification légale et sa prière, puisque « ALLAH n’impose à son âme que ce dont elle est capable ».

    Voici donc la description de la purification du malade, tirée d’ouvrages de deux grands savants de ce siècle, le Cheikh Ibn Bâz et le Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahumaALLAH-.

  • Base de la rectitude de l’individu et de la réforme de sa nation.

  • Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH- a dit : « Quant à celui qui se prétend être sur la Salafiya alors qu’il ne connait rien de la voie des Salafs (Prédécesseurs) ou qu’il en a connaissance et ne la suit pas mais suit ce sur quoi sont les gens ou ce qui est en accord avec ses passions, celui-là n’est pas un Salafi ! Même s’il se revendique de la Salafiya ; ou alors qu’il ne patiente pas à l’arrivée des fitan, il fait preuve de laisser-aller dans sa religion et adopte un discours fallacieux dans sa religion, celui-là n’est pas sur la voie des Salafs. Ce n’est pas la prétention qui est à prendre en considération, mais la réalité ! Chose qui doit être pour nous, notre première préoccupation, à savoir la connaissance de la voie des Salafs et l’étude de cette la voie dans la croyance, dans l’étique, dans la mise en pratique, dans tous les domaines que compte la voie des Salafs. La voie des Salafs, c’est la voie sur laquelle était le Messager d’ALLAH et sur laquelle étaient ses compagnons parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont pris comme exemple et qui les ont suivis sur le même chemin jusqu’à la dernière heure ».

  • L’affiliation aux Anciens ou Pieux Prédécesseurs (al-Salaf) est chose ancienne et bien connue des imams, des ulémas et l’ensemble des gens, les anciens comme les modernes.
    Parmi les savants qui ont abordé ce sujet à notre époque figure l’érudit et traditionaliste, Mohammed Nâsir ad-Dîn el-Albani -RahimahuLLAH- qui a grandement œuvré pour expliquer les caractéristiques de la voie salafiste, ses fondements et sa nature.
    Voici donc une compilation de quatre conférences données par le Cheikh el-Albani retranscrites et traduites, dont les titres sont :
    – Les fondements du message salafiste ;
    – Le salafisme et les écoles juridiques ;
    – Ambiguïtés autour du salafisme ;
    – La réalité du message salafiste.

  • La prière est ce moment privilégié où le serviteur se retrouve en intimité avec son Créateur. Cinq fois par jour, le musulman part à la rencontre de son Seigneur pour Le louer, Le glorifier, L’invoquer et se prosterner devant Lui, en toute soumission et humilité. Chaque parole et chaque geste dans cette prière a sa signification et sa symbolique.

    Ce n’est qu’en comprenant l’esprit de la Salât que le musulman pourra goûter à sa saveur et profiter de ses innombrables bienfaits dans sa vie quotidienne et dans l’au-delà.

    Plus qu’une analyse subtile de cette relation entre le serviteur et son Maître, une découverte de l’âme de la prière, un véritable voyage au royaume du recueillement. La prière comme rarement elle a été décrite… comme vous ne l’avez peut-être jamais imaginée… comme nous devrions tous l’accomplir!

  • La meilleure chose à laquelle on peut se consacrer et dépenser son temps, c’est apprendre et enseigner le livre d’ALLAH et la Sounnah de son Messager. Ceci, accompagné des bonnes œuvres, permet de gagner le succès dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà. Aussi, tous les versets, hadiths et paroles de savants qui parlent de la valeur du savoir et font l’éloge des savants concernent la connaissance du Coran, de la Sounnah et de ce qui est rapporté des compagnons et ceux qui les suivent.

    Ouvrage de Cheikh ‘Abdel-Mouhsin el-‘Abbâd -HafizahuLLAH- sur le sujet de la science et des savants, les mérites et l’importance de la science, le rang élevé des savants et la conduite que les étudiants doivent adopter envers la science et les savants.

  • « Lâ Ilâha Ilâ Allah »: La première partie de l’attestation de foi, cette parole qui est énorme, équivaut le poids des cieux et de la terre et de ce qu’ils contiennent en dehors d’ALLAH. Cette parole est le fondement de la religion.

    ALLAH l’a nommée la parole de piété, l’anse la plus solide, la parole de la pureté, la parole du monothéisme. Voila les différents noms de cette parole qui sera traitée dans ce livre.

    Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH- nous explique la réelle signification de cette parole, car de nos jours beaucoup de musulmans ne la comprennent pas comme les Envoyés et Prophètes l’ont enseignés à leur peuple.

  • Les preuves tirées du Coran et de la Sounnah authentique que les paroles du Prophète relatives à la médecine sont bien une révélation et non la simple parole d’un homme.

  • La Révélation divine est le point commun entre l’ensemble des Messagers d’ALLAH envoyés sur Terre. Leur mission à tous était la même: inviter  leur peuple à vouer un culte exclusif à ALLAH l’Unique, sans rien Lui associer, une invitation à un monothéisme pur, exempt de toute forme de polythéisme.

    ALLAH envoya à l’humanité le sceau des Envoyés, Mohammed -Salla ALLAH ‘aleyhi wa sallam- dont le message est universel. La révélation qu’il reçu parachève les révélations précédentes et le Livre qui lui fut révélé, le Coran, non seulement confirme mais abroge également les Livres célestes antérieurs.

    Le musulman à donc le devoir d’observer le Coran et de se conformer à la Sounnah du Prophète Mohammed qu’il reconnaît comme étant le sceau des Messagers.

    Cependant, à cause de l’influence de la philosophie grecque notamment, des courants de pensées « islamiques » ont vu le jour. Ceux-ci ont poussé certains musulmans à s’éloigner de la Sounnah du Prophète -Salla ALLAH ‘aleyhi wa sallam- et de la voix des Pieux Prédécesseurs et à innover la théologie spéculative (le Kalam) qu’Ibn Taymiya -RahimahuLLAH- a tant réfutée dans ses écrits. Cet écrit en fait partie.

  • Parmi les prémisses du Jour Dernier il y a la mort, qui est la petite station debout, lorsque le terme de chacun arrivera, qui nous fera passer d’ici-bas à l’au delà.

    ALLAH rappelle la mort aux serviteurs, car, lorsqu’arrive la mort, les actes de l’homme sont finis et elle ne peut être repoussée.

    Cet ouvrage est tiré du livre « al-Irchâd » de Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Ce livre « Moukhtasar Sîrat ar-Rassoul» (la vie du Prophète) est un ouvrage d’histoire retraçant la vie du prophète -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam-, la situation de son peuple avant son envoi, sa naissance, sa famille, ses compagnons, ainsi que les divers évènements et faits de sa noble vie. Son auteur Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH-, raconta ces récits en mettant en valeur les leçons et les morales à retenir de ces derniers. Cet ouvrage n’est pas un livre classique d’histoire prophétique, il se distingue par le fait de mettre en valeur l’importance du Tawhîd et le danger du Chirk à travers ces récits. Son auteur passa sa vie à revivifier cet appel à l’Unicité d’ALLAH et à combattre l’association qui est le plus grand des péchés.

  • Récit de la vie du seau des Envoyés, celui auquel fut révélé le Coran comme un guide et une miséricorde pour les croyants. La vie du Prophète de l’Islam: Mohammed Ibn ‘AbdiLLAH -salla ALLAHu ‘aleyhi wa sallam- résumée en quelques lignes.

  • Il existe une personne qui ne cesse de se dévouer et de se sacrifier pour toi. Comment s’est-elle affligée pour que tu sois heureux! Combien s’est-elle affamée pour que tu sois rassasié!

    Combien a-t-elle pleuré pour que tu sois heureux! As-tu entendu parlé d’une personne qui t’aime plus que ses biens ? Plutôt qui t’aime plus que sa vie ? Mais non ! Plutôt plus que sa propre personne; cette personne n’est autre que ta noble mère.

    Cette mère, ô toi qui souhaite la réussite, agrippe-toi donc à ses pieds, c’est là que se trouve le Paradis.

    En effet, Ibn ‘Omar -Qu’ALLAH l’agrée- dit à une personne : As-tu peur de pénétrer en Enfer et aimerais-tu entrer au Paradis ? Oui, répondit-il. Il lui dit : Sois bon envers ta mère. Je jure par ALLAH que si tu lui adresses des paroles douces et tu la pourvois en nourriture, alors tu entreras certainement au Paradis.

    Cette épître a été prononcée par Cheikh ‘Abdel-Moun’im élève de Cheikh el-Fawzan comme sermon du vendredi.

  • Le califat de ‘Ali Ibn Abi Tâlib vient clôturer la série des califes bien guidés. Cette époque bénite évoquée par le Messager d’ALLAH comme étant conforme à la voie prophétique. Retrouvez ici la vie du quatrième calife, ses mérites, son accession au pouvoir et les évènements qui se sont déroulés sous son règne, notamment la fitna: les troubles entre les musulmans lors de batailles de Siffîn et du chameau.

    Ce quatrième volet détaille également le court règne de son fils: al-Hassan Ibn Ali, avant la prise de pouvoir de Mu’awiyya et le début du règne des Omeyyades.

    Cet ouvrage est extrait de l’encyclopédie intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah », de l’imam Ibn Kathîr (774h) -RahimahuLLAH-, qui comme son nom l’indique retrace l’Histoire: de la création de son début à la fin des temps. Ses sources authentiques et sa rigueur scientifique en font un ouvrage de référence à l’unanimité au sein de la communauté musulmane. C’est de cette même encyclopédie que sont extraits « Les histoires des Prophètes » ou « La Sîra du Messager ».

  • Lorsqu’Abou Bakr as-Siddîq tomba malade, ‘Umar fut désigné pour diriger la prière à sa place et c’est durant sa maladie qu’Abou Bakr désigna ‘Umar en tant que successeur au poste de calife.

    Il dicta sa décision à ‘Othman Ibn ‘Affân qui rédigea le décret. Ce dernier fut lu aux musulmans qui en acceptèrent la teneur et se soumirent à la décision du calife mourant.

    Quand Abou Bakr mourut,’Umar Ibn al-Khattâb, al-Fârouq, le commandeur des croyants, pris la relève de la plus belle des manières. Il fut le premier à être nommé  » Commandeur des croyants « .

    Cet ouvrage est extrait de l’encyclopédie intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah », de l’imam Ibn Kathîr (774h) -RahimahuLLAH-, qui comme son nom l’indique retrace l’Histoire: de la création de son début à la fin des temps. Ses sources authentiques et sa rigueur scientifique en font un ouvrage de référence à l’unanimité au sein de la communauté musulmane. C’est de cette même encyclopédie que sont extraits « Les histoires des Prophètes » ou « La Sîra du Messager ».

  • Le califat de ‘Uthman Ibn ‘Affan est le troisième volet de la série des califes bien guidés. C’est le troisième calife de l’Islam, de cette époque bénite citée par le Messager d’ALLAH comme étant conforme à la voie prophétique. Retrouvez ici sa vie, ses mérites, son accession au pouvoir et les événements qui se sont déroulés sous son règne, notamment les nombreuses conquêtes et les troubles causés par les premiers Khawârij.

    Cet ouvrage est extrait de l’encyclopédie intitulée « al-Bidâyah wan-Nihâyah », de l’imam Ibn Kathîr (774h) -RahimahuLLAH-, qui comme son nom l’indique retrace l’Histoire: de la création de son début à la fin des temps. Ses sources authentiques et sa rigueur scientifique en font un ouvrage de référence à l’unanimité au sein de la communauté musulmane. C’est de cette même encyclopédie que sont extraits « Les histoires des Prophètes » ou « La Sîra du Messager ».

  • La tombe est la première étape de l’au-delà et la première demeure de l’homme après sa mort, toute âme y passera, nul ne peux y échapper.

    Toute âme goûtera, dans sa tombe après sa mort, soit au châtiment ou soit à la béatitude selon ce qu’il a oeuvré durant sa vie terrestre.

    La foi en cette étape cruciale après la mort fait partie entière de la foi au cinquième pilier de la foi qui est la foi au Jour Dernier, c’est pour cette raison qu’il est important pour le musulman d’y croire conformément à la Sounnah prophétique et à la croyance d’Ahl as-Sounnah.

    Ceci est une petite épître de Cheikh ‘Abdel-‘Azîz ar-Rajihi -HafizahuLLAH- dans laquelle il explique la foi au châtiment de la tombe.

  • Nombreux sont les musulmans qui s’intéressent à la question de l’émigration physique et géographique, celle qui consiste à quitter un pays pour un autre, une contrée pour une autre, dans le but de bénéficier du droit d’adorer son Créateur en toute liberté.
    En revanche, il existe une autre émigration qui elle est obligatoire pour chaque musulman, et tout temps et en tous lieux. Il s’agit de l’émigration du cœur du cheminement spirituel que chaque croyant doit entreprendre durant toute sa vie.
    Malheureusement, rares sont ceux qui s’intéressent à cette émigration du cœur. C’est pourquoi il était indispensable de publier un livre abordant ce sujet crucial, afin que le lecteur prenne conscience qu’il passe peut-être à côté de l’objectif même de sa présence dans ce monde : cheminer vers ALLAH.

  • Ce coffret est un coffret regroupant 7 livres sur les fbases de l’Islam, extrêmement utile pour tout musulman et toute musulmane, ces sept titres sont:

    -La supplication, l’autorisée et l’interdite, (sujet développé et expliqué)

    -Aperçu succinct sur la foi des Salafs dévoués, (sujet développé et expliqué)

    -Les piliers de l’Islam, (sujet développé et expliqué)

    -Les conditions de l’Islam, et les dix abrogations, (sujet développé et expliqué)

    -Les types de polythéisme, (sujet développé et expliqué)

    -Les types de monothéisme, (sujet développé et expliqué)

    -Les piliers de la foi (sujet développé et expliqué).

  • Ce coffret est un coffret regroupant 10 livres sur les fondements de l’Islam, extrêmement utile pour tout musulman et toute musulmane, ces dix titres sont:

    1. Traduction du sens des versets du Coran : Est traduit dans cet ouvrage la dernière partie du Coran allant de la sourate « Al-Moujâdalah » à la sourate « An-Nâs » qui clôture le Livre d’ALLAH.
    2. Les 3 fondements (Al-Oussoul at-Thalatha) : Ce livre connu du public, oeuvre de cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb -RahimahuLLAH-, présente de manière concise et simple les principes du Tawhid.
    3. La croyance des Gens de la Sounnah : Cet ouvrage, écrit par Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el-‘Otheimin -RahimahuLLAH-, explique les différents piliers de la foi : la croyance en ALLAH, Ses Anges, Ses Livres, Ses Messagers, au Jour Dernier et au Destin, bon ou mauvais.
    4. Les 40 hadiths de l’imam An-Nawawi : Regroupés par l’imam an-Nawawi -RahimahuLLAH-, ces hadiths présentent certains des enseignements de base de l’Islam dictés par le Prophète à ses compagnons, et par là même, à l’ensemble de sa nation.
    5. La prière : Ce livre, œuvre de Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Bâz -RahimahuLLAH-, décrit les ablutions et la prière telles que le Messager d’ALLAH les accomplissait.
    6. L’aumône légale (Zakât) : Rédigé par Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el-‘Otheimin -RahimahuLLAH-, cet ouvrage décrit de manière simple et concise les vertus de la Zakat, les biens assujettis à l’aumône légale, ainsi que ses bénéficiaires.
    7. Le jeûne : Ce livre de Cheikh ‘AbdALLAH Ibn JârALLAH -RahimahuLLAH- mentionne les vertus du jeûne du mois de Ramadan, ainsi que les règles relatives au jeûne. Il traite également de la Zakat el-Fitr et de la prière de l’Aïd.
    8. Guide pour la ‘Oumra et le Hajj : Cheikh Mohammed Ibn Sâlih el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- nous présente ici un guide concis qui sera utile au pèlerin qui souhaite accomplir un petit ou un grand pèlerinage.
    9. La forteresse du musulman : Dans cet ouvrage, qu’il n’est plus besoin de présenter, Cheikh Sa’îd Ibn Wahf al-Qahtâni mentionne les invocations et évocations que le Messager a enseignés à sa nation.
    10. 10. Les 7 péchés destructeurs : Tiré du fameux livre de l’imam ad-Dhahabi -RahimahuLLAH- « Les péchés capitaux » (al-Kabâir), cet ouvrage mentionne sept des péchés les plus graves, au nombre desquels, le Chirk, le meurtre, la sorcellerie, l’usure …
  • « Dans le domaine de l’Unicité d’ALLAH dans l’Adoration, les savants de la Sounnah ont unanimement reconnu qu’aucun livre équivalent à Kitab at-Tawhid (le Livre de l’Unicité) n’a jamais été écrit en Islam. Cette oeuvre est un livre de prédiction, et représente donc l’appel vers le Tawhid, car l’auteur, Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- y a clarifié les différentes catégories du Tawhid d’Adoration et celles du Tawhid des Noms et Attributs divins de manière générale. Il a aussi expliqué le polythéisme majeur et certaines de ses manifestations, de même qu’il a clarifié les voies y menant. Le Cheikh a clairement défini ce que représentait la protection du Tawhid et les moyens permettant de la mettre en oeuvre, comme le fait de s’éloigner de toute sorte de polythéisme mineur. Ce livre (Kitab at-Tawhid) est un livre très important, c’est pourquoi il est tout aussi important de lui accorder un grand intérêt, en le mémorisant, en l’étudiant et en méditant dessus, car on en a toujours besoin, où que l’on soit… »

    Ici un résumé de l’explication de Cheikh Sâlih Ali Cheikh -HafizahuLLAH-.

  • Le dogme de la « Tahâwiyya » est un ouvrage de référence rédigé par l’imam Abou Ja’far at-Tahâwi (321h) -RahimahuLLAH- dans le dogme sunnite. Il aborde les principaux éléments de la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus. Ce livre a souvent été commenté et expliqué au fil du temps. L’ouvrage est enrichi d’un commentaire du Cheikh el-Albani -RahimahuLLAH- et du texte arabe vocalisé.

  • Ce livre aborde la terminologie du Hadith. Il s’agit d’un sujet important car il permet au musulman désireux de s’approfondir dans les recherches et l’étude des Textes, de comprendre les catégories du Hadith auxquelles les savants font souvent référence.

    La composition poétique de la « Bayqouniyya » résume en une trentaine de vers les principes de la terminologie du Hadith.

    Le commentaire traduit et présenté ici est celui de l’éminent Cheikh el-‘Otheimîn -RahimahuLLAH-. Ce livre est un support idéal pour toute personne désirant en savoir davantage sur la noble science du Hadith.

  • Trouvez dans ce livre entièrement bilingue (AR- FR) les commentaires de Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH- de la ‘Aqida al-Wâsitiya.

    « Al- ‘Aqida al-Wâsitiya » est un livre de Cheikh el-Islam Ibn Taymiya (728h) -RahimahuLLAH- résumant la croyance des Gens de la Sounnah et du Consensus, notamment sur les Noms et les Attributs d’ALLAH, la foi en Lui et au Jour Dernier, et autres points du dogme correct.

    Peu de temps avant la venue des Mongols à Damas, Ibn Taymiya reçut la visite d’un juge originaire de la ville de Wâsit en Iraq. Ce dernier se plaignit de la disparition de la doctrine orthodoxe sunnite dans sa région. Il lui expliqua le besoin criant de rédiger pour les habitants de Wâsit une profession de foi qui servirait de référence et pourrait être enseignée.

    Ibn Taymiya fut réticent dans un premier temps car, justifia-t-il, les grands imams du passé avaient déjà rédigé des écrits à ce sujet. Cependant, face à l’insistance du juge, il s’assit après la prière du ‘Asr puis mit par écrit la profession de foi que vous avez entre les mains. Avant la prière du Maghrib, elle était achevée et devint, par la suite, une des principales références du dogme sunnite authentique.

  • L’explication de Oussoul Thalatha (de l’Imam Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h)) par l’imam Cheikh el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

    Un résumé bénéfique dans le Tawhid que chaque musulman se doit de connaitre, « Les trois fondements » font référence aux trois questions qui nous seront posées dans la tombe: Qui est ton Seigneur? Quelle est ta religion? Qui est ton Prophète?.

    C’est un ouvrage concis, mais complet dans le domaine de l’Unicité de la Seigneurie, de l’Unicité de l’Adoration, l’Alliance et le Désaveu, et d’autres sujets ayant trait à l’Unicité, qui est la plus noble des sciences et la plus élevée en degré.

    Le Cheikh l’a rédigé dans un style simple, accessible à tout lecteur, en appuyant ses dires par des preuves. Il a connu un grand succès auprès des gens qui l’ont mémorisé, étudié et enseigné.

  • L’explication de Oussoul Thalatha (de l’Imam Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h)) par l’imam Cheikh Ibn el-‘Otheimin -RahimahuLLAH-.

    Un résumé bénéfique dans le Tawhid que chaque musulman se doit de connaitre, « Les trois fondements » font référence aux trois questions qui nous seront posées dans la tombe: Qui est ton Seigneur? Quelle est ta religion? Qui est ton Prophète?.

    C’est un ouvrage concis, mais complet dans le domaine de l’Unicité de la Seigneurie, de l’Unicité de l’Adoration, l’Alliance et le Désaveu, et d’autres sujets ayant trait à l’Unicité, qui est la plus noble des sciences et la plus élevée en degré.

    Le Cheikh l’a rédigé dans un style simple, accessible à tout lecteur, en appuyant ses dires par des preuves. Il a connu un grand succès auprès des gens qui l’ont mémorisé, étudié et enseigné.

  • Ce hadith est extraordinaire, il comprend l’explication de la religion entière…. Introduction du livre (du Cheikh) :
    Certains savants ont mis l’accent sur l’importance de ce Hadith. Qâdî `Iyâd a souligné dans l’explication de Nawawî de Sahîh Mouslim (158/1) : « Ce hadîth renferme l’explication de toutes les fonctions de l’adoration intérieure et extérieure, concernant les engagements de la foi, des actes, de la sincérité (exclusive) du cœur, en s’épargnant en parallèle de faire des erreurs. Toutes les sciences de la religion reviennent en fait à ce hadîth et proviennent de lui. Nous avons composé un ouvrage, poursuit-il, fondé sur ces trois thèmes, qui s’intitule « al-Maqâssid al-Hissân fîmâ Youlzim al-Insân ». Rien n’échappe à leur contenu parmi les obligations, les recommandations, les exhortations, les interdictions, et les actes déconseillés. »
    Nawawî a dit quant à lui (160/1) : « Sache que ce hadîth englobe plusieurs domaines du savoir, des mœurs, et de subtiles leçons. Il correspond même au fondement de l’Islam comme nous l’avons relaté à travers les propos de Qâdî `Iyâd. »
    Pour sa part, el-Qourtoubî nous apprend, comme il est formulé dans el-Fath (125/1) : « Il est possible de désigner ce hadîth comme la mère de la Tradition compte tenu de l’éventail de science de la Sounnah qu’il englobe. »
    Ibn Daqîq el-`Id a fait remarquer dans son Charh el-Arba`în : « Il est comme l’élément mère pour la Tradition de la même façon que la Fâtiha est la mère du Coran compte tenu qu’elle englobe tous les sens du Livre d’ALLAH. »
    Ibn Rajab a affirmé dans « Jâmi` el-`Ouloûm wael-Hikam » (1/97) : « Ce hadîth est extraordinaire, il comprend l’explication de la religion entière. C’est pourquoi, le Prophète a conclu ainsi : « c’est Djibrîl ! Il est venu pour vous apprendre votre religion ». Il a fait cette remarque après avoir expliqué les différents degrés de l’Islam, de la Foi, et de l’Excellence. Il a donc considéré tous ces éléments, faisant partie intégrante de la religion. »

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Tafsir Kalimati at-Tawhid » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Qawâ’id Arba' » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Oussoul Sittah' » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Bilingue est une collection arabe-français. Le texte arabe est entièrement vocalisé et les pages sont en vis à vis pour faciliter la compréhension et l’apprentissage. C’est l’outil idéal pour l’étude et l’enseignement. La langue arabe à la portée de tous.

    Le commentaire de « Nawâqid el-Islam' » de Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- par Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-.

  • Dans son livre « Les mérites de l’Islam » (Fadl al-Islam), l’imam Cheikh Mohammed Ibn ‘Abdel-Wahhâb (1206h) -RahimahuLLAH- adopte la méthode des savants du hadith ; pour chaque chapitre, il donne un titre sous lequel il insère plusieurs versets et hadiths. Ces titres introduisent un certain nombre de textes. C’est exactement la méthode qu’utilisent des grands imams comme al-Boukhâri et Mouslim.

    Il ne rapporte aucune parole de sa propre inspiration ; il ne fait que reprendre les textes du Coran, de la Sounnah, et des Pieux prédécesseurs. Contrairement aux allégations de ses détracteurs, il n’est pas le fondateur d’une nouvelle école (Madhhab Khâmis) ; des détracteurs qui lui accolèrent le nom de wahhabite dans le but de discréditer le message qu’il portait: l’appel des Prophètes et Messagers d’ALLAH: l’appel au Tawhid al-‘Ibâdah (l’Unicité dans l’adoration).

  • Au sommaire de ce livre de Cheikh Sâlih el-Fawzan -HafizahuLLAH-:

    • Si la vente et l’achat empiètent sur l’adoration,
    • Vendre des produits illicites,
    • Vendre des instruments de musique de toutes sortes,
    • Vendre des images est interdit,
    • Vendre des cassettes de chansons de débauche,
    • Vendre ce que l’acheteur va utiliser d’une manière illicite,
    • Vendre ce que l’on ne possède pas,
    • La vente Al-‘Înah,
    • La vente en s’aidant d’un complice (an-Najach),
    • Faire une contre-offre sur l’offre de son frère,
    • La vente comportant une tromperie.
  • Le Prophète avait incontestablement le meilleur comportement parmi les hommes. Il réunissait en lui autant de qualités louables et méritoires que celles réparties chez tous les autres.

    Le Prophète est un exemple pour sa loyauté, sa sincérité et sa chasteté. Parmi les hommes, il est celui qui jouissait de la raison la plus saine et du meilleur comportement.

    « En effet, vous avez dans le Messager d’ALLAH, un excellent modèle à suivre… » S.33 V.21

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est le tome 1 qui comporte: la sourate « Al-Fâtiha » et les neuf dernières sourates du Coran.

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est le tome 2 qui va de: la sourate « Al-Fîl » jusqu’à la sourate « Al-‘Alaq ».

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est le tome 3 qui va de: la sourate « At-Tîn » jusqu’à la sourate « Al-A’lâ ».

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est le tome 4 qui va de: la sourate « At-Târiq » jusqu’à la sourate « Al-Infitâr ».

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support adapté et complet qui vous permettra enfin d’offrir à votre enfant les richesses extraordinaires du Coran.

    Références: Le présent ouvrage a été rédigé en se basant sur les références suivantes :

    – Le Saint Coran Arabe-Français,

    – L’exégèse de l’Imam Ibn Kathir,

    – L’exégèse de al-Jalalayn.

    Ceci est le tome 5 qui va de: la sourate « At-Takwâr » jusqu’à la sourate « An-Nabâ ».

  • Quel parent ne rêve-t-il pas de partager les secrets du Coran avec son enfant?

    Cette série d’ouvrages est destinée à vous accompagner dans l’explication des sourates à votre enfant et leur mémorisation. Un support